« Free Burma | Page d'accueil | MERCI LES BLEUS !!!! »

06 octobre 2007

Démocrates : du côté de Lyon, les adhérents demandent un vote interne pour la tête de liste aux municipales. Allez voir la nouvelle émission politique de la Télé Libre !

Démocrates, je vous encourage à aller signer cette demande des adhérents lyonnais pour un vote désignant la tête de liste aux Municipales.

Article du vendredi 5 octobre 2007 de Michel Rivet Paturel, journaliste au Progrès (Lyon)

Un doux vent de contestation à l'UDF
Nouveaux et anciens adhérents commencent à réclamer plus de démocratie dans le choix des candidats notamment à Lyon
Ses initiateurs le jurent : ce n'est pas (encore ?) une fronde contre le président départemental de l'UDF. La « Lettre ouverte à Michel Mercier et aux candidats à l'investiture du Mouvement démocrate sur Lyon » est toutefois un tir de semonce. Très courtois et respectueux dans la forme, mais ferme sur le fond. Ne serait-ce que par son existence même : ce genre d'interpellation publique (la lettre est sur le net www.generation-democrate.org  n'est pas dans les mœurs feutrées de l'UDF tout entière regroupée autour d'un Michel Mercier oscillant entre le paterfamilias et la figure tutélaire et crainte. Les initiateurs de cette lettre sont une vingtaine de nouveaux adhérents MoDem tels Sébastien Perros, ex de Oxygène, ou Eric Lafond, ancien leader des listes Participation citoyenne aux municipales de 2001, et de militants plus anciens de l'UDF - comme Anne Pellet, membre du bureau de l'UDF, ou d'ex jeunes UDF. Leur revendication est double : l'une, implicite, est la présence d'une liste Démocrate autonome aux municipales à Lyon et l'autre est la garantie d'un vote pour le choix de la tête de liste : « Nous demandons que les instances UDF du Rhône garantissent sans délai la mise en place d'une démocratie interne » écrivent-ils faisant référence au passage au patron des centristes : « (ces candidatures à la candidature) ne sauraient s'affranchir des nouvelles pratiques proposèes par François Bayrou et attendues par les militants et sympathisants du MoDem ».
L'avenir de ce mouvement - lyonnais - qui n'est pas la révolution en marche dans le landernau centriste dépendra de l'ampleur qu'il prendra. Circonscrit à quelques personnes, gageons que Michel Mercier le regardera avec un sourire un rien patelin, s'en souciant peu. Si d'aventure il enflamme le MoDem il pourrait tendre les relations entre « anciens » et « modernes ».

Michel Rivet-Paturel

Je relaye cette initiative qui me paraît correspondre à notre idéal en tant que démocrate. J'en profite pour saluer mes amis lyonnais, Marc Augoyard, Quentin Thevenon qui oeuvrent depuis longtemps pour leur fédération. Merci aux auteurs de "génération démocrate", dont Sébastien Perros, rencontré l'année dernière sur internet, et en vrai à Seignosse.

Avez vous- vu l'émission politique de John Paul Lepers et de la Télé libre, "Sous les Pavés" ? Premier invité François Bayrou ! Allez-y ! Toute nouvelle émission, ton cash, cadre très original et équipe de 30 personnes bénévoles : chapeau bas la Télé Libre ! Une des trois parties.

Commentaires

Des primaires partout dans la transparence.
Un point, c'est tout.

Et que vive le Mouvement Démocrate!

Écrit par : guillaumeD | 06 octobre 2007

@Guillaume : tu es parfait, tu le dis toujours si bien, merci, rien à rajouter, grosses bises, virginie

Écrit par : virginie v | 06 octobre 2007

Au fond, je trouve piquant que nous centristes voulions faire désormais voter les militants pour les investitures alors que par la voix de Royal, il semble que le PS s'apprête à s'en éloigner.

C'est de toutes façons justice et dans l'esprit de ce que Bayrou dit depuis plus de dix ans.

Merci de relayer l'émission ; il faut courir voir la Télé Libre.

Écrit par : Hervé Torchet | 06 octobre 2007

Signez signez signez ! :-)
Nous avons besoin des vrais démocrates !

Écrit par : Génération Démocrate | 06 octobre 2007

Quitterie II la revanche des militances actives sur la base vastitude de Paris la Sovran DémoCitée.

Écrit par : Demian West | 06 octobre 2007

Oui il faut des primaires partout!
Quitterie, je vois avec plaisirque ton escapade au Canada ne t'a pas fait oublier le combat démocrate! Il faudra nous raconter ça
agir et penser le global et le local, c'est important (ça me dit quelque chose ça...), c'est aussi ça l'engagement

Écrit par : philippe | 06 octobre 2007

Ouf, je viens de regarder l'émission en entier, les deux morceaux, c'est très bon, vivant, bien filmé, les cahouètes ont l'air délicieuses : Bayrou les a toutes boulottées.

