Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La grande classe de Monsieur Meyer ! A l'heure de l'éviction d'Alain Duhamel, Philippe Meyer pousse le raisonnement et prend lui même, courageusement, position pour François Bayrou | Page d'accueil | Internet futur vainqueur de la campagne ? Non, pour moi ce sont les internautes qui sont les grands gagnants ! »

27 février 2007

François Bayrou sur TF1 : la stature d'un Homme d'état

medium_20070227.FIG000000187_14351_1.jpgTrop heureuse ce matin après cette émission qui n'a rien eu à voir avec les autres. Ma première surprise fut la qualité des échanges. Rien à voir avec les précédentes émissions, les citoyens s'intéressaient à leur avenir, bien loin des questions très personnelles et individualistes que nous avions pu voir.

Bayrou, lui même, ancré, à l'écoute et très pédagogique, ne cherchant pas les effets politique specatcle. Moi j'ai aimé le voir tel que je le connaît, lors des réunions à 10 à 100, 3 000 personnes en réunion publique come hier soir avec plus de 6, 7 milions de téléspectateurs. Cet homme, très pédagogue et rassurant, essaye toujours de donner les clés de compréhension à tous, à tirer vers le haut le débat.

Ce débat ressemblait vraiment à ce que je peux voir sur internet : du fond, des questions, des réponses. Voilà une belle campagne qui s'annonce maintenant que les lignes ont bougé.

J'ai eu la chance de pouvoir débriefer de cette émission sur Public Sénat avec Denis Muzet, sociologue des médias. Médiascopie, Observatoire du débat public, François d’Orcival, éditorialiste, et Guilhem Fouetillou, fondateur du site www.observatoire-presidentielle.fr. Le débat était animé par Emmanuel Kessler, journaliste émérite dont vous vous souvenez certainement depuis sa performance lors des débats des primaires socialistes. Je me suis bien amusée de l'attitude de François d'Orcival et de Denis Muzet, très grands experts voulant me donner des leçons. Un poil macho et condescendants au départ, ça s'est arrangé par la suite ;-) ! Non mais ho ;-)!!medium_quitterie-delmas-publicsenat-26f7.jpg

Voici un mail adorable et passionnant d'un tout jeune homme récemment arrivé à l'UDF, il s'appelle Mickaël, je suis sûre que nous entendrons parler de lui. Prenons en de la graine, la valeur n'attend pas le nombre des années. Mickaël, tu m'épates !

 


