Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les raisons de mon choix personnel | Page d'accueil | Débat Bayrou/Royal a eu lieu. Incroyable que la question puisse se poser. »

28 avril 2007

Un par un. La politique à la Papa version Gilles de Robien. C'est l'ancien régime contre la nouvelle ère !

Hier. Dans les loges de Canal +. Il veut voir la liste des députés UDF qui votent Sarko. "16" dit son assistante ! "Bien". Et là, forcemment, je me marre. On dirait Picsou ou l'avare. Il compte. Un par un. Je lui dit qu'il peut être fier. Un par un, ils vont les chercher. Evidemment ça se finit, lui très sûr de lui, "j'avais raison", et moi, "vous n'avez rien compris".

Ambiance.

Pauvre Gilles de Robien. Incapable de venir présenter une motion pour défendre l'alliance UMP-UDF en janvier 2006. Les adhérents s'étaient prononcés à 91.6% pour notre autonomie et notre indépendance. Ainsi nous brisions nos chaînes et François Bayrou nous montrer la troisième voix. Celle que 6 millions de Français veulent voir se construire.

Ils vont chercher les élus UDF un par un. Ils pensent qu'aujourd'hui la politique c'est le hiérarchique, le pyramidal. En allant chercher les têtes, ils espèrent diviser. Comme ils le font depuis 5 ans à chaque projet de loi, à l'Assemblée. Pourtant, ils n'avaient pas besoin de voix en plus à l'AN, ils avaient la majorité absolue. 365 députés sur 577. Diviser pour diviser. Empêcher l'émergence d'une force nouvelle. Et ce projet de destruction reprend dde plus belle aujourd'hui. eux se croyant tout permis. Les cowboy. Sans foi, ni loi.

Sauf que le coeur de l'UDF le parti libre, les Démocrates, c'est chacun d'entre nous. Depuis 30 ans ou depuis 3 jours. C'est nous qui le faisons vivre. Eux représentent leurs concitoyens leurs administrés. Ils portent une étiquette, soit.

Je porte aussi une couleur. Et j'en suis fière. Cette couleur c'est l'orange. Grâce à internet, ma parole est libre. Comme celle de chacun d'entre nous. Nous avons gagné en liberté, en autonomie. Nous pouvons enfin construire !

François Bayrou et Ségolène Royal vont discuter aux yeux de tous les Français dans la plus grande transparence. Monsieur Sarkozy et ses amiis préfèrent l'ombre. Les coups de téléphone, les deal, non sûr base de projet ou d'intérêt général pour la France, mais sur les intérêts individuels.

La politique nouvelle est née. Une certaine forme de résistance à l'ancien système aussi.

Je la dois au combat d'un homme : François Bayrou et au combat de chacun d'entre nous qui le soutenons, l'accompagnons, le rejoignons.

Je demande à toutes celles et à tous ceux qui ont un blog de parler. Quoiqu'ils disent. Internet, ça sert à ça. Quelques personnes essaient de verrouiller pour ne pas perdre leur petit pré carré, elles sont si minuscules face à notre nombre ;-). Et à la puissance du buzz. Et oui, c'est le moment de promouvoir ses convictions !

Merci pour vos nombreux témoignages de soutien ! De partout. Quelques dents grincent, c'est normal. C'est la politique ;-). Merci, merci !

Vos réactions sur le débat sont les bienvenues !

Commentaires

ls sont lamentables, ces dinosaures de la politique, qui clament que la finale se joue à deux, et que Bayrou doit quitter la scène jusqu’au 6 mai.

La rénovation "démocrate" va à l’encontre de la posture clivée, celle qui bloque la France depuis 25 ans. A l’encontre du pouvoir d’obstruction des conservatismes, qui nous engluent dans l’idéologie et la guerre politicienne faite par une caste de (vieux) cumulards.

La rénovation démocrate fait naître un engagement politique nouveau. Une marée de blogs roulent pour cette révolution douce, lucide, écolo-progressiste et humaniste, l’aviez vous remarqué ? Sans esprit partisan, principes de l’ouverture, du dialogue, et de la confrontations d’idées mûries au gré de parcours différents. Emergence presque spontanée de trenta/quadra/quinquas, qui las d’une démocratie confisquée, veulent maintenant s’impliquer dans une nouvelle agora. Nouveaux venus dans la politique, ils revendiquent des valeurs communes essentielles, et le choix d’une voie démocrate libre et indépendante, pour réinventer l’intérêt général. Je fais parti de ces simples citoyens habités d’un désir de changement, qui veulent prendre part à l’écriture du futur …



La rénovation démocrate est une dynamique de la maturité, qui a la réforme équitable et la confrontation au principe de réalité/responsabilité, dans son génome politique. Régénérer et faire vivre la liberté, l’égalité et la fraternité, est un espoir accessible, une utopie concrète à réaliser avec une nouvelle génération qui se lève.

Écrit par : Héloïm Sinclair | 28 avril 2007

"Il n'est point d'éloge flatteur sans la liberté de blâmer" (Beaumarchais) Bon d'accord, la citation fera peut-être hérisser les poils de ceux qui lisent Libération et pas le Figo. Mais je la trouvais idéale pour répondre au "Des dents grincent" de Quitterie. Entre nous soit dit, je veux que les dents grincent sur notre passage. Cela prouve la force de nos convictions! Il y a deux façons de répondre à l'émergence d'une nouvelle force: soit on lui dit pourquoi elle se trompe dans ses positions, soit on se tait mais on ... grince des dents, mettant là un pied dans le mépris!

Grâce à Internet, Quitterie a raison, nous pouvons exprimer nos convictions, débattre constructivement. Nous ne sommes pas toujours d'accord, et heureusement! Alors parlons, diffusons. La Révolution Orange, nous allons la mener sur les marchés, à la sortie des transports en commun, mais aussi sur la Toile.

Quant à la stratégie de Picsou et de ses nouveaux amis de l'UMP, je préfère ne pas m'exprimer à ce sujet. Cette façon de faire la politique me dégoûte. Tu as raison de rappeler que l'UMP a autant de députés que de jours de l'année. Nous, on a à peine un par jour du mois de février en année bissextile! Mais bon, si pour eux tendre vers l'intérêt général, c'est avoir le plus gros nombre d'alliés...

Vivement que soit créé le nouveau parti, pour faire peau neuve. L'UDF, de jours en jours, perd sa raison d'être. Quand plus de 90% des adhérents veulent l'autonomie mais que la grande majorité des députés la refuse par stratégie, alors cela ne fonctionne plus et il faut que la base reprenne le pouvoir.

Ce que nous nous attelons à faire en ce moment!

Nicolas, militant du futur Parti Démocrate, du centre indépendant
http://nicolasvincionline.blog.lemonde.fr/

Écrit par : Nicolas Vinci | 28 avril 2007

@Heloim : entierement d'ac, on en parle le 9, BON WE sous le soleil de l'italie? Bise

Écrit par : virginie | 28 avril 2007

Comme toujours, Quitterie, tu dis exactement ce que je pense et nous sommes parfaitement d'accord.

Écrit par : Hervé Torchet | 28 avril 2007

Sarko et Human Bomb :

http://www.dailymotion.com/video/x1tber_sarkozy-human-bomb

Video bouleversante

Écrit par : Hugues | 28 avril 2007

Bravo pour votre engagement Quitterie. Le orange vous sied à merveille :-)

J'ai eu l'occasion de voter pour la première fois ce 22 avril. Issu d'une famille traditionnelement socialiste, j'ai préféré voter François Bayrou. Je me suis reconnu dans les valeurs démocratique qu'il prone haut et fort ainsi que dans le grand humanisme dont il fait preuve. De plus, je suis persuadé qu'il faut mettre la construction Européenne au premier plan et arrêter de s'attarder sur ce sentiment d'identité national qui hatise les haines. Notre avenir n'est pas dans la nation mais dans une Europe forte. Comme l'a dit François Mittérand à son dernier sommet Européen, "Le nationalisme c'est la guerre". Vivement la création du nouveau parti démocrate !

Le 6 mai, je voterais Ségolène Royal. Pour une refondation de nos institutions et l'écologie.

Écrit par : Antonin | 28 avril 2007

Il n'y a pas d'espace vide, et ceux qui partent laissent la place offerte à des neufs représentants du Peuple. En fait, c'est une manière de cure de Jouvence et de plus féminisante, qui semble finalement très favorable.

Écrit par : Demian West | 28 avril 2007

Bien vu. Pour moi, la force orange marque une rupture avec l'ancien centre. Si le Parti Démocrate est une nouvelle famille, elle saura accueillir et reconnaître ses nouveaux enfants (très nombreux). Je ne suis pas sûr que, dans les hautes sphères de l'UDF, on ait bien réellement perçu, voire vraiment adhéré à la nouvelle ligne fixée par François Bayrou et les bouleversements majeurs qui vont s'opérer dès à présent dans la vie politique. Les ralliements de dernière minute de certains députés UDF qui, sans même attendre d'entendre ce que FB va nous dire dans quelques minutes sur BFM, illustrent bien qu'un grand ménage de printemps va se faire aussi.

Écrit par : yohan | 28 avril 2007

Je suis sur Dailymotion mais je n'arrive pas à voir le débat.

Écrit par : Hervé Torchet | 28 avril 2007

Hello Quitterie,
je te suis depuis ton premier passage sur canal et j'avoue qu'hier en regardant le GJ j'ai failli tomber de ma chaise !! Tu appelles a voter SR !! Dingue !
Ca me parait incroyable, quand l'on te connait un peu et l'environnement qui est le tien !
Chacun son point de vue mais là, j'avoue, j'ai du mal a comprendre !
surtout que je trouve ton argumentaire un peu leger : j'ai l'impression que c'est plus le rejet de la personnalité de NS que l'adhesion au programme des socialistes ? Tu te reconnais toi dans l'electorat d'OLivier Besancenot, Arlette ou les communistes ?

Enfin derniere remarque : ton dernier post sur Gilles de Robien est a mon avis tres meprisant !
Bon courage
a bientot

Écrit par : Alix Creze | 28 avril 2007

Alix

tu crois au vote de classe ?

Décidément la rénovation politique va être un gros travail.

Écrit par : prevalli | 28 avril 2007

@Alix,
et toi tu te reconnais dans celui du front national ?
Gilles De Robien n'a que ce qu'il mérite.

Écrit par : Antonin | 28 avril 2007

Sarkozy face à Human Bomb :

http://www.dailymotion.com/video/x1tber_sarkozy-human-bomb

A voir avant de faire de l'anti-sarko primaire

Écrit par : Steph | 28 avril 2007

La politique à l'ancienne, ça rassure, mais ça ne rassure que ceux qui sont déjà dans les sphères du pouvoir. C'est un moyen pour eux de tout garder. Je trouve que le surnom de Picsou n'est pas mal pour Robien. C'est plutôt gentil, même. Surtout qu'on ne lui en veut pas d'avoir travaillé au gouvernement. Il a fait ce qu'il pensait être bien. Mais la liberté pour lui d'être au gouvernement et de soutenir Sarkozy, c'est aussi la nôtre de ne pas le suivre. Je crois que Robien n'est pas foncièrement malhonnête, mais qu'il est un peu timoré, et que ça l'arrange bien de rester dans le système qu'il a toujours connu ! Surtout que rien ne bouge !

@ Alix
Qui a dit : "au premier tour, on choisit, on second tour, on élimine" ? C'est ce qu'on fait... Il n'y a que Colombani qui pense le contraire (cf l'édito qui a fait tant de bruit sur l'impératif démocratique !!!) Je n'ai jamais voté à gauche, je te raconterai la sensation que ça me fera. Mes parents n'en dorment déjà plus, et alors ?

Bon week-end ensoleillé à tous,

Écrit par : Laurent | 28 avril 2007

Quitterie,

Pas toujours d'accord avec toi ; mais très impressionné par ta liberté de parole et de pensée ;

L'inverse de l'image que j'avais du centrisme : faussement consensuels, sans réelle convictions politiques ;

Tout le contraire de ce que tu défends ;

Bravo pour tes prises de position ; il ne faut pas hésiter à les afficher et à cliver ; comme tu le dis "si les dents grincent, c'est de la politique" ;

Les convictions, cela gène surtout ceux qui n'en ont pas, ceux qui les ont perdues au gré de leur retournement de veste, ceux ou qui craignent de les assumer ; pour cela il faut du courage – la qualité première d’un homme politique ou d’un Homme d’Etat ;

Complètement en accord avec toi sur S. Veil, G. De Robien, qui ne représentent qu’eux-mêmes ... ; une page se tourne ; l'avenir se fera sans eux;

Écrit par : Alain | 28 avril 2007

@Hugues et Steph

effectivement bouleversant... et profondément manipulateur. Tous les ingrédients sont réunis: émotions, situation tendue, nos chères têtes blondes et l´arrivée providentielle d´un sauveur qui sauve les gentils et tue le méchant (c´est pour l´exportation US ou quoi?)

Depuis quand les Jeunes Pops utilisent des méthodes proches de celles d´Al-Arabyia et autres chaînes de télé pro-arabes qui montrent en boucle des cadavres ensanglantés de bébés arabes tués par les obus israeliens... le tout pour attiser les passions.

Ce genre de contributions nourrissent-elles vraiment le débat démocratique? Permettez-moi d´en douter.

Librement vôtre,

Odile

Écrit par : Odile | 28 avril 2007

Salut les Oranges,

Vous êtes exactement en train de refaire tout ce que vous critiquez. Vous changez juste de partisans. Votre mentor est en train de réussir quelque chose de très fort : se faire détester par tous ceux qui ont un jour eu la faiblesse de voter pour lui. Je suis en train de regarder le débat... Nous avons une maîtresse d'école face à un proviseur donneur de leçons...

Votre survis ne peut venir que de l'effondrement du PS. Beau projet en effet...

J'appréciais ce blog à ses débuts. Il y avait un vrai débat, de beaux projets. Aujourd'hui, cela se limite à du "tout sauf Sarkozy" primaire avec une Quitterie qui regarde béatement son François et des blogueurs qui regardent béatement leur Quitterie.

Vous vous auto-persuadez que vous rassemblez une majorité. Mais vous n'êtes qu'une petite minorité de blogueurs béats ! Rendez-vous aux législatives. Une bonne claque permet de sortir de ses rêves...

Écrit par : Charles | 28 avril 2007

De Robien récolte ce qu'il a semé, bravo Quitterie, j'ai moi aussi fait un petit post sur Robien comme tu as pu le voir suite au Grand Journal, où tu as encore fait honneur à nos valeurs et au Mouvement Démocrate qui est en train de naître.
De tout cœur libre avec toi et Virginie.
bises
Fred

Écrit par : Fred Desfeuillet | 28 avril 2007

Je viens de regarder le débat. Royal ne m'a guère donné envie de voter pour elle. Ce sera vraiment à reculon. À mon avis, elle n'a aucune chance et c'est dramatique.

Écrit par : Hervé Torchet | 28 avril 2007

Bonjour,
je ne connaissais pas ce blog.
Je l'ai découvert entre les 2 tours.
J'ai voté pour Bayrou au 1er tour.
Pour l'homme, pour son programme, et pour sa force pour réformer le systéme.
Je ne le regrette pas.
Je suis de gauche, et je voterai donc Ségolène. Mais je garde l'oeil sur la création du Parti Démocrate et pour les prochaines élections sur ce mouvement.

Je suis content du débat/discussion qui a pu enfin avoir lieu entre SR et FB.
Mais la rage de NS qui aujourd'hui samedi n'était pas en titre principal de tous les journaux TV/radio me fait penser au petit garçon qui pique une crise qui trépigne.
Cette mégalomanie, (y'a que moi, je suis le meilleur, le plus fort) me fout vraiment la trouille.

Je continuerai à venir régulièrement sur ce blog, et je partage vraiment tes idées.
(j'ai pas vu le GJ hier sur Canal, je vais voir si je peux le revoir sur le net !)

Écrit par : Jérôme | 28 avril 2007

A toutes et tous! J'ai eu la chance d'être au meeting de Lyon hier. Nous étions 20000 surchauffés. Dans la salle du rose, de vert, du rouge,... et du orange! Nous avons eu droit à un encouragement vidéo de Romano Prodi dans la voie d'un grand rassemblement de centre-gauche. Je pense que c'est la meilleure solution pour l'avenir de la France et c'est d'ailleurs ce qui se passe un peu partout en Europe. Je voudrais dire à Quitterie que bien sûr Bayrou est "extraordinaire" mais on peut remercier Ségolène d'avoir eu l'intelligence d'ouvrir la porte.
Je viens aussi de visionner le débat que l'on peut qualifier simplement de démocratique. Les deux protagonistes ont pu exposer sereinement leurs convergences et leurs divergences. Je crois que ce débat aura permis aussi de montrer que le pacte présidentiel n'est pas un programme dogmatique socialiste mais un programme d'urgences sociales et d'investissement dans l'avenir. Nous ne pouvons pas faire l'impasse sur ces crises! Nous devons ne laisser personne sur le bord du chemin. Pour nous gens de gauche c'est un idéal. Pour la droite c'est de la perte de temps.
En tout cas merci pour ce grand moment démocratique tout bête de discussion politique sans affrontement stérile et de bataille de personne. Je pense sincérement que nous pourrons à l'avenir construire une majorité arc-en-ciel pour que toutes les composantes de progrés social, de respect démocratique, d'efficacité économique et d'excellence environnementale puisse se retrouver ensemble pour faire avancer le pays.

SEGOLENE ROYAL PRESIDENTE

Écrit par : asse42 | 28 avril 2007

Je n'ai pas eu le temps de regarder ta prestation Quitterie chez Denisot.

J'ai très apprécié le débat de ce matin: beaucoup de convergences quelques divergences largement surmontables.

Écrit par : abadinte | 28 avril 2007

Les petits calculs de Gilles de Robien - un des pires ministres de l'Education Nationale que la terre ait jamais porté - sont tout simplement pathétiques. Si c'est ainsi que les politiciens de la vieille école veulent continuer à verrouiller le système, ils ne sont pas au bout de leur peine, car le temps, de toute façon, travaille pour nous. Quitterie s'est félicité l'autre jour qu'il y ait de l'écrémage au sein de l'UDF, en attendant la création du Parti Démocrate (ou Mouvement Démocrate, comme il vous plaira), et elle a bien raison : la politique française a besoin de nouvelles têtes, de pratiques assainies, d'un véritable projet pour la France et pour tous les citoyens.

Je viens d'écouter le dialogue de Ségolène Royal et François Bayrou sur RMC : je l'ai trouvé très intéressant, et, franchement, plus que jamais, je me demande pourquoi nous devrions continuer à nous positionner politiquement uniquement en fonction des extrêmes et des blocs antagonistes. La jeunesse de ce pays a le droit de prendre part aux décisions politiques qui la concerne en premier lieu, sans être obligé d'attendre pendant des décennies que les caciques du bipartisme se décident à céder leur place. S'il y a des convergences entre citoyens démocrates de bonne foi, à quoi bon perdre plus longtemps notre temps avec Sarkozy de Nagy-Bocsa qui veut le pouvoir pour son clan d'une part, et les endoctrinés du PS qui ne pensent qu'à regarder vers l'extrême-gauche d'autre part ? Tous les démocrates - et tout particulièrement nous, les jeunes - doivent pouvoir aller dans la même direction : celle de l'intérêt général de la France et de son peuple.

Cordialement, :-)

Hyarion, toujours résolument anti-sarkozyste.

Écrit par : Hyarion | 28 avril 2007

@ asse42

De grâce, pas de propagande.

Écrit par : Hervé Torchet | 28 avril 2007

Gilles de Robien a mené, et doit l'assumer, la pire "politique" réactionnaire à la tête de l'Education Nationale contre l'Education Nationale. A peine nommé, il faisait l'éloge de l'école privée catholique, et il a, pendant deux ans, démontré qu'il avait sa suite dans les idées, avec une cohérence intéressante, mais dramatique, inacceptable de la part d'un Ministre de l'Education Nationale, puisque celle-ci constitue à la fois le fondement et le coeur de la République de la liberté, de l'égalité et de la fraternité. Il faut dire que, nommer un député catholique, "noble" de surcroît, était et est une faute. Son choix de soutenir Sarkozy est parfaitement cohérent, et qu'il dise pis que pendre de Bayrou, est, pour celui-ci, je crois, une chance, de couper les ponts avec ce type de députés UDF qui veulent pouvoir prendre toute leur place avec l'UMP. Problème : ils vont se retrouver sur des circonscriptions que des UMPistes ambitionnent, et...

