Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Femmes engagées, femmes blogueuses : un moyen de résistance | Page d'accueil | Des femmes et des hommes libres s'unissent pour construire la France de toutes leurs forces »

09 mars 2007

François Bayrou : ils chargent !!

Quel décalage entre mes improbables encore hier, mais si nombreuses, rencontres quotidiennes virtuelles ou sur le terrain, et les déclarations des Etats majors de l'UMP et du PS. Je trouve dommage que Simone Veil se croit propriétaire du centre, je trouve dommage qu'Hollande range dans une case qu'il a lui même déterminé de "droite" celles et ceux qui souhaitent dépasser ces guerres de clans ne concernant que les appareils des partis. Je ris beaucoup en entendant Gilles de Robien, Richard Bertrand, Nicolas Sarkozy, et le top du top, Charles Pasqua. C'est franchement à se tordre de rire... Sans oublier le cafouillage Borloo-Rachida Dati... Et après la violence de tout cela, on voudrait nous faire croire que ce sont nos amis... ;-).
 
Simone Veil ne s'est pas montré tendre à l'égard de François Bayrou : "Il ne représente pas du tout le Centre, il ne représente que lui-même." ...Je continue d'appartenir au Centre mais à un Centre qui existe au sein de l'UMP. Le véritable Centre est là".
....Rappelons enfin qu'en 1995, alors tous deux Ministres d'Etat, Simone Veil et Nicolas Sarkozy avaient été les chevilles ouvrières de la candidature d'Edouard Balladur à l'élection présidentielle. 
 
Gilles de Robien. Le Ministre de l'Education nationale, qui publie un Manifeste pour éviter la gueule de bois (Michel Lafon), estime que le référendum est un moyen pour le responsable politique de ne pas choisir. Il critique ainsi la proposition de François Bayrou d'en organiser de nouveau un sur la Constitution européenne. "Si on veut que l'Europe avance, c'est un pari inutile.", juge le seul ministre UDF du gouvernement.   
 
Sainte Vierge. "Bayrou est catholique, comme moi. La différence entre nous deux, c'est que lui a rencontré la Sainte Vierge!" : boutade de Charles Pasqua lors d'un dîner-débat organisé par le sénateur des Hauts-de-Seine Roger Karoutchi à Nanterre, le 28 février. L'ancien Ministre d'Etat a appelé à voter Sarkozy dès le premier tour.
 
Et enfin, les moqueries de Xavier Bertrand : "Si, pour les commentateurs, François Bayrou c'est fou, en ce qui concerne son programme, Bayrou, c'est flou", a-t-il ironisé, reprenant une formule qu'il avait utilisée la veille.
 
Pendant que certains défont la campagne, d'autres la font.. sur le terrain, sur internet, loin des sarcasmes. Des militants de différents partis se battent sincèrement POUR un projet. D'autres se BATTENT entre personnalités... Rivalisent de bons mots. Quel spectacle...

Commentaires

Ironie ou hasard du calendrier, j'ai l'impression que Simone Weil était saluée plus sympathiquement dans le billet d'hier...

Écrit par : Carlo Revelli | 09 mars 2007

Moment intéressant de la campagne car révélateur d'une crainte réelle envers Bayrou.

Reste à savoir comment va s'organiser la contre attaque face à ce travail de sape !!! ignorance ? surenchère ? victimisation ?

Je pense que c'est sur la capacité de Bayrou à sublimer ces attaques et a renforcer sa crédibilité auprès des Français qu'il joue sa campagne..en espérant que Le Pen n'ai pas ses signatures car je pense que cela changerait les choses pas de manière forcement favorable pour FB.

Écrit par : Marc_B | 09 mars 2007

Bonsoir les Jeunes Libres,

En effet, nous allons assister dans les prochaines semaines à des charges de plus en plus rudes contre FB, mais n'en doutons pas il résistera...
@ Carlo : en effet, le billet d'hier sur Simone Veil était plus sympa ! Je pense que Quitterie, comme moi, pense toujours autant de bien des actions passées de Mme Veil, mais ses dernières déclarations ne sont pas à son honneur !