Salut Quitterie c'est Mickaël ( celui qui t'as accompagné sur le
plateau du grand journal).
Ce soir a été un soir très prolifique du point de vue politique et très prolifique surtout pour l'UDF. Et en tant que nouvel adhérent de l'UDF, je me suis senti honoré et fier de vous compter parmi mes représentants au niveau politico-médiatique.     Je trouve que tu as bien défendu tes idées,entre autres celles de réunir une jeunesse avant de réunir un parti.Tu as démontré par ta seule présence que l'UDF fait partie des pionniers en matière de blogs politiques pour relayer son programme et sa vision de la France. Le mot juste, je pense que tu l'as trouvé ce soir, à savoir que "L'UDF n'a pas vérouillé internet". Je ne sais pas si tu t'en rappelles mais à la fin du grand journal, Mounir (PS) avait dit qu'il n'y avait que ségosphère comme blogs politiques du PS. Alors que nous, nous comptons un nombre impressionnant de blogs, et je compte bien apporter ma pierre à l'édifice en créant à long terme un blog.J'ai plaisir à voir que tu montes car j'approuve la direction que prennent tes initiatives et l'entrain qui caractérise la jeunesse. J'ai également partagé ton analyse de la prestation de François Bayrou ce soir.     Moi aussi, j'ai senti que l'émission de François Bayrou comportait la teneur qui faisait tant défauts aux candidats dits "traditionnels". Les questions portaient plus sur le fond et paraissaient moins personnelles" (rappelons-nous qu'aux émissions des candidats de l'UMP et du PS, les gens posant des questions se plaignaient surtout de LEUR quotidien et ne posaient les questions qu'en substance et non en profondeur).Les télespectateurs ont dû être frappés par cette conviction, qui constitue sa plus grande force, mais également par son écoute. Car François Bayrou, et je pense que tout le monde l'aura compris ce soir, ECOUTE avant de répondre. Cela peut paraître assez léger de dire cela mais je pense qu'au contraire, N. Sarkozy et S.Royal, eux, ENTENDENT,ce qui introduit le fait que leurs réponses semblent pré-établies et faites sur mesure.     Mon sentiment personnel est que François Bayrou m'étonne de plus en plus au fur et à mesure qu'il intervient dans des émissions. Pour moi, le phénomène Bayrou (si phénomène il y a) ne date pas d'aujourd'hui. Je le suis régulièrement depuis des années à travers des émissions médiatisées comme "à vous de juger", et des émissions malheureusement moins médiatisées comme "Chez F.O.G","Etats généraux" et "Ripostes". Et il en ressort que François Bayrou est étonnant. D'abord, parce qu'il est CONVAINCANT ( il a même tapé du poing sur la table en disant que les promesses électorales ne pouvaient plus surenchérir de la sorte). Mais surtout parce qu'il donne l'impression de se remettre en question. Cela peut nous paraître simple pour nous autres qui les observons de l'extérieur mais il reste difficile pour les hommes politiques de se remettre en question, étant donné que leurs préconisations et leurs convictions ne sont soumises au suffrage qu'à des échéances ponctuelles.     Ensuite, je voudrais revenir sur l'attaque principale adressée contre lui, attaque d'après laquelle il ne serait pas un candidat anti-système puisqu'il a jadis fait partie de ce système.Je dirais d'abord qu'un candidat, qui se réclame de l'anti-système et qui n'a jamais participé au système, n'a pas de crédibilité. "Le meilleur moyen de dénoncer le loup reste d'être déjà entré dans sa gueule". C'est pourquoi J-M LePen, A.Laguiller et O.Besancenot ne sont pas crédibles à l'échelle présidentielle. Ils protestent pour certains depuis des décennies et ne détruisent plus qu'ils ne construisent. N'ayant jamais eu affaire aux responsabilités étatiques, ils n'ont pas les épaules pour gouverner la France. François Bayrou a, pour sa part, montré avec brio qu'il sait convenablement géré un portefeuille ministériel. Mais en revanche il semble avoir compris que le bi-partisme ambiant ne pouvait plus perdurer sous peine de plonger la France dans la crise qu'on lui connaît aujourd'hui. En cela on peut dire que François Bayrou constitue un avant-gardiste dans le domaine politique.     Son idée de gouvernement d'union nationale, à défaut d'être nouvelle, garde aujourd'hui toute son acuité car comme il l'a dit lui même ce soir, on peut considérer que la situation actuelle de la France est aussi grave qu'en 1958. Ah oui, et il y a une attaque portée par les "traditionnels" disant que si ce gouvernement d'union nationale venait à échouer, cela viendrait forcément mettre les partis extrême sur le devant de la scène. Je tiens à dire que cela est faux. Premièrement, pourquoi envisager tout de suite que ce gouvernement ne marcherait pas? Cela nous montre bien que peu d'esprits français semblent enclins à dépasser ce clivage politique qui immobilise tant nos institutions.Deuxièmement, pourquoi la défaite de ce gouvernement contribuerait-il au vote protestataire, plus que les gouvernements précédents? Ceci est un argument que je trouve calomnieux. Un argument qui essaie de rendre François Bayrou aussi inquiétant que ne le sont N.Sarkozy et S.Royal ( et a fortiori JM LePen ) aux yeux de ceux qui gardent la rationalité comme critère pré-dominant. Moi, j'ai la faiblesse de penser que d'une part ce gouvernement n'échourait pas dans sa tâche de réconcilier la France avec elle-même, mais que s'il venait à échouer, d'autre part, cela ne ferait que remettre en jeu le clivage gauche-droite, avec une gauche et une droite, plus prononcées, qui seraient plus que jamais en opposition.      Je sais que mon message est très long, je suis désolé de t'infliger cette lecture supplémentaire mais ce soir est l'occasion de te faire parvenir mon ressenti sur cette présidentielle qui réserve son lot de surprise.En tout cas j'espère que tu apprécieras mon mail et j'aimerais si possible que tu parles à François Bayrou de mon message, histoire qu'il sente qu'il n'est pas le seul à penser comme cela et qu'il existe des gens, et même des jeunes gens (c'est prometteur) qui partage son point de vue et sa vision de la France.      