Écrit par : grellety | 28 avril 2007

@ Charles

mais pourquoi les partisans de Sarkozy sont-ils si méchants ?

peut-être que si tu écoutais moins béatement ton mentor, tu accepterais de discuter et tu arrêterais de croire que la politique, c'est comme le football! ce que raconte Quitterie à propos de Gilles de Robien montre bien la mentalité de cette droite dans laquelle je me reconnais plus depuis plusieurs années maintenant.

à propos de donneur de leçons, reste à savoir qui l'est le plus, ça doit être une question de positionnement politique...

notre survie, elle viendra de nous et de tout ceux qui en ont marre de l'immobilisme. comment peut-on voter sarkozy quand on sait que les mêmes têtes reviendront sans cesse ? cela dit, au PS, c'est sensiblement la même chose. l'alternative, elle existe, il suffit d'y croire. Et si on en arrive à faire du 'tout sauf Sarkozy', c'est à cause de l'homme, lui qui dénigre la liberté d'expression et qui est entouré d'une garde rapprochée de dobermans agressifs...

heureux de voir qu'une force nouvelle se dessine, heureux que FB prenne le risque de tout perdre par conviction au lieu de se vendre au plus offrant, heureux qu'il y ait encore des gens en France qui puissent parler librement sans craindre les foudres de Nicolas tout puissant...

au 2nd tour, je voterais sans doute Royal, après avoir lgtps souhaité voter blanc (ce qui ne sert pas à grand chose dans le système actuel, même pas à protester).

Mat.

Écrit par : Mat | 28 avril 2007

Je viens de donner mon point de vue sur le débat sur mon blog.

Écrit par : Hervé Torchet | 28 avril 2007

quitterie, tu campes beaucoup sur tes positions. quand tu dis « Ainsi nous brisions nos chaînes et François Bayrou nous montrer la troisième voix. Celle que 6 millions de Français veulent voir se construire. » (sic) c’est au minimum 6 millions moins 1, car personnellement, je suis pour qu’au deuxième tour, au nom des engagements de francois bayrou (cf. son programme) et non en raison de la personnalité d’un tel ou un tel, il faut soutenir sarkozy.

ps: je veux dire, pas "sarkozy" lui même s'il vous fait "peur", mais son programme, ses intentions et ses orientations.
si ce qui te fait le plus frémir c'est qu'il parle du thème tabou « d'identité nationale », alors excuse-moi, mais quand lors du débat PS/PD de ce matin royal dit que pour les français la France c’est « le drapeau » et « la sécurité sociale », ce à quoi bayrou ne répond pas… pour les jeunes qui espèrent aller de l’avant, il y a aussi de sérieux motifs d’inquiétude, de découragement.

Écrit par : ph | 28 avril 2007

@ Steph,ah Sarko contre H.B,grand morceau de bravoure très bien monté par l'UMP,ne manque plus à Super Nico que le justeaucorps bleu frappé de l'insigne jaune et rouge,S.N,mais la rigueur nous impose de préciser que ces images,vues sous un autre angle,visibles sur Dailymotion,donnent du héros une toute autre appréciation de"l'exploit";les tireurs d'élite du GIGN couvraient à 80%,la scène,prêts à appuyer sur la détente,ce qui laisse tout de même au"héros"20% de risques,mais une carrière politique,surtout quand on vise le sommet,ça se mérite:un détail piquant,qui laisse à réfléchir sur l'humanisme de l'impétrant,c'est sa moue de dégout quand un des gamins qu'il'sort"pisse sur son Prada,revers croisés;le passage sur le 1er gamin africain,qu'il sort;quand je dis africain,c'est qu'il le choisit le plus noir possible,se passe de commentaires;de même que les plus de 80 balles qui ont perforé de part en part Human Bomb(on est pro-américain ou pas!!)@ Charles,ce que tu dis,en vrai UMP,est assez juste:la survie de Bayrou passe par l'effondrement partiel ou total du P.S,déjà assez mal en point,mais c'est pas gagné vu le ralliement massif des UDF historiques à la main qui les nourrit,ah Robien,ah Courson,Santini arrêtes de nous faire rire..etc...etc,mais bon il y a 30 ans les rad.soc n'étaient pas si éloignés du MRG,eux-mêmes pas très loin des démocrates-chrétiens!!!Ce qui me consterne,c'est que la ravississime Quitterie se fourvoie dans ce qui ressemble de plus en plus à un cul de sac!Bayrou est grillé,valeurs ancestrales et accents chevaleresques"has been"!Quitterie,bandante comme tu es,comme dit"mainatepersifleur"(comme on se retrouve!),il faut que tu y ailles!L'heure est à la relève et féminine de surcroit,comme la petite Clémentine,vous n'avez pas les mêmes idées,mais vous avez la même pêche!!Go,go!Bousculez-nous tout ça!En plus Sarko est un abominable Macho!Ciao!

Écrit par : alain gautier | 28 avril 2007

charles, je te quote:
"" Salut les Oranges,

Vous êtes exactement en train de refaire tout ce que vous critiquez. Vous changez juste de partisans. Votre mentor est en train de réussir quelque chose de très fort : se faire détester par tous ceux qui ont un jour eu la faiblesse de voter pour lui. Je suis en train de regarder le débat... Nous avons une maîtresse d'école face à un proviseur donneur de leçons...

Votre survis ne peut venir que de l'effondrement du PS. Beau projet en effet...

J'appréciais ce blog à ses débuts. Il y avait un vrai débat, de beaux projets. Aujourd'hui, cela se limite à du "tout sauf Sarkozy" primaire avec une Quitterie qui regarde béatement son François et des blogueurs qui regardent béatement leur Quitterie.

Vous vous auto-persuadez que vous rassemblez une majorité. Mais vous n'êtes qu'une petite minorité de blogueurs béats ! Rendez-vous aux législatives. Une bonne claque permet de sortir de ses rêves...

""
je suis à 100% du même avis

quitterie, le blog n’est pas à l’image de la société. ce n’est pas parce que quelqu'un écrit (vu qu’on peut tout écrire) que tous les jeunes sont pour bayrou, que nos représentants élus sont tous des pourris (ça aussi on peut l’écrire), que c’est forcément vrai !

tu ne relativises pas suffisamment le fait que si dans les faits le PD ce n’est plus l’ancien UDF, pour le citoyen lambda, dont par exemple les alsaciens dont je suis et qui ont une longue tradition centriste, il y a des valeurs incompatibles avec la gauche plurielle.

Or tu parles constamment de ceux qui voteront royal, de ceux qui s’abstiendront, mais tu représente(ra) aussi beaucoup de gens qui voteront sarkozy. Si tu te dis libre, montre le.

Écrit par : ph | 28 avril 2007

Enfin! Des Politiques qui se parlent, s' écoutent, se respectent. Ce débat a été remarquable et respectueux des électeurs UDF que Bernard Tapie ce matin a qualifiés de "RIEN"!

A mon avis, il ne faut pas en rester à un dialogue de "sommet". Les militants PS et UDF doivent aussi se parler, sans se renier, sans s' allier mais en ayant conscience ensemble du choix du 6 mai qui poursuivra ce mouvement, l' amplifiera pour la France.

Il reste peu de temps Quitterie... Peu de temps...

Chris

Écrit par : Chloée | 28 avril 2007

Enfin! Des Politiques qui se parlent, s' écoutent, se respectent. Ce débat a été remarquable et respectueux des électeurs UDF que Bernard Tapie ce matin a qualifiés de "RIEN"!

A mon avis, il ne faut pas en rester à un dialogue de "sommet". Les militants PS et UDF doivent aussi se parler, sans se renier, sans s' allier mais en ayant conscience ensemble du choix du 6 mai qui poursuivra ce mouvement, l' amplifiera pour la France.

Il reste peu de temps Quitterie... Peu de temps...

Écrit par : Chloée | 28 avril 2007

N'oublions pas cette campagne, la vague orange en France.
Ce n'était pas rien, ce n'était pas un soufflé, ce n'était pas un feu de paille, pas un caprice de français mécontents...
Une nouvelle voie et même une nouvelle voix s'est créer en France, un courant politique qui n'appartient ni à Royal, ni à Sarkozy...
Un courant qui n'est pas verrouillé et ne sera jamais emprisonné par un appareil, un bol d'air démocratique frais, une utopie diront certain.
Qu'importe ce que décide les députés aux législatives, qu'importe ceux qui nous promettent l'enfer, ceux qui veulent étouffer dans l'oeuf se qui est en train de naitre, la vague orange est une prise de conscience irréversible de citoyens libres penseurs. Je m'en réjouis. Certains d'entre nous voterons blanc, d'autres Royal, d'autres encore Sarkozy, c'est le choix intime de chacun, c'est ce qui caractérise le centre.
Une chose est sûre, aux législative, je voterai "orange".


pour détendre l'atmosphère, un petit air qui rappellera à certains de bon moments (Zenith, Bercy...) :

http://www.youtube.com/watch?v=NNfWC4Sgkcs&mode=related&search=

Écrit par : Elixir Delabase | 28 avril 2007

Ce discours serait convaincant si Bayrou avait réellement montré une autre voie durant sa campagne.

Il ne l'a pas fait. Il est resté personnel. Et il a manqué d'imagination.

Où a-t-il fait vivre l'union national ?

Dans quel grand meeting a-t-il donné la parole à Corinne Lepage, par exemple ?
Ni au Zénith ni à Bercy.

Il a raté l'occasion de lever un grand courant de personnes sensibles à l'environnement.

Tant que Bayrou jouera ce jeu "je suis le chef, je parle tout seul dans mes meetings et les autres écoutent", il ne convaincra pas, au-delà de l'UDF.

Il ne fait pas 18%. Ce score de 18% est conjoncturel, il comprend un vote anti-Sarko et anti-Ségo, + un vote de ceux qui ont cru un moment à une différence, et ont déchanté rapidement.

Aux législatives il fera bcp moins.


Et le discours répétitif, "Bayrou est super", qui ne correspond à rien dans les faits, qui fait silence sur les erreurs, discrédite chaque jour un peu plus cette "troisième voie".

Un peu plus de critique vis à vis de Bayrou, un peu de prise de distance, un peu moins de fan-attitude, de la part des jeunes libres, lui seraient très profitable.

L'excès de louange est souvent contre-productif. Et empêche de corriger les erreurs.

Écrit par : Axel - Page2007 | 28 avril 2007

Sur De Robien :

Il a dit il y a 2 jours sur RTL que FB "donne le très très mauvais exemple d'un homme politique qui fait une déclaration véritablement immorale " en critiquant Nicolas Sarkozy pour "sa proximité avec les milieux d'affaires et les puissances médiatiques".

Mais quelle moralité a donc ce ministre de l'Education National ? Est-ce moral pour un candidat à la présidence de développer à ce point les liens de soi-disante amitié avec les milieux financiers et médiatiques ? Juste une amitié avec Bouygues, Lagardère, Dassault, Pinault, Minc, Colombani et tous ceux que je ne connais pas ...

Mr De Robien en soutenant Sarkozy cautionne le projet de ce candidat de transformer la démocratie en France déjà malade en une véritable ploutocratie.

En tant que futur adhérent au Parti Démocrate dès qu'il sera formé, j'estime que Mr De Robien avec ces déclarations n'a pas sa place dans ce nouveau parti. Je l'ai souvent entendu dire qu'il a toujours refusé toute alliance avec l'extrème droite : tous les observateurs lucides de cette campagne ont compris que la droite et l'extrème droite feront une alliance pour rester au pouvoir si d'aventure NS devait gagner le 6 Mai.

http://web.mac.com/abu2007/iWeb/Blog/9206A6C6-AD17-4130-BD8A-2D3FB3F97CB7/5F9A0412-8833-4C95-884A-5FA1CE8E9C8C.html

Sur le débat Bayrou-Royal :

malgré un refus de Ségolène Royal de discuter avant le premier tour, en rejetant la proposition de Rocard, elle a entendu le message de près de 7 millions d'électeurs le 22 Avril en proposant ce débat.

Ce débat qui semble inconcevable, voire "presque anti-constitutionnel" selon André Santini (sic), a donc tout naturellement eu lieu. Si notre démocratie était plus moderne, il aurait du avoir lieu avant le premier tour. Quoi de plus naturel que l'on débatte ?

Le centre existe, car je l'ai vu aujourd'hui à la télé (en fait sur internet) :-)

Sur le fond, il n'a pas fondamentalement bougé les lignes, sur la forme c'est la révolution pacifique orange en marche !

http://web.mac.com/abu2007/iWeb/Blog/9206A6C6-AD17-4130-BD8A-2D3FB3F97CB7/A955EFFD-7E81-4BB1-A84D-A46BBBB739B4.html

Écrit par : Abu | 28 avril 2007

Un petit commentaire sans doute inutile mais personnel quand même : jusqu'à présent (et d'autant plus aujourd'hui) je suis d'accord avec toi Quitterie : Bayrou & le nouveau parti en devenir représentent pour moi plus un renouveau de la politique qu'un "amas" de députés UDF liés historiquement (et peut-être pour d'autres raisons moins... publiques) au RPR. C'est, je l'espère, prouver qu'il reste une conscience politique qui n'est pas d'accord avec le paysage politique établi et qui se répète toujours.
Bref, je place (jusqu'à nouvel ordre) beaucoup d'espoirs dans la vision de F.Bayrou, dans toutes celles et ceux qui l'ont soutenus, et dans les idées et la volonté qu'ils incarnent.
En résumé : continue comme ça, et bravo pour tes convictions !

Écrit par : tiwan | 28 avril 2007

Bonjour à tous,

Je ne comprends pas qu'on puisse vouloir être Démocrate (du nouveau mouvement autour de François Bayrou qui s'est créé autour de lui et des idées qu'il a développées pendant cette campagne) et dire vouloir voter pour Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa.

Je ne le comprends pas. Cela me paraît tout à fait incohérent.

Cela m'étonne d'autant plus que je vois en François Bayrou l'homme politique le plus cohérent qui soit. Si l'on me demandait ce qui caractérise le plus François Bayrou, c'est la cohérence qui viendrait en premier.

Il y a un gros problème dans l'utilisation que font de nos institutions les gens de l'UMP.

L'utilisation qu'en a faite autrefois le PS est certes critiquable mais à mon avis à un moindre degré, pas à la même échelle !

Le premier nom de l'UMP, Union pour une Majorité Présidentielle, était d'ailleurs à cet égard parfaitement révélateur. Ce mouvement a été créé pour une campagne législative avec comme idée principale, comme projet d'avenir principal, pour ne pas dire le seul, d'obtenir une majorité absolue au service du Président de la République (du moment).

En caricaturant, les candidats UMP ont fait campagne sur un thème qui les concernait eux au premier chef au lieu de faire campagne sur des thèmes qui auraient du concerner les électeurs au premier chef.

Rien que cela est révulsant.

L'idée du parti unique devant à lui seul obtenir la majorité absolue à l'Assemblée me paraît même être tout à fait contraire à l'esprit républicain et en particulier même à celui de la cinquième république.

Je ne vois nulle part que l'esprit de la cinquième république soit qu'un parti à lui seul doive obtenir la majorité absolue à l'assemblée pour que la France puisse être gouvernable.

De 1958 (début de la 5ème) à 1968, De Gaulle a gouverné sans qu'aucun parti n'ait à lui seul la majorité absolue à l'Assemblée. Et si l'élection qui a suivi la dissolution de 1968 a produit pour la première fois cet état de fait, je ne pense pas qu'on puisse dire que la dissolution avait été décidée dans cet objectif...

De même en 1981, je ne pense pas non plus que Mitterrand ait demandé aux électeurs la majorité absolue pour le PS bien qu'il l'ait pourtant obtenue. Il a d'ailleurs gouverné en nommant des ministres communistes.

En 1988, non seulement aucune formation politique n'a obtenue la majorité absolue à l'assemblée mais aucune coalition de formations politiques ayant la majorité absolue ne s'est formée. Dans cette situation, Michel Rocard a pourtant pu gouverner 3 ans (et il aurait très bien pu continuer encore jusqu'à la fin de la législature).

Les épisodes 1986-1988, 1993-1995, 1997-2002 montrent qu'il peut arriver que le Président de la République (avec les institutions de la 5ème république) ne soit pas le maître du programme politique (et notamment économique) qui est mis en oeuvre.

Aussi à ceux qui mettent en balance leur opposition ou leur réserve au programme économique énoncé par la candidate Royal avec leur opposition à la façon d'utiliser les institutions du candidat qui dirige d'une main de fer l'UMP et qui se refuse par ailleurs aux réformes institutionnelles que NOUS souhaitons et sur lesquelles NOUS sommes en large accord avec la candidate Royal je dis que là n'est pas la question.

C'est avec une majorité législative que les programmes peuvent être mis en oeuvre.

Or la configuration du découpage en circonscriptions fait qu'il y a de il y a de plus grands RISQUES à ce que l'UMP obtienne dans la foulée à elle seule la majorité absolue à l'Assemblée si c'est Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa qui est élu, que le PS ne l'obtienne en cas d'élection de Ségolène Royal.

Sans même prendre en considération la personnalité de l'une et de l'autre, mieux vaut, et de beaucoup, Ségolène Royal à l'Elysée avec un PS sans majorité absolue à lui seul que Sarközy de Nagy-Bocsa à l'Elysée avec une majorité absolue pour l'UMP à l'Assemblée.

En effet, dans la première configuration, le programme économique du PS ne sera pas mis en oeuvre ou bien il le sera mais amendé par les négociations avec l'autre formation pouvant lui apporter la majorité (je vous laisse deviner laquelle) et évidemment les réformes institutionnelles pourront être mises en oeuvre. Alors que dans la seconde configuration, l'abus de pouvoir, la confiscation du pouvoir continuera à la puissance 2.

En prenant en compte la personnalité de chacun, j'ai plus d'indulgence pour une personne qui commet le lapsus de "bravitude" à une autre qui se laisse aller dans son élan excité à dire que "l'homme n'est pas une marchandise comme une autre".

Le 6 mai, c'est donc sans la moindre hésitation que vais voter pour Ségolène Royal.

Écrit par : Bayrolien | 28 avril 2007

@Abu

Ségolène était pour un débat sur internet! Pourquoi vouloir toujours désinformer. Certes c'est Bayrou qui l'a proposé et Ségolène l'a accepté. D'ailleurs elle vient de lui renvoyer l'ascenseur.
Tout ça pour dire qu'il nous faut sortir des idées préconçues, des dogmes idéologiques. Nous avons bien vu qu'il y avait beaucoup plus de choses qui nous rapprochent que ce qui nous séparent. Nous portons les mêmes valeurs d'humanisme, d'esprit républicain, de solidarité sociale et d'efficacité économique. Après les méthodes ne sont peut-être pas les mêmes mais l'esprit lui est le même. Et l'esprit c'est important lorsque nous voulons construire des choses ensemble. L'esprit sera à l'ouverture, à la négociation , au respect des institutions avec ségolène Royal; alors que Ns propose un renforcement de la monarchie républicaine appuyée par des puissances financières contrôlant les médias. Le clivage est aussi frontal que celui-là et nous devons en prendre conscience pour choisir l'avenir de notre pays.

Ce n'est pas de la propagande que de dire: Le 6 mai l'avenir démocratique de la France se jouera. Donc ne rester pas passif, engagez-vous et votez!. Ensuite aux législatives faites fortifier votre nouveau parti.

Écrit par : asse42 | 28 avril 2007

J'ai trouvé le débat de ce jour entre Ségolène Royal et le citoyen François Bayrou très instructif et courtois, nous permettant ainsi de trouver des points des convergences fort comme par exemple la réforme des institutions et la vie démocratique (proportionnelle, 49-3...), l'Europe et les médias, mais aussi des divergences importantes comme la politique économique et la vision de l'état providence.

