Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Confidences | Page d'accueil | Conférence de presse énergique et engagée de François Bayrou et rencontre passionnante avec Richard Stallman »

02 avril 2007

François Bayrou au sujet du vote électronique "Il faut refuser cette évolution et suspendre toute utilisation"

Le 22 avril, suite à une décision de Nicolas Sarkozy prise en 2003 quand il était ministre de l'intérieur, des ordinateurs de vote seront utilisés pour pour la première fois dans une élection présidentielle.

Cette semaine, le Canard Enchainé signalait que, le 22 avril, 1.4 millions de suffrages seraient ainsi exprimés dans 1600 bureaux de vote au travers d'ordinateurs de vote. Pour donner un ordre d'idée, le Canard rappelait que le candidat du PS a été éliminé par le candidat du Front National en 2002 par 194 000 voix.

Des chercheurs en informatique dénoncent depuis longtemps les faiblesses du vote électronique (voir le blog de
David Monniaux ou celui de Roberto Di Cosmo ou le rapport de François Pellegrini ou celui de Bernard Lang ou encore ce reportage de itélé où l'on voit un chercheur hollandais démontrer concrètement la faiblesse de des ordinateurs de vote]).

Sur le plan politique, François Bayrou s'est exprimé dans politis du 8 mars : "Il faut refuser cette évolution et suspendre toute utilisation»". Le PS a lui demandé il y a quelques jours un moratoire rejoignant là le PCF et les Verts. Le Monde a consacré un article à la conclusion quelque peu bancal présentant la position du ministère de l'intérieur.

Plus d'infos : Du vote électronique : chronique d'une polémique

Compte rendu d'une formation de scrutateur

Infos originales

-------------------------------------------------------------

D'autre part, je profite de ce blog pour m'adresser aux comeux, publicitaires. Vous cherchez une jeune personne en alternance ? Ca tombe bien, j'ai eu la chance de rencontrer une jeune femme en terminale ES et qui va rentrer en BTS communication en alternance ou en contrat pro en apprentissage pour une durée de 24 mois à compter de septembre. Cette jeune femme est extra, dynamique, j'ai eu le grand plaisir de la rencontrer lors de cette campagne et je suis très régulièrement en contact avec elle. Je serai ravie de faire le lien et de faire avec l'un d'entre vous la passerelle. Merci de vous signaler sur mon adresse mail : qdelmas@hotmail.com

Si internet servait à ça, on aurait déjà tout gagné !!

Commentaires

Tout à fait Quitterie!

Non au vote électronique.

D'une part pour toutes le raisons techniques évoquées: risques de falsification..

D'autre part, car le vote est un rituel de la citoyenneté! Il faut que l'électeur ait conscience de ce qu''il fait au moment où il met un nom dans une enveloppe puis ladite enveloppe dans l'urne. Et puis, pourquoi se priver des joies du "a voté" et du dépouillement, moment d'espoir, d'inquiétude mais aussi de possible bonne humeur!

Non à cette modernité qui n'est pas un progrès!!

NV
http://nicolasvincionline.blog.lemonde.fr/

Écrit par : Nicolas Vinci | 03 avril 2007

Les ordinateurs de vote n'offrent aucune garantie ni à l'électeur qui a voté ni aux délégués des candidats qui ne peuvent que constater, au soir du vote, que la machine n'a été ni broyée, ni dévorée par l'acide sulfurique, bref, qui ne peuvent rien constater du tout. Dès lors, pourquoi envoyer des délégués de candidats ? Et on entre ainsi dans une spirale d'opacité du vote.

On vient de voir la Floride opter pour le retour aux bulletins "papier", ce n'est pas un hasard ; l'Europe se vide elle aussi de ses ordinateurs de vote.

En vérité, il y aurait peut-être moyen d'utiliser Internet pour des votes d'enjeu simple à échelle locale, voire familiale.

Ne l'oublions pas : l'enjeu de la démocratie, ce n'est pas la magouille, c'est le bonheur.

Écrit par : Hervé Torchet | 03 avril 2007

C'EST UN VÉRITABLE SCANDALE !

Et devinez qui a signé le décret autorisant la mise en place de ces machines à voter ?

Nicolas Sarkozy de Nagy-Bocsa...

Le département où je vote n'est heureusement pas concerné. La liste des villes où ces machines anti-démocratiques ont pu être installées ou pourraient l'être prochainement est accessible à cette adresse :

http://www.recul-democratique.org/Toutes-les-villes.html

Cordialement, :-)

Hyarion, l'anarcho-monarchiste résolument anti-sarkozyste.