Commentaires

Bravo Quitterie, je ne t'ai pas vue hier soir, c'était tard... dommage tu es très télégénique on dirait !
Un grand bravo à FB hier, il était un peu tendu au début, mais après... ! Excellent de proximité, de chaleur humaine sans pour autant chercher à materner. Pédagogue inlassable aussi.
Deux grands moments : quand il a dit que les syndicats d'enseignants constituent un atout, il a pris tout le monde par surprise, et a ravalé au rang de lutteurs stériles ceux qui s'y opposent. Et puis un VRAI moment d'émotion sur le sujet des harkis : on aurait pu le croire un peu décontenancé au début de sa réponse, mais il n'en était rien. Il était simplement ému, et a montré qu'il connaissait bien le sujet, pour en avoir rencontré régulièrement des représentants.

Chapeau bas, François !

Écrit par : Marc 13 | 27 février 2007

En un mot comme en cent : Bayrou était bon hier soir.

Comme un félin connoisseur des meilleurs agréments du confort intellectuel et moral, il s'est d'abord espacé dans la place froide (je veux dire TF1) tout par le fin tremblement de sa prudence. Ce que d'aucunes pensées médiatiques et serpentines interprèteront ce matin comme une anxiété toute empreinte d'incertitudes. Encore les préjugés médiatiques qui vous coupent et saucissonnent les invités comme le repas même qu'on devrait servir aux téléspectateurs convives. Alors qu'ils préfèrent des viandes bien plus tendres, pour parfournir leurs soirées intimes.

Puis, tout le bâtiment bascula vers un débat plus tendu, mais tout par les nerfs du discours et des réponses de Bayrou, qui savait toujours se fendre hors du piège qui lui était proposé. Aussi, vit-on des sourires très-apaisés de pouvoir débattre avec un vrai tribun, comme s'il fut issu des joutes antiques à échelle plus humaine. Oui ! Bayrou est un temple grec plus qu'il serait un monument romain. Car, il expose une complexion d'expressions à échelle humaine, et non qu'elle serait hors d'échelle pour manifester un pouvoir contraignant sinon écrasant, à la fin.

Il dit calmement la nouvelleté politique : qui serait la bonne goubernaille entre droite et gauche, et avec ceux qui seraient en accord d'ensemble : Comment l'opinion ne pourrait-elle voir que c'est ainsi qu'on gouverne, qu'on gère et qu'on entretient sa maison comme on le ferait au plus haut rang des Etats ? C'est l'évidence de l'homme à l'embesogne de son métier qu'il connaît et qu'il le pratique vraiment. Et dont on voit surtout qu'il ne se soucie jamais des pointes qui, ne voudraient pas si critiquer son projet, mais qu'elles tenteraient surtout de nuire et de ralentir ou d'abaisser cettui qui a su mettre en oeuvre une idée, grande et simple et donc classique, que ses détracteurs n'ont pas su distiller dans leurs tripes de cerveaux. Tout-à-l'affaire qu'ils mènent, de leurs gains personnels et des traffiques cachées pour s'assurer le lendemain de leurs ambitions, qui leur file déjà entre les doigts comme un sable au-travers d'hommes perdus dans leur désert d'acier et de verre.