Il est évident qu'il y a des différences, la question se pose aussi par rapport au projet de Nicolas Sarkozy. Il serait normal qu'il débatte avec François Bayrou afin d'aider les 18,57% de l'électorat centriste à se reporter selon leur sensibilité.

Mais Nicolas Sarkozy refuse le débat car il a peut-être peur que les électeurs de François Bayrou ne trouvent plus de divergences que de convergences entre le projet du candidat centriste et celui de Sarkozy.

Celui-ci préfère intimider et menacer les médias, les élus de l'UDF et lancer des pseudo-débats sur un blog de ralliement tenu par l'improbable couple Raffarin-Robien, navrant...et terrifiant à la fois.

Plus les jours passent plus mon vote pour le deuxième se précise.

Écrit par : Fred Desfeuillet | 28 avril 2007

Soutien !

Écrit par : Ben31 | 28 avril 2007

Je connais votre blog depuis quelque temps et je m’y suis plusieurs fois connecté au cours de la campagne électorale pour tenter de comprendre les motivations et l’origine de ce développement du vote Bayrou. Vous m’aviez été présentée comme une personne ouverte au dialogue et aux idées, à la différence de nombreux autres militant(e)s engagé(e)s auprès de François Bayrou et de l’Udf, parti dont je considère qu’il s’inscrit jusqu’à ce jour totalement dans une tradition de droite : tous ces députés que Gilles De Robien rappelle en ce moment n’ont-il pas tous été élus dans leur circonscription avec l’appui d’un flot important de voix Ump ? N’ont-il pas régulièrement voté d’une seule voix derrière les leaders Ump à l’Assemblée, comme de nombreux autres élus Udf au sein des collectivités locales et territoriales ? Je trouve à ce titre que votre ouverture positive et votre engagement de ces jours dernier à soutenir la candidature de Ségolène Royal vous honorent et montre votre courage au sein de votre entourage politique pourtant partagé.

Ce midi, alors que j’étais pourtant initialement sceptique sur l’intérêt de cette rencontre, j’ai regardé avec intérêt, attention et surprise ce dialogue réellement innovant entre Ségolène Royal et François Bayrou : quelle belle leçon de dialogue social ! Enfin le fond des idées, convergences et oppositions, est abordé un peu plus dans le détail ! Enfin les blocages de part et d’autre sortent de la caricature et commencent à s’estomper, laissant place à des comparaisons plus nuancées.

Tout le monde en sort grandi : Ségolène Royal en montrant dans ce dialogue de fortes compétences politiques et des qualités d’écoute dignes des plus grand(e)s Président(e)s, François Bayrou montrant qu’en se mettant à cette table (et de ce point de vue la forme de présentation de la rencontre appuie bien ce qui ressort des propos tenus : la participation), il s’inscrit dans l’idée même que les points d’accords et de désaccords entre politiques (mais ceci est également tellement vrai au sein de l’entreprise entre salariés et employeurs) ne se posent pas forcement en terme de clivage du « tout pour » ou du « tout contre », mais dans une logique de dénominateurs communs à trouver afin de tirer tout le monde vers le haut dans l’intérêt des bénéficiaires de ces politiques.

Ces deux là ne partagent pas tout, bien heureusement, mais je leur suis gré à tous deux de nous montrer que par le respect de l’autre et les efforts collectifs, il est encore possible de proposer à notre Pays une façon moderne d’avancer, à l’opposé de l’attitude et des idées archaïques du candidat de l’Ump et de ces troupes trop souvent insolentes et irrespectueuses des idées des autres. J’admettrai également que votre candidat a su convaincre aujourd’hui qu’il n’était pas dans cette campagne qu’un simple trouble fête réunissant par défaut les indécis de tous bords, mais un membre à par entière d’une coalition au sein de laquelle les idées de raison, de justice et progrès vont continuer d’émerger dans le respect des différences et des valeurs de chacun.

alatre, militant socialiste

Écrit par : alatre | 28 avril 2007

Allez Quitterie! On est de tout coeur avec toi... L'un des moteurs (du renouveau) de la démocratie, c'est internet aujourd'hui, et toi tu es sa nouvelle Marianne ! :)

Écrit par : morigan | 28 avril 2007

Face à de nouveaux problèmes, on sort les vielles ficelles. Robien fait "vieille école". Sans doute pour cette raison qu'ils l'ont mis à l'Education !

Écrit par : el ronchon | 28 avril 2007

Ce sont de vielles machines de la politique 1.0. Cette politique de chamailleries de cour d'école et d'intérêts personnels bien compris. Une politique de clan, de copains, de verrouillages au détriment de l'intéret général.
Le temps est venu de passer à la politique 2.0 avec du "Citizen Generated Content" dedans. Le temps est venu d'avoir une république adulte, animée et dynamisée par des adultes. Serons-nous les coudes sur ce projet, si la Démocratie est forte, le reste va suivre.

Écrit par : Petit Vélo | 28 avril 2007

j'ai écouté le débat entre Ségo et Bayrou ; instantanés d'intelligence, de second degré (parfois), de prise de recul par rapport au contexte pesant d'entre deux tours ; j'ai bu du petit lait ; la majorité des Français eest-elle également dans cet état d'esprit ? ce ton n'est-il pas réservé aux derniers insouciants ? si sarko est élu ce sera à mon avis significatif de l'ère du temps : mesquin (robien et son décompte de députés UDF débauchés), méfiant à l'égard de l'autre (ceux qui ne sont pas avec moi sont contre moi) etc etc ; et pourtant des poches de résistance jaillissent ça et là (la meilleure incarnation étant François Bayrou). plus que jamais : penser en homme d'action et agir en homme de pensée !

Écrit par : michael silly | 28 avril 2007

Pour ma part, et toute UDF que je suis, d'ores et déjà démocrate, et future miltante du mouvement éponyme, je ne partage pas la position de Quitterie quant au tour à venir. Je ne voterai pas Royal car sa prestation face à François Bayrou ne m'a pas convaincu. Le projet de Nicolas Sarkozy, comme son oeuvre passée, m'exècre. Je fais don le choix citoyen de voter blanc.

Choix abscons? Je ne le crois pas : je me déplacerai. J'irai trouver l'urne, je la saluerai de mon bulletin, je ferai entendre ma voix, mon choix.
Mais je me refuse à légitimer l'une ou l'autre des politiques que l'on me propose. Je comprends que beaucoup d'entre vous ne partage pas ma décision et la prenne pour un non choix. Ce n'est pas le cas. C'est croyez moi une décision lourde pour toute personne engagée.

Quant aux députés UDF qui peu à peu rallie Nicolas Sarkozy, je peux les comprendre. Il en va de leur réélection, bien que ce ne soit pas la logique défendue par Bayrou au cous de toute sa campagne. Ceci étant, là où je suis grandement déçue, c'est de voir qu'aucun député ne fasse alliance avec le PS! Merci Bayrou pour le débat que tu nous as offert! Et bravo à Royal. Enfin, n'oublions pas que les députés UDF se rallie au parti UMP avat de se rallier à l'homme Sarkozy.

Par ailleurs, je trouve désolante les prises de positions de sénateurs ou députés européens en faveur de Sarkozy, alors même qu'ils n'ont aucun mandat en jeu et retournent leur veste sans véritable justification! Qu'il le fasse s'il se sentent en désaccord profond, mais pourquoi maintenant s'il ne s'agit que de questions de désaccord interne? Comment soutenir la campagne d'un homme si l'on se pose en faux à 'égard de sa vision pour la France? Où est la sincérité? De quel côté? Cette remarque vaut tant pour un Pozzo que pour un Besson.
Comment et à qui faire confiance? ...

Écrit par : So | 28 avril 2007

Oui Quitterie, je te rejoins. Il y a trois jours j'ai été offusqué par les propos de Gilles de Robien sur François Bayrou. C'était insultant. Et se permettre de traiter François Bayrou de supplétif du PS, un scandale ! Quelle est la posture de Mr de Robien depuis 5 ans, sinon d'être le supplétif de l'UMP ? Je comptais réagir sur mon blog sur ce sujet, et je me suis ravisé. Je me suis ravisé car, d'une part je ne veux pas entrer dans ces jeux politiciens dont une majorité des Français ne veulent plus, d'autre part ce n'est que leur faire de la publicité (aux UMP).

Je suis peiné de ces appels, néanmoins je crois que certains d'entre eux ne rejoindront pas l'UMP et n'ont pas l'intention de soutenir une majorité présidentielle sarkozyste éventuelle. Mais ils risquent d'être pris à leur propre jeux. Je fais une différence entre ceux qui ont rallié Sarkozy avant le premier tour et ceux qui appellent à voter pour lui depuis lundi.

En effet, François Bayrou, lors de sa conférence de presse, n'a pas donné de consignes de vote et a laissé ses électeurs libres de leur choix. Tout autre posture m'aurait déplu, je n'attends d'aucune femme, d'aucun homme politique qu'il m'indique pour qui il faut voter. Ce qui s'applique à ses électeurs, s'applique aux députés UDF. Ils sont libres.

Néanmoins nous savons tous très bien que la peur de perdre leur siège de député a motivé leur démarche. A leur place je n''aurais certainement pas indiqué comment je voterai, comme l'a annoncé Anne-Marie Comparini. J'aurai peut être ajouté pour qui je ne voterai pas, comme l'a assumé François lors de sa conférence de presse. Mais un député a des faiblesses humaines comme tout à chacun, c'est dur de quitter les ors du palais Bourbon.

Ce que je comprends des députés mais que je réprouve, je l'accepte moins des sénateurs. Les prochaines élections sénatoriales auront lieu dans plus d'un an, et je le comprends encore moins des députés européens, et de Mr Bourlanges en particulier. Une représentation consistante du Parti Démocrate à l'Assemblée Nationale, libèrerait les sénateurs et députés européens des pressions de l'UMP pour les prochaines élections.

Pour que le projet initié par François, qui nous tiens à coeur et qui est le meilleur, aboutisse, nous avons besoin d'être représenté fortement à l'AN, i.e. au moins 50 à 70 députés. François a rassemblé sur ce projet 18,6%, mais il n'est pas garanti, lors des législatives, que ces électeurs portent leurs suffrages sur des candidats investis par le Parti Démocrate. Nous ne connaissons pas leur motivation du vote Bayrou et l'absence de proportionnelle nous pénalise.

Alors il faut nous battre, il faut nous mobiliser pour les législatives, comme nous nous sommes mobiliser pour les présidentielles derrière François Bayrou. Il faut convaincre, citoyen par citoyen. Je suis surpris du nombre de personnes que j'ai persuadé à voter pour François au 1er tour. Je ne croyais pas que ce fût possible.

Alors il faut parler du projet, dire que le Parti Démocrate se placera dans une posture constructive. Ses députés voteront les bonnes lois et voteront contre les mauvaises.

Il faut nous battre sur notre projet, sur nos valeurs, sur notre souhait de changer la manière de pratiquer la politique, c'est cela qui nous permettra de gagner la confiance des Français et de pouvoir peser sur la future majorité quelle qu'elle soit.

Michel Hinard

Écrit par : Michel H | 28 avril 2007

@ Axel

Le refrain du score qui n'existe pas, on nous l'a ressorti pendant toute la campagne et à ce moment-là, vous en rigoliez avec nous.

Lepage a-t-elle été assez mise en avant ? En tout cas, la majorité de l'électorat écologiste a voté Bayrou.

Vous trouvez que Bayrou s'est beaucoup mis en avant ? N'oubliez pas qu'il avait un énorme retard de notoriété à rattraper. Vos nouveaux choix vous rendent injuste, Axel. Dommage. Ne devenez pas en plus un bon petit soldat des marchands de scientologie que vous dénonciez vous-même il n'y a pas si longtemps.

@ So

J'ai longtemps hésité sur le bulletin blanc, Quitterie m'a convaincu.

Écrit par : Hervé Torchet | 28 avril 2007

@ So

Le choix citoyen n'est pas le vote blanc, le vote blanc c 'est faire le jeu de Sarkozy, je suis UDF depuis plus d'un an et pour moi il n'y a pas d'autre alternative que de voter Royal. Sarkozy est un mec dangereux, extrêmisite, atlantiste, raciste, avec lui la France part droit sur le chemin d'un conservatisme effrayant. Alors même centriste des fois il faut oser se positionner et avoir le courage de résister face à Sarko ! Face à Sarko on ne peut pas voter blanc, on ne peut et même on ne doit pas être neutre !

Écrit par : Marc BERNIER CREPIN | 28 avril 2007

@ SO

je ne vous suis pas ; le débat de ce midi est très révélateur de la méthode que veut mettre en place bayrou et qu'à mon avis royal partage : faire preuve d'humilité face à la complexité des problèmes (retraites, énergie, institutions...) en mettant en place des équipes d'horizon divers pretes à assurer une continuité dans la mise en oeuvre des réformes ; la rupture dans la mise en oeuvre de celles-ci est clairement identifiée comme contre-productive et entraine la réinvnetion permanente de la roue. ce que fera sarko s'il est élu...en apportant votre voix à ségo vous contribuez à instaurer une nouvelle approche des problèmes qui se posent à nous ;

Écrit par : michael silly | 28 avril 2007

Le débat d'aujourd'hui était historique.
SR et FB sont en train de refonder le paysage politique français et plus particulièrement la gauche.
Venez lire l'appel qui concerne tous ceux qui souhaitent amplifier ce mouvement

http://rochant.blog.lemonde.fr/

Écrit par : Eric Rochant | 28 avril 2007

Les médias sont-ils au service de Sarkozy ? Et, si oui, qui passe les plats ? Alors que l'organisation du débat entre Ségolène Royal et François Bayrou a continué vendredi de défrayer la chronique (lire ci-contre), la question d'une certaine intrusion ­ pour rester poli ­ du candidat Sarkozy dans les médias se repose avec une méchante acuité. Suite d'un long feuilleton, lors duquel l'homme a su déployer un large registre : grosse colère (récemment, en coulisses de l'émission France Europe Express sur France 3, parce qu'il n'avait pas de loge), invectives directes à des journalistes, remerciements douteux, par exemple à Robert Namias (TF1) et Arlette Chabot (France 2) pour avoir levé le pied sur le soulèvement des banlieues fin 2005, quand il ne s'agit pas d'abus de pouvoir caractérisé. C'est bien Nicolas Sarkozy qui, lorsqu'il était encore ministre de l'Intérieur, a exigé et obtenu le limogeage du patron de Paris Match, qui avait eu l'outrecuidance de montrer Cécilia en compagnie d'un autre que lui en une. Caractère autoritaire ? Manque de respect pour l'indépendance des médias ? Ce qui est sûr, c'est ce que le candidat jouit d'un formidable réseau de copains qui tiennent le haut du pavé dans les médias.

Un grand réseau

D'abord, il y a Martin Bouygues, le plus proche de tous, son meilleur ami et, ça tombe bien, patron de TF1 (soit un tiers de l'audience télévisuelle). Mais il y a aussi Arnaud Lagardère, son «frère», patron du groupe qui abrite en son giron Europe 1, Paris Match, le JDD, etc. C'est sans compter avec Serge Dassault, déçu du chiraquisme, et propriétaire du Figaro, Bernard Arnault, le témoin de son mariage avec Cécilia, et propriétaire de la Tribune, ou encore François Pinault, propriétaire du Point avec qui Sarko partage entre autres la même passion du vélo. Et alors ? Tous ces patrons-actionnaires ont-ils le petit doigt sur la couture et peuvent-ils vraiment mettre leurs journalistes au garde-à-vous ? Pas si simple. Mais certains faits sont troublants.

La télé sous influence

Coups de fil, conseils, pressions, et sans doute et aussi une bonne dose d'autocensure de la part des chaînes de peur de déplaire, l'ombre de Sarko plane sur les JT. La crise des banlieues de 2005 en est l'illustration toute spéciale. Novembre de cette année-là, 7 à 8 (TF1) saisit en caméra cachée une provocation policière envers des jeunes. Savon du directeur de l'information. Le dimanche suivant, l'émission contrebalance avec les interviews de maires de banlieues chaudes. Le 10 novembre, cette fois, c'est France 2 qui diffuse dans son JT les images du tabassage de jeunes par des policiers. Ceux-ci sont suspendus. Arlette Chabot décide d'ôter le reportage du site web de France 2 : «Nous ne voulions pas tomber dans la surenchère.» En août dernier, le ministre de l'Intérieur, invité à TF1 pour une interview, en profite pour passer un savon mémorable à un journaliste. La raison ? Un reportage sur les sans-papiers de Cachan, jugé trop complaisant. En juin 2005, quand Canal + songe à se débarrasser de Karl Zéro à la déontologie variable, Sarkozy appelle Bertrand Méheut, patron du groupe, pour l'en dissuader. Pour le coup, il n'est pas le seul, puisque Laurent Fabius s'est lui aussi fendu d'un coup de fil. Autre affaire : le 7 mars 2006, la veille d'un délicat voyage du ministre aux Antilles, TF1 annonce que le joker de PPDA sera désormais le journaliste noir et antillais Harry Roselmack. Un bien beau hasard n'arrivant jamais seul, Sarkozy est déjà au courant. Le 17 février, recevant Place Beauvau le club Averroes, qui défend l'image des minorités dans les médias, le ministre de l'Intérieur avait en effet annoncé la nouvelle : il y aura, cet été, un Noir au 20 heures. D'ici à ce que ce soit Sarkozy qui ait lui-même soufflé l'idée à Bouygues... Plus récemment, ainsi que le raconte cette semaine le Canard enchaîné, Claude Guéant, directeur de campagne de Sarkozy, a tenté de s'assurer auprès de Patrick de Carolis, président de France Télévisions, que les émissions de Georges-Marc Benhamou, récent soutien de l'UMP, seraient bien reconduites à la rentrée. Raté : Carolis l'a envoyé sur les roses. Mercredi dernier encore, lors de l'interview de Sarkozy sur TF1 par PPDA et François Bachy, un détail amusant : plusieurs plans ont montré que, sous la table, le candidat de l'UMP avait enlevé ses chaussures. Sarkozy en chaussettes ! Il se croit chez lui, ou quoi ?

Brouillage sur les ondes

Est-ce un hasard si les Guignols s'en donnent à coeur joie sur un si zélé Jean-Pierre Elkabbach qui, du haut d'Europe 1, pratiquerait à outrance des interviews cire-UMP ? En tout cas, en février 2006, le Canard enchaîné révèle que Jean-Pierre Elkabbach, directeur de la station, a pris conseil auprès de Nicolas Sarkozy sur le choix d'un journaliste politique. «C'est normal, fanfaronne Sarkozy. J'ai été ministre de la Communication.» Et il ajoute : «Je les connais, les journalistes.» De son côté, Elkabbach revendique sa «méthode» de recrutement, qui consiste, dit-il, à prendre l'avis des politiques, mais aussi de syndicalistes ou d'associations : «Je fais cela pour tous les services parce que je veux avoir les meilleurs... Je ne peux pas interdire aux politiques de me donner leur avis. Mais, ensuite, je décide à 100 % moi-même.»

Pressions sur la presse

C'est sans doute sur Paris Match que les interventions de Nicolas Sarkozy ont été les plus directes et les plus pressantes. Témoin, l'incroyable limogeage de l'ancien patron de Paris Match, Alain Genestar. Témoin aussi, depuis, le chouchoutage du candidat. Ah ! ce titre «Un destin en marche», dont a bénéficié Sarkozy en décembre dernier (sans parler des huit pages lui étant dédiées). Mais si c'était tout. Très déboussolant aussi, le tout récent «outing» de Joseph Macé-Scaron, actuellement directeur adjoint de la rédaction de Marianne (1) , dans l'émission On refait le monde du 16 avril sur RTL : «J'ai été démissionné du Figaro Magazine [en juin 2005], tout simplement parce que j'ai refusé de tailler des pipes à M. Nicolas Sarkozy.» Direct. Autant que les coups de fil de Sarkozy à Edouard de Rothschild (actionnaire de référence de Libération ) pour se plaindre...

Écrit par : Bob | 28 avril 2007

Le Débat a eu lieu, conforme à ce qu'il devait être "convivial" et "calme", historique ...
On pourra ainsi comparer avec le 2nd débat - J'aime bien parler du "2nd débat", cela mais en rogne mes amis sarkozystes! -
Pas d'accord mais un dialogue possible cela suffira ...
(de toute façon, si Ségolène perd, il faudra bien apprendre à défiler ensemble pour sauver nos libertés...)
Les Sarkozystes avancent que les électeurs n'y comprendront rien.
Les "fans" de Bayrou ne comprennent que trop bien l'embarras caché de Nicolas Sarkozy.