Écrit par : Hyarion | 03 avril 2007

A propos du vote électronique, un visiteur vient de me signaler cette pétition :

http://ordisdevote.lautre.net/petition/

Pas eu trop le temps de vérifier d'où ça sortait et si c'était sérieux.
Apparemment, vu l'hébergeur, plutôt le milieu alter/libre, et ils annoncent déjà plus de 37000 signatures.
avis aux amateurs-trices.

Écrit par : Casabaldi | 03 avril 2007

@Casabaldi : interessant comme petition, merci Casa.
@Hyarion : entièrement d'accord c'est un véritable scandale, on fait ca en catimini, histoire d'endormir meiux! A nous de reagir!

Écrit par : virginie | 03 avril 2007

Jeune homme, 23 ans, rigoureux mais créatif, réactif mais socialiste, ayant une première expérience en lobbying et tout juste sorti de l'Edhec recherche stage de fin d'étude ou emploi dans le domaine de la publicité ou des relations publiques à partir de dans deux semaines. Pas sérieux s'abstenir

(Désolé Quitterie, c'est un peu du parasitisme, mais bon, on sait jamais ...Je viens faire un collage avec vous pour me rattraper ;) )


Il y avait un très bon dossier de Sciences et vie il y a deux trois mois sur les machines de vote. En gros, en dix minutes, quelqu'un qui sait comment faire peut introduire un programme dans la machine... pas rassurant

Écrit par : Emmanuel | 03 avril 2007

Jeune homme, 23 ans, rigoureux mais créatif, réactif mais socialiste, ayant une première expérience en lobbying et tout juste sorti de l'Edhec recherche stage de fin d'étude ou emploi dans le domaine de la publicité ou des relations publiques à partir de dans deux semaines. Pas sérieux s'abstenir

(Désolé Quitterie, c'est un peu du parasitisme, mais bon, on sait jamais ...Je viens faire un collage avec vous pour me rattraper ;) )


Il y avait un très bon dossier de Sciences et vie il y a deux trois mois sur les machines de vote. En gros, en dix minutes, quelqu'un qui sait comment faire peut introduire un programme dans la machine... pas rassurant

Écrit par : Emmanuel | 03 avril 2007

Et voilà, je suis un boulet ... Je rajoute que j'ai de très bonnes compétenes en hautetfort. Ou pas.

Écrit par : Emmanuel | 03 avril 2007

Plein d'infos et une pétition sur le sujet:

http://recul-democratique.org/

Écrit par : Erasme de Metz | 03 avril 2007

C'est un sujet crucial : le premier tour s'annonce serré. Étant donné que certaines municipalités de gauche se sont dotées de ces ordinateurs de vote, il serait bon que le PS donne l'exemple en leur demandant (voire en exigeant) qu'elles ne les utilisent pas pour l'actuelle présidentielle).

Écrit par : Hervé Torchet | 03 avril 2007

Oui, il faut en parler, il faut que ces "machines" fassent un super buzz, pour que les médias en parlent et fassent reculer les politiques insouciants du danger...Mais sans éclipser, ni faire disparaitre la campagne et les thèmes de l'écologie, de la dette...De toute façon ce sera mieux que le thème de "l'insécurité"

A part çà en Ukraine, Le président a annoncé la dissolution du Parlement et ordonné la tenue d'élections législatives anticipées le mois prochain. Le président Viktor Iouchtchenko le leader de "la révolution orange" est confronté à une majorité parlementaire pro-russe.
Le monde ne parle ici:
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1- href="mailto:0@2">0@2-3214,36-891014,0.html?xtor=RSS-3208

Écrit par : morigan | 03 avril 2007

je te félicite pour le ptit coup de main que tu apportes à cette personne, il est vrai qu'il est très dure de trouver des postes en contrat pro.

c'est meiux que la discrimination positive.

Écrit par : kamel | 03 avril 2007

@Kamel : ;-) a vite virginie

Écrit par : virginie | 03 avril 2007

Saviez vous qu'en Estonie on a voté par Internet ... le vote était parfaitement sécurisé... sommes nous condamnés à être ringards ?

