Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Un petit mot à Patrick Roger | Page d'accueil | Le lundi c'est... »

07 février 2009

"Je ne veux pas changer la règle du jeu, je veux changer de jeu" André Breton

Avant hier, j'allais à un rendez-vous avec un de mes vieux amis. Je me suis perdue dans le quartier. J'arrive "Place André Breton, écrivain, poète, théoricien du surréalisme".

Quelques jours auparavant, un autre ami m'offrait la fameuse citation d'André Breton "Je ne veux pas changer la règle du jeu, je veux changer de jeu."

C'était un signe. Cette phrase que j'avais faite mienne quelques jours plutôt, celle qui décrivait le mieux les choix que je m'étais imposés, se rappelait à mes yeux alors que j'avais l'impression de m'égarer.


Vous m'avez tant manqué. C'est dur de rester silencieuse, de se bâillonner, de ne pas partager ces moments de doutes Mais c'était nécessaire. Remettre en perspective le sens de mon engagement, ses diverses formes et l'état de notre société, du monde. Prendre des forces, se ressourcer, choisir un nouveau chemin.

Cent fois je vous ai écrit, cent fois je n'ai pas posté mes notes.

Je devais être candidate aux européennes, me soumettre aux procédures d'investiture, et, si les adhérents m'avaient accordé leur confiance, il est probable que j'aurais été élue. Et d'ailleurs, je souhaite que le Modem fasse un excellent score car je connais son attachement sincère à l'Europe.

Et... je n'ai pas candidaté. Pour mille et une raisons que je ne développerai pas ici.

Une seule compte à mes yeux : je ne veux pas passer de l'autre côté. Pourquoi une jeune femme, passionnée de l'action citoyenne et politique refuse-t'elle d'être élue, d'exercer un mandat, des responsabilités ?

Parce qu'elle a peur. Oui. De se perdre. De perdre l'essence même de son engagement. J'ai vu tellement d'élus changer, se perdre.

Peur de mentir aussi. A moi d'abord, aux autres. Peur de demander à d'autres citoyens de voter pour moi alors que je sais que je n'avais pas les leviers d'actions nécessaires pour accomplir ma mission. Personne ne les a en vrai. Notre élite n'a rien vu venir, n'a pas anticipé, ils sont tous en train de courir derrière un monde devenu fou.

Je refuse de faire des promesses que je ne pourrai tenir.

Je refuse de porter sur mes épaules l'image d'une classe politique dont je n’attends plus rien moi-même. Pas tous évidemment, mais ce que le système en a fait.

Je ne veux pas devenir comme eux. Je ne veux pas cautionner leur système, je ne veux pas être un alibi jeune dans un milieu qui méprise, depuis 30 ans, notre génération et celles qui arrivent. Eux qui décident à notre place, à qui nous avons délégué bien trop, et qui fatalement nous déçoivent tellement.

Je ne veux pas faire perdurer un système qui ne peut, ni ne veut se réformer.

Seule, je serai broyée. Comme les autres (les chantres du non cumul, les amoureux de la 6ème République, tous vaincus, terrassés par le système). Changer le système de l'intérieur, je n'y crois pas. Je n'y crois plus. Plus on se débat à l'intérieur, plus on le renforce. C'est l'histoire de l'opposition d'aujourd'hui. C'est fou.

Donc changer de voie. Décrocher. Penser différemment, sortir du cadre.

Se donner les moyens de faire de la politique comme nous le voulons. Se donner les moyens de construire l'alternative. Se donner les moyens de la transition que seuls nous pouvons prendre en charge. Ca n'existe pas ? Très bien, inventons !