Je trouve que Bayrou est particulièrement bon sur deux sujets : quand il dit que des quotas d'immigration, c'est un évident glissement vers une ségrégation raciale, une sélection raciste, d'une part, et, d'autre part, quand il parle de la France. Il a de beaux mots et beaucoup de vérité quand il parle de la France. Il va trouver la bonne combinaison d'idées pour exprimer ce en quoi la France veut à la fois changer et ne pas changer (le "changement dans la continuité" de feu-Giscard disait ça), en particulier sur ses valeurs les plus intimes, celles que Birenbaum rappelle fort justement.

Quant à Quitterie, qui a fait le pilote, je trouve que la Télé Libre devrait l'autoriser à diffuser cette pré-émission sur son propre blog si elle ne le fait pas sur sa web-antenne. Ce serait sympa.

Écrit par : Hervé Torchet | 06 octobre 2007

Oui, j'avais vu l'émission sur la Télé Libre dès sa publication et j'en ai parlé sur mon blogue tout de suite tant elle m'avait plu. C'est tout de même important que l'on puisse enfin disposer de medias où la langue de bois n'a pas cours, et où les images ne sont ni lisses ni compassées.

Et puis bien sûr je ne vais pas redire ce que je dis de l'émission que j'ai déjà écrit chez moi. C'était juste un commentaire pour montrer que je passais et que je lisais les billets ! :-))

Bonne journée à tous.

Écrit par : Otir | 06 octobre 2007

bonjour Quitterie
tout à fait d'accord avec cette démarche. D'ailleurs pourquoi uniquement sur Lyon. Un maximum de grandes villes devraient être concernées. J'y suis favorable en tout cas sur Toulouse:
http://jeunemodem31.hautetfort.com/archive/2007/09/25/question-a-deux-francs-qui-va-choisir-les-candidats-pour-les.html

Écrit par : Jeune MoDem 31 | 06 octobre 2007

un grand merci a Jean yves de chaisemartin qui a mené d'un main de maitre les jeunes udf pendant la campagne, vive le president !!!

Écrit par : Benoit | 06 octobre 2007

@Cardiff

Grand match à Cardiff ce soir.Ce qui est bien en rugby c'est que l'on connait toujours le vainqueur à l'avance:c'est le rugby et ses valeurs de combat et de solidarité....pardi....Pierre

Écrit par : ulm pierre | 06 octobre 2007

@Philippe et Jeunes Modem 31 : entièrement d'accord cette demarche democrate de primaire avant les prochaines echeances de mars a une portee nationale, d'ailleurs si vous avez une idée pour faire quelque chose à ce niveau lettre ouverte, blog..on est preneur! Merci à vous démocrates de toute la France, je vous embrasse, virginie

Écrit par : virginie v | 07 octobre 2007

@Tous : un article en complement de tout ca : http://www.lefigaro.fr/fil-info/20071006.WWW000000099_bayrou_est_pret_a_dialoguer_avec_sarkozy.html

Pour ma part, un parti démocrate se doit d'impliquer les militants dans la designation des candidats et si ce n'est pas le cas je me poserai des questions non pas politique car j'estime que la place du modem est la mienne dans les valeurs et les objectifs, mais dans nos dirigeants, Amities à tous, virginie

Écrit par : virginie v | 07 octobre 2007

Le dialogue avec Sarkozy est "nécessaire", selon Mercier
NOUVELOBS.COM | 07.10.2007 | 12:33

Le bras droit de François Bayrou Michel Mercier estime qu'"il est normal, naturel, nécessaire, qu'il y ait un dialogue" entre Nicolas Sarkozy et le président du Modem.

Michel Mercier, président du groupe UDF-Modem au Sénat et trésorier de François Bayrou lors de la campagne présidentielle, a qualifié le dialogue entre le chef de file des centristes et Nicolas Sarkozy de "normal, naturel, nécessaire", lors d'une interview accordée au Parisien dans son édition de dimanche 7 octobre.
"Il est normal, naturel, nécessaire, qu'il y ait un dialogue" entre le chef de l'Etat et François Bayrou, anciens adversaires de la présidentielle, affirme-t-il.
Car, "aujourd'hui, Bayrou est celui des centristes qui peut donner son sens à un mouvement du centre", détaille le sénateur du Rhône, qui estime que le président de l'UDF-Modem "n'a pas une stratégie solitaire mais une stratégie d'autonomie du centre". De plus, "jamais il n'a dit qu'il n'y aurait pas d'alliance avec l'UMP".