A la fin de l'envoi, Bayrou emporta le conteste, quand il accepta la demande d'une alsacienne qui voulut passer une journée à ses côtés. Un peu comme si Marianne lui avait dit qu'elle lui promettait tous ses feux, pour dans quelques cinquante jours...

Demian West

Écrit par : Demian West | 27 février 2007

Bravo à F.B. qui prouve une fois de plus qu'il prend de l'envergure.
Je me permets de vous soumettre une petite piste de réflexion, rédigée par une jeune psychologue de talent, au sujet d'un regard "psy" sur les grandes questions qui se posent à nous lors de cette campagne. Pour la petite histoire, elle a eu l'idée de cet article le soir où François Bayrou, sur France 2, avait expliqué que l'échec scolaire nécessitait, pour le comprendre pleinement, d'être réceptif à la dimension psychologique du vécu de l'élève (ce qui tranche sérieusement avec le rideau de fumée de la méthode globale ainsi que la psychiatrisation et le flicage des tout-petits).

http://apropos.over-blog.org/

Écrit par : Ophir | 27 février 2007

Miss Buzz devient Miss Plateau-télé. Pas le plateau télé en pyjama sur le canapé, mais l'autre, sous les projecteurs. Impatient de voir ta prestation, Quitterie.

N'ayant pas la télé, je n'ai pas vu l'émission de FB et c'est presque plus intéressant, puisque ça permet de se focaliser sur la perception que les gens en ont eue.

Sur les chiffres, il faut noter que plusieurs régions sont en vacances et quand on est en vacances, on n'aime guère s'encombrer l'esprit avec des choses trop sérieuses comme la politique. Par conséquent, l'audience de Bayrou est bonne, celle de Ségo était excellente (je parle du taux d'audience) puisque la France était déjà pour partie en vacances. En vérité, celle qui a été médiocre, c'est celle de Sarko : il faisait la première, donc toujours le petit plus de l'inauguration, et personne n'était en vacances. Donc les chffres de Sarko et Bayrou doivent être considérés comme comparables. On mesure la faiblesse de la dynamique Sarko ; on verra bientôt les rats commencer à quitter son navire, quoiqu'en disent les sondages.

Ce qui ressort d'hier soir, d'abord, c'est le ton : la fermeté. Bayrou patron.

Ensuite, une grande pertinence : d'avis unanime, Bayrou a été très bon et sans langue de bois.

Le débat, d'unanime avis aussi, a flotté cent coudées au-dessus de celui des deux autres. Pourvu que ça nous soit favorable.

Avec un taux d'audience en fait excellent (6,7 c'est toute l'émission y compris l'ext gauche ou seulement la proportion de l'émission où parlait Bayrou ?) et une émission de haut vol menée par un chef (notion qui plaît à droite) décidé à faire le bien du peuple (notion qui plaît à gauche) par la sage maîtrise des dépenses publiques (notion qui plaît au centre), Bayrou a trouvé la martingale qui doit le faire gagner.

Au passage, j'ai lu sur le blog des Petites Phrases que l'homme au fauteuil roulant dont Ségo disait sur son plateau qu'elle avait "résolu le problème" est depuis lors décidé à voter ... Bayrou ... Elle a effectivement résolu son problème en le décidant de voter pour quelqu'un d'autre qu'elle. lol.

Continue à nous réjouir comme ça, Quitterie.

Écrit par : Hervé Torchet | 27 février 2007

J'ai fait un commentaire qui semble s'être perdu en route.

Écrit par : Hervé Torchet | 27 février 2007

Un moins jeune qui vous encourage

Bravo pour votre prestation d'hier soir sur LCP

Merci pour l'image et le dynamisme de vos convictions que vous représentez si bien.

ed.bross@laposte.net (La Rochelle)

Écrit par : brossard | 27 février 2007

François a en effet été trés convaincant hier soir. Bravo Quitterie pour ta prestation sur LCP. Quant à Mickaël, je partage à 100% ton analyse et... bienvenue à l'UDF ! -)

Écrit par : Thomas Cherer | 27 février 2007

La conclusion de mon précédent commentaire n'est pas que Quitterie nous a décidés à voter autrement que pour Bayrou. La pente est toujours la même. Tout va bien comme prévu. Le succès est imminent.