Je salue le combat de François Bayrou et des adhérents courageux du Mouvement démocrate qui luttent sans merci pour offrir à la France le pluralisme et la diversité nécessaires à une autre vision pour la France. Ils sont mes compagnons de route, mais je ne peux plus longtemps être séparée par des querelles d'étiquettes des forces libres d'autres sphères. Les cartes des partis ne représentent rien pour moi, je n'en veux plus, seuls les gens comptent. Nous sommes tellement nombreux à la base de ces mouvements à vouloir travailler ensemble. Pourquoi accepter d'être instrumentalisés, envoyés sur les marchés comme dans les lignes de front  des batailles moyenâgeuses ? Parce que la politique partisane d'aujourd'hui est un entonnoir à l'envers, une pyramide qui broie tout sur son passage, les gens, leurs convictions, leur idéaux, leur amour des autres.

Les partis. Les chantres de la démocratie, ses représentants, son incarnation, les champions de la fraude démocratique interne. Rappelez vous les motions du PS. On nage en plein cauchemard. Quel crédit aujourd'hui, quel crédit demain ? C'est à eux que nous donnons les clés ? Ce prime time l'autre soir, un immense malaise m'a envahit : dans quelle République sommes-nous ?


Je reste plus que jamais à vos, à leurs côtés, femmes et hommes libres de tous horizons, en premier lieu les "Jeunes libres, les "Adhérents sont notre force", ce fut un honneur de faire de la politique avec vous, pour vous. C'est pour rester en cohérence avec nos combats que je ne peux aujourd'hui passer de l'autre côté de la barrière.

Je ne suis pas une femme d'appareil, et je ne veux pas cautionner notre système politique actuel, notre démocratie malade  Certains choisissent ce chemin et je le respecte plus que tout, il n'est plus le mien. Je souhaite garder ma liberté de ton et d'action. Les luttes électorales ne font que diviser les bonnes volontés et les forces qui sont, elles seules, capables d'inverser le cycle inéluctable que nous avons entamé il y a des dizaines d'années.

Ces forces, c'est vous, c'est nous.

Ces forces sont des femmes et des hommes libres, dans la société civile, dans des entreprises, dans des partis, dans des syndicats...

Ces femmes et ces hommes libres sont connectés, il faut accélérer ces connexions, ces synergies, ces créations de richesses, ces échanges culturels, ces mutualisations, ces nouveaux mondes, ces nouvelles règles du jeu, économiques, financières, sociales, médiatiques, environnementales.

Nous sommes les seuls à pourvoir prendre en main la phase de transition, ce passage à une nouvelle société. Et nous avons besoin de certains de nos aînés, prêts à nous accompagner et à nous transmettre leurs valeurs.

Je n'ai plus le temps de régler mes comptes avec la génération politique au dessus de la notre. Plus le temps de quémander des places pour des gens porteurs d'idées nouvelles. Trop de gens biens en bas des partis. Trop de nazes à l'Assemblée qui squattent depuis 30 ans. Ils n'ont pas voulu de nous. Quelques soient notre âge, notre couleur de peau, nos origines culturelles, notre sexe. Ils se protègent. Aujourd'hui c'est trop tard. Nous sommes ailleurs, partout, dans la rue, dans le métro, dans les bars, dans leurs maisons, dans des bureaux, dans des facs, à l'étranger.

J'éteins ma télé. J'arrête le fil AFP. J'arrête de hurler, d'être choquée, de dénoncer, d'être divisée. Ils vont plus vite. Avec leurs armes, ils ont déjà gagné. Des moyens médiatiques surpuissants. Pour nous endormir. Pour nous disperser. Pour décider à notre place.

Ne plus rien déléguer. Agir, faire, nous même. Ne plus compter sur eux, ils font ce qu'ils peuvent avec leur compréhension du monde. Compter sur nous. Moi, je compte sur vous.

Se concentrer. Sur ce qui est possible. Là où nous avons la main. Sans compromis. En commençant par remettre tout en cause. A peser à chacun de nos actes. Se souvenir qu'au delà du bulletin, nous avons mille façons d'exercer le pouvoir : notre consommation, nos médias aussi, et notre temps libre, que nous passons à nous connecter. A sortir du cadre. A inventer ce qui n'existe pas.