Au nom des démocrates-socialistes, merci à François et Ségolène d'avoir ainsi ouvert le "camp david" de la France de demain.

Dimanche ce sera serré, pas d'abstention, pas de vote blanc ... mais cela ne concerne que moi.

Écrit par : video meliora | 28 avril 2007

Le débat de ce matin a 3 mérites:

1- Ségolène Royal a dit: "La politique ne se fera plus jamais comme avant" et "Je ferai de la politique par la preuve. Dans les deux cas, elle tient parole. Jamais le second et le troisième n' avaient débattu. Tout a d'ailleurs été fait pour que cela continue comme avant, B Tapie disant même ce matin:"Bayrou, c' est rien!". Les millions d' électeurs UDF ou sympathisants apprécieront...

2- Deux responsables politiques de haut niveau ont parlé ensemble, sans renier leurs valeurs, mais en mettant en avant LA seule valeur qui compte: l' avenir de notre pays. En RESPONSABLES, sans "tripatouillages" d' arrière cuisine, ils ont offert aux français un visage politique neuf. Ils ont démontré que l' alliance ou le ralliement n' était pas le problème prioritaire. La seule question qui vaille a été posée: "Comment travailler ensemble?" On a même dépassé le stade du "Peut on travailler ensemble"!

3- La politique telle que la pratique Mr Sarkozy en particulier, l' UMP en général, est DEPASSEE! En regardant les deux débatteurs, je pense que des millions de Français ont constaté que Mr Sarkozy avait vieilli. L' image qu' il donne de la politique, du dialogue politisue nécessaire, a 25 ans d'age!

Pour tout cela, Merci à Ségolène Royal et François Bayrou

Chris

Écrit par : chris | 28 avril 2007

Il faut saluer cette initiative courageuse...

L'intégralité du débat Bayrou-Royal en ligne sur Yahoo!

PARIS (Reuters) - Le géant de l'internet Yahoo! va mettre en ligne l'intégralité de l'enregistrement vidéo du débat entre Ségolène Royal et François Bayrou, diffusé samedi sur BFM TV.
"Le débat, unique en son genre dans les annales de la Ve République, sera diffusé dans son intégralité sur Yahoo! (...) afin de permettre à ceux qui n'ont pas pu l'écouter ou le regarder de se faire une opinion et de pouvoir réagir", déclare la société dans un communiqué.

Yahoo place l'enregistrement de ce débat sur un espace d'échange participatif relatif à une bande dessinée appelée "Elysée République", à l'adresse http///yahoo.elyseerepublique.com, afin de "souligner le caractère non partisan de sa diffusion".

La société estime que le débat a été "d'une dignité dénuée de tout esprit partisan agressif qui le démarque des confrontations politiques habituelles".

Écrit par : adam | 28 avril 2007

Il parait que l UMP a deposé la marque UDF

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-903163,0.html

Depuis quand la politique est elle un produit ou un service ?

Merci a Segolene Royal et Francois Bayrou de nous avoir rappelé la signification du mot "LIBERTE"

Écrit par : unionsbuerger.de | 28 avril 2007

BAYROU DOMMAGE DE TOMBER DANS LE PIEGE DE LA DIABOLISATION

Louable, voir nécessaire le discour et la volonté de créer un centre fort et indépendant mais pas au detriment de la cohérence, ni a celui de la basse politique politienne, ni encore moins à laisser à penser que l'on fait de l'anti-sarkosysme primaire ....

Ces derniers jours gachent vraiment tout....

Que l'on aime pas le personnage de sarkosy est une chose, mais en politique n'est ce pas un devoir de combatre sur les idées ?

Je trouve navrant pour notre chère FRANCE qui démontre au monde sa grandeur démocratique de continuer au plus haut niveau politique la diabolisation.

Messieurs Mesdames les responsables politiques les Français ne sont pas imbéciles au point qu'il soit nécessaire de caricaturer pour comprendre un vrai débat d'idée !!!!!

NON ?????

Concernant le débat BAyrou-Sego pourquoi pas, c'est plutôt trés intéressant sur le principe, mais il est évident que le faire au 2e tour n'est pas dénué d'arrière pensées politiques pour Ségolène Royale.

Accépter ce débat, alors que l'on sait parfaitement que Sarko refusera, c'est clairement choisir sont camp c'est donner un gage aux élécteurs UMP pour Ségolène, il s'agit donc d'un acte politique partisant, en contradiction avec ce qu'on nous a dit pendant la campagne.

Dommage, dommage et re-dommage de faire du TSS ( Tout Sauf Sakozy)

Écrit par : hugo | 28 avril 2007

Du triomphe de la bourgeoisie

Le bourgeois est poli, il comprend les petites gens, et il a beaucoup de respect pour elles. Il est même prêt à se mettre à leur service et les protéger en s'engageant en politique, en passant il assure aussi son avenir et se donne bonne conscience, mais ce n'est pas ça qui le pousse, ce sont bien sûr ces convictions, car le bourgeois pense bien, il le sait et n'hésite pas à le dire : il a plein de mots à sa disposition et peut en changer à volonté. "Égalité des chances" ne marche plus ? Le Bourgeois n'est pas bête, il trouvera autre chose. Comme "police fidélisée",c'est bien non ? Car le bourgeois n'a pas peur des mots, il sait que ceux qui travaillent le plus dur ont l'espérance de vie la plus courte (le bourgeois aime les généralités, il trouve ça utile), et que disparaître ça veut dire mourir un peu (un petit frisson parcourt le dos du bourgeois qui au fond de lui est un bon bougre sentimental). La bourgeoise, elle, a la langue bien pendue. Et le bourgeois s'endort un peu à force de l'écouter. Il acquiesce de temps à autre pour la faire taire, mais c'est difficile de faire taire la bourgeoise quand elle est lancée. Heureusement le bourgeois est galant et il laisse la bourgeoise parler pour la énième fois des expériences enrichissantes qu'elle a menées dans sa ferme du Poitou et qu'il serait si simple d'appliquer à l'échelle mondiale pour le bonheur de l'humanité ; de ces gentils sauvages qu'elle a rencontrés, qui l'ont suppliée de lui chanter la Marseillaise et dont le seul souvenir lui fait venir les larmes aux yeux, des ces femmes qui ne font qu'un repas pas jour (un petit frisson parcourt le dos de la bourgeoise, il est bientôt midi)… Le bourgeois sort de temps en temps de sa torpeur pour s'opposer à elle, et quand elle veut changer le buffet de place, il refuse fermement, mais courtoisement bien entendu, mais la bourgeoise a du caractère : elle le changera de place le buffet ! Le bourgeois n'insiste pas, il sait que ça ne sert à rien et puis la bourgeoise a un si joli sourire, un sourire de bourgeoise certes, mais on ne va pas reprocher a une femme d'avoir appris les bonnes manières. Et puis ça intimide un peu le bourgeois qui garde au fond de lui un petit complexe de ses origines paysannes. Bon bien sûr, elle a un peu tendance à vouloir mettre son nez partout, et ça agace le bourgeois qu'il est devenu, mais ça part d'un bon sentiment. Elle est dépensière, mais qu'elle femme ne l'est pas ? Alors bourgeois et bourgeoise se tendent la main, satisfaits d'eux-mêmes : ils ont bien parlé, ils vont pouvoir aller manger maintenant, en espérant que la solidité – ne disons pas de leur couple, ça fait bourgeois et les bourgeois n'aiment pas faire bourgeois ; de plus, si les bourgeois font table commune, ils font lit à part – disons la solidité de leur alliance ainsi affichée aux yeux de tous saura faire taire les cris de roquets de cet affreux arriviste qu'on ne sait même plus par quel bout prendre : juif, hongrois, noble ? Ce qui est sûr, c'est que ce n'est pas un bourgeois, ses manières sont trop brutales : pourvu qu'il ne corrompe pas la jeunesse ! Car Mr et Mme Bourgeois ont une fille qui tient un blog d'ailleurs, c'est très chic. Elle a le sourire de sa mère, le pragmatisme de son père et l'ambition des deux réunis. Les bourgeois fondent de grands espoirs sur elle.

Écrit par : Pcuchet | 28 avril 2007

Du triomphe de la bourgeoisie (version longue)

Le bourgeois est poli, il comprend les petites gens, et il a beaucoup de respect pour elles. Il est même prêt à se mettre à leur service en s'engageant en politique, en passant il assure aussi son avenir et se donne bonne conscience, mais ce n'est pas ça qui le pousse, ce sont bien sûr ces convictions, car le bourgeois pense bien, il le sait et n'hésite pas à le dire : il a plein de mots à sa disposition et peut en changer à volonté. "Égalité des chances" ne marche plus ? Le Bourgeois n'est pas bête, il trouvera autre chose. Comme "police fidélisée", c'est bien non ? Car le bourgeois n'a pas peur des mots, il sait que ceux qui travaillent le plus dur ont l'espérance de vie la plus courte (le bourgeois aime les généralités, il trouve ça utile), et que disparaître ça veut dire mourir un peu (un petit frisson parcourt le dos du bourgeois qui au fond de lui est un bon bougre sentimental). La bourgeoise, elle, a la langue bien pendue. Et le bourgeois s'endort un peu à force de l'écouter. Il acquiesce de temps à autre pour la faire taire, mais c'est difficile de faire taire la bourgeoise quand elle est lancée. Heureusement le bourgeois est galant et il laisse la bourgeoise parler pour la énième fois des expériences enrichissantes qu'elle a menées dans sa ferme du Poitou et qu'il serait si simple d'appliquer à l'échelle mondiale pour le bonheur de l'humanité ; de ces gentils sauvages qu'elle a rencontrés, qui l'ont suppliée de lui chanter la Marseillaise et dont le seul souvenir lui fait venir les larmes aux yeux, des ces femmes qui ne font qu'un repas pas jour (un petit frisson parcourt le dos de la bourgeoise, il est bientôt midi)… Le bourgeois sort de temps en temps de sa torpeur pour s'opposer à elle, et quand elle veut changer le buffet de place, il refuse fermement, mais courtoisement bien entendu, mais la bourgeoise a du caractère : elle le changera de place le buffet ! Le bourgeois n'insiste pas, il sait que ça ne sert à rien et puis la bourgeoise a un si joli sourire, un sourire de bourgeoise certes, mais on ne va pas reprocher a une femme d'avoir appris les bonnes manières. Ça intimide un peu le bourgeois qui garde au fond de lui un petit complexe de ses origines paysannes. Bon bien sûr, elle a un peu tendance à vouloir mettre son nez partout, et ça l'agace, mais ça part d'un bon sentiment. Elle est dépensière, mais quelle femme ne l'est pas ? Et puis il commence à avoir un peu mal à la tête : il s'embrouille, et si le problème du buffet, heu des retraites ne doit pas relever de l'état - il n'en démordra pas - il trouve quand même que 5%, sur 600€ mensuels, ça fait qu'1€ par mois, et c'est pas beaucoup, surtout pour sa maman (dans certaines circonstances, le bourgeois aime rappeler ses origines paysannes, il trouve que ça l'anoblit). La bourgeoise a un peu de mal à suivre, tous les mois ne font pas 30 jours, non ? Elle aussi, comme tous les bourgeois, elle aime manier les chiffres. Et porter la culotte : emportée par son discours, elle n'hésite pas à fustiger les délinquants – pour leur bien – et leur promettre des punitions exemplaires et rapides. Le bourgeois s'inquiète un peu et s'embrouille de plus en plus : pas la prison quand même ? Mais la bourgeoise sent que le bourgeois est à sa merci, alors elle lui tend une main secourable. Il redresse la tête, et tous deux satisfaits d'eux-mêmes - ils ont bien parlé - ils peuvent enfin partir au restaurant, en espérant que la solidité – ne disons pas de leur couple, ça fait bourgeois et les bourgeois n'aiment pas faire bourgeois – disons la solidité de leurs convergences, ainsi affichée aux yeux de tous, saura faire taire les cris de roquets de cet affreux arriviste qu'on ne sait même plus par quel bout prendre : juif, hongrois, noble ? Ce qui est sûr, c'est que ce n'est pas un bourgeois, ses manières sont trop brutales : pourvu qu'il ne corrompe pas la jeunesse ! Car Mr et Mme Bourgeois ont une fille qui tient un blog d'ailleurs, c'est très chic. Elle a le sourire de sa mère, le pragmatisme de son père et l'ambition des deux réunis. Les bourgeois fondent de grands espoirs sur elle, pourvu qu'elle continue, comme eux, à faire croire au bon peuple de France que les choses changent, afin que tout puisse continuer comme avant.

Écrit par : Pcuchet | 28 avril 2007

Ce Débat il a eu lieu !!! Pas au premier tour certes mais au second, il était temps ! Dans une ambiance bonne enfant...
Intéressant... Avec quelques traits d'humour voire quelques grivoiseries (j'exagère)

Partie 1 : www.dailymotion.com/video/x1u3xw_bayrouroyal-16
Partie 2 : www.dailymotion.com/video/x1u3ys_bayrouroyal-26
Partie 3 : www.dailymotion.com/video/x1u3z4_bayrouroyal-36
Partie 4 : www.dailymotion.com/video/x1u3z5_bayrouroyal-46
Partie 5 : www.dailymotion.com/video/x1u4b1_bayrouroyal-56

Écrit par : morigan | 28 avril 2007

je découvre ce blog,
hormis la beauté de mme quitterie qui me gêne un peu, vu que ses idées méritent toute l'attention
je suis très séduit par ce blog, moi un socialiste de réflexe plutot chevènementiste
un peu de liberté, de courage et d'idées neuves cela fait du bien
il faut récréer des choes avec tous les français
j'avoue que le nain avec gardes du corps me fait très peur
Cela vaut la peine de faire moins de dépensier réflexe en rediscutant sur les valeurs de la démocratie
Dernier point: habitant dans les Dom, j'au zappé sur internet et la parabole sur 100 chaines ( bricolage, pêche, foot, hurling, clips de miami ...), j'ai trouvé de tout sauf le débat Bayrou Ségolène concernant des millions d'électeurs. Cela me met vraiment la rage. Je n'ai vu que le Crendu de LCI où l'autre né riche à Neuilly se la joue populaire de Valenciennes en raillant les parisiens qui débattent, provinciaux eux . A ce degré de cynisme et de propagande, attention à vous , vous ramperez dans quelques mois ps ou udf ralliés ou pas, si le nain est élu.

Écrit par : daniel | 28 avril 2007

je découvre ce blog,
hormis la beauté de mme quitterie qui me gêne un peu, vu que ses idées méritent toute l'attention
je suis très séduit par ce blog, moi un socialiste de réflexe plutot chevènementiste
un peu de liberté, de courage et d'idées neuves cela fait du bien
il faut récréer des choes avec tous les français
j'avoue que le nain avec gardes du corps me fait très peur
Cela vaut la peine de faire moins de dépensier réflexe en rediscutant sur les valeurs de la démocratie
Dernier point: habitant dans les Dom, j'au zappé sur internet et la parabole sur 100 chaines ( bricolage, pêche, foot, hurling, clips de miami ...), j'ai trouvé de tout sauf le débat Bayrou Ségolène concernant des millions d'électeurs. Cela me met vraiment la rage. Je n'ai vu que le Crendu de LCI où l'autre né riche à Neuilly se la joue populaire de Valenciennes en raillant les parisiens qui débattent, provinciaux eux . A ce degré de cynisme et de propagande, attention à vous , vous ramperez dans quelques mois ps ou udf ralliés ou pas, si le nain est élu.

Écrit par : daniel | 28 avril 2007

Je considère en effet que Nicolas Sarkozy est un homme dangereux pour la démocratie, l'avenir, et le bien-être des générations à venir. Ceci étant, je pense que, compte tenu des suffrages obtenus au 1er tour, et prenant en compte les voix que pourrait récolter Sarko, voter blanc est le seul moyen de ne pas légitimer Nicolas Sarkozy plus qe de raison. Je me dépacerai aux urnes pour marquer mon désaccord. L'abstention est un "non choix", le vote blanc en est un, et difficile à prendre, vraiment.
Par ailleurs, je m'applique à faire en sorte que les idées de Sarko soient perçues pour ce qu'elles sont, à savoir un danger. Un petit tour sur mon blog et vous aurez mes arguments à l'encontre du leader UMP. Je me refuse cependant à l'attaquer sur autre chose que ses idées et son programme. En outre, on peut juger un homme sur ce qu'il a fait et sur ce qu'il propose, pas sur ce qu'on suppose de lui, ce qui a tendance à être fait par ses détracteurs.

Le débat Royal-Bayrou est une grande avancée pour la démocratie : Il révèle la place qu'a su gagner le centre - et désormais le parti démocrate dont nous sommes nombreux ici! - et la capacité de deux politiques de partis différents à s'entendre, ou du moins à dialoguer. C'est en effet un bon point pour l'avenir et la non participation de Sarkozy révèle le dénigrement qu'il oppose aux 6,6 millions de Français ayant choisi la voix du centre.

Les problèmes sont complexes, et le choix du vote au second tour l'est aussi. Je respecte Mme Royal et ses convictions, mais je m'attriste de certaines de ses prises de positions.

L'essentiel est aujourd'hui de ne pas SCINDER LE PARTI DEMOCRATE, ou pour encore quelques semaines, L'UDF. L'IMPORTANT EST DANS NOTRE PREMIER CHOIX : LE CHOIX BAYROU! QUE L'ON VOTE BLANC, ROYAL, OU SARKOZY, NOUS AVONS TOUS AVANT TOUT PRIVILEGIE L'éducation, le développement durable, l'économie responsable, l'Europe. Ne l'oublions dans des querelles partisanes de second tour. C'est là l'enjeu du moment.

Quant au tout sauf Sarko, nous aurons 1 mois et demi pour l'affirmer sur le terrain. L'important sera de ne pas lui donner les pleins pouvoirs pendant 5 ans en lui laissant prendre l'Assemblée. Pour le reste, laissons parler la démocratie et ne renions pas 30 % de citoyens électeurs de Sarkozy, même si cela me fait mal au coeur.

Enfin, place à la star : Quitterie sur Orange! http://www.orange.fr/bin/frame.cgi?u=http%3A//presidentielle.actu.orange.fr/articles/3464/Trois-questions-a-Quitterie-Delmas.html%3Fdub%3D3%26

Écrit par : So | 28 avril 2007

45% de votes contestataires pour l'UDF donc seulement 10,5% de vrais UDF...
Le flan "Bayrou" va bientot s'effondrer...
Je ne vote ni Sarko ni Ségo mais Bayrou et son soi-disant "anti systeme" me fait vomir...

Écrit par : antoine | 28 avril 2007

@ Pécuchet

Qualifier Sarko d'ennemi des bourgeois est désopilant, étant donné qu'il a obtenu 73% à Neuilly-sur-Seine, ville certainement la plus bourgeoise de France.

J'ai sans doute eu tort de trouver une allusion à Quitterie Delmas dans la fille de bourgeois qui tient un blog et qui déteste Sarko pq il est à la fois juif, hongrois et noble. C'est ordurier. Je connais peu de personnes moins antisémites que Quitterie. Vos propos couverts par l'anonymat ne font que renforcer mon impression de ces derniers jours : Quitterie gêne, elle dérange. Tant mieux : elle va contribuer fort à changer la politique.

Écrit par : Hervé Torchet | 28 avril 2007

La Ligue des droits de l’Homme appelle à voter et à faire voter, le 6 mai 2007, pour Ségolène Royal.

http://www.ldh-france.org/actu_derniereheure.cfm?idactu=1445

«Pendant qu'il en est temps, la LDH appelle les électeurs à choisir la solidarité et non la peur, le respect et non les menaces, l'égalité et non les discriminations», dit l'association dans un communiqué diffusé samedi.

Diabolisation?

Écrit par : Dudule | 28 avril 2007

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39- href="mailto:30699700@7">30699700@7-354,0.html

Jacques Delors ( qui aurait pu être président en 95, on en serait peut être pas la d'ailleurs.. mais bon avec des si... ) appelle les électeurs de Bayrou à voter SR.