"Rassemblement des centristes"

"Je pense que Bayrou est prêt à dialoguer avec Sarkozy", ajoute-t-il. Selon lui, "l'ouverture ce n'est ni l'alignement, ni l'uniformisation" et le dirigeant centriste "doit rester fidèle à lui-même".
Par ailleurs, Michel Mercier se dit "pour le rassemblement des centristes, ceux du centre droit et ceux du centre gauche. Cela devrait aboutir d'ici à la fin de l'année". Il s'est également déclaré partisan de l'introduction d'une dose de proportionnelle "pour redonner du pouvoir au Parlement", que celui-ci soit "le plus représentatif possible".

Conclusion : A LA SOUPE ? A LA NICHE ?
Au secours, les municipales approchent, évitons la branlée...

Écrit par : Vali | 07 octobre 2007

Pour compléter...

LE MONDE | 27.09.07 |
Michel Mercier sera-t-il le prochain centriste à entrer dans le gouvernement ?
Nicolas Sarkozy s'apprête à recevoir le patron du MoDem à Lyon et l'un des plus fidèles compagnons de route de François Bayrou. Les deux hommes s'étaient déjà rencontrés, en juillet, à l'Elysée, pour évoquer le dossier de la réforme constitutionnelle et celui des échéances municipales. L'entourage du sénateur du Rhône ne dément pas totalement le scénario, mais y met un bémol : "Si cela devait se réaliser, il ne s'agira pas d'un débauchage individuel, mais d'une stratégie concertée avec le MoDem, sur la base d'un accord programmatique."

L'ouverture au MoDem aurait une contrepartie : un accord sur les municipales. A Lyon, le centre est très affaibli depuis 2001, et sans aucun conseiller municipal. Mais il détient encore en partie la clé du scrutin pour arbitrer le duel entre le maire sortant socialiste, Gérard Colomb, et son challenger UMP, Dominique Perben. Les deux adversaires sont à la manoeuvre depuis plusieurs mois pour tenter de décrocher une alliance avec les centristes. Ces derniers, pour le moment, font mine de ne pas choisir et de défendre une position d'autonomie. "Je rencontre le président de la République, mais je dîne aussi avec les époux Collomb. J'entretiens avec le maire de Lyon d'excellentes relations, dans l'intérêt de cette ville", s'amuse M. Mercier.

L'Elysée, inquiet de l'évolution sociologique des grandes villes, plutôt favorable à la gauche et au centre, sait que M. Perben est à la peine pour rassembler la droite lyonnaise et emporter les élections de mars 2008. Si Nicolas Sarkozy est arrivé à Lyon largement en tête au premier tour de l'élection présidentielle, les socialistes ont réussi aux législatives à emporter une victoire historique dans deux des quatre circonscriptions lyonnaises. Les centristes eux-mêmes sont dans

la difficulté. Ils n'ont plus de candidat après le désistement d'Anne-Marie Comparini, qui a annoncé, mercredi 19 septembre, son retrait de la vie publique. Plusieurs personnalités, comme Azouz Begag, se sont manifestées. Mais aucune n'a vraiment le profil d'un chef de file.

Mardi 25 septembre, lors d'un bureau départemental du MoDem, M. Mercier a inquiété les nouveaux adhérents du parti centriste : la dissolution de l'UDF, qui devait être actée dimanche 25 novembre au cours du congrès fondateur du MoDem, ne serait plus acquise. Des sénateurs, partisans d'un parti fédéral chapeautant plusieurs formations, comme l'UDF, les nouveaux adhérents et Cap 21 (fondé par Corine Lepage), auraient obtenu que la question de la dissolution soit tranchée, avant le 25 novembre, lors d'un congrès de l'UDF. "Si nous options pour un parti fédéral au lieu d'un parti unitaire, ce serait la fin de la ligne défendue par Bayrou. Les UDF pourraient rentrer au gouvernement sans quitter le MoDem. A Lyon, l'UDF pourrait s'allier avec Dominique Perben après ou même avant le premier tour", commente un participant.

L'ambiguïté de M. Mercier semble susciter des vocations. Gilles Vesco, l'un des candidats à la candidature à Lyon, mais également membre de l'exécutif de M. Collomb à la Communauté urbaine de Lyon, se dit prêt, en cas d'alliance entre le MoDem et l'UMP, à participer "à une vraie liste démocrate qui casse la bipolarisation".

