Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Forum de prospective technologique aujourd'hui a OTTAWA, Quitterie, petite francaise a l'autre bout du monde | Page d'accueil | Démocrates : du côté de Lyon, les adhérents demandent un vote interne pour la tête de liste aux municipales. Allez voir la nouvelle émission politique de la Télé Libre ! »

04 octobre 2007

Free Burma

Free Burma!
Free Burma! Petition Widget

Name: (required)

Email:

Web:

Country:

 

Merci Francois pour línfo. 

Commentaires

@Richard et Quitterie : Merci également, et du coup moi aussi je sais ce qui me reste à faire, Amitiés, virginie

Écrit par : virginie v | 04 octobre 2007

Bien joué Quit !

J'étais inquiet de ne pas te voir suivre le mouvement... c'était sans compter sur le décalage horaire ;-)

En même temps, tout vas mieux en Birmanie, l'ONU est intervenu... pour que le pays RETROUVE son calme ! Révoltant ! Ce qui se passe là-bas est une atrocité !

Écrit par : Benjamin SAUZAY | 04 octobre 2007

RDV à 15h samedi devant l'ambassade de Chine...

Écrit par : Labyssin | 04 octobre 2007

RDV à 15h samedi devant l'ambassade de Chine!

Écrit par : labyssin | 04 octobre 2007

@ Labyssin

Tous les jours ? ;-)

Écrit par : guillaumeD | 04 octobre 2007

@Guillaume : tu es incorrigible, bien sur que non!!! Le rendez-vous est fixé samedi à 15h devant l'ambassade de Chine, il faut être nombreux pour saluer le courage d'un peuple, je t'embrasse, virginie

Écrit par : virginie v | 05 octobre 2007

Vous les Français, vous etes pret a faire la guerre contre l' Iran.
Pourquoi pas également contre la Birmanie ?

Écrit par : unionsbuerger | 05 octobre 2007

Cette initiative est intéressante mais ce qui me choque, c'est que l'on connait les problèmes de ce pays depuis au moins 40 ans et que l'on a laissé faire....pour des intérets économiques. Aussi, je ne comprends pas pourquoi on ne cherche pas à moraliser les flux financiers, qui, s'ils avaient été moins opaques sur l'ensemble de la planète, auraient certainement permis de faire tomber la dictature actuelle (plus d'info ici : http://www.ecolodujour.com/article-12638452.html)

C'est bien d'être en réaction face à l'actualité mais il y a aussi tout le travail en amont que l'on ne fait pas car .....ca fait du business. Quelle tristesse, non?

Écrit par : ecolodujour | 05 octobre 2007

@ecolodujour

Oui d'accord avec vous.Certains des grands groupes ont apporté un soutien logistique et financier à cette dictature.N'ayons pas peur,montrons les du doigt! Pierre

Écrit par : ulm pierre | 05 octobre 2007

Encore un bel exemple d'hypocrisie incroyable avec le PDG de total qui répond aux questions du Monde : http://abonnes.lemonde.fr/web/article/0,1- href="mailto:0@2">0@2-3216,36-963218@51-947750,0.html
En gros, nos investissements remontent aux années 90 donc, on ne peut pas nous reprocher la situation actuelle ...Mais si, justement ! Pourquoi n'avez vous pas cherché à moraliser un peu les investissements dans ce pays? pourquoi avez vous participé à la corruption organisée du pays (cf Transparency International).......

Hélàs, il manque beaucoup d'éthique et de moralité dans le monde des affaires et la population birmane en paye actuellement le prix fort !

Écrit par : ecolodujour | 05 octobre 2007

@Ecolodujour : Tu soulignes un point essentiel et je t'en remercie, le manque de transparence et de moralité qui entoure le marche des flux financiers, et le monde des affaires en general. Je suis d'accord avec toi alors oui, quelle tristesse, c'est un travail de fond à entamner et non du cas par cas à chaque drame. Merci pour ta note sur ton blog. Comment pourrais-t on agir à notre niveau ? A très bientôt, virginie

Écrit par : virginie v | 05 octobre 2007

A notre niveau, je pense déjà qu'il ne faut jamais hésiter à rappeler certaines règles de probité et parler d'associations comme Transparency International, par exemple