Écrit par : tom | 28 avril 2007

A propos pour les jeunes et peut être un moins jeunes (comme moi et d'autres..) les MJS Paris organisent ce soir :

Une Soirée pour la Victoire
Samedi 28 Avril à partir de 23h45

Le MJS organise une soirée de rassemblement pour la victoire, en présence de Razzye Hammadi et d’Anne Hidalgo. Nous pourrons ainsi discuter de la campagne actuelle, et faire ensuite la fête jusqu’au bout de la nuit... Samedi 28 Avril à partir de 23h45 au Back-Up 18 rue de la Croix-Nivert M°Cambronne L.6 Venez nombreux Entrée libre ; Soft : 3€ ; Hard : 5€

Est ce que des jeunes UDF de Paris (surtout ceux qui sont sur le 13éme) sont interessés ? bonne occas pour se parler et ambiance cool...
On peut se filer rencard place d'italie...-envoyez moi mail chessrelax@yahoo.fr..merci

Bravo pour vos analyses, réflexions, choix respectables et puis 0 POINTE aux députés opportunistes qu'ils soient d'UDF ou d'ailleurs, notre Besson était pas mal dans le genre !

Du balais ne fera pas de mal, un brin de renouveau même si ce sera dur au début...

Écrit par : Marsipulami | 28 avril 2007

Ce débat est (désolé pour l'aspect pompeux) un grand moment dans l'histoire de notre démocratie.
Il a été obtenu pour une grande partie par la ténacité de F.Bayrou et l'action de ses supporters, je dois l'admettre .... je suis assez fier que Ségolène Royal ait saisi le sens de cette évolution, qui reste conforme à l'esprit de toute sa campagne tant interne qu'externe ....
Discuter calmement au lieu de débattre comme des chiffonniers. Ils ont démontré que c'est possible.
Alors merci pour cette occasion...cela devient de plus en plus intéressant

Écrit par : erasme de metz | 28 avril 2007

Bonjour,

J'ai trouvé votre prise de position tres courageuse et pleine d'espoir pour ceux qui ont voté pour Bayrou au premier tour et qui ne se situe pas dans la logique ancienne de l'UDF. Je crois beaucoup en ce parti démocratique qui va se créé. Il sera une force importante pour l'avenir.

Je vous soutiens pour votre engagement.

Yannick Comenge

Écrit par : Yannick Comenge | 28 avril 2007

@Torchet

"Qualifier Sarko d'ennemi des bourgeois est désopilant, étant donné qu'il a obtenu 73% à Neuilly-sur-Seine, ville certainement la plus bourgeoise de France."

Le bourgeois aime les généralités, il trouve ça pratique ;-) ceci dit, NS n'est pas un bourgeois pour moi. C'est un arriviste, un parvenu si vous voulez, mais pas ce que j'appelle un bourgeois. FB et SR me semblent beaucoup plus représentative de cette bonne conscience bourgeoise infatuée d'elle-même. FB étant pour moi le protoype même de cet esprit bourgeois (les statistiques nationales le prouvent d'ailleurs. On ne peut pas dire qu'il fasse un tabac chez les ouvriers). La notion de centre elle-même est on ne peut plus bourgeoise (ce qui n'est pas forcément une insulte soit dit en passant).

"Je connais peu de personnes moins antisémites que Quitterie."
Ah bon, elle est vraiment anti-hongroise alors ? Blague à part - si tant est que ce soit un sujet sur lequel on puisse blaguer - je ne connais pas Quitterie et loin de moi l'idée de l'insulter en la qualifiant des termes que vous employez. J'ai par contre suffisament entendu de bourgeois dire qu'ils votaient Bayrou pour des raisons douteuses que je me suis permis cette allusion. Il ne s'agit bien entendu pas de réduire le vote Bayrou à ça, mais c'est un aspect de la question qui me semble fortement sousestimée. De même quand on parle des rapports des "jeunes" de banlieues avec NS, on a tendance à tout mettre sur le compte du "karcher et de la racaille", mais il y aurait sans doute une analyse plus profonde à faire. Des infos laissant supposer que la banlieue s'enflammerait en cas d'élection de NS me semble aussi lié à ce pb et tout à fait propre à effrayer le bourgeois. Quant à la mise en avant permanentes des relations de NS avec les puissances d'argent et médiatiques qu'on peut lire un peu partout, j'aimerai bien être aussi sûr que vous qu'elles soient toutes dénuées d'arrière pensée.

Écrit par : Pcuchet | 28 avril 2007

Avant de dire ce que je pense de l'article, laisse-moi te féliciter pour ta liberté de ton et pour le blog en général...

Je suis un peu géné par la position de M. Bayrou de faire un débat avec S. Royal. Si l'on décide de rester honnête avec nous-même sans devenir partisan, son attitude est quand même inaccpetable. Il est dans une logique purement politique, et pas la peine de la mettre ça sous la forme d'un besoin de démocratie, ou pour éclairer les électeurs... Il y a eut le premier tour il me semble... Et résultat: Bayrou éliminé, de loin... Malgré un très beau score je le reconnais mais quand même presque deux fois moins de voix que Nicolas Sarkozy...
Il a l'attitude de celui qui distribue les voix, ses voix?

Après politiquement je suis d'accord, c'est un très joli coup, médiatiquement n'en parlons pas, mais moralement ça me gène.

Je ne veux pas faire de l'anti-Bayrou primaire mais j'ai quand même l'impression qu'il n'y a que deux raisons à son attitude:
1) faire perdre Sarkozy
2) ne pas se faire oublier, parce que c'est vrai qu'au fond c'est qui françois Bayrou? Un ancien Ministre que tout le monde à oublié? Un homme politique qui a foutu une "baffe" en 2002 à un petit beur qui li faisait les poches? Je pense pour ma part qu'il représente juste l'esprit contestataire, l'opposition au gouvernement de droite... Au contraire de l'UDF qui lui a vraiment une âme, une histoire et une orientation politique claire. Je tiens à saluer ici le travail des élus UDF locaux, départementaux ou régionaux ainsi que tous les parlementaires, qui généralement font un tavail de consensus avec la majorité en place extraordinaire...

Le pire dans tout ça c'est que, même en tant que militant UMP, je me sens proche des idées de l'UDF mais alors je dois avoir une aversion pour François Bayrou parce que en ce moment...Pfffiouuu lol Je me souviens avoir discuté avec des militants (jeunes) UDF, ils me disaient que si on était pas d'accord avec le "boss", on dégageait... Et qu'il était très difficile de faire passer ses idées, que le patron décidait tout, sans débattre avec le parti... On les loins du message médiatique...
Que les choses soient claires, je ne fais pas ici l'éloge de l'UMP (bien que j'ai pu participer à de nombreux débats avant le vote sur le projet entre 6 et 8 , alors même que mon emploi du temps est limité) et de Nicolas Sarkozy, j'ai eu l'occasion sur mon blog et sur celui de Pierre Catalan (surtout là d'ailleurs), d'exprimer mes doutes, les questions qui me gènent...

Au final, ce qui me gènerait ce n'est pas que ceux qui ont voté Bayrou votent Royal mais que la majorité des militants et de l'électorat de "base" de l'UDF le fassent... De telles différences quand même... enfin, chacun est libre de défendre ses idées et de faire vivre son parti et pour cela je tire mon chapeau à Bayrou mais alors qu'est-ce que ça m'énerve... lol
Je tiens quand même à dire ce que je pense aux électeurs UDF :
Suivez vos députés et parlementaires, votez, sans pour autant se rallier, Nicolas Sarkozy au 2nd tour...

Bonne continuation

@dudule
de quoi se mêle la LDH... Non mais sérieux, c'est dingue comme les associations sont politisées à gauche... Ce qui me fait rire c'est que quand Rexecode dit que seul Sarkozy ferait baisser le chômage on dit que c'est une "cellule" de l'UMP et qu'ils ne sont pas partials, et là quand la LDH sort de tels propos... ---> on ne dit rien, c'est normal...
Si Sarkozy dirige les médias (ce que l'expérience démontre tous les jours d'ailleurs...), les socialistes dirigent, c'est sûr, une grande partie des associations plus ou moins politiques... Et là c'est normal (autre exemple pour pas balancer ça en l'air, AIDES, SOS Racisme etc.).

Écrit par : Sébastien | 28 avril 2007

@Pcuchet

"La notion de centre elle-même est on ne peut plus bourgeoise (ce qui n'est pas forcément une insulte soit dit en passant)."

Peut-être n'est-ce pas une insulte, mais vous employez le terme avec un mépris qui rappelle le temps où staliniens et troskystes dominaient une bonne part du débat politique.

"J'ai par contre suffisament entendu de bourgeois dire qu'ils votaient Bayrou pour des raisons douteuses que je me suis permis cette allusion."

... Ce qui vous autorise à parler d'antisémitisme à propos de FB, SR et Quitterie (mais seulement par allusion; loin de vous l'idée d'émettre des accusations directes !). Cette technique de dénonciation par association, elle aussi, rappelle une époque heureusement révolue.

Écrit par : gwynfrid | 28 avril 2007

Interview d'un sage 'Jacques Delors' au JDD
http://www.lejdd.fr/cmc/presidentielle/200717/delors-centristes-votez-royal-_14615.html

Écrit par : Jérôme | 28 avril 2007

Bonjour,

Je me permets de requoter la réaction de deux contributeurs dont l'opinion est également la mienne. Sachez une chose : certes M. Bayrou comme personne n'est propriétaire de son électorat, cependant si dans les grandes villes comme Paris, les nouveaux électeurs de Bayrou sont dans une plus grande mesure venus du clan Royal en province la situation est inverse.

Et ce n'est pas ce débat entre "Carpe et Lapin" qui y changera quelque chose. Ou entre "Poire et Dessert". La réaction de la presse dans sa majorité est celle à laquelle on pouvait s'y atteindre : la montagne - mais pourquoi en avoir fait toute une montagne ou un fromage - a accouché d'une souris.

D'autant que le faiseur de roi n'est pas celui que l'on croit. Ce débat préliminaire a sonné son abdication. Il est descendu de son petit piedestal. Son opération médiatique destinée à exister dans l'entre deux tours à certes réussi. Mais c'est davantage la damoiselle blanche qui a manipulé votre leader que l'inverse. Bref une victoire à la Pyrhus sur fond de faux-cul isme politique. Alors qu'il n'y a encore que quelque jours de cela la gauche n'épargnait pas une critique à Bayrou. Et celui-ci avait même il faut le reconnaitre le mérite d'une certaine cohérence ou une ligne politique que ce dernier débat a plus que mis à mal.

Par ailleurs je déplore tous comme ces deux interlocuteurs la dérive de ton de ce blog qui - désolé il n'y a pas d'autre termes - se "boboïse" au sens cette fois péjoratif du terme.

Rendez vous le 10 et le 17 juin.

Salutations amicales.

D.P.


charles, je te quote:
"" Salut les Oranges,

Vous êtes exactement en train de refaire tout ce que vous critiquez. Vous changez juste de partisans. Votre mentor est en train de réussir quelque chose de très fort : se faire détester par tous ceux qui ont un jour eu la faiblesse de voter pour lui. Je suis en train de regarder le débat... Nous avons une maîtresse d'école face à un proviseur donneur de leçons...

Votre survis ne peut venir que de l'effondrement du PS. Beau projet en effet...

J'appréciais ce blog à ses débuts. Il y avait un vrai débat, de beaux projets. Aujourd'hui, cela se limite à du "tout sauf Sarkozy" primaire avec une Quitterie qui regarde béatement son François et des blogueurs qui regardent béatement leur Quitterie.

Vous vous auto-persuadez que vous rassemblez une majorité. Mais vous n'êtes qu'une petite minorité de blogueurs béats ! Rendez-vous aux législatives. Une bonne claque permet de sortir de ses rêves...

""
je suis à 100% du même avis

quitterie, le blog n’est pas à l’image de la société. ce n’est pas parce que quelqu'un écrit (vu qu’on peut tout écrire) que tous les jeunes sont pour bayrou, que nos représentants élus sont tous des pourris (ça aussi on peut l’écrire), que c’est forcément vrai !

tu ne relativises pas suffisamment le fait que si dans les faits le PD ce n’est plus l’ancien UDF, pour le citoyen lambda, dont par exemple les alsaciens dont je suis et qui ont une longue tradition centriste, il y a des valeurs incompatibles avec la gauche plurielle.

Or tu parles constamment de ceux qui voteront royal, de ceux qui s’abstiendront, mais tu représente(ra) aussi beaucoup de gens qui voteront sarkozy. Si tu te dis libre, montre le.

Écrit par : D. P. | 28 avril 2007

@ Pécuchet

Tout le monde n'est pas Flaubert.

Les procédés que vous employez sont malsains. De surcroît vos textes sont trop longs. Je préfère ceux de Quitterie.

Écrit par : Hervé Torchet | 28 avril 2007

ca m'attriste et me révolte, tous ces élus UDF qui étais au côté de Byarou dans les meettings . Je pense notamment à Maurice leroy qui s'exprimait dans une vidéo du zénith...on ne peut faire du neuf avec de l'ancien va falloir agir à ce niveau chèrs gestionnaires de l'UDF...

Écrit par : fred88 | 28 avril 2007

Le Parti Démocrate sera un papillon issu de la chenille UDF...

Écrit par : Angélique | 28 avril 2007

@Angélique

Papillon, papillon... Attention tout de même : le papillon est censé avoir une vie plus courte que celle de la chenille... ;-)

Cordialement, :-)

Hyarion, résolument anti-sarkozyste.

Écrit par : Hyarion | 28 avril 2007

@ DP

Alors, vous êtes centriste et alsacien ? Qui le prouve ?

Dans le projet centriste, il y a en tout cas "Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit" et cette phrase est incompatible avec l'eugénisme prôné par Sarko.

Écrit par : Hervé Torchet | 28 avril 2007

A Sébastien:

Et si leurs craintes étaient justifiées?

Et s'il y avait vraiment un danger pour les institutions?

Est-ce que chaque posture anti-sarkosy n'est forcement que du fait de gauchistes?

(Rappel, il s'agit de la position de la ligue des droits de l'homme: http://www.ldh-france.org/actu_derniereheure.cfm?idactu=1445 )

Ce genre de position m'interpelle quand elle vient de quelqu'un comme Edwy Plenel http://www.dailymotion.com/video/x1eb3z_edwy-plenel-sengage-contre-sarkozy

Écrit par : Dudule | 28 avril 2007

@Gwinfry
"… un mépris qui rappelle le temps où staliniens et troskystes dominaient une bonne part du débat politique"
Vous employez bien vite le passé… Notons que le terme "staliniens" est assez consensuel en ce jour : un point commun dans cette dénonciation des procès staliniens entre vous et NS…

"Cette technique de dénonciation par association, elle aussi, rappelle une époque heureusement révolue."
Relisez les post ce vos amis sur ce blog même à propos de NS et vous verrez que c'est malheureusement loin d'être le cas

@torchet
Qui vous prouve que je ne suis pas Flaubert ? :-) (soit dit en passant et pour "épingler" votre phobie de l'anonymat. Pour preuve votre réflexion à DP : "Alors, vous êtes centriste et alsacien ? Qui le prouve ?")
Merci de m'avoir lu et relu en tout cas. Vous ne répondez d'ailleurs pas, mais y-a-t'il une réponse ? au fond de mon mail qui était de faire "bouger les lignes" et de présenter l'alliance FB/SR non pas comme une révolution "orange" (choisir la couleur orange pour un catholique, quelle faute de goût au passage…) mais comme une continuation de la mainmise de la bourgeoisie française sur le couvercle politique, les centristes ne jouant plus que le rôle d'idiots utiles au service d'une gauche liftée et ramollie (vous avez-vu,, SR a perdu son vilain bouton sur les affiches "en couleur" du 2° tour). Je fais court pour ne pas vous agacer de trop…

Écrit par : Pcuchet | 28 avril 2007

C'est bien vrai pour de Robien; pas courageux en janvier 2006, torpilleur permanent de François Bayrou par la suite, et maintenant racoleur en chef ! Il a même dit il y a quelques jours sur RTL que FB n'était pas un démocrate !!!
Vraiment, avec des "amis" comme ça, on n'a plus besoin d'ennemis.
Et j'en sais quelque chose dans les Yvelines. Et en avant pour la victoire dans le 13ème !

Écrit par : Père de Charles | 28 avril 2007

@ Pcuchet

Vous, Flaubert ? lol. Mdr.

Je n'ai pas une phobie de l'anonymat, comme vous dites, car il est indispensable à la liberté d'expression sur Internet, mais lancer des insinuations sous couvert de l'anonymat quand on pourrait faire autrement me paraît toujours suspect.

J'aime dire la vérité en face.

J'ai épinglé DP pq sur les marchés, c'est monnaie courante, les gens qui viennent vous voir et qui vous disent "vous savez, moi je connais bien l'UDF, j'en ai fait partie pendant des années" etc, pour critiquer Bayrou. Or en général, on retrouve ces gens au FN et ils n'ont jamais fait partie du moindre mvt centriste. C'est juste une technique politique pour désarmer les préventions de l'adversaire et lui faire baisser sa garde.

L'alliance FB/SR n'existe pas. Il s'agit pour nombre de bayrouistes de faire barrage à Sarko qui est dangereux.

Il n'y aurait eu de "révolution orange" que si Bayrou avait été élu.

La mainmise de la bourgeoisie ? Ce qui m'intéresse, c'est le développement de la liberté de chaque être humain, pas les conflits de classe. Ca ne m'intéresse pas de transférer le pouvoir ailleurs que là où il est, ce qui me paraît juste est de brider l'influence du pouvoir sur l'individu.

Je me fous des boutons de Ségolène Royal, elle est d'ailleurs trop vieille pour moi, je préfère Quitterie.

Écrit par : Hervé Torchet | 28 avril 2007

@ Torchet

"J'aime dire la vérité en face." Vous n'êtes donc pas centriste.
"ce qui me paraît juste est de brider l'influence du pouvoir sur l'individu." Vous n'êtes donc pas non plus ségoliste, qui avec les écoles de parents, la surveillance de près des entreprises, le soutien scolaire obligatoire, le contrôle de la presse 'pour qu'elle soit plus libre', les jurys citoyens (obligatoires sinon, ça ne serait pas 'démocratique'), les débats participatifs (imposés pour les mêmes raisons), le mélange éducation/armée, doit vous révulser.
J'en conclus donc que vous êtes donc soit un affreux sarkosites, soit un bourgeois empêtré dans ces contradictions…

Écrit par : Pcuchet | 28 avril 2007

Un petit article interessant histoire de rajouter un peu d'huile sur le feu qui vous (nous) anime :)

http://fr.news.yahoo.com/28042007/5/sarkozy-s-est-plaint-des-caricatures-de-plantu-selon-le.html

Écrit par : Nic | 28 avril 2007

@dudule

OUI, j'en suis certain, et je ne vois vraiment pas ce qui permet d'en douter, mis à part les incessantes diabolisations des médias.

D'ailleurs entre parenthèse, il n'y en a qu'un des trois candidats en question qui se porte en défenseur de nos institutions c'est bien Sarkozy...

La posture anti-sarkozy est le fait des gauchistes certainement, mais pas uniquement tu as raison. Beaucoup ont intérêt à ce qu'il ne soit pas élu (soit par vengeance politicienne, soit parce qu'ils sentent la fin de leur impunité...). Et puis les masses se laissent vite manipuler...

Et puis, je ne sais pas, que l'on me cite une proposition dangereuse dans le projet de l'UMP... J'attends, parce qu'il s'agisse de la réforme de la l'ordonnance de 1945, de l'immigration ou autre... Je trouve qu'il n'y a rien de choquant, ni de dangeureux, ni même quelque chose qui mérite que l'on s'interroge la-dessus (après on peut ne pas être en accord certes, mais ça ne va pas plus loin).

Je trouve pour ma part qu'une candidate qui reçoit le soutien unanime de toute l'extrême gauche, PCF et LCR en tête est plus dangereuse qu'un candidat qui^, même s'il a repris les questions posées par le FN, y a apporté des réponses différentes et complètement démocratique et républicaine...