JF

Écrit par : Breizhmaine | 09 mars 2007

@Carlo : Veil, Weil c'est les collants!! ;-)

Écrit par : virginie | 09 mars 2007

En attendant, tous les commentaires que je lis sur tous les sites ont un seul point commun et il est temps que Bayrou en tienne compte : ses projets ne sont pas bien connus et très vagues. S'il ne se met pas rapidement à marteler des idées phares, il pourrait bien commencer à fondre. Or, bien que les sondages portent tous une part d'inconnue importante, aucun partisan de Bayrou ne peut se plaindre de le voir monter. Attention s'il redescend, ça va faire bizarre... Pour l'instant, que Bayrou fasse un peu le dos rond, qu'il encaisse, mais qu'il ne reste pas sur la posture anti-système trop longtemps, ça va s'user...
Simone Veil... On est tous aussi affligés de la voir parler ainsi. Mais des amis m'ont toujours dit, pour avoir travaillé avec elle depuis les années 70, qu'il était impossible d'avoir des relations avec elle si elle n'était pas d'accord. Elle ne supporte pas qu'on s'oppose à elle, qu'on la contredise, et a un complexe terrible de supériorité. Et elle fait preuve de beaucoup d'autoritarisme. En même temps, on se doute que pour avoir fait ce qu'elle a fait, il fallait un caractère terrible, car ses amis gaullistes d'aujourd'hui n'ont pas toujours été tendres avec elle... Mais on sait qu'elle n'aimait pas Chirac déjà depuis longtemps. Elle a au moins un point commun avec Nicolas. Elle qui a soutenu Raymond Barre en 1988, elle doit aimer la façon dont il parle maintenant ! Ah nos chers aînés... Il y a des jours où ils justifient à eux seuls le renouvellement des générations ;-)

Écrit par : Laurent | 09 mars 2007

Ils ont lâché les chiens. Le catalogue des mesquineries et des aboiements va s'allonger au rythme de la montée de Bayrou.

À bout d'arguments, il ne leur reste que l'invective.

Veil se rétrécit, Robien est déjà si minuscule qu'il ne peut plus se rétrécir, mais il essaie encore.

Quant aux autres, Pasqua au ministère l'intérieur, c'était comme Landru à celui de la condition féminine, chaque fois qu'il ouvre la bouche, on frissonne, pas de plaisir.

Xavier Bertrand tente de faire oublier que personne ne sait qui il est. Il est ministre de l'anonymat.

De toutes façons, attaquer un homme qui a bonne image dans le peuple, c'est stupide : c'est toujours soi-même qu'on éclabousse et le choix du peuple qu'on insulte à travers lui.

Tout ça est minable, ils finiront en caleçon.

Bayrou président.

Écrit par : Hervé Torchet | 09 mars 2007

Une famille qui n'a jamais connu un deuil et les déchirements devant le notaire ne sait pas encore tout de la trahison qui sait toujours surprendre les âmes qui ne sont pas enclines à trahir.

Peace and Love, O mes frères et soeurs, mais méfiez-vous des traîtres et protégez-vous des félons.

En les connaissant et leurs biais et travers, tout en les ignorant définitivement. Afin qu'ils ne vous engluent jamais dans leurs discours et agissements.

Et surtout évitez la présomption qui consiste à penser que votre âme serait assez bonne pour les ramener tantôt dans le droit chemin. Car les traîtres en usent de cette présomption pour vous engluer à celle fin que vous chutiez avec eux.

Ange ou bête : il faut monter et ne jamais descendre.

Jockey : regarder devant et jamais derrière, quand on galope dans le tiercé de tête (surtout en période électorale et si près d'arriver !)