Écrit par : Hervé Torchet | 27 février 2007

@Ophir : tu deviens un pro du blog, bravo!
@Bossard : merci de votre visite et de vos encouragements, c'est notre seule motivation..donner goût au débat, à l'engagement..A bientôt, virginie

Écrit par : virginie | 27 février 2007

Hello !

Ce que je retiens de l'émission de TF1 c'est la capacité de François Bayrou à dire non au contraire des autres candidats qui ne savent qu'abonder dans le sens des électeurs ou des groupes de pression. Dernier exemple en date : M. Sarkosy qui boit du vin... alors qu'il est censé ne jamais boire d'alcool. Enfin, je passe.

Bravo Quitterie pour ta prestation sur LCP.
Un mauvais point pour ton voisin dans l'émission qui était tout à la défense de sa théorie de la proximité que je ne partage pas du tout. Le côté "proche" ou "accessible" de François Bayrou transparaît dans son aisance. On sent qu'il ne triche pas, qu'il reste lui même dans cette campagne. Une certaine façon de parler sérieusement sans se prendre trop au sérieux.

Journée très politique pour moi hier. Après "C'est dans l'air" sur la "bonne étoile" de François Bayrou", l'émission de TF1, le débat sur LCP, et la très bonne émission de France 2 "un oeil sur"... la France. C'était édifiant. La vérité, ça fait du bien !

Bon courage pour la suite.

wwwfred

Écrit par : wwwfred | 27 février 2007

@ tous,

J'ai eu la chance de voir les prestations de FB et de Quitterie hier. Sur celle de FB, je n'ai rien à dire si ce n'est qu'il a bien maîtrisé les réponses aux questions qu'on lui posait. Celle sur les syndicats de l'éducation est un véritable coup de maître. Il a enfin expliqué quelques traits de sa politique étrangère, coupant l'herbe sous le pied de ceux qui commençait à s'interroger sur s astature de figure politique internationale.
Quant à la prestation de Quitterie, je l'ai trouvé courageuse devant un animateur qui a cherché tout du long à la museler, sans vraiment lui laisser le temps de définir plus amplement ses différents raisonnements. Malgré cela, elle a réussi à montrer la ligne politique qu'elle défendait et à prouver qu'elle avait de la classe sur un plateau télé.

Écrit par : Michaël | 27 février 2007

J'émigre chez So.

Écrit par : Hervé Torchet | 27 février 2007

source L'Express.fr

"Quand les vagues sont parties, elles ne s'arrêtent pas" : ainsi a réagi François Bayrou après la publication d'un sondage qui le place pour la première fois à 19% d'intentions de vote au premier tour de l'élection présidentielle.

Écrit par : Michaël | 27 février 2007

French Presidential Elections : the "Spartakyst" left rallied Bayrou.

http://www.agoravox.com/article.php3?id_article=5563

Écrit par : Demian West | 27 février 2007

J'ai trouvé FB très bien hier.

Et beaucoup plus encore, lorqu'il s'est exprimé sur la necessité de rassembler pour avancer enfin. Et de ne plus hypothèquer l'avenir de nos enfants au nom de notre confort présent.
Là, il a vraiment été géant. Wouawww...

Il laisse les "autres" loin derrière.


PS : les "autres" = Sarkozy, Royal, LePen, TF1, France2, I-télé, LCP, LCI, Le Figaro, Elkabach, Ardisson et j'en passe et... pas les meilleurs !

Écrit par : crou | 27 février 2007

Bayrou sait que le phénomène agit

avec un repère qui sera un point de non-retour.

A 20, à 21 et plus haut...


Soyez très attentif à ce point qui est une atmosphère,

une vague qui se déplace et qui emporte tout dans l'air

comme une impression d'un vent qui se sait tout changer.

Et qu'il marque les heures du temps véritable

qui fait des époques neuves.