Et puis le coup des préssions médiatiques... A Canal+... Mais de qui se moque-t-on? Attendez, on parle de Canal+, ils se gènent pas contre Sarkozy... Alors qu'ils aient peur des pressions... Rien que cela n'est pas crédible...
... Et fait perdre toute crédibilité à Bayrou...

Le fait est que pour gagner les autres partis sont obligés de diaboliser Sarkozy, parce qu'aucun n'a réussi à avoir, soit un vrai projet, complet, clair et cohérent, soit un candidat digne de ce nom (qui ne confond pas la justice chinoise et française...), soit les deux...

D'ailleurs, on a jamais entendu parler de projet pendant cette campagne, jamais, à mon grand désespoir...

Pour reprendre le sujet sur de Robien, je ne l'aime pas plus que ça en tant que Ministre mais je ne comprends pas pourquoi vous critiquez ce qu'il fait alors même que le président de l'UDF fait ni plus ni moins la même chose avec le PS, sauf que lui il ne parle pas aux gens proches des gens, aux députés, mais directement à la direction du parti... Ouah, quel homme!!!
Je n'aime pas me faire le grand défenseur d'un parti contre les autres, mais bon à force de raconter tant de choses fausses et être si peu tolérant...

Écrit par : Sébastien | 28 avril 2007

Ouais sans plus ce "dialogue" entre Bayrou et Royal, je m'attendais à mieux mais bon... Bayrou est resté sur ses positions, Royal également. Il n'y a pas grand chose de nouveau ni de constructif pour l'avenir... J'hésite toujours mais bon comme l'a dit Laurent un peu plus haut, la priorité n'est-elle pas de faire barrage à Sarkozy plus qu'autre chose?
Ce dialogue aura au moins eu une chose de positif et une seule, elle montre ô combien il sera nécessaire d'avoir des députés UDF à l'assemblée quelque soit le prochain président. J'appréhende sérieusement le 2ème tour et je me demande sincérement pour qui voter, blanc ou Royal. Oui le vote blanc m'apparait comme être une entité à part entière...
j'hésite, je suis prêt au débat et à faire en sorte que mon vote soit "utile", s'il le faut mais en contrepartie, je demande de véritables garanties sur les plans économiques, internationaux et sécuritaires (sujet qui fâche mais, qui est apparu comme en 2002 comme une soit disant préoccupation majeure de la vie des français!!!), alors je veux savoir si Ségolène Royal sait placer l'Iran sur une carte, si elle sait combien font 62Milliards pour un pacte présidentiel qui va ruiner notre jeune génration et qu'elle m'explique comment elle compte faire pour restaurer la cordialiaté, les commerces et les investisseurs dans nos banlieus et autres régions défavorisés... Ah oui et dernier point, ce qu'elle a contre l'école, car d'après une de mes sources, (un prof de l'ENA à la retraite dont je tairai le nom) qui l'a eu comme élève, il se souvient d'elle comme une élève spéciale (dans le sens péjoratif du terme, je précise) et a indiqué qu'il serait dangereux d'élire une telle femme à la tête de notre état. (Il est Sarkoziste, donc ça peut peser dans la balance).

Écrit par : Michaël | 28 avril 2007

@Pcuchet,
Avant de dire d'une personne qu'elle n'est pas centriste allez au moins jetter un oeil sur le blog de cette personne, vous comprendrez par vous même que l'on investi pas autant de son énergie et de son temps pour une cause que l'on ne soutient pas.

Écrit par : Michaël | 28 avril 2007

@ Michael
"Ce dialogue aura au moins eu une chose de positif et une seule, elle montre ô combien il sera nécessaire d'avoir des députés UDF à l'assemblée quelque soit le prochain président."
Vous croyez vraiment que c'est si nécessaire que ça ? Si c'est pour avoir la même hargne, la même présence, le même charisme, la même force de persusasion, la même percussion argumentaire, la même énergie roborative que FB ce matin, ça va roupiller ferme dans l'hémycicle, non ? La seule chose positive : 10 mn de temps parole supplémentaire offertes aux autres groupes, alors là, oui peut-être…

Écrit par : Pcuchet | 28 avril 2007

@Pcuchet

Je constate que vous ne défendez pas vraiment votre premier post - vous vous contentez de pointer le doigt vers d'autres excès du même genre commis, selon vous, sur ce blog ou ailleurs. Soit. J'en conclus que vous n'êtes pas plus fier que ça de vos commentaires. Je suggère de passer à autre chose, par exemple une vraie discussion.

Je dis ça parce que le débat m'intéresse. J'ai voté FB, mais pour le 2e tour je ne suis pas encore décidé. Des arguments comme les vôtres, qui reflètent l'attitude agressive de NS depuis une semaine, me feraient plutôt pencher dans le sens de Quitterie. Allez, vous devez bien avoir quelques de vrais arguments en réserve?

Écrit par : gwynfrid | 28 avril 2007

@Gwynfrid
J'ai quand même une petite faiblesse, contrairement à vous, pour mon premier post "Triomphe de la bourgeoisie", le titre est pas mal trouvé, l'ensemble plutôt bien tourné, donc j'en suis plutôt fier.
Je ne me sens pas personnelement dans une attitude d'agression, mais plutôt d'amusement distant et de prétexte à…
Pour les arguments contre un vote SR, en voici 3 :
- le manque de programme clair présenté sous couvert d'en débattre ultérieurement (je ne sais pas si quelqu'un a fait le compte des priorités déclarées qui vont des femmes battues à l'emploi en passant par la justice et 'lexcellence écologique', ni des "états généraux" annoncés (éducation, retraite, parcours sécurisé): on va perdre au moins 12 mois à rien foutre, ou c'est une dictature qui s'annonce.
- le manque de majorité pour appliquer cette politique. Je crois avoir lu que le gouvernement italien qu'on nous cite souvent en exemple, compte 115 ministres afin de satisfaire tout le monde.
- le "flicage" incessant que ce programme suppose : contrôleurs pour les entreprises, éducateurs de parents, surveillance de l'indépendance de la presse, parcours professionnel sécurisé (par des gardes du corps ?), réimplantation revendiquée de l'état partout (sous couvert d'assistance aux citoyens, évidemment), jurys populaires obligatoires (ou pas démocratiques…) etc (cf post précédent)
C'est déjà pas mal, non ?

Écrit par : Pcuchet | 28 avril 2007

@ Pécu

En matière de flicage, Sarko se pose là.

Suis-je un bourgeois empêtré dans mes contradictions ? Sans doute.

Sarko, lui, n'est pas aussi parvenu que vous feignez de le croire : il a vécu son enfance dans le "bon" XVIIe et a toujours été protégé par la machine partisane de droite. Et comme défenseur du Grankapital, il est champion, ce qui pour moi est pire ces temps-ci que la bourgeoisie.

Si vous croyez que Sarko va faire le "grand soir" et mener tous les bourgeois à la guillotine, vous délirez. Il va seulement les soumettre au racket. Dormez en paix braves gens, ceux qui ont payé l'impôt occulte n'ont rien à craindre.

POur le reste, vous ne dites rien de ses liens avec la scientologie, ni des attaques répétées qu'il a portées contre la laïcité, ni de l'esprit de guerre civile qu'il entretient. Si 1% (un pour cent) des banlieusards issus de la diversité ont voté pour lui, ce n'est pas un hasard, si vous voyez ce que je veux dire.

Écrit par : Hervé Torchet | 28 avril 2007

@ Quitterie

De Robien avec Raffarin ont lancé un site

http://www.ledebatudfump.com/

J'y vais pour faire de la casse, faut tout de même rester poli pour qu'ils publient

Écrit par : politoblog | 28 avril 2007

Je viens de raconter mon 10 mai 1981 sur mon blog.

Écrit par : Hervé Torchet | 28 avril 2007

@torchet
J'ai failli faire une blague sur votre pseudo mais je m'étais retenu, je vois que vous n'hésitez pas vous à vous "lâcher". Grand bien vous en fasse…
Je ne parle pas des liens de Sarko avec la sciento mais maintenant que vous me le dites, j'ai toujours trouvé qu'il avait une tête d'extra-terrestre.
Je ne parle pas non plus de l'influence néfaste de SR, à distance il est vrai, sur l'affaire d'Outraux et ses outrances (fastoche…). C'est en parti à cause d'elle qui, quelques années plutôt, en ayant fait un tapage a seul fin médiatique autour de la pédophilie et du respect (sic) "de la parole des enfants" que ce désastre a eu lieu. Quant au 1% de la banlieue ayant voté pour NS (chiffre abracadabrantesque au passage, que vous répétez en toute lettre pour mieux l'affermir alors que ça n'a pas de sens), je crois m'en être expliqué plus haut.

Écrit par : Pcuchet | 28 avril 2007

@ Perrichont

Ce n'est pas mon pseudo, mais mon nom et vous pouvez y aller : depuis l'école primaire, je suis blindé.

Outreaux est d'abord le symbole d'une justice malade de ses structures. C'est pourquoi Bayrou a proposé d'ériger la justice en véritable troisième pouvoir.

Il est vrai que ça n'a pas de sens qu'il se soit trouvé quand même un pour cent de gens en banlieue pour voter Sarko.

Écrit par : Hervé Torchet | 28 avril 2007

Certes mais ça n'a pas de sens non plus qu'il se soit trouvé, sur l'ensemble du territoire, plus de 31 % de gens pour voter pour Sarközy de Nagy-Bocsa.

Écrit par : Bayrolien | 28 avril 2007

Et où trouver le sens aux intentions de vote pour le deuxième tour exprimées par Messieurs Bourlanges et Leroy, entre autres ?

Écrit par : Bayrolien | 28 avril 2007

Maintenant, puisque la foule UDF en Plein Délire (Français?) me le demande, 3 bonnes raisons de voter NS :
- L'heure est grave, mes chers agneaux (antienne favorite de FB, vous ne me contredirez donc pas). Il faut aller vite. Le jeune Nicolas, parti largement en tête et avec une équipe rodée et quasiment déjà en place est le seul à pouvoir mettre rapidement en place et à gérer aux mieux les réformes qui s'imposent à tous au plus vite (là aussi, il faudrait être de mauvaise fois pour me contredire) ;
- Son profil atypique est le mieux à même (entre les 2 candidats) de réunir un consensus sur ces réformes dans un cadre purement démocratique ; sa capacité à discuter sans vergogne avec des philosophes de gauche n'a sans doute d'égale que l'énergie mise par SR à fuir les médias
- Ma belle-mère va bientôt mourir, et s'il pouvait réduire les frais de succession un max, ça serait trop de la balle (vu qu'elle ne touchait que 600 € par mois).

Écrit par : Pcuchet | 28 avril 2007

"L'énergie mise par SR à fuir les médias"

Belle illustration ce matin, n'est ce pas...

Écrit par : Bayrolien | 28 avril 2007

@Bayrolien
"Certes mais ça n'a pas de sens non plus qu'il se soit trouvé, sur l'ensemble du territoire, plus de 31 % de gens pour voter pour Sarközy de Nagy-Bocsa."
C'est drôle (enfin…) : quand je dis que des personnes ont voté Bayrou pour ne pas voter Sarko pour des raisons malsaines, on me tance aussitôt. Alors que cela fait deux fois que vous insister sur la particule de NS comme s'il était discriminante sans soulever aucun tollé. Souhaitez-vous qu'on lui coupât la tête pour ce crime ? Soit, mais méfiez-vous alors que tout ce qui de prêt ou de loin ait quelques accents 'royalistes' puisse y passer aussi. Après tout, c'est vrai que la guillotine est un passe temps assez bourgeois, dans l'histoire tout du moins…

Écrit par : Pcuchet | 28 avril 2007

@Torchet

Heu, vous me faites un peu le même effet que Pcuchet parlant des bourgeois et d'antisémitisme dans son premier post, mais à l'envers... Si on n'a que des missiles de ce genre à balancer, on ne peut pas parler de débat. Il m'a semblé que Quitterie avait placé la barre plus haut que ça.

@Pcuchet

On progresse, merci.

- "le manque de programme clair présenté sous couvert d'en débattre ultérieurement"

Pas faux - c'est une des raisons pour lesquelles je préférais Bayrou (même s'il y avait des éléments flous chez lui aussi). Je vous répondrai que NS n'est pas d'une clarté folle sur les prélèvements obligatoires, ni sur le financement de son fort coûteux programme.

- "le manque de majorité pour appliquer cette politique"

C'est un point qu'on a aussi opposé à Bayrou mais je ne suis pas convaincu. Les majorités "godillots" n'ont pas tellement fait avancer les choses depuis 20 ans. S'il n'y a pas de majorité à la botte du ou de la présidente il faudra négocier et il en sortira peut-être des idées valables. De toute façon ce sera difficile de faire plus immobiliste que Raffarin-Villepin avec manif monstre à chaque tentative de réforme. On a beaucoup parlé de 4e République mais tout n'y est pas forcément à jeter: la 4e République c'est aussi les années de croissance forte et le Traité de Rome.

- "le "flicage" incessant que ce programme suppose"

Venant d'un partisan de NS, ça fait un peu sourire ça... Je vous accorde qu'il y aura sans doute plus de postes de fonctionnaires. De là à parler de flicage, il y a une nuance.

Bon, et pour les arguments positifs en faveur de NS, vous avez quoi en magasin ? (pour les négatifs pas la peine, je suis pourvu de ce côté).

Écrit par : gwynfrid | 28 avril 2007

@ Pénible

Franchement, vous avez du temps à perdre.

il faut faire des réformes et Sarko est le mieux à même de faire celles qu'il propose ? Certes mais je ne veux à aucun prix des réformes qu'il propose. J'en veux d'autres, celles que Bayrou a incluses dans son programme, qui ne coûtent rien, qui ne jettent pas la France contre elle-même, qui n'encouragent pas les communautarismes, qui ne trahissent pas la laïcité, qui relancent l'unité du pays et le mettent à même d'affronter les défis de notre époque sans avoir froid aux yeux. Je ne veux pas des réformes de la haine.

La seule raison de faire obstacle à son élection, c'est qu'il est dangereux. Je passe sur les 600 millions qu'il a volés à Airbus pour les donner à son copain Lagardère, je passe sur les magouilles diverses qu'il a couvertes ou organisées, on en connaît d'autres, mais ce gars-là n'est pas républicain.

Écrit par : Hervé Torchet | 28 avril 2007

pour les arguments positifs en faveur de NS
Encore un autre : contrairement a tout ce qui est dit ici est là, le bilan du gouvernement actuel, sans être excellent est loin d'être mauvais (ou disons ça pourrait être pire, et cela l'aurait sûrement été avec un autre gouvernement). C'est d'ailleurs ce qui explique en parti le score de NS et qui n'a pas été suffisamment mis en avant.
Le gvt Raffarin/Villepin n'a pas été aussi immobiliste que ça, Chirac lui même s'en est félicité il y a peu (cf la Tribune d'hier), déclarant "environ 80% des 2214 décrets d'applications - je sais moi aussi ça me fait sourire - des lois votées entre 2002 et 2006 on été adoptés par le gouvernement. Un résultat largement sans précédent et un réel progrès pour la démocratie." Plusieurs décrets viennent ainsi d'être publiés relatifs à la création d'entreprise et au développement des PME.

Écrit par : Pcuchet | 28 avril 2007

@ gwynfid

Très juste.

Écrit par : Hervé Torchet | 28 avril 2007

@torchet
Pour les réformes de FB, c'est un peu rapé, à moins de rejoindre NS et de peser de tout votre poids d'UDF dans la balance.
Quant à dresser les français les uns contre les autres, vous n'arrangez pas les choses en le considérant comme non démocrate. Pour un centriste, c'est pas joli joli…

Écrit par : pcuchet | 28 avril 2007

@torchet
"Certes mais je ne veux à aucun prix des réformes qu'il propose"
Ah bon, sur les retraites ? Sur le contrat de travail unique ? L'UDF a changé de position ? Tenez nous au courant ! C'est passionnant !

Écrit par : pcuchet | 28 avril 2007

@ Pcuchet

Que diriez-vous si je désignais le très connu présentateur de journal télévisé par son nom de jeune homme : Patrick Poivre ?

Patrick Poivre d'Arvor n'a pas eu peur de la guillotine lorsqu'il a demandé que soit adjoint à son nom, le nom d'auteur de son grand-père.

Et cela lui va très bien.

J'aime beaucoup les particules.

J'apprécie particulièrement (l'adverbe est de circonstance) la performance des noms qui ont le privilège d'en comporter plus d'une. Ma préférence pour celui-là :

Philippe Le Jolis de Villiers de Saintignon :-)

Écrit par : Bayrolien | 29 avril 2007

@Pcuchet

Merci pour les arguments positifs - je fais un peu de multitâche et ne peux poster aussi vite que vous.

- "L'heure est grave, mes chers agneaux (antienne favorite de FB, vous ne me contredirez donc pas). Il faut aller vite. Le jeune Nicolas, parti largement en tête et avec une équipe rodée et quasiment déjà en place est le seul à pouvoir mettre rapidement en place et à gérer aux mieux les réformes qui s'imposent à tous au plus vite (là aussi, il faudrait être de mauvaise fois pour me contredire) "

Aussi ne le ferai-je pas. Maintenant, bon, la différence ne serait guère que de quelques mois, après les 12 années Chirac on n'en est plus à ça près. Je vous accorde qu'une majorité UMP aurait probablement moins de couacs qu'une autre. Par contre, bonjour les cortèges dans la rue. Le jeune Nicolas tiendra-t-il la route ?

- "Son profil atypique est le mieux à même (entre les 2 candidats) de réunir un consensus sur ces réformes dans un cadre purement démocratique ; sa capacité à discuter sans vergogne avec des philosophes de gauche n'a sans doute d'égale que l'énergie mise par SR à fuir les médias"

Heu, l'amour vous aveugle, là. Il m'a semblé (notamment ces derniers jours) que votre champion avait beaucoup, beaucoup de mal avec la contradiction. Voir notamment ici:
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1- href="mailto:0@2">0@2-823448,36-902226,0.html

- "Ma belle-mère va bientôt mourir, et s'il pouvait réduire les frais de succession un max, ça serait trop de la balle (vu qu'elle ne touchait que 600 € par mois)."

Désolé pour votre belle-mère, j'espère au moins qu'elle tiendra jusqu'à la sortie des décrets d'application ;-)
Plus sérieusement, vous touchez là à un point qui me gêne beaucoup avec NS. Voyez-vous, je veux bien qu'on baisse les impôts, mais sûrement pas celui-là. C'est un des rares aspects pour lesquels la comparaison Sarkozy-Bush tient la route. Supprimer l'impôt sur les successions, c'est l'opposé exact de la méritocratie et de la remise à l'honneur du travail. S'il suffit d'attendre que belle-maman s'en aille, pourquoi se fatiguer ? Voir la pétition lancée par Bill Gates et divers autres milliardaires américains CONTRE la proposition de Bush !

Écrit par : gwynfrid | 29 avril 2007

Quand on s'appelle Bill Gates, franchement être pour le maintien de droits de successions forts, ça ne mange pas de pain, il laissera de toute façon a ses enfants largement de quoi mieux que vivre. Je considère au contraire de vous la possibilité de laisser la plus grande part de sa réussite à ses enfants ou héritiers comme l'aboutissement ultime du mérite, et ce d'autant moins qu'on a d'argent. La mort prochaine de ma belle-mère en dehors de la perspective de mettre la main sur son supposé magot m'a fait posé pas mal de questions dernièrement. Et j'avoue que la perspective de travailler pour mes enfants - en dehors de ma situation actuelle - m'a plutôt redonné du courage. Vous posez la question dans le sens des enfants vis a vis des parents, mais dans l'autre sens la perspective change : à quoi bon me fatiguer puisque mes enfants ne toucheront rien ou presque, ou devront payer des droits tels qu'ils seront de facto obligés de vendre ?

Écrit par : pcuchet | 29 avril 2007

Scénario fiction amusant :

6 mai : élection de Sarközy de Nagy-Bocsa

16 mai : prise de fonction de Sarközy de Nagy-Bocsa ; il dispose enfin de la dissuasion nucléaire, ce qui lui manquait au ministère de l'intérieur pour résoudre les questions de sécurité.