Écrit par : politoblog | 03 avril 2007

Si l'Estonie a voté par Internet nous voilà rassuré... Je ne connais pas un scientifique, ingénieur ou expert en systèmes d'information qui ne soit pas inquiet par la perspective du vote électronique. Pour aller plus loin:

- "La fiabilité des machines à voter" publié ce matin sur AgoraVox:
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=21795

- Podcast d'hier avec Chantal Enguehard, une plus grandes expertes française de la question:
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=21650

- Un petit article que j'ai écris en février pour commenter la vidéo d'I-TV:
http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=16891

- Notre dossier sur la question avec une quarantaine d'articles dont certains d'excellente qualité: http://www.agoravox.fr/mot.php3?id_mot=315

Écrit par : Carlo Revelli | 03 avril 2007

@ politoblog c'est tellement sécurisant que le pays est gouverné par des nationalistes et des libéraux désormais.

Écrit par : abadinte | 03 avril 2007

Il faut préciser que le vote estoniens était fait par carte d'identité à puce et par lecteur de carte. Le citoyens avait aussi par la suite la possibilité d'annuler son vote.
Moi je vois plus loin ... plus de Chambre basse, plus d'assemblée nationale une démocratie directe à terme. Un vote citoyen direct par les moyens technologiques pour l'élaboration des lois. La démocratie de Rousseau.

@Quitterie ...
Un débat, mea culpa j'ai eu tort... il faut marteller l'idée pour que ca se fasse.

Écrit par : politoblog | 03 avril 2007

J'ai une question qui n'a rien à voir avec votre note (j'en suis désolé) mais sur laquelle j'aimerais avoir vos avis.

Je lis à l'instant sur le site du Figaro : "A l’occasion de la présentation de son programme, François Bayrou s’est dit d’accord pour se confronter directement sur Internet avec trois des douze candidats principaux."

Je vois peut etre les choses avec un regard biaisé mais quand je lis "trois des douze candidats principaux" je comprends avec Royal, Sarkozy et Le Pen. Je comprends également que François Bayrou veut un débat entre les "prétendus quatre grands" soit Royal, Sarkozy, le Pen et lui-même (je dis prétendus parce que ce qualificatif ne se base que sur des sondages..bref). Et là je me souviens de François Bayrou il y a très peu de temps lorsque les sondages ne faisaient pas de lui un "grand" candidat vociférant ici et là sur le fait qu'il n'y a pas de petits et de grands candidats...bref.

J'ai donc le sentiment que François Bayrou a donc tourné sa veste sur cette question depuis qu'il se considère et que certains le considèrent comme un grand candidat. A moins bien sur mon postulat de départ était éroné et que François Bayrou soit prêt à débattre avec Nihous, De Villiers et Shivardi mais vous voyez j'en doute...

Merci.

Écrit par : matthieu | 03 avril 2007

@ matthieu

les petits candidats n'en voudront pas à Bayrou. Il faut tout de même un moment de confrontation ; si la télé ne e fait pas, faisosn-le sur Internet, c'est une bonne idée.

@ Carlo

Comme toujours, AgoraVox est le lieu où l'on trouve les info complètes.

Quitterie a bien eu raison de faire ce rappel sur la position précoce de Bayrou.

Écrit par : hervé Torchet | 03 avril 2007

Donc la démocratie doit être ouverte quand elle ne le sert pas et fermée quand elle peut lui faire profiter du système. Très bien, j'ai ma réponse. Il s'agissait simplement de l'opportunisme électoraliste.

Écrit par : matthieu | 03 avril 2007

@ Matthieu
Il fut rester crédible ! Le débat ne peut s'organiser qu'avec ceux qui ont une réelle chance d'atteindre le second tour. Si la démocratie c'est encaisser les programmes et les positions de Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal sans leur opposer de contrepoint ou un autre programme crédible au yeux de l'électorat. Elle restera en échec !
Il faut organiser ce débat !

@Virginie
bise :)

Écrit par : politoblog | 03 avril 2007

@Politoblog : bise too :)

Écrit par : virginie | 03 avril 2007

@ matthieu

Il y a un temps pour tout. Idéalement, il faudrait deux débats.

En vérité, dans cette présidentielle, il y a trois débats principaux :

1/ à l'intérieur de l'extrême gauche, plutôt équilibré

2/ à l'intérieur de l'extrême droite, très déséquilibré

3/ entre les "changeurs" (révolutionnaires et réformateurs) et les conservateurs (UMP et PS).

Ne perdons pas de vue un horizon : le système doit-il durer tel quel ? Le débat entre démocratie intégrale et efficacité du changement est pertinent, mais je crois qu'il y a urgence de changer le système. L'idée de Bayrou me semble donc opérationnelle et nécessaire.

Écrit par : Hervé Torchet | 03 avril 2007

Hervé..