A ne plus faire de compromis. A ramer dans chacun de nos actes dans le même sens. A être le plus cohérent avec ce que nous voulons de meilleur pour nous et pour le monde.

Je suis aux côtés des millions de femmes et d’hommes qui sont en train de construire la transition, en inventant de nouvelles entreprises, de nouvelles banques, de nouveaux lieux d’échange. Dans nos immeubles, dans nos quartiers, dans notre pays, dans le monde.

Je ne veux pas du grand soir. Je veux des petits matins qui changent, concrètement. A trois, à 10, à 20, à 100, à mille, à dix mille, à 500 000, à des millions.

Nous sommes le changement. Personne ne peut accepter de le voir, d’en prendre conscience, de prendre ses responsabilités, à part nous.

Nous allons conduire ce changement. Toi, vous, nous.

Sous des formes complètement différentes, mais cohérentes, dans la plus grande diversité.

Nous ne cèderons pas puisque nous n'avons rien. Nous ne cèderons pas puisque leurs médailles en chocolat, leurs décorations sont issues d'un système dont nous ne voulons plus.

Nos énergies, nos neurones, nos forces, qui mutualisées, font reculer l'inertie, ce qui nous semblait hier encore immuable.

Nous sommes les héritiers des femmes et des hommes libres des millénaires passés, qui nous ont tout enseigné.

Soyons en digne.

Soyons digne des enfants que nous mettons au monde. Soyons digne des générations futures.


Résister c'est créer, créer c'est résister.

Commentaires

OK en tout.

Écrit par : Hervé Torchet | 07 février 2009

OK à 100 %.

Écrit par : Hervé Torchet | 07 février 2009

Ravi de te retrouver ici !
J'imagine que la "désignation" des candidats a été la goutte d'eau pour toi, on sent une révolte profonde...
Mais je vois que tu gardes toute ton énergie ! Je pense qu'on peut fédérer beaucoup d'énergies ensemble, on en aura besoin pour se faire entendre de nos compatriotes !
A bientôt !

Écrit par : Jérôme Helbert | 07 février 2009

Billet très digne et tout à votre honneur, Quitterie.

Écrit par : L'hérétique | 07 février 2009

Je retrouve la Quitterie que j'ai croisé une fois, dans cette réunion qui parlait de changer un bout de ce monde. Brève rencontre à 4, mais qui reste pour diverses raisons en mémoire.
Je suis content, et content pour toi. A bientôt p-e

Écrit par : Ydikoi | 07 février 2009

Brovo pour ce courage de dire tout haut ce que beaucoup pensent mais n'osent le crier. La clairvoyance de votre position vous honnore. Je n'en attendais pas moins de vous. C'est avec beaucoup d'intérêt que je suivrais votre itinéraire.

Écrit par : houhou | 07 février 2009

La problématique oligarchique se pose à nous tous. Tout le temps.

"Quand il ne peut plus lutter contre le vent et la mer pour poursuivre sa route, il y a deux allures que peut encore prendre un voilier : la cape (le foc bordé à contre et la barre dessous) le soumet à la dérive du vent et de la mer, et la fuite devant la tempête en épaulant la lame sur l’arrière avec un minimum de toile. La fuite reste souvent, loin des côtes, la seule façon de sauver le bateau et son équipage. Elle permet aussi de découvrir des rivages inconnus qui surgiront à l’horizon des calmes retrouvés. Rivages inconnus qu’ignoreront toujours ceux qui ont la chance apparente de pouvoir suivre la route des cargos et des tankers, la route sans imprévu imposée par les compagnies de transport maritime."

Eloge de la fuite. H.Laborit

Écrit par : vogelsong | 07 février 2009

Quitterie,
Ce que tu exprimes, nous sommes beaucoup à le ressentir. l'envie d'un autre mode d'engagement politique.

Notre force c'est notre liberté : nous ne sommes pas des salariés du système, nous sommes connectés à d'autres sphères, nous vivons dans le monde réel...