Demian West

Écrit par : Demian West | 09 mars 2007

Ils ont raison, les ministres actuels, tous autant qu'ils sont, de défendre Sarkozy, le candidat de la rupture qui est de la continuité (ils veulent tous rompre avec ce qu'ils font depuis 5 ans, c'est courageux...). Mais qu'il en profite, le gars Nicolas, car Villepin leur a demandé de se taire à partir du début de la campagne. Or comme tout le gouvernement est dans l'équipe de campagne, ça va faire un trou...
A gauche, ça n'est pas tellement mieux. Hollande ne sait plus de quel nom traiter Bayrou, Lang n'arrive même plus à faire des phrases entières tellement il est convaincu de ce qu'il dit.
Le duo se fait dégommer par le Canard sur l'ISF. En fait, ce sont eux qui font la campagne pour Bayrou. Lui n'a qu'à attendre.
Robien, qui a fait un bon passage aux transports à mon avis, a oublié de dire que c'est son frère qui dirige la société anonyme qui est chargée de gérer les radars automatiques. Donc, plus on a d'amendes, plus il gagne d'argent. Ca s'appelle comment déjà, ce procédé de taxes privées, en histoire médiévale ???
Dati annonce des soutiens qui sont démentis dans l'heure.
Hollande et Royal marche sur des oeufs de peur que quelqu'un ne révèle qu'ils ne sont plus en couple depuis plusieurs années. C'est drôle, d'ailleurs, ça ne se sait que dans un microcosme parisien, et... à l'étranger ! Tous mes amis le savaient quand je l'ai appris et que je leur en ai parlé... C'est vexant ! N'empêche, les Français n'aiment pas qu'on leur mente ou qu'on leur dissimule trop de choses...
Et un bon point à Bayrou pour sa réponse à DSK qui refusait d'être son Premier Ministre : "il est rigolo, Strauss-Kahn, il fait une interview pour refuser un poste que je ne lui ai pas proposé !"

Écrit par : Laurent | 09 mars 2007

Il ne faut pas oublier DSK !

Là où ceux que tu cites ont chargé violement sans réel impact, ou sans réelle efficacité, DSK semble avoir fait mouche, dans une intervention digne, respectueuse et d'une redoutable efficacité.

Il vient de renvoyer le petit François au coin en le mettant face à ses contradictions... la balle est maintenant dans son camp... soit il continue dans la lignée historique du centre droit à appeler au report naturel de ses électeurs vers le candidat de droite au second tour, soit il va au bout de sa logique et annonce clairement son soutien à Royal...

A lui de voir, mais son petit jeu de dupe vient de faire long feu... dommage que DSK en ait eu marre de le laisser faire joujou, çà commencait à être drôle... mais le tôlier vient de siffler la mi-temps

Allez, bon courage... vous allez en avoir besoin maintenant que DSK rentre dans la bataille... ca va vous changer des Dray, Ayrault, Rebsamen, Montebourg et compagnie... c'est un autre niveau... et j'ai peur que le petit françois ne soit quelques crans en dessous...

Écrit par : Artaban | 09 mars 2007

DSK, il tape sur Bayrou ? On n'a pas lu la même interview, Artaban ! Bien au contraire, il laisse la porte grande ouverte, au cas où ...

Il suffit de voir l'état de lamentation dans lequel se trouve Solfé en ce moment, pour comprendre pourquoi l'éléphant de Sarcelles tient à préserver ses arrières ! Et il les préserve bien, il suffit de savoir (à peine) lire entre les lignes ...

Écrit par : Lancelot | 09 mars 2007

Ils sont fébrils...12 personnes à l'UMP qui étudient votre cas...cela devrait vous sembler flateur...Sarko est tendu, faut voit le malaise qu'il avit quand Chabot a parlé de Bayrou...comme c'est un ego-centrique aveuglé par sa propre réussite, il n'a pas vu que le vide qu'il a laissé au centre par ses propos racoleurs et nationalistes...et là il se réveille comme affolé se disant qu'un Bayrou au second tour c'est trés compliqué pour lui....d'ou c'est clin d'oeil plus qu'insistant au FN et qui me semble t'il ne feront que vous réussir.

Pour Mme Veil c'est de la vengeance indigne d'elle et une solidarité de clan...le clan Balladur-Pasqua-Sarkozy...aprés on nous parlera de rupture...lol

Écrit par : Ivannoui (Ivann Lamy) | 09 mars 2007

On se fout de ce que pensent Veil, DSK, Dupont, le pape ou le roi de Prusse : ce qui compte, c'est la vie des gens.