18 mai : il nomme Fillon premier ministre, puis le gouvernement

17 juin : le Parti Socialiste obtient 180 députés, le Parti Bayrolien 100 députés, le Parti Communiste 10 députés et l'UMP 287 députés.

A l'ouverture de la session parlementaire, les groupes PS, PB, PC censurent le gouvernement Fillon.

Sarközy de Nagy-Bocsa est contraint de nommer Ségolène Royal à Matignon et François Bayrou à l'Economie.

Écrit par : Bayrolien | 29 avril 2007

Bonjour,

Sarkozy est donc le grand méchant loup. Battez le donc dans les urnes.

Par contre, qu'en on aura Royal, vous reverrez les Mélenchon, Lang, Hollande (qui déteste les riches), les Fabius et consorts.

Une fois le deuxième tour passé, la danse du centre sera finie pour Madame Royal et des ministres UDF que nenni!

Franchement, Madame Royal va gouverner avec Gayssot, Buffet, Braouzec ou Bové.

Écrit par : Jean Louis Guiderdoni | 29 avril 2007

@Jean Louis :

Non car ils n'auront pas de majorité à l'Assemblée Nationale.

Écrit par : Bayrolien | 29 avril 2007

@Gwinfry
"la différence ne serait guère que de quelques mois, après les 12 années Chirac on n'en est plus à ça près"
à votre place, j'en tirerais plutôt la conclusion inverse
"Je vous accorde qu'une majorité UMP aurait probablement moins de couacs qu'une autre. Par contre, bonjour les cortèges dans la rue. Le jeune Nicolas tiendra-t-il la route ?"
C'est pour cela qu'il faut s'unir dernière lui et que les qualificatifs outranciers, les mises en exergue de sa particule, de ses origines, des arcanes de sa psychologie,et autres suppositions non prouvées sont irresponsables.
Personnellement, je me contrefous de NS, de Sr ou de FB. La réussite de la personne en elle-même ne m'intéresse nullement. Leur ego personnel, je m'en tape. La simple question est qui, à un moment donné, est le mieux à même de faire le travail, et vite ? à votre avis ?

Écrit par : pcuchet | 29 avril 2007

Dernières précisions : je pense profondément, et au risque de choquer tout le monde, qu'une feuille de cigarette sépare le programme de NS de celui de FB et de celui de SR et qu'il n'y a même pas de quoi s'en rouler un petit entre les trois. Sur fond de crise sociale light et d'explosion médiatiques des banlieues, la France s'est tranquillement embourgeoisée et l'heure du consensus mou est arrivé. Même le FN se dédiabolise (leur échec, paradoxalement, va d'ailleurs accélérer cette dédiabolisation. On les plaindrait presque : elle est pourtant sympathique cette Marine !) Même si les programmes divergent un peu, les deux prétendants plus un tiers feront la même politique : un peu de social, un peu d'écolo, un peu de libéral, un peu de répressif. L'Europe est là, la mondialisation aussi, les marges de manoeuvres sont étroites.

J'aimerai bien avoir peur de NS, ça fait longtemps que j'ai pas eu peur de quelqu'un. Mais je suis un grand enfant, j'ai vu des gvt de droite, de gauche, de gauche/droite, puis de droite/gauche, puis de droite, et à vrai dire, j'ai pas beaucoup vu la différence. Ou disons plutôt que la différence n'a jamais été là où on l'attendait. Mitterrand plus à droite que Chirac, qui l'eut cru, on l'a pourtant tous vécu.

Puisque que c'est cette même politique qui s'appliquera, qui est le mieux placé et le plus rapidement à même de l'appliquer, qu'on passe enfin à autre chose ? Mon point de vue est purement pragmatique. Une fenêtre de tir s'ouvre, comme on dit à la NASA, une embellie économique est à prévoir et elle offre une occasion unique de faire les réformes qui s'imposent à moindre frais et avant qu'il ne soit trop tard. Dans cette perspective, NS nous fera moins perdre de temps que SR.

Écrit par : pcuchet | 29 avril 2007

a) Les droits de succession ?

Je ne suis qu’un simple citoyen, mais il me semble que maintenir le système des droits de succession, c’est pire que de mettre en place le communisme. Les communistes étatisent tout d’un coup, il n’y a plus de propriété privée.

Si par le système des droits de succession l’état récupère env. 25 % d’un patrimoine, alors au bout de 4 générations (environ tous les 100 ans), il s’est arrogé toute la richesse. Puis il recommence indéfiniment. C’est une profonde injustice.

b) Il en va de même de l’ISF tel qu’il est actuellement, pour lequel même des personnalités de gauche disent qu’il coûte plus qu’il ne rapporte, puisse qu’il tend à faire fuir les richesses hors du pays.

Cependant, pour des raisons qui ne semblent qu’idéologiques, il serait défendu d’en parler ?

Je crois que, quiconque a défendu des positions centristes, doit être capable de considérer avec pragmatisme toutes les réalités d’un problème, sans préconçus idéologiques.

c) j’ajoute que je suis choqué qu’il soit reproché à ns à la fois d’être d’origine juive et de propos sur la génétique qui auraient été rapporté dans une revue scientifique (j’ai pas lu cet article). C’est ignoble. Cela vous dessert grandement. S’il vous plait, critiquez ns et marquez vos différences sur des points de son programme, sur sa campagne. C’est de ça qu’il s’agit.

Écrit par : ph | 29 avril 2007

@ pcuchet
Je n’ai pas lu l’ensemble de tes posts et réagit simplement à ton propos: « l'heure du consensus mou est arrivé » :

Au regard du débat qui a eu lieu ce matin, j’ai l’impression qu’on en est même pas encore au stade du consensus.

Écrit par : ph | 29 avril 2007

@ Pécuchet

LA question n'est plus du programme en lui-même, mais de la réalité des allégeances de Sarko : Bush, d'une part, et le Cac 4à d'autre part. Ca fait beaucoup.

Écrit par : Hervé Torchet | 29 avril 2007

@ ph

Personne ici ne reproche ses origines ni hongroises (paternelles) ni juives (maternelles) à Sarko. Il y a des rumeurs sur les activités de son père en Hongrie pendant la guerre, mais on n'en parle même pas.

Ses propos sur la génétique sont proprement scandaleux et nient l'article 1 de la déclaration des droits de l'homme de 1789, il n'est pas républicain, en vérité.

Les droits de succession sont nécessaires pour garantir la fluidité des patrimoines et la récompense du mérite.

L'ISF en l'état est confiscatoire, mais il est illusoire de vouloir le supprimer comme prétend le faire Sarko alors même que l'État croule soous la dette et que lui-même enfourne encore 70 milliards de dépenses non financées.

Écrit par : Hervé Torchet | 29 avril 2007

@Politoblog : vas y coco pour la casse ;-))) on va tout leur peter!
@ tous : bravo de la qualité de vos posts, votre interet aux dialogues, votre enthousiasme!
CA ca fait avancer le debat ;-)

Écrit par : virginie | 29 avril 2007

Bonsoir Quitterie,

Votre décision est infiniment respectable. Mais, je ne partage pas votre position. Le 6 mai, je voterais Nicolas Sarkozy comme je l'ai fait au 1er tour. Pourtant, j'ai longtemps voté pour les candidats UDF. Mais c'est terminé. Je ne veux plus me laisser tromper par un centre désolant. Je ne veux pas suivre un mirage. Et je préfère le bleu à l'orange.
Bien à vous, néammoins.
Emmanuel

Écrit par : Emmanuel | 29 avril 2007

@Pcuchet:

Désolé, je réponds à plusieurs posts à la fois - pas eu le temps plus tôt.

"contrairement a tout ce qui est dit ici est là, le bilan du gouvernement actuel, sans être excellent est loin d'être mauvais (ou disons ça pourrait être pire, et cela l'aurait sûrement été avec un autre gouvernement). C'est d'ailleurs ce qui explique en parti le score de NS et qui n'a pas été suffisamment mis en avant.
Le gvt Raffarin/Villepin n'a pas été aussi immobiliste que ça, Chirac lui même s'en est félicité il y a peu"

Je m'amuse, un chaud partisan de NS qui prend appui sur le soutien de Chirac ;-)
Mettre en avant Raffarin et Villepin, c'est un peu contradictoire avec votre défense de NS comme candidat de la rupture, le seul à pouvoir faire bouger les choses.

"Quand on s'appelle Bill Gates, franchement être pour le maintien de droits de successions forts, ça ne mange pas de pain, il laissera de toute façon a ses enfants largement de quoi mieux que vivre."

Le sort des enfants de Gates n'a pas d'importance dans le débat. Simplement, je suis d'accord avec l'idée, exprimée par lui, que le mérite est lié au travail et au talent, et doit être récompensé comme tel. L'héritage ne récompense que la naissance de celui qui le reçoit.

"Je considère au contraire de vous la possibilité de laisser la plus grande part de sa réussite à ses enfants ou héritiers comme l'aboutissement ultime du mérite, et ce d'autant moins qu'on a d'argent. La mort prochaine de ma belle-mère en dehors de la perspective de mettre la main sur son supposé magot m'a fait posé pas mal de questions dernièrement. Et j'avoue que la perspective de travailler pour mes enfants - en dehors de ma situation actuelle - m'a plutôt redonné du courage."

Je respecte le fait que cette situation difficile vous ait donné à réfléchir. De mon point de vue, le meilleur héritage que je pourrai laisser à mes enfants sera une éducation qui leur donnera les meilleures chances. Aucune somme d'argent ne pourrait en faire autant.

"les qualificatifs outranciers, les mises en exergue de sa particule, de ses origines, des arcanes de sa psychologie,et autres suppositions non prouvées sont irresponsables."

D'accord.

"Personnellement, je me contrefous de NS, de Sr ou de FB. La réussite de la personne en elle-même ne m'intéresse nullement. Leur ego personnel, je m'en tape. La simple question est qui, à un moment donné, est le mieux à même de faire le travail, et vite ? à votre avis ?"

Faut-il encore que l'on soit d'accord sur la nature du travail en question. Et qu'on ne fasse pas sauter la banque au passage. De ce point de vue, NS se permet, comme l'avait fait Chirac avant lui, de promettre à la fois la hausse des dépenses, la baisse des impôts et la résorption de la dette. Désolé, je ne marche pas.

"je pense profondément, et au risque de choquer tout le monde, qu'une feuille de cigarette sépare le programme de NS de celui de FB et de celui de SR et qu'il n'y a même pas de quoi s'en rouler un petit entre les trois [...] Même si les programmes divergent un peu, les deux prétendants plus un tiers feront la même politique : un peu de social, un peu d'écolo, un peu de libéral, un peu de répressif. L'Europe est là, la mondialisation aussi, les marges de manoeuvres sont étroites."

Je ne suis pas d'accord sur le constat, les différences sont réelles. Et vous êtes peu cohérent sur ce point: vous défendez le candidat de la rupture et de l'action, tout en disant qu'il ne pourra pas faire grand-chose de différent des autres. Faudrait savoir.

@ph

"Je ne suis qu’un simple citoyen, mais il me semble que maintenir le système des droits de succession, c’est pire que de mettre en place le communisme. Les communistes étatisent tout d’un coup, il n’y a plus de propriété privée."

Tout ce qui est excessif est insignifiant. C'est un cliché, je sais, mais vous poussez le bouchon tellement loin que je ne vois pas quoi vous répondre d'autre.

"Si par le système des droits de succession l’état récupère env. 25 % d’un patrimoine, alors au bout de 4 générations (environ tous les 100 ans), il s’est arrogé toute la richesse. Puis il recommence indéfiniment. C’est une profonde injustice."

Les droits de succession existent sous leur forme actuelle depuis 1920 (merci Wikipédia). La dernière fois que j'ai regardé, on était encore assez loin du communisme dans notre pays ;-)

@Hervé Torchet

"Il y a des rumeurs sur les activités de son père en Hongrie pendant la guerre, mais on n'en parle même pas."

Heu, vous venez juste de le faire. Non ?

"Ses propos sur la génétique sont proprement scandaleux et nient l'article 1 de la déclaration des droits de l'homme de 1789, il n'est pas républicain, en vérité."

Même commentaire que pour ph ci-dessus à propos de ce qui est excessif. Je me permets de vous renvoyer aux propos de plusieurs personnalités de gauche parmi les plus respectables, surtout pour un centriste: je veux parler de Jacques Delors, Jean Daniel ou Jean-Marie Bockel, qui tous ont refusé de hurler au loup à propos de Sarko.

Écrit par : gwynfrid | 29 avril 2007

@ gwynfrid

Hurler au loup.

Ces gens sont plus que respectables et leur opinion autant qu'une autre. L'assertion que l'on naît nanti d'une pédophilie ou d'un instinct suicidaire méconnaît la simple et première phrase de la déclaration des droits de l'homme : "Les hommes naissent et demeurent libres". N'est pas libre celui qui est enfermé par sa génétique. Donc Sarko s'attaque à nos principes les plus fondamentaux. Il n'est pas républicain.

Écrit par : Hervé Torchet | 29 avril 2007

gwynfrid

C'est pas notre faute si Sarko a un sacré pedigree...il veut se faire passer pour une victime maintenant, il y aurait des procès de Moscou, des discriminations à son égard !
Vaste fumisterie...

Regardons de près ce qu'il nous propose, une société atomisée..avec une explosion sociale dans les banlieues et les quartiers difficiles, voire une tension perpétuelle entre les communautés et un gouvernement qui jouerait sur les violences...tenterait de justifier son inefficacité par une propagande éhontée (controle des médias, pression sur les journalistes).

Le débat Bayrou/Royal a, à lui seul, démontré toutes les limites des tolérances de l'appareil Sarkoziste....tout a été fait pour empecher la tenue d'un débat politique de bonne tenue, pourtant utile dans le cadre de la réflexion des citoyens sur le 2éme tour.

Ce week end, le journal LE MONDE rapporte une fois de plus que Sarkozy a fait pression auprès de Plantu et du journal...car le dessinateur le caricaturait avec des petites mouches (pour signifier son alliance honnie avec le FN de Le Pen)..

http://www.plantu.net/actu/16-DESSINS-MEDIATRICE-PLANTU-.pdf

Non, franchement la société voulue par Sarkozy..je n'en veux pas et vous ?...
Le 6 Mai doit être un vrai choix, soutenons Ségolène Royal...TOUS ENSEMBLE !

Écrit par : Marsipulami | 29 avril 2007

@Hervé Torchet

Je comprends mieux votre argument, même s'il reste un peu trop poussé à mes yeux. Ce commentaire sur la génétique révèle un conception de l'homme qui ne me convient pas du tout. Mais je n'ai remarqué aucune influence de cette idée dans le programme de Sarko (je n'ai peut-être pas très bien regardé). Alors j'ai tendance à lui donner assez peu d'importance.

@Marsu

J'ai lu cet article du Monde et je partage votre impression. Mais le TSS ne me suffit pas - j'ai déjà donné dans le TSM puis le TSC, et je constate que la France existe toujours.

Quelques arguments positifs en faveur de Ségolène peut-être ?

Écrit par : gwynfrid | 29 avril 2007

Je trouve improductif de « recracher » tous les points du programme de tel ou tel candidat, de ce référer à cet article, à cet interview, à cet ‘on-dit’, alors que justement on entend toujours tout et son contraire de la par de chaque camp. Dernier épisode : aux infos ce matin :
les pressions sur les médias concernant la tenue du débat FB/SR seraient venue…. du camp PS !! incroyable non ? qui croire ?, on tourne en rond, nan ??

Alors il s’agit de voir les questions de fond :
Il y a une vision (NS) et une vision (SR). on pourra voter pour (NS) ou pour (SR) ou pas s’exprimer.

Si l’on crois qu’il est possible de se pendre en main son destin, qu’en travaillant on forge son avenir, alors il faut voter (NS)

Si on croit qu’il est plus confortable de rester assister par les instances publiques, que qu’on travaille beaucoup ou qu’on travail peu, on a tous droit à la même chose, alors il faut voter (SR).

Écrit par : ph | 29 avril 2007

Le débat « ni droite, ni gauche » était pertinent au premier tour. Mais là, on est au second tour, vu les deux candidats restants, la question est à présent : « faut il faire confiance à une équipe majoritairement de droite ou plutôt à une équipe majoritairement de gauche ? ».

Et en substance, le futur "Parti Démocrate" a-t-il vocation à gouverner (comme l’UDF), ou à incarner le refus du système (façon Besansno ou FN), sorte de « révolution orange »?

Écrit par : ph | 29 avril 2007

Ph, on vous dit Ph neutre ?
Il faut une révolution par les urnes. Le système est vérolé. FB le redressera. Ni droite ni gauche, ça va de soi. Ce qu'on a à faire, on le doit qu'à nous-mêmes.

Écrit par : bayrouiste et révolutionnaire | 29 avril 2007

"Le triomphe de la bourgeoisie",de Mr Pécuchet dont je ne doute pas que Mr Bouvard et ses grosses têtes l'aient bien aidé,a un côté réjouissant,un peu potache,mais après le repas...! Certes le style rappelle un peu A.Soral de désormais sinistre réputation,mais fait mouche, ce n'est pas si fréquent et je ne l'avais pas encore lu!Je ne doute pas que Mr Pécuchet,qui bien sur ,n'est pas Flaubert,quoique...soit lui-même issu de cette bourgeoisie qu'il fustige et qu'il a l'air de si bien connaître,mais comment lui en vouloir!Et puis,qui aime bien châtie bien! J'encourage vivement Mr Pécuchet à cultiver cette verve pharisienne et si appréciée dans les salons où l'on cause,car au moment où il glissera dans l'urne son bulletin Sarkozy,il aura la conscience tranquille.Bien à vous!

Écrit par : alain gautier | 29 avril 2007

@ Alain Gautier

Ne mélangez pas mes torchons et vos serviettes.

La bourgeoisie est le grand spectre du XIXe siècle. Aujourd'hui, le pouvoir est encore un peu entre ses mains, mais il se trouve surtout entre celles des patrons de fonds de pension du monde entier. François Bayrou, dont j'aurais pu être l'ancêtre s'il avait eu le bon goût de naître normand, l'a bien dit : il faut réorienter les revenus des entreprises vers l'investissement, définanciariser l'économie. J'ai lu, du haut de ma table tournante, dans un message ici même, que Mme Royal avait ce genre d'intentions, tant mieux, je vais conseiller à mon filleul Maupassant de voter pour elle.

Écrit par : Gustave Flaubert | 29 avril 2007

@Gustave Flaubert,je vois que vous avez pris du galon,le spiritisme ne fait pas seulement tourner les tables,mais aussi les têtes.Ce réflexe de la hantise du mélange entre torchons et serviettes(soviets,disait-on même dans certains milieux anticapitalistes!)est typiquement bourgeois,mais de quelle bourgeoisie parlons-nous?La grande bourgeoisie du XIXè,qui est pour vous la seule je suppose,n'est plus,à part quelques exceptions ,aujourd'hui difficilement identifiables,ne restent que les parvenus ou les"nouveaux riches"qui sont souvent les patrons des fonds de pension du monde entier,comme vous dites,les Rastignac du XXIè.Mais au fond,qu'est-ce que ça change,si ce ne sont quelques quartiers de noblesse,réels ou usurpés!?Bien à vous.

Écrit par : alain gautier | 29 avril 2007

@ Hervé Torchet

Contrairement à vous, le sieur Pécuchet est un professionnel de la politique (dans le sens de "qui touche à la galette")... qui profite de son anonymat pour chercher à vous déstabiliser (technique de blogueur sarkoziste).
Manifestement les UDF d'Alsace sont au Parti Démocrate français ce que les Démocrates du Sud des Etats-Unis sont au Parti Démocrate américain.
Pas exactement le ferment progressiste.
La question principale, me semble-t-il, pour le Parti Démocrate qui cherche à naître est celle de son indépendance.
Que ce soit vis à vis de l'UMP ou du PS.
Mais surtout, vis à vis de l'UMP... l'UDF n'ayant jamais été inféodé au PS, mais bien à l'UMP.
C'est la raison pour laquelle, je pense, comme vous apparemment, que le meilleur moyen pour le Parti Démocrate d'acquérir véritablement son indépendance est de voter pour Ségolène Royal au 2nd tour, en marquant ainsi, de manière claire et forte que c'en est fini de la politique à la De Robien.
Pour un observateur extérieur, De Robien est vraiment manifestement un membre de l'UMP.
Pour que la démarche d'émancipation initiée par François Bayrou ait une chance d'être menée à bien, il faut voter Ségolène Royal au 2nd tour.
Voter pour Nicolas Sarkozy, c'est voter pour Gilles De Robien contre François Bayrou.
De Robien n'attend que ça pour "flinguer" Bayrou.