Si neuves qu'elles semblent un retour de l'Âge d'Or mémoratif.

Comme un mur qui tombe depuis Berlin

jusqu'à Moscou où Paris, et Londres,

et partout à l'entour dans les airs de plus d'un hémisphère.

Écrit par : Demian West | 27 février 2007

Ouais bof j'ai trouvé que les questions à Bayrou ont été très orientées, éducation, banlieues, dette publique. Il a fait un show honorable. Il m'a un peu déçu. Je dois le confesser

Écrit par : politoblog | 27 février 2007

@ nos amis( ies ) internautes et sympathisants ; je confirme que le Président François Bayrou a trés bien formulé son message hier soir ; sa conférence de Presse devant les Médias Nationaux et internationaux du vendredi 23 Février 2007 à l'espace Méridien Paris 14 éme dont j'étais en compagnie de Quitterie et de Virginie et de Martine de Nice ( une amie , Candidate à la Législature ) est un message de Chef d'Etat .

Hier soir sur la une avec P.P.D.A ; le message est trés clair ; il confirme son assise de Chef d'Etat et qui douterait à ce niveau ?

A +

HR

Conseiller National U.D.F

Écrit par : hub | 27 février 2007

Bonsoir,
Votre blog est une respiration.

A cette époque où l'effet de serre de la politique française nous rapproche de l'étouffement, c'est un grand raffraîchissement que de voir des jeunes mettre les questions de fond au premier plan de leurs préoccupations, et de mettre ainsi en échec les leurres du système télécratique, dont Le Lay nous a expliqué qu'il visait à "vendre aux marchands du temps de cerveau disponible".

Une certaine présentation "jeuniste" veut nous faire croire qu' à 20 ans, on est soit fasciné par le côté Manga de Sarkozy, son agitation permanente de monstre numérique, ou heberlué par une image "new age" de la participation politique incarnée par les happenings de sa Béatitude Ségolène.

La vraie modernité, ce n'est pas de lancer des coups sur Internet, ou d'agiter la police comme sur un Xbox, c'est, au contraire, l'absence d'artifice.

Etre moderne, c'est mener cet exercice de lucidité auquel se livre François Bayrou : dire les mensonges du pouvoir médiatique, dénoncer toute l'hypocrisie du soi-disant clivage droite-gauche, qui n'a d'autre fonction que de faire croire aux naïfs que l'alternance existe.
C'est avoir la force de dire que ce n'est pas en égrenant des catalogues de mesures que l'on apportera des réponses réelles aux difficultés profondes de la société française.

C'est aussi oser aborder des questions que, curieusement, nos candidats les plus "rupteurs" n'envisagent même pas : par exemple le fait que la société française se refuse à offrir aux gens la possibilité d'évoluer au cours de leur vie, de changer de métier et d'horizon, d'avoir des parcours différenciés conformes à leurs aspirations ...

Tout cela est tellement nouveau dans le discours politique français que les marketeurs patentés voient monter la courbe des sondages de l'outsider Bayrou avec stupeur et incompréhension.

Il devient de plus en plus clair que les idéologues et les truqueurs ont trouvé en Bayrou un sacré adversaire. Il détient à leur encontre l'arme absolue : la franchise.

Une franchise qui s'appuie sur une expérience construite au fil du temps et des épreuves, et qui tient debout toute seule, sans le secours des compromissions et des idées toutes faites sur lesquelles on a pris l'habitude, en France de juger les gens.

La France, qui voit dans Bayrou un homme qui la respecte, et qui se respecte, est en train de donner une leçon à tous ces manipulateurs qui, constamment depuis des années et, avec une frénésie accélérée ces derniers mois, répètent à longueur de médias la leçon qu'ils exigent que nous apprenions.

C'est cela la véritable "proximité avec les Français" dont on nous rebat les oreilles pour nous faire croire qu'elle consiste à jouer à la mascarade de la télé-réalité ; cette proximité que nous attendons, c'est le respect et la franchise, tout simplement.