Les Français prouvent chaque jour qu'ils sont indifférents à l'opinion des prétendus maîtres à penser. Ils sont désormais libres.

Libres de voter Bayrou. Et ça, personne ne leur dit de le faire : c'est leur choix personnel.

Écrit par : Hervé Torchet | 09 mars 2007

Je ne me souci guère de ces attaques aussi dure soient-elles. D'une part elles ne font que renforcer la démarche que François Bayrou a entreprise. Tous ceux qui tapent sur Bayrou sont précisément tous ceux que les Français rejettent par conséquent laisons les faire !!
Il faut continuer à répondre fermement mais en restant sur le projet et ne pas tomber dans la bassesse des attaques des 2 autres concurrents car cela n'apporte rien au débat !!

Écrit par : vincent | 09 mars 2007

Je suis pas d'accord avec toi Laurent quand tu dis que Bayrou n'as pas parlé de son programme.
C'est juste qu'il n’a pas forcément les relais médiatiques, et c’est peut etre le seul à faire des allocutions politique dans le trio de tête (Sarkozy ce n’est plus du tout ça, et avec Ségolène on a tendance à s’en éloigner).
Quant Sarkozy présenté son programme politique, c'était en grande pompe rediffusé par plusieurs chaines à la fois...
Avec Ségolène à Villepinte on a eu également des images de foules, les extraits du discours, des propositions, des analyses sur la faisabilité de son programme...et sur l'occasion de celle de Sarkozy.

Bayrou a présenté son programme, à travers des discours, par exemple son programme la social-économie, celui sur la culture...dans des meetings assez conséquent, évidemment à l'udf on n’a pas le gout de représentation Mussolinienne, ou des foules délirantes scandant avec fanatisme le nom d'une candidat(e) quoiqu'il/elle dise...résultat TF1 n'a même pas retransmis un seul des discours en direct en intégralité !!!! Oh zut !
Je suppose que F.Bayrou ne leur pas demandé... Déjà que c'est dure de leur dire de faire leur boulot correctement dans le respect du pluralisme...
Bayrou a demandé dans un direct un d'être confronté dan un débat avec Sarko, et Ségo directement en face à face, je cite: "Je ne crains pas les débats", à la place on continu à lui envoyer des portes paroles, des émissaires, des personnalités...Bayrou n'envoie personne détruire spécialement Ségolène ou Sarkozy avec des arguments aussi trivial du genre Ségolène est une .... Ou Sarko et un....
« Bayrou ne représente que lui... ». Ce genre de phrase type peut se balancer sans grand risque à tout les candidats, de Sarkozy à José Bové, autant dire que ça repose sur un effet irrationnel, mais derrière y'a des militants, ou des sympathisants comme moi qui convainc des personnes qui ne connaisse rien de Bayrou, qui partent donc de rien, et c'est un exercice bien plus attrayant que chez les autres partis ou l'électorat est déjà acquis, et prémâché : la France "solidaire" contre celle des "travailleurs", la connerie universelle...

Et c'est tout à son honneur, il n'y aucun doute, Bayrou à de forte chance de triompher de ce concert de crachats (on dirait les compagnons de la chanson).

Bravo Quitterie, et continue comme ça. Faudrait qu’il te lâche un peu plus dans les médias tu deviendrais le Rottweiler F.Bayrou, inépuisable (une vrai pile nucléaire), éloquente, conciliatrice on ne peut plus, inattaquable et représentative…

même Le monde se contredit tantôt il évoque le programme de Bayrou, tantôt des pessimistes parle de l'inexistence du programme de Bayrou (pourtant un des plus claires)
http://www.lemonde.fr/web/recherche_resultats/1,13-0,1-0,0.html?query=bayrou&query2=&booleen=et&num_page=3&auteur=&dans=dansarticle&periode=30&ordre=pertinence&G_NBARCHIVES=947052&nbpages=26&artparpage=10&nb_art=260


Les point évoqués sur le site de campagne de F.B http://www.bayrou.fr/ :

Activité universelle

Afrique

Agriculture *

[...]