C'est mon analyse de la situation, c'est aux électeurs de faire leur choix.

Claude.

Écrit par : Claude Robert MADRID | 29 avril 2007

@ Hervé Torchet

Contrairement à vous, le sieur Pécuchet est un professionnel de la politique (dans le sens de "qui touche à la galette")... qui profite de son anonymat pour chercher à vous déstabiliser (technique de blogueur sarkoziste).
Manifestement les UDF d'Alsace sont au Parti Démocrate français ce que les Démocrates du Sud des Etats-Unis sont au Parti Démocrate américain.
Pas exactement le ferment progressiste.
La question principale, me semble-t-il, pour le Parti Démocrate qui cherche à naître est celle de son indépendance.
Que ce soit vis à vis de l'UMP ou du PS.
Mais surtout, vis à vis de l'UMP... l'UDF n'ayant jamais été inféodé au PS, mais bien à l'UMP.
C'est la raison pour laquelle, je pense, comme vous apparemment, que le meilleur moyen pour le Parti Démocrate d'acquérir véritablement son indépendance est de voter pour Ségolène Royal au 2nd tour, en marquant ainsi, de manière claire et forte que c'en est fini de la politique à la De Robien.
Pour un observateur extérieur, De Robien est vraiment manifestement un membre de l'UMP.
Pour que la démarche d'émancipation initiée par François Bayrou ait une chance d'être menée à bien, il faut voter Ségolène Royal au 2nd tour.
Voter pour Nicolas Sarkozy, c'est voter pour Gilles De Robien contre François Bayrou.
De Robien n'attend que ça pour "flinguer" Bayrou.

C'est mon analyse de la situation, c'est aux électeurs de faire leur choix.

Claude.

Écrit par : Claude Robert MADRID | 29 avril 2007

@ Hervé Torchet

Contrairement à vous, le sieur Pécuchet est un professionnel de la politique (dans le sens de "qui touche à la galette")... qui profite de son anonymat pour chercher à vous déstabiliser (technique de blogueur sarkoziste).
Manifestement les UDF d'Alsace sont au Parti Démocrate français ce que les Démocrates du Sud des Etats-Unis sont au Parti Démocrate américain.
Pas exactement le ferment progressiste.
La question principale, me semble-t-il, pour le Parti Démocrate qui cherche à naître est celle de son indépendance.
Que ce soit vis à vis de l'UMP ou du PS.
Mais surtout, vis à vis de l'UMP... l'UDF n'ayant jamais été inféodé au PS, mais bien à l'UMP.
C'est la raison pour laquelle, je pense, comme vous apparemment, que le meilleur moyen pour le Parti Démocrate d'acquérir véritablement son indépendance est de voter pour Ségolène Royal au 2nd tour, en marquant ainsi, de manière claire et forte que c'en est fini de la politique à la De Robien.
Pour un observateur extérieur, De Robien est vraiment manifestement un membre de l'UMP.
Pour que la démarche d'émancipation initiée par François Bayrou ait une chance d'être menée à bien, il faut voter Ségolène Royal au 2nd tour.
Voter pour Nicolas Sarkozy, c'est voter pour Gilles De Robien contre François Bayrou.
De Robien n'attend que ça pour "flinguer" Bayrou.

C'est mon analyse de la situation, c'est aux électeurs de faire leur choix.

Claude Robert MADRID.

Écrit par : Claude Robert MADRID | 29 avril 2007

@ Hervé Torchet

Contrairement à vous, le sieur Pécuchet est un professionnel de la politique (dans le sens de "qui touche à la galette")... qui profite de son anonymat pour chercher à vous déstabiliser (technique de blogueur sarkoziste).
Manifestement les UDF d'Alsace sont au Parti Démocrate français ce que les Démocrates du Sud des Etats-Unis sont au Parti Démocrate américain.
Pas exactement le ferment progressiste.
La question principale, me semble-t-il, pour le Parti Démocrate qui cherche à naître est celle de son indépendance.
Que ce soit vis à vis de l'UMP ou du PS.
Mais surtout, vis à vis de l'UMP... l'UDF n'ayant jamais été inféodé au PS, mais bien à l'UMP.
C'est la raison pour laquelle, je pense, comme vous apparemment, que le meilleur moyen pour le Parti Démocrate d'acquérir véritablement son indépendance est de voter pour Ségolène Royal au 2nd tour, en marquant ainsi, de manière claire et forte que c'en est fini de la politique à la De Robien.
Pour un observateur extérieur, De Robien est vraiment manifestement un membre de l'UMP.
Pour que la démarche d'émancipation initiée par François Bayrou ait une chance d'être menée à bien, il faut voter Ségolène Royal au 2nd tour.
Voter pour Nicolas Sarkozy, c'est voter pour Gilles De Robien contre François Bayrou.
De Robien n'attend que ça pour "flinguer" Bayrou.

C'est mon analyse de la situation, c'est aux électeurs de faire leur choix.

Claude.

Écrit par : Claude Robert MADRID | 29 avril 2007

@ Hervé Torchet

Contrairement à vous, le sieur Pécuchet est un professionnel de la politique (dans le sens de "qui touche à la galette")... qui profite de son anonymat pour chercher à vous déstabiliser (technique de blogueur sarkoziste).
Manifestement les UDF d'Alsace sont au Parti Démocrate français ce que les Démocrates du Sud des Etats-Unis sont au Parti Démocrate américain.
Pas exactement le ferment progressiste.
La question principale, me semble-t-il, pour le Parti Démocrate qui cherche à naître est celle de son indépendance.
Que ce soit vis à vis de l'UMP ou du PS.
Mais surtout, vis à vis de l'UMP... l'UDF n'ayant jamais été inféodé au PS, mais bien à l'UMP.
C'est la raison pour laquelle, je pense, comme vous apparemment, que le meilleur moyen pour le Parti Démocrate d'acquérir véritablement son indépendance est de voter pour Ségolène Royal au 2nd tour, en marquant ainsi, de manière claire et forte que c'en est fini de la politique à la De Robien.
Pour un observateur extérieur, De Robien est vraiment manifestement un membre de l'UMP.
Pour que la démarche d'émancipation initiée par François Bayrou ait une chance d'être menée à bien, il faut voter Ségolène Royal au 2nd tour.
Voter pour Nicolas Sarkozy, c'est voter pour Gilles De Robien contre François Bayrou.
De Robien n'attend que ça pour "flinguer" Bayrou.

C'est mon analyse de la situation, c'est aux électeurs de faire leur choix.

Claude Robert MADRID.

Écrit par : Claude Robert MADRID | 29 avril 2007

@ Hervé Torchet

Contrairement à vous, le sieur Pécuchet est un professionnel de la politique (dans le sens de "qui touche à la galette")... qui profite de son anonymat pour chercher à vous déstabiliser (technique de blogueur sarkoziste).
Manifestement les UDF d'Alsace sont au Parti Démocrate français ce que les Démocrates du Sud des Etats-Unis sont au Parti Démocrate américain.
Pas exactement le ferment progressiste.
La question principale, me semble-t-il, pour le Parti Démocrate qui cherche à naître est celle de son indépendance.
Que ce soit vis à vis de l'UMP ou du PS.
Mais surtout, vis à vis de l'UMP... l'UDF n'ayant jamais été inféodé au PS, mais bien à l'UMP.
C'est la raison pour laquelle, je pense, comme vous apparemment, que le meilleur moyen pour le Parti Démocrate d'acquérir véritablement son indépendance est de voter pour Ségolène Royal au 2nd tour, en marquant ainsi, de manière claire et forte que c'en est fini de la politique à la De Robien.
Pour un observateur extérieur, De Robien est vraiment manifestement un membre de l'UMP.
Pour que la démarche d'émancipation initiée par François Bayrou ait une chance d'être menée à bien, il faut voter Ségolène Royal au 2nd tour.
Voter pour Nicolas Sarkozy, c'est voter pour Gilles De Robien contre François Bayrou.
De Robien n'attend que ça pour "flinguer" Bayrou.

C'est mon analyse de la situation, c'est aux électeurs de faire leur choix.

Claude Robert MADRID.

Écrit par : Claude Robert MADRID | 29 avril 2007

@ Hervé Torchet

Contrairement à vous, le sieur Pécuchet est un professionnel de la politique (dans le sens de "qui touche à la galette")... qui profite de son anonymat pour chercher à vous déstabiliser (technique de blogueur sarkoziste).
Manifestement les UDF d'Alsace sont au Parti Démocrate français ce que les Démocrates du Sud des Etats-Unis sont au Parti Démocrate américain.
Pas exactement le ferment progressiste.
La question principale, me semble-t-il, pour le Parti Démocrate qui cherche à naître est celle de son indépendance.
Que ce soit vis à vis de l'UMP ou du PS.
Mais surtout, vis à vis de l'UMP... l'UDF n'ayant jamais été inféodé au PS, mais bien à l'UMP.
C'est la raison pour laquelle, je pense, comme vous apparemment, que le meilleur moyen pour le Parti Démocrate d'acquérir véritablement son indépendance est de voter pour Ségolène Royal au 2nd tour, en marquant ainsi, de manière claire et forte que c'en est fini de la politique à la De Robien.
Pour un observateur extérieur, De Robien est vraiment manifestement un membre de l'UMP.
Pour que la démarche d'émancipation initiée par François Bayrou ait une chance d'être menée à bien, il faut voter Ségolène Royal au 2nd tour.
Voter pour Nicolas Sarkozy, c'est voter pour Gilles De Robien contre François Bayrou.
De Robien n'attend que ça pour "flinguer" Bayrou.

C'est mon analyse de la situation, c'est aux électeurs de faire leur choix.

Claude Robert MADRID.

Écrit par : Claude Robert MADRID | 29 avril 2007

@ Hervé Torchet

Contrairement à vous, le sieur Pécuchet est un professionnel de la politique (dans le sens de "qui touche à la galette")... qui profite de son anonymat pour chercher à vous déstabiliser (technique de blogueur sarkoziste).
Manifestement les UDF d'Alsace sont au Parti Démocrate français ce que les Démocrates du Sud des Etats-Unis sont au Parti Démocrate américain.
Pas exactement le ferment progressiste.
La question principale, me semble-t-il, pour le Parti Démocrate qui cherche à naître est celle de son indépendance.
Que ce soit vis à vis de l'UMP ou du PS.
Mais surtout, vis à vis de l'UMP... l'UDF n'ayant jamais été inféodé au PS, mais bien à l'UMP.
C'est la raison pour laquelle, je pense, comme vous apparemment, que le meilleur moyen pour le Parti Démocrate d'acquérir véritablement son indépendance est de voter pour Ségolène Royal au 2nd tour, en marquant ainsi, de manière claire et forte que c'en est fini de la politique à la De Robien.
Pour un observateur extérieur, De Robien est vraiment manifestement un membre de l'UMP.
Pour que la démarche d'émancipation initiée par François Bayrou ait une chance d'être menée à bien, il faut voter Ségolène Royal au 2nd tour.
Voter pour Nicolas Sarkozy, c'est voter pour Gilles De Robien contre François Bayrou.
De Robien n'attend que ça pour "flinguer" Bayrou.

C'est mon analyse de la situation, c'est aux électeurs de faire leur choix.

Claude Robert MADRID.

Écrit par : Claude Robert MADRID | 29 avril 2007

@ Claude-Robert Madrid
@ Claude-Robert Madrid
@ Claude-Robert Madrid
@ Claud-Robert Madrid

Mon choix n'est pas tactique
Mon choix n'esy pas tactique
Mon chois n'esx pas tactique
Mon choix n'est pas tactique

Écrit par : Hervé Torchet | 29 avril 2007

Quitterie je t'adore !!
La droite a un rêve , engloutir le centre.
ça je ne l'accepterai jamais !!

Écrit par : Humberto | 29 avril 2007

@ Hervé Torchet

Contrairement à vous, le sieur Pécuchet est un professionnel de la politique (dans le sens de "qui touche à la galette")... qui profite de son anonymat pour chercher à vous déstabiliser (technique de blogueur sarkoziste).
Manifestement les UDF d'Alsace sont au Parti Démocrate français ce que les Démocrates du Sud des Etats-Unis sont au Parti Démocrate américain.
Pas exactement le ferment progressiste.
La question principale, me semble-t-il, pour le Parti Démocrate qui cherche à naître est celle de son indépendance.
Que ce soit vis à vis de l'UMP ou du PS.
Mais surtout, vis à vis de l'UMP... l'UDF n'ayant jamais été inféodé au PS, mais bien à l'UMP.
C'est la raison pour laquelle, je pense, comme vous apparemment, que le meilleur moyen pour le Parti Démocrate d'acquérir véritablement son indépendance est de voter pour Ségolène Royal au 2nd tour, en marquant ainsi, de manière claire et forte que c'en est fini de la politique à la De Robien.
Pour un observateur extérieur, De Robien est vraiment manifestement un membre de l'UMP.
Pour que la démarche d'émancipation initiée par François Bayrou ait une chance d'être menée à bien, il faut voter Ségolène Royal au 2nd tour.
Voter pour Nicolas Sarkozy, c'est voter pour Gilles De Robien contre François Bayrou.
De Robien n'attend que ça pour "flinguer" Bayrou.

C'est mon analyse de la situation, c'est aux électeurs de faire leur choix.

Claude Robert MADRID.

Écrit par : Claude Robert MADRID | 29 avril 2007

@ Claude-Robert Madrid

Le disque rayé.

Pour ma réponse, sachez simplement que je suis d'accord avec Quitterie.

Écrit par : Hervé Torchet | 29 avril 2007

@ ph

votre vision des programmes des 2 candidats est caricaturale.

Cela me rappelle un mot, je crois que c'est d'Alphonse Allais, qui disait :
"Mon fils, si tu veux gagner ta vie... travaille!
Si tu veux gagner de l'argent... trouve autre chose"

Nicolas Sarkozy est le candidat des gens qui ont trouvé autre chose que le travail pour gagner de l'argent.

Et puisque vous vous exercez à la caricature, je vous réponds qu'à mon avis Ségolène Royal est la candidate d'une France debout et en marche, et que Nicolas Sarkozy est le candidat d'une France couchée devant les puissances financières.

Claude Robert MADRID.

Écrit par : Claude Robert MADRID | 29 avril 2007

@ ph

votre vision des programmes des 2 candidats est caricaturale.

Cela me rappelle un mot, je crois que c'est d'Alphonse Allais, qui disait :
"Mon fils, si tu veux gagner ta vie... travaille!
Si tu veux gagner de l'argent... trouve autre chose"

Nicolas Sarkozy est le candidat des gens qui ont trouvé autre chose que le travail pour gagner de l'argent.

Et puisque vous vous exercez à la caricature, je vous réponds qu'à mon avis Ségolène Royal est la candidate d'une France debout et en marche, et que Nicolas Sarkozy est le candidat d'une France couchée devant les puissances financières.

Claude Robert MADRID.

Écrit par : Claude Robert MADRID | 29 avril 2007

@ ph

votre vision des programmes des 2 candidats est caricaturale.

Cela me rappelle un mot, je crois que c'est d'Alphonse Allais, qui disait :
"Mon fils, si tu veux gagner ta vie... travaille!
Si tu veux gagner de l'argent... trouve autre chose"

Nicolas Sarkozy est le candidat des gens qui ont trouvé autre chose que le travail pour gagner de l'argent.

Et puisque vous vous exercez à la caricature, je vous réponds qu'à mon avis Ségolène Royal est la candidate d'une France debout et en marche, et que Nicolas Sarkozy est le candidat d'une France couchée devant les puissances financières.

Claude Robert MADRID.

Écrit par : Claude Robert MADRID | 30 avril 2007

La création du Parti Démocrate est un acte fort. Il signifie son indépendance vis-à-vis de l'ump.

Le fait que certains députés udf en mal de sièges rejoignent l'ump c'est leur problème et ils sont libres. Si des électeurs udf veulent rester udf et voter sarko ils sont libres également.

Pour les électeurs qui veulent quitter l'udf et rejoindre Bayrou et le parti démocrate? Et ben faut surtout pas hésiter la voie est libre. Au moins maintenant y verra plus clair. Et si elles ou eux veulent voter pour ségolène sur des valeurs humanistes qui sont celle de bayrou? Et ben votez pour elle!

Il arrive qu'un jour l'on quitte sa famille pour avoir son indépendance. Au début c'est parfois difficile. Et puis un jour on rencontre une autre personne, une autre famille.
Là aussi on apprend à se découvrir. Et on se rend compte que l'on a des divergences. Mais bizarrement on se rend compte que l'on a également des convergences sur des valeurs communes.

On apprend à faire quelques concessions pour enrichir ces convergences afin dans la mesure du possible de réduire ou d'aténuer nos divergences voire de transformer de manière positives certaines divergences. C'est la base même du vivre ensemble.

Le nouveau parti démocrate a une carte importante à jouer dans le cadre d'une coalition où la sociale-démocratie aura pour moteur les valeurs humanistes. Pour cela le parti démocrate devra faire preuve de largesse et de générosité.

Écrit par : Christianson | 30 avril 2007

@ ph

votre vision des programmes des 2 candidats est caricaturale.

Cela me rappelle un mot, je crois que c'est d'Alphonse Allais, qui disait :
"Mon fils, si tu veux gagner ta vie... travaille!
Si tu veux gagner de l'argent... trouve autre chose"

Nicolas Sarkozy est le candidat des gens qui ont trouvé autre chose que le travail pour gagner de l'argent.

Et puisque vous vous exercez à la caricature, je vous réponds qu'à mon avis Ségolène Royal est la candidate d'une France debout et en marche, et que Nicolas Sarkozy est le candidat d'une France couchée devant les puissances financières.

Claude Robert MADRID.

Écrit par : Claude Robert MADRID | 30 avril 2007

@ ph

votre vision des programmes des 2 candidats est caricaturale.

Cela me rappelle un mot, je crois que c'est d'Alphonse Allais, qui disait :
"Mon fils, si tu veux gagner ta vie... travaille!
Si tu veux gagner de l'argent... trouve autre chose"

Nicolas Sarkozy est le candidat des gens qui ont trouvé autre chose que le travail pour gagner de l'argent.

Et puisque vous vous exercez à la caricature, je vous réponds qu'à mon avis Ségolène Royal est la candidate d'une France debout et en marche, et que Nicolas Sarkozy est le candidat d'une France couchée devant les puissances financières.

Claude Robert MADRID.

Écrit par : Claude Robert MADRID | 30 avril 2007

Bonjour Quitterie !

Tout d'abord, je commencerai par dire, que je suis plutôt un socialiste et qui au 1er tour à voté pour Ségolène.
J'aurai préféré voir un second tour "Bayrou/Royal", là le match aurait était plus magnifique mais la machine "médias" et "sondage" sont à la merci de l'UMP et du Medef.
Bref ! Pour de Robien, visiblement, on se demande si il ne sait pas fait sarkoseisé et sur Amiens, on se demande si ce ne sera pas le nouveau Neuilly.
La gauche amiénoise n'a pas était la plus tendre lors de sa réélection "manipulé" à la mairie d'Amiens. Mais le revers de la médaille, ce fut le 1er tour de la présidentielle, ou c'est Ségolène Royal qui est arrivée largement en tête dans sa ville, Gillou à du s'énervé à la "made in Sarko".

Bref, voici les déclaration de la gauche amienoise pour dénoncer la "mascarade de robien"
http://pspicardie.free.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=24&Itemid=35

Sur ceci, bonne chance à toi et espère que tu es un petit siège à l'assemblée, car tu as du mérite (et c'est sincère ;-) )

A+ Thierry

Écrit par : PS Picardie | 04 mai 2007

@Thierry : merci pour ton message et tes encouragements, bon courage, virginie

Écrit par : virginie | 04 mai 2007