« 2009-03 | Page d'accueil | 2009-11 »

09 avril 2009

Plouf dans l'eau Hadopi : on danse sur le monde en morceaux !

Une loi archaïque, anachronique et dangereuse. Des stratégies politiques défaillantes. Des moyens médiatiques colossaux pour vendre cette loi, pour se prendre les pieds dans le tapis à l'arrivée.C'en est drôle et pathétique à la fois. On se dit du coup qu'une autre politique est possible. L'ancienne montre chaque jour un peu plus ses limites.

Je retiens un très beau combat citoyen et populaire : vive la Quadrature du net qui se bat jour et nuit depuis des mois, bravo à tous les pirates ! Bravo à tous d'avoir su interpeller l'opinion publique sur cette thématique complexe. TOUT RESTE A INVENTER CEPENDANT !

J'ai bien aimé le billet du site : "Pour le cinéma"

Pour la deuxième fois dans l'histoire de la Ve république, un projet de loi a été rejeté après son passage en Commission Mixte Paritaire.

Nous nous réjouissons de cet événement quasi sans précédents qui fait honneur à la France et qui représente à la fois une victoire du cinéma dans sa diversité et des libertés.

Cinéastes, acteurs, producteurs, nous avions signé il y a quelques jours une tribune dénonçant les dangers de cette loi et appelant à un changement de mentalités. L'Assemblée nationale vient de nous donner la formidable opportunité de le faire. Commençons à réfléchir, dès aujourd'hui, aux nouvelles perspectives que nous offre internet et aux nouvelles formes de diffusion des oeuvres qui doivent être trouvées.

La diversité de la création doit dès aujourd'hui revenir au centre de la réflexion sur les enjeux de la révolution numérique, au même titre que la protection des libertés individuelles et des auteurs. Complétement oubliées dans ce projet de loi, elles sont pourtant les poumons de la création.

Espérons que le cinéma d'auteur, le cinéma que nous défendons, et qui fait l'honneur de la France dans les festivals et les salles du monde entier, reprenne la place qui lui est due dans ces débats.

Réjouissons-nous de cette victoire pour les libertés, pour le cinéma et pour la culture !

06 avril 2009

Info /Petite annonce : débat de Générations engagées

Je vous fais suivre l'information sur le débat organisé par "Générations engagées" :

Familles : de nouveaux shémas de parentalité ?

Mardi 7 avril à partir de 20h
L’ i nst i t ut
1bd St Germain - 75005 Paris

Avec la participation de :

Monique Vézinet, Présidente de l’Union des Familles Laïques
Alain Cazenave, Président de l’association SOS Papa
Odile Roy, maitre de conférence, spécialiste du droit de la famille
Jonathan Denis, Président de Aujourd’hui Autrement
Frédérick Getton, Président de l’association Centr’égaux
et Franck Tanguy, Co-Président et Porte-Parole de l‘association des Parents Gais et Lesbiens

Invitation débat 7 avril

Petite annonce : l'invitation du Social Media Club, demain, mardi 7 avril à la Cantine, faîtes passer !

Le mardi 7 avril à 19h00 à La Cantine : conférence publique "droits et devoirs dans les social medias", à laquelle vous pouvez venir accompagné, et que vous pouvez d'ores et déjà relayer : http://www.facebook.com/home.php#/event.php?eid=74990544571

Après l’affaire de Filippis, c’est maintenant au tour de Nadine Morano d’attaquer Dailymotion. La loi HADOPI mobilise le web, mais semble mal comprise du public. Entre projets de lois et vide juridique, le web semble porteur tant de nouvelles interrogations que de développements concrets pour le droit français.
Nos intervenants vous proposeront un état des lieux pratique des responsabilités et droits inhérents à la pratique du web 2.0 :
1-Qu’est ce que l’identité numérique ? Evolue-t-on vers un pseudonymat ? Comment gérer sa web réputation ? Quelles solutions face au cybersquatting ?
2-A quelles obligations juridiques est tenue la création sur internet ? Comment doit-on gérer des logiciels libres ? Quelles valeurs pour les droits d’auteurs ?
3- La modération, devient-elle l’outil le plus essentiel sur un média social ? Nous reviendrons ensemble sur l’affaire Filippis ou l’actuelle affaire Dailymotion/Morano, en évoquant le délit de diffamation, mais nous étudierons aussi dans ce chapitre, la problématique de la protection des sources.
4- Une approche juridique de la portabilité des données : états des lieux et best practices.

Pour débattre de ces sujets, en partenariat avec Stratégies, nous vous proposons, le 7 avril à 19h à La Cantine, un plateau composé de :

- Benjamin Jean (FNILL, Framasoft, Veni, Vidi, Libri http://venividilibri.org/index.php?title=Accueil )
- Jérôme Giusti, avocat au Barreau de Paris, spécialiste de la Propriété Intellectuelle (http://11-100-34.com/+-Jerome-Giusti-+.html )
- Franz Vasseur, avocat au Barreau de Paris (www.vasseur.eu )
- Guillaume Desgens-Pasanau, Chef du Service des affaires juridiques de la CNIL