Small business act

Sport

Syndicats et démocratie sociale

Temps de travail

Transports

Turquie

Université

Violence à la télévision

Vote blanc

Écrit par : morigan | 09 mars 2007

"Simone Veil a rejoint Sarkozy" ... Dire ça, c'est comme si c'était une surprise. Sauf que ça fait dix piges qu'elle est sarkoziste. Ca n'en fait pas le diable, loin de là. Ses actions passées brillent encore. Etre centriste, c'est justement penser que Simone Veil peut être utile à la société française, dès lors qu'elle accepte le programme du président élu. C'est aussi penser qu'elle peut travailler avec DSK. Enfin, être citoyen éclairé de ce pays, c'est aussi s'étonner que S. Veil puisse accepter la présidence du comité de soutien de Nicolas Sarkozy le même jour où ce dernier parle de la création d'un ministère "de l'immigration et de l'identité nationale"...
Heureusement que Bayrou est là !

Écrit par : Fañch | 09 mars 2007

Chaargezz ! Comme on dit en PCEM1, au fait quant est ce qu'il passe à Tours ? On a un amphi au CHRU de Tours chaud bouillant...
On commence à voir les tous premiers tracts à Tours...

Écrit par : morigan | 09 mars 2007

C'est bien qu'ils nous critiquent, çà prouve que nous faisons peur aux grands, et dans la lutte de David contre Goliath on connait le gagnant, qui c'est François est peut etre notre nouveau David ...

Écrit par : Marc | 09 mars 2007

Accuser Bayrou de n'avoir pas de programme est une piètre tentative de masquer l'inanité du leur. Si vous voyez cette critique sur le programme inconnu, n'hésitez jamais à faire comme ci-dessus, c'est-à-dire à indiquer le lien avec www.bayrou.fr. Le sujet sur le livre de Bayrou, sorti hier seulement, y a été vu plus de 10000 (dix mille) fois en 24h.

L'équipe internet de la campagne de Bayrou est vraiment la meilleure, le site d'un côté et la coordination des blogs (Quitterie) de l'autre.

Quand on avait parlé de Quitterie comme de l'"arme de destruction massive" de Bayrou, nos adversaires pouffaient. Ils rient désormais jaune.

La campagne poubelle, comme elle dit, ne fera pas oublier le drame de la France. Les français ne se laisseront pas faire par les marchands de diversion : ils veulent désormais de la réalité. Le succès des livres de Dugain et de Rufin en témoigne.

Or l'autre nom de la réalité, c'est Bayrou.

Écrit par : Hervé Torchet | 09 mars 2007

Juste un mot en passant sur l'indépendance de la justice. Allez donc voir ce qui se cache sous le lien : www.latelelibre.fr/?p=291.

Écrit par : Hervé Torchet | 09 mars 2007

@Ivannoul : tout à fait d'accord sur ta notion de rupture!

Écrit par : virginie | 10 mars 2007

les charges des éléphants du PS snt à mon avis plus dangreuses que celles des ânes de l'UMP.

Écrit par : politoblog | 10 mars 2007

Désolé de donner un point de vue subjectif, mais toute la communication de Bayrou et de l'UDF a été extrèmement vexatoire vis-à-vis d'un grand nombre de personne, dont je suis, qui pensent effectivement qu'il faut savoir travailler ensemble sur des sujets précis mais qui pensent que des idéaux et des priorités sont des marqueurs forts (on peut appeler ça un clivage droite/gauche ou une vision de la société).

C'est le programme de François Bayrou qui me fait parfois avoir des mots durs. Je n'y vois aucune mesure pratique qui permettra de faire progresser des idéaux de solidarité et de progrès dans notre monde actuel.
Toutes les propositions économiques en particulier ne sont que la prolongation des 5 dernières années.
Mais il n'en reste pas moins que nous partageons la même conviction et les mêmes espoirs pour la République et l'Europe.

Écrit par : Erasme de Metz | 10 mars 2007

@ Erasme

Il n'y a pas de solidarité sans liberté. Le programme de Ségo est enfermé à cet égard dans l'archaïsme. Les idéaux qui consistent à cadenasser n'en sont pas.