Les démagogues qui s'emploient à dissoudre ce pays depuis des décennies, ont du souci à se faire.

Frédéric Meignien.

Écrit par : Frédéric | 27 février 2007

@Fréderic : merci pour ce message plein d'espoir, à cette heure tardive ca resonne la pêche, A bientôt, virginie
@Politoblog : la pour le coup je suis pas d'ac, moi au contraire il m'a séduite par sa capacité d'ecoute, sa pédagodie, sa non langue de bois, sa détermination. je pense que la France a besoin d'un homme de cet envergure. A bientôt, virginie

Écrit par : virginie | 28 février 2007

Je me surprends à tenir un discours très militant sur certains blogs...:o)

http://vanb.typepad.com/versac/2007/02/bayrou_live.html

A vendredi au Plomb...

Écrit par : Marc_B | 28 février 2007

@Marc : Salut, à vendredi au plomb..et non pas au trou ;-)

Écrit par : virginie | 28 février 2007

@ Frédéric : Oui ce blog est une respiration, un grand vent d'air pur dans le monde pollué qui nous entoure.

Merci Quitterie, Merci Virginie pour cette espace de liberté tant attaquée.

Nous allons gagner, il faut maintenat preparer la suite, le gouvernement, les députés, les maires pour notre France jeune et qui avance vers des jours heureux ...

voici même que le Monde nous soutient :

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1- href="mailto:0@2">0@2-823448,36-877071@51-861150,0.html
Le SNES, peu suspect de tendresse envers les locataires de la Rue de Grenelle, reconnaît à ce candidat "des marques de respect vis-à-vis des enseignants que l'on ne trouve pas ailleurs".

Et oui le Respect des différences dans un dialogue fécond, c'est pas sympa ça !!!
à trés vite, tant de françaises et de français veulent vivre dans un beau pays uni pour proposer un nouvelle avenir pour notre planète.

Bon courgage
julien94

http://udf-choisy-creteil-orly.blogspot.com/index.html

Écrit par : julien94 | 28 février 2007

voilà un blog sur l'analyse des discours, assez intéressant :

http://aixtal.blogspot.com/

Sinon bravo Quitterie pour tes télés, on n'arrête pas de me parler de toi et je dois te faire suivre une pluie de compliments de la part de tout plein de monde (je te dirai ce we)
Quant à la prestation de Bayrou, je trouvais qu'il avait un peu de mal au début mais qu'il était bcp + à l'aise après et que les questions étaient plus intéressantes. Tant mieux !

Bonne semaine à tous...

Mayou

Écrit par : mayou | 28 février 2007

@Mayou : Bonne semaine m'dame, virginie

Écrit par : virginie | 28 février 2007

http://jeunesdeparis.poursegolene.net/

venez voir sur ce blog une autre jeunesse engagée mais pour une autre candidate.

Écrit par : Jeunes de Paris | 28 février 2007

Bonjour Quitterie,

Je ferais simple. Je suis publicitaire. Votre candidat est malin... ET le vote Bayrou m'intéresse. Je pense que sa campagne devrait s'accompagner d'un gimmick, d'un air, d'un parfum, d'une "chose" qui amplifie et marque sa condition d'homme "venu du peuple". Pour moi, c'est simple, il faut faire artisanal, il faut faire papier, il faut faire bricolage. François étant bien outillé sur la toile, pas la peine d'en rajouter. Quand bien même, ce serait inutile. Les gens qu'il faut toucher aujourd'hui, c'est les gens de la rue. Ma seule idée pour le moment est la suivante. Afficher, coller ses propres affiches de " françois" * les France -ettes ??? - avec dessins et slogan véridiques et amusants partout ou l'on peut ! J'ai fait quelques prototypes et ma foi, ça peut être ça la" chose". Voilà, a bientôt/
LYT

Écrit par : linyutang | 28 février 2007

@ linyutang

Pour moi François Bayrou n'est pas un produit de marketing. Mais un homme politique qui axe ses interrogations sur le fond. Quand on voit c equ'on donné les campagnes de Séguéla avec Jospin "Présider Autrement". Il a eu du nez le Séguéla. Jospin a présidé depuis son salon de l'Ile de Ré.... autrement!