Ne pas hésiter non plus à dénoncer les paradis fiscaux (comme Monaco, le Lichtenstein...) car c'est joli d'en parler dans les magazines "people" mais ça, c'est justement pour occuper les esprits

Dire que lorsque Sarkozy veut dépénaliser les délits des chefs d'entreprises, c'est très grave car c'est la porte ouverte à de nombreuses magouilles (pour info, je suis moi même chef d'entreprise) et si l'on pousson son raisonnement jusqu'au bout, il n'y aurait pas eu "d'affaire Elf"

Écrit par : ecolodujour | 05 octobre 2007

Merci pour le lien vers la pétition ! :-)

Écrit par : Thibault | 05 octobre 2007

@Ecolodujour : merci beaucoup de ces conseils, si tu as des sites, des docs je suis preneuse mon mail est vvotier@jeunesudf75.org, merci d'avance, Amities, virginie

Écrit par : virginie v | 05 octobre 2007

@Tous

Si quelqu'un veut marcher moralement pour moi demain et bien faites le à Paris.Je vais voir ce qu'il y a à Bordeaux.Cela va trés trés mal puisque les Bonzes sont entassés à coup de matraques dans des camions pour aller dans des camps de travail dans des régions où il y a le typhus.Une vrai nausée....Pierre

Écrit par : ulm pierre | 05 octobre 2007

Continuons à en parler, surtout que c'est le blogout sur tous les systèmes d'information

Birmanie

"
A l'heure de la mondialisation, les généraux ont franchi un degré supplémentaire dans l'isolement de leur pays. Leur calcul est simple : très vite, le monde extérieur, privé de son régime quotidien d'images, passera à d'autres émotions et oubliera la Birmanie."
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1- href="mailto:0@2">0@2-3232,36-963416@51-947750,0.html

***********
Du sang plein les rues au Myanmar

"
L’Organisation des Nations Unies a commencé à s’en mêler mais si vous connaissez un peu l’ONU, vous savez que cela ne signifie pas la fin des hostilités pour autant. Pendant ce temps, au Québec, on parle un peu du Myanmar, mais plusieurs ignorent toujours la cruauté qui a lieu dans ce pays. Aux États-Unis, à CNN, le chaos du Myanmar ne faisait même pas partie des dix histoires les plus importantes, hier. Ce qu’on est bien, chez nous, la tête dans le sable."
Samuel Thibault
http://www.chamblymatin.com/content/view/2821/2/

Écrit par : julien94 | 05 octobre 2007

blogout comprendre blackout

Écrit par : julien94 | 05 octobre 2007

@Michel Hinard

Merci Michel de marcher moralement pour moi ,c'est un plaisir d'aller sur ton blog,si si.Au fait toi qui aime la musique j'ai mon neveu et son groupe rock qui joue en premiere partie de Marc Lavoine à L'Olympia le 18 Octobre si ça te dit je vais faire un peu de pub pour une fois: http:/www.myspace.com/hangarspace .Merci. Pierre

Écrit par : ulm pierre | 05 octobre 2007

@Pierre : tu feliciteras ton neveu et son groupe, c'est carrement pas mal, je t'embrasse et bon WE pierre, virginie

Écrit par : virginie v | 06 octobre 2007

@Virginie

Merci beaucoup et bonne marche. Pierre

Écrit par : ulm pierre | 06 octobre 2007

Pourquoi sommes-nous enclins à ne prendre conscience des évenements, à nous émouvoir que par le biais des images?
Jusqu'à la confusion et l'orgie émotionelle où toutes les larmes trempent dans le même pot.
C'est pourtant une image qui crève l'écran, celle de la silhouette d'Aung San Suu Kyi saluant les manifestants depuis le pas de la porte de sa résidence surveilée. A ce moment peut-être que repose symboliquement sur ses frêles épaules le sort de la dignité humaine.
Il y a du Ghandi, du Luther king, du Mandela chez cette femme-là, surtout l'impénétrable mystère d'une immolation consentie.
Pourquoi ceratains voent-ils au-delà d'eux-mêmes quand d'autres sont ivres de domination?