Le programme de Ségo ne peut contenir aucun progrès réel, sauf celui de l'impuissance publique.

Écrit par : Hervé Torchet | 10 mars 2007

@ Morigan

Quand je parlais du programme de Bayrou, je ne disais pas qu'il n'en avait pas ! Ca fait des mois que je lis le programme de Bayrou sur Internet ou sur les fiches que nous envoie l'UDF tous les mois (plein de fiches !!!). Il y a pour moi des choses très claires et très convaincantes, d'autres moins, mais c'est comme ça.
Ce que je voulais dire, c'est que d'un point de vue médiatique, les gens ne comprennent pas tous ce que signifie le positionnement de Bayrou, car se placer en dehors du clivage gauche/droite, ils pigent bien, ça fait 20 ans qu'ils demandent ça. Mais comme dans tous les projets nouveaux, il faut quelques repères forts pour adhérer à l'homme et lui faire confiance. Je pense que Bayrou les convainc de sa sincérité, mais ce n'est pas assez. Il doit passer à l'étape où les français savent mieux dans quel bateau il les emmènent.
J'ai déjà convaincu mes parents et mes frères de voter Bayrou sur le seul argument que la France a besoin de réconciliation et non de division. Mais bien d'autres personnes indécises sont plus difficiles à convaincre, car ils ne perçoivent pas le projet Bayrou, ni où il mène et comment. Ils ont peur d'un vote trop hypothétique. D'ailleurs, les adversaires ne s'y sont pas trompé en jouant sur la peur d'un vote Bayrou (immobilisme, crise grave,...). Aucun ne dit que c'est un niaiseux. Tous agitent le chiffon rouge. Et c'est ainsi qu'on distille le doute et la peur. Les Français sont libres, mais il y a toujours des gens très influençables et très peureux.

Écrit par : Laurent | 10 mars 2007

Cela m'étonne de la part de Simone Veil, mais elle n'est pas la seule. Et puis à gauche, DSK à appelé Bayrou à soutenir Ségo au 2ème tour... comme si c'était une évidence d'avoir un deuxième tour Sarko-Ségo. Voyez les résultats de votez2007.com.... ;=)

Écrit par : raphaël | 10 mars 2007

Cettui qui est à côté de la plaque ne s'en rend jamais compte, sinon il n'y serait pas tant à côté de la plaque.

Écrit par : Demian West | 10 mars 2007

Quel spectacle que celui donné par Bayrou !

Un libéral-chrétien qui se pose en rassembleur, c'est une énorme farce pour les personnes éclairées mais, bien plus grave, une entreprise de mystification déstinée à tous les autres.

Il exploite la défiance populaire à l'égard des politiques avec son positionnement central "hors-système" alors qu'il est en plein dedans. Bah oui, il est libéral. Et un libéral de la droite la plus rétrograde. N'est-ce pas Quitterie, Foulques, Victoire et compagnie ?

Il séduit par son idée de coalition, les esprits éclairés savent encore une fois que c'est une fausse bonne idée. C'est un système de gouvernance inefficient et qui réduit l'opposition aux extrêmes.

C'est quand même un comble qu'un catholique se livre au marketing politique le plus immoral qui soit. Si la Sainte Vierge lui est apparue, je ne suis pas certain que la prochaine fois elle le complimente. Au passage, ce n'est pas une boutade de Pasqua, Bayrou le lui a dit.

Alors je tiens à tempérer votre enthousiasme :

D'ici le premier tour de scrutin, les électeurs auront compris - avec l'aide, ne vous en déplaise, de toute la classe politique - que Bayrou n'est qu'un libéral de droite et que son idée de coalition n'est qu'un attrape-nigauds.

Écrit par : Reivilo | 10 mars 2007

Reivilo,

On sent tellement votre commentaire tout tissé d'intentions pour éclairer le débat. Toutefois, avec quelque lampadaire du ressentiment isolé dans une venelle assez mal-famée où Edgar Allan Poe se fracassa le crâne comme une fin naturelle pour l'homme qui pensait avoir tout imaginé du pire. Avait-il vu cette bête qui ronge dedans, qui est la jalousie et qu'elle n'a aucune cause ? Elle naît d'elle-même soit de rien. Et elle se nourrit de la grande force de vie qu'elle convoite chez autrui. Aussi, ne trouve-t-elle jamais le repos des appétits satisfaits. C'est sa maladie en elle.