Écrit par : Michaël | 28 février 2007

@mes amis internautes , à quitterie DELMAS et sa copine Virginie avec qui j'étais à l'espace Méridien /Montparnasse lors de la conférence de Presse du Vendredi 23 Février 2007 et ceci par le Président François Bayrou .

Je confirme bien que celui ci est un Candidat pour l'Elysée de 2007 ; nul ne doute de son élection .

Il est proche de l'électorat et son programme est fédérateur ; la synergie que tout appareil politique souhaite intégrer dans son court terme .

Je , nous sommes enchantés de sa présentation du programme politique présidentiel devant les médias nationaux et internationaux.

Rue du Commandant - Mouchotte dans le 14 éme arrondissement de Paris où nous étions ; une trentaine de camions TV avec antennes satellites étaient en stationnement et vous douteriez du Candidat François Bayrou ?

Les médias ont compris que [ la machine U.D.F était huilée pour 2007 ] .

C.Q.F.D

A +

Hubert Rocque
Conseiller National U.D.F

http://udfpartilibrevoiedelespoirhr80.hautetfort.com
http://hubertrocque.hautetfort.com

Écrit par : hub | 28 février 2007

D'accord avec linyutang

Ce que l'on apprécie en François Bayrou, c'est que justement il va au-delà des apparences.
Je pense que son message est clair, pas imaginé spécifiquement pour les Présidentielles, et que c'est cela qui compte au final.

Écrit par : L'Hérétique | 28 février 2007

@Linyutang : tout à fait d'accord avec toi, il faut rester sobre, efficace, positif et programmatique sur le Web, pas la peine d'en rajouter. Il faut maintenant gagner voix par voix la confiance des français sur le terrain, boitage, collage, tractage, rencontre sur le terrain, debat..tout à fait d'accord aussi sur des moyens malins, marrants, intelligents comme supports de communication.
Nous serions ravies, Quitterie et moi, de pouvoir en parler avec toi, de vive voix. Tu peux nous contacter via le telephone du blog, A bientôt j'espere Virginie

Écrit par : virginie | 01 mars 2007

Quitterie j'ai trouvé ta maxime, inspirée par pierre Catalan... http://pierrecatalan.hautetfort.com/

"Quitterie une parole de fer dans des yeux de velours"

Jacques Ségala me voilà ! Il y avait aussi "rikiki mais maous costo" ... mais c'était déjà pris.

Écrit par : politoblog | 01 mars 2007

oui Bayrou a été bon l'autre jour, je pense qu'il a certainement encore marqué des points (et pourait être le Chirac de 95 en mieux
d'ailleurs je me souviens qu'en 2002, le 21 avril au soir, je l'avais écouté et j'avais dis : il a toutes ses chances la prochaine fois...)

ceci dis, comme tout les autres candidats, mis à part Voynet l'autre soir, il fait un peu trop dans l'enrobage... plutot que répondre aux questions il enrobe, même si il a eu l'intelligence de prendre le temps de répondre malgré un PPDA pressé

Écrit par : metallah | 01 mars 2007

La télé n'aura aucune influence dans la progression de Bayrou qui va continuer. Le succès est à la clef. Nous vivons une période émouvante.

Écrit par : Tout-ou-rien | 01 mars 2007

Bravo Quiqui,

tu es la plus belle!!

D'jamin

Écrit par : D'jamin | 01 mars 2007

J'ai plutôt trouvé trés bon François BAYROU ce lundi!
N'oubliez pas qu'il passe dans Envoyé Spécial ce soir si le programme (TV) ne se trompe pas

Heureux d'avoir croisé certaines d'entre vous (Quitterie, Virginie entre autres) à la République des Blogsd hier

Écrit par : Reveur75 | 01 mars 2007