Je trouve l'UDF bien sévère avec le PS...qui est loin d'être un parti conservateur, au contraire je le perçois plutôt comme un volcan en bouillonnement avec beaucoup de réflexions, débats, positionnements très différents..par exemple sur la mondialisation ou le combat contre les délocalisations.

En interne nous avons des positionnements très sociaux-démocrates, d'autres beaucoup plus anti-libéraux et refusant de nous voir cantonner dans le rôle de gestionnaires, en privilégiant les poussées et les avancées sociales.

Dans sa globalité le PS oeuvre pour une meilleure répartition des richesses, des réalisations sociales et d'une société progressiste, humaniste dans un cadre européen...
L'histoire a prouvé la force, la volonté des combats socialistes pour améliorer le quotidien et aussi donner la parole à nos citoyens.

Vous percevez le PS, comme conservateur..car il est de fait un parti important et de gouvernement, mais il n'a pas vocation à être hégémonique...mais à être un dynamiseur, à rassembler les citoyens sur une base de gauche, réaliste et progressiste..sans exclusive.

Écrit par : Marsipulami | 04 avril 2007

@ Marsi

J'ai côtoyé le PS à travers mon père dans les années 1970. Ses potes y étaient Le Pensec, Hervé (celui de Parthenay), Frèches, et quelques autres avec lesquels je n'ai aucun contact perso, je le précise, et je n'en ai eu aucun depuis la mort de mon père en 1982, n'ayant jamais milité ailleurs qu'au centre. Je connais les qualités et les défauts de la machine. Le parti s'est à la fois embourgeoisé, encroûté et sclérosé. Il n'a pas perdu toutes ses qualités, mais il a acquis les défauts de ses succès.

Je connais des quantités de militants sympa et sincères. C'est la logique d'appareil qui est en cause. Dès lors qu'il s'agit de préserver des intérêts électoraux acquis, la sclérose guette.

Et par ailleurs, il existe à l'intérieur même du PS un débat très vif de perspective et Quitterie s'en fait souvent et très bien l'écho.

Écrit par : Hervé Torchet | 04 avril 2007

A propos du débat sur Internet :
---------------------------------

Les citoyens ont le droit à un débat contradictoire de premier tour entre les quatre principaux candidats à l'élection présidentielle. Quelles que soient les raisons invoquées pour les en priver, cette confrontation des idées et des personnages qui les portent n'est pas nuisible à la démocratie. En tout cas, même si elle peut légitimement susciter des réserves, elle reste préférable à l'absence de débat.

Répondant à l'invitation de François Bayrou, le site de la Révolution orange a aussitôt ouvert un forum pour promouvoir et construire le "débat sur Internet".
Vous êtes tous chaleureusement invités à y poster vos commentaires, vos suggestions et vos remarques, ainsi qu'à y poser les questions que vous souhaiteriez voir abordées par les candidats.

http://www.revolutionorange.org/forum/list.php?5

Le site de la Révolution orange n'entend pas se charger de l'organisation du débat proprement dit. Bien que politiquement indépendant de l'UDF, il n'en est pas moins engagé dans la campagne aux côtés de François Bayrou. En tant que site de soutien d'un candidat, il n'a pas vocation d'exercer un arbitrage. D'autres sites de réflexion citoyenne se sont déjà proposés. Le forum que nous mettons en ligne, pour notre part, a pour but de recueillir vos témoignages et de publier vos propositions, ainsi que de porter vos attentes à la connaissance des candidats.

Non! au vote électronique:
---------------------------
http://www.revolutionorange.org/wiki/index.php?title=Non_aux_machines_%C3%A0_voter
http://www.revolutionorange.org/forum/read.php?2,537

Écrit par : hippo | 07 avril 2007

Ce qui me gêne dans les machines à voter - et je pense que je vais prendre plusieurs personnes à contrepied en disant cela - ce n'est ni le risque (infime) d'erreur ou de fraude, ni l'origine "UMPiste" de cette décision, mais simplement une sorte de "virtualisation" de l'acte citoyen et solennel qu'est le vote.

Quand on met le bulletin dans l'enveloppe, puis l'enveloppe dans l'urne, on effectue un acte *concret*, je dirai même palpable. En appuyant sur un bouton sur une machine, je crois qu'on peut quelque peu se "déconnecter" (un comble !) de la réalité et de la responsabilité du vote.

Le seul intérêt du vote électronique, je crois que c'est l'économie de papier, mais je pense que ce n'est pas sur ce genre de poste qu'il faut orienter les économies (ni aggraver les dépenses toutefois).

Écrit par : Jean Lançon | 15 avril 2007