Écrit par : Demian West | 10 mars 2007

Haha, le pauvre M. Bayrou, ses potentiels premiers ministres ne sont pas fans de cette idée ? Reste qui? M. Leroy comme premier ministre...

Écrit par : Fabien-Pierre NICOLAS | 10 mars 2007

On n'a jamais vu quelqu'un manquer cette distribution-là. C'est plutôt le trop plein annoncé.

Écrit par : Demian West | 10 mars 2007

"Ils chargent ils chargent" , des coups d'épées dans l'eau pour l'instant, je n'en vois pas un toucher juste.
Ils n'avaient pas prévue ce coup là, ils s'attendaient à une classique campagne PS/UMP et chacun avaient préparé ses dossiers sur l'autre, avec un tiroir consacré à Lepen "au cas où" et puis vlan : Bayrou qui monte ; merde alors , "on fait quoi?"
C'est vrai au fond, il ne traine pas de casseroles, il propose une alternative crédible , il est plus dans la politique que dans la communication, il n'a pas fait déclaré sa campagne à coup de feux d'artifices et... Il monte ! 24% , malgré les articles de journaux, les sarcasmes politiques, les arguments manquent et semblent s'essoufler à peine prononcer.
Perso, j'ai découvert l'ebauche du programme de Bayrou lors de son interview donnée à des bloggueurs sur le site "politic-show" au moins de décembre déja, alors que ni Royal ni Sarkozy n'avait encore importé le sien de l'étranger.

J'aime beaucoup cette campagne ^^
J'avais déjà voté Bayrou en 2002, nul doute que je recommencerais en 2007.

(et puis je découvre -honte à moi- ce blog par le biais d'un contact internet, figurez vous que je ne connaissais même pas Quitterie Delmas . Hop, dans mes favoris ! )

Écrit par : Eugène | 10 mars 2007

comme d'hab damian west se turlupine, mauvais rimeur et mauvais proseur et peu d'idées...

Signé : Patrick Besson's fan

Écrit par : Tonton Albert | 10 mars 2007

François Bayrou a égalité dans les sondages avec Ségolène Royal !

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1- href="mailto:0@2">0@2-823448,36-881646@51-841384,0.html

Ca fait plaisir, non ?

Et Corinne Lepage qui nous rejoint !

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1- href="mailto:0@2">0@2-823448,36-881649@51-841384,0.html

Ca aussi c'est une bonne nouvelle...

Encore l'intervention de Chirac dimanche soir et la fin des dépots de signatures des candidats, puis on va rentrer dans la dernière ligne droite...

Traçons encore et encore soigneusement le sillon...

Écrit par : crou | 10 mars 2007

@ reivilo

Les Français veulent le changement.

Bayrou est décidé à opérer le changement. Il est d'ailleurs le seul à pouvoir le faire : on ne peut pas changer en dressant une moitié de la France contre l'autre.

Le reste n'est qu'arguties que personne n'entendra et invocations creuses.

Bayrou gagnera pour le changement.

Écrit par : Hervé Torchet | 10 mars 2007

Le dessinateur caricaturiste "placide" a été condamné à payer, pour avoir caricaturé la police (et surement pour aimer caricaturer le ministre de l'intérieur), ici:
http://gpl.is.free.fr/blog/?p=109

Réagissez!!! Cette nouvelle affaire des caricatures a été passée sous silence (contrairement à celle de la caricature du prophète).

Le dernier dessin de placide est excellent:
http://www.leplacide.com/caricature/caricature.php?datemoins=2007-03-09
et sympa pour Bayrou...

Écrit par : morigan | 10 mars 2007

Au fait, le changement de F.Bayrou, ce ne serait pas une version dépoussiérée de la période dite d'ouverture sous Mitterrand?