Sophie Landrin

Écrit par : Sebastien | 07 octobre 2007

@Vali : je pense que tu as bien resume la situation. Mais je suis sur d'une chose nous croyons tous dans l'avenir de ce mouvement bien au dela des municipales, et nous nous battrons pour que les 7 points fondateurs de ce parti soient respectés, ceux du discours du 24 mai du Zenith, dont la designation des candidats par le vote des militants. On ne va pas lacher maintenant, amities, virginie

Écrit par : virginie v | 07 octobre 2007

A Virginie et Quitterie: merci pour vos commentaires. Je crois que le premier pas des lyonnais a réveillé les volontés de tant d'adhérents. Il faut porter un message unique si possible et celui-ci: des primaires dans toutes les villes - sauf bien sûr quand la modestie de la commune ne s'y prête pas-.
Pour les graphistes, on a eu un mail d'un webmaster de démosweb. Je crois aussi que celui du blog "le nouveau centre" saurait le faire mais il n'a pas encore dit oui.
Moi je trouve cela formidable que bcp de blogeurs mettent leur compétence en commun, alors qu'ils viennent d'horizons différents.
Bien à vous

Écrit par : Jeune MoDem 31 | 07 octobre 2007

@Jeune Modem 31 : merci à toi pour des actions. je suis d'accord avec toi il faut porter un message unique avec une bonne equipe, prenons exemple sur les bleus! Des primaires partout sauf si tout le monde est d'accord, selon les principes evoques lors du discours du Zenith du 24 mai, chaque militant doit être implique dans la designation des candidats c'est la base d'un mouvement democrate, qui veut faire de la politique autrement. Moi aussi je trouve vraiment bien cet elan de gens differents mais qui savent s'unir derriere une cause importante vraiment. Bien amicalement, virginie

Écrit par : virginie v | 08 octobre 2007

@Jeune modem 31 et tous : je vous laisse mon mail pour avancer vvotier@jeunesudf75.org, bien amicalement, virginie

Écrit par : virginie v | 08 octobre 2007

@Virginie

Moi aussi je suis pour un message unique avec une bonne équipe.Les Municipales sont les pires élections en France où se font ou défont les accords où les rumeurs du jour ne sont plus celles du lendemain.A Mérignac il y a un imbroglio comme c'est pas possible,moi qui aime la clarté j'espère ne pas être déçu.....Pierre

Écrit par : ulm pierre | 08 octobre 2007

Vous pensez quoi de ça, les gens ?
http://www.isubway.fr/content/view/621/151/

Écrit par : KPM | 08 octobre 2007

Rumeur quand tu nous tiens....Pierre

Écrit par : ulm pierre | 08 octobre 2007

De la démocratie et de la transparence, c'est l'enjeu essentiel de la création du MoDem. F BAYROU a l'impérieuse obligation de montrer qu'il fait réellement du neuf. S'il ne le fait pas, ou s'il transige, il aura la responsabilité historique d'avoir gâché l'immense espoir qu'il a lui-même initié lors de la présidentielle.
L'heure est importante, je souhaite qu'elle ne devienne pas grave mais à l'heure où j'écris ces lignes, je ne suis pas totalement rassuré.
Issu de CAP 21, je suis déçu de la position prise de parti associé dans la future structure du MoDem (au motif qu'il y aurait des blocages de la part du staff UDF)
On doit y aller complètement ou ne pas y aller du tout
Le MoDem doit être limpide et exemplaire en interne ou ne sera pas (longtemps) Alors pas d'ex UDF CAP ou Verts. D'ailleurs, j'observe que ces derniers autour de JL Benhamias semblent les plus unitaires, vaccinés qu'ils sont probablement par le vécu dans leur ancien parti.
Garder les anciennes chapelles me parait hors sujet par rapport à cette formidable vague des nouveaux adhérents. Mais comme je l'ai dit en réunion départementale, attention si nous les décevons, ils ne cliqueront pas deux fois.
Et pour en revenir à LYON, je salue Eric Lafond et souhaiterais savoir ce qu'il pense de ma position (sur CAP 21)
Et puis, comme je ne l'ai pas encore fait, grand coup de chapeau à AM Comparini.
Grandes inquiétudes par contre au sujet de M Mercier dont l'interview au Parisien en début de semaine n'était pas vraiment rassurante.
Avec mes espoirs démocrates
Michel JEANNEROT
JAUX OISE (COMPIEGNE)

Écrit par : Michel JEANNEROT | 10 octobre 2007

Que doit faire le Modem aux municipales ? L'autonomie ? S'allier à droite ? À gauche ?
Votez :
http://www.lyoncapitale.fr/index.php?menu=20

Écrit par : M | 02 novembre 2007