Mais selon moi, ce nouvel engagement à trouver ne s'oppose pas à l'adhésion à un parti.

J'ai adhéré au Modem pour soutenir Francois Bayrou dans un projet national d'alternance, de recherche d'une 3e voie. L'ojectif est clair et tracé : 2012.

Par ailleurs, je me sens libre d'agir avec d'autres au niveau local ou pour un projet précis.

Militer, agir, faire de la politique... oui mais sans entrer dans une seule "case", un engagement citoyen multiple, "à la carte", sans être obligé de prendre tout le "menu".

Écrit par : Christophe Grébert | 07 février 2009

Vous serez toujours sincère. Exprimez vous comme vous voulez.

Écrit par : Chui Kalm | 07 février 2009

Quitterie, je dois avouer que je ne vous suis pas. Si j'ai bien compris votre post, on vous a proposé une tête de liste et vous l'avez refusée ??!
Pour une fois qu'un parti fait confiance aux jeunes, j'ai du mal à comprendre.. Ce n'est pas tout l'objet de votre combat ?
Vous pouvez nous expliquer ?

Syl

Écrit par : Syl | 07 février 2009

@ Syl

Relisez à partir du § 8.

Écrit par : Hervé Torchet | 07 février 2009

En lisant ces lignes je pensais que tu avais acquis une certaine consistance qui t'aurais fait prendre conscience de ce qui se passe au Modem. Peut-être qu'en ayant le nezz dans le guidon on passe à côté du paysage.

Mais là en te lisant, je suis scotché.

Ton impossibilité à décortiquer le système dans lequel tu as baigné ou plutôt nous avons tous baigné ne fait hélas que confirmer mon constat à ton sujet d'il y a quelques mois.

Je ne retire donc malheureusement rien à ce que je t'ai dit à l'époque et j'en suis navré pour toi.

Si la politique est moribonde en France ce n'est certainement pas la faute aux autres mais celle de ceux qui refusent de dénoncer ce qu'ils voient autour d'eux. Tu ne peux quand même pas soutenir que le processus de désignation des listes européennes répond à un idéal démocrate partagé par tous.

Quand tu dis "Je salue le combat de François Bayrou et des adhérents courageux du Mouvement démocrate qui luttent sans merci pour offrir à la France le pluralisme", je me permet juste de te poser cette simple question : Compte -t-il offrir à la France le pluralisme en truquant les élections dans son propre parti ?

http://bgr.hautetfort.com/archive/2009/02/06/pourquoi-je-voterai-non.html

Écrit par : Farid | 07 février 2009

Avec mon soutien et respect inconditionnel...

Écrit par : FdM | 07 février 2009

@ Farid

Tu es injuste envers Quitterie, tu vois bien ce qui se passe.

Écrit par : Hervé Torchet | 07 février 2009

Ne le prenez pas mal, mais sur le Monde .fr de ce jour, je trouve ceci dans un article sur le MODEM et la préparation des élections;

"Pour certains, ces choix illustrent l'incapacité du MoDem à "faire de la politique autrement". La déception est au rendez-vous. Ainsi, une des figures de la "blogosphère" démocrate, Quitterie Delmas, symbole de la relève issue de la campagne présidentielle, a-t-elle quitté le mouvement, regrettant un "gâchis".

Votre article ne correspond pas du tout à ce qui est annoncé dans le Monde concernant votre déception politique. C'est le Modem qui vous aurait déçu !!.

Vous avez quitté le Modem ??

Écrit par : bernard29 | 07 février 2009

Tu me surprend Quitterie, et ce de manière très positive !

Écrit par : Sébastien W | 07 février 2009

bernard29,

Par expérience, je sais que des citations reprises dans un article de presse ne correspondent pas toujours à ce que son auteur a voulu exprimer. Attention aux raccourcis des journalistes.

Quitterie pouvait devenir députée européenne en menant la liste Modem dans la région Centre. Elle renonce à