L'autre image est celle d'un très jeune manifestant qui harrangue les forces de sécurit, tombe la chemise comme un danseur cosmique, et offre son torse, majestueux comme en une pose de Torero, et les mets au défi de le cribler de balles.
Ici l'on observe donc cette énergie du desespoir à la rencontre, fraternellement en la lutte, de l'énergie spirituelle elevée, détachée des Bonzes qui semblent marteler un credo boudhique: "Que peuvent-ils faire contre moi? Me tuer? Ils ne peuvent rien me faire!"

Parce que la non-violence l'emporte sur la violence, parce qu'un soulèvement malgré la terreur de représsion parle à chacun d'entre nous et lui demande de faire plus ample place à la liberté à l'intérieur et dans ce qui l'entoure, je ne souffre pas avec les Birmans, je ne m'angoisse pas pour eux, je continue la veille en esprit.
Dans 2 jours, deux mois ou dix ans la Junte va forcément disparaître.

Écrit par : jean-charles | 06 octobre 2007

Quand Paul Desmarais croise « Free Burma »…

Impossible de traverser le moindre site internet dans tomber, tôt ou tard, sur un bandeau affichant sa solidarité avec la Birmanie.

Aux Etats-Unis, les activistes dénoncent le comportement d’une pétrolière américaine, ChevronTexaco, qui fait elle aussi des affaires avec la junte birmane.

En France, Total est depuis bien longtemps en première ligne, depuis le fameux « rapport » commandé par la pétrolière à Bernard Kouchner. Il se trouve qu’au Canada aussi, des protestataires se manifestent, visant Total et l’un des ses grands actionnaires : Paul Desmarais.

* VOIR AUSSI :
* Paul Desmarais Jr [Power Corporation] et les patrons canadiens contre le réchauffement
* LA BIO DE PAUL DESMARAIS JR :
* En construction …
* D’autres Barons :
*
* Bernard Arnault
* Albert Frere
* Patrick Combes
* Warren Buffett
* Marc Ladreit de Lacharrière
* François-Henri Pinault
* Francois Pinault
* Steve Jobs
* Vincent Bollore
* Roman Abramovitch

Qui visent-ils ? C’est bien simple : en affaires, l’un des hommes les plus riches du Canada, Paul Desmarais, est allié avec le belge Albert Frère. Cette alliance transatlantique des milliardaires se matérialise notamment par la holding suisse Pargesa, qu’ils contrôlent de concert tous les deux.

Et Pargesa n’est autre que le premier actionnaire de Groupe Bruxelles Lambert (GBL), une holding belge dont le tout premier actif est constitué d’actions Total : ainsi les 3,9% du capital du pétrolier français détenus par GBL représentent-ils près de 30% de l’actif net réévalué de la holding au 30 juillet dernier. D’ailleurs, dans le dernier rapport annuel de Pargesa daté du 6 octobre, Paul Desmarais Jr écrivait que « Total demeure un des piliers du portefeuille » du groupe. En outre Paul Desmarais Jr, fils de Paul senior et président de PowerCorp, est aussi membre du conseil d’administration de Total depuis 2002.

La représentante canadienne d’Amnesty International, Béatrice Vaugrante, tempêtait lundi dernier : « ils ne peuvent pas nous dire que ce n’est pas de leurs affaires. Ils ont une grande influence sur le gouvernement birman. (…) Ces investisseurs ne peuvent plus rester silencieux, ils doivent faire pression ouvertement pour faire respecter les droits humains, arrêter le travail forcé, l’écrasement de villages entiers », a-t-elle déclaré.

La semaine passée, le président Sarkozy, qui passe pour faire partie des « amis » de la famille Desmarais, a appelé les groupes français à cesser d’investir en Birmanie. Dans le Monde du 7 octobre, la réponse du P-DG Christophe de Margerie est claire et sans appel : « nous avons entendu le message du chef de l’État, qui s’adressait clairement à nous. […] Total ne se retirera pas. Investir dans ce pays aujourd’hui serait une provocation, mais nos investissements remontent aux années 1990 et il n’y en a pas de nouveaux ».

http://www.performancebourse.com/actualites/paul-desmarais-jr-powercorp-pargesa-tance-au-canada-pour-ses-parts-dans-total,104.html

Écrit par : freeburma | 11 octobre 2007