@ Hervé Torchet...quels archaisme du pacte présidentiel de Ségolène Royal? en quoi prive t'il de liberté, en quoi mettre en avant la solidarité prive qui que ce soit de Liberté?
qui est Libre dans nos sociétés lorsqu'il a faim? lorsqu'on ne peut joindre les deux bouts?

Écrit par : Erasme de Metz | 10 mars 2007

Le projet de Ségo plonge le budget de l'État dans le gouffre : il produit la misère de demain, sans d'ailleurs réduire la misère d'aujourd'hui.

Écrit par : Hervé Torchet | 10 mars 2007

Bonjour Quitterie,

Que penses-tu de la déclaration de DSK?

Écrit par : abadinte | 11 mars 2007

Salut,

je tombe sur ton blog un peu au hasard de mes recherches internet sur Bayrou.
C'est bien d'avoir mis une photo de Politkovskaia !

Pour le reste, je continue de croire que Bayrou sera élu Président. Et je continue d'espérer qu'il sera un bon Président.

et nous, les militants et sympathisants, il faudra qu'on sache lui faire confiance, même lorsque des désaccords se feront jour sur tel ou tel sujet.
Bayrou l'a bien expliqué ce soir sur TF1. Il est là pour donner le cadre dans lequel travailler et la direction dans laquelle avancer.
Il faudra savoir restés unis et savoir travailler avec les personnes d'opinions différentes.

Écrit par : jean-michel ycre | 11 mars 2007

pendant que les favoris les écartent d'un revers de la main, les hypothèses Bayrou sont examinées plus minutieusement :
http://www.expression-publique.com/expression-publique/resultat.php?adresse=bayrou2

Écrit par : video meliora | 12 mars 2007

Personnellement je suis très loin de perdre l'espoir de voir DSK rejoindre Bayrou dans l'entre-deux tours. Je me permets d'ajouter ici mon petit grain de sel :

La récente tribune de Dominique Strauss-Kahn publiée par Le Monde, dans laquelle il appelle à un rassemblement autour de Ségolène Royal, est une douloureuse estocade pour les partisans de François Bayrou, mais également un extraordinaire aveu d’impuissance. Il faut, pour bien mesurer ces deux phénomènes, rappeler deux faits très simples :
a) De très nombreuses personnes, sans être membres du Parti Socialiste, étaient prêtes à donner leur suffrage à DSK. Les militants ayant préféré S. Royal pour de périlleuses raisons (sa capacité attestée par les sondages à battre N. Sarkozy) tous ces électeurs potentiels se sont retournés vers Bayrou.
b) Ce ralliement des futurs électeurs au candidat centriste est tout naturel puisque les deux hommes partagent une communauté de vues sur de très nombreux sujets : la construction européenne, le dynamisme économique au service d’une juste répartition, le dépassement des archaïsmes idéologiques. D’où la seconde remarque : DSK qui est infiniment plus proche de Bayrou qu’il ne l’est de Fabius, Mélenchon ou Emmanuelli, argue de la nécessité d’une opposition tranchée sur l’échiquier politique. S’il ne cherchait pas à le ménager pour la suite, F. Bayrou répondrait à DSK que l’opposition la plus tranchée et la plus absurde du paysage politique français est celle qui sévit au sein même du PS.
Personne n’est dupe de la manœuvre de DSK. Même s’il désirait franchir les lignes partisanes du clivage gauche/droite, il ne pourrait le faire en cette période. Il passerait pour un lâcheur ou un opportuniste. Deux hypothèses nous sont ouvertes. Dans la première, DSK attend le premier tour et, si Bayrou se retrouve face à Sarkozy, il saura négocier habillement une union contre la droite sans passer pour un félon. Dans la seconde, il parie sur l’échec de Ségolène Royal et prendra son mal en patience. Dans 5 ans, il sera en meilleure position pour se porter candidat à la candidature du PS.
Dans les deux cas de figures, DSK devra composer avec l’étrange machine bicéphale que constitue le PS, dont la réunion idéologique paraît bien plus compromise que le rassemblement proposé par Bayrou et fustigé par le « Sarcellois ».

Écrit par : Ophir | 12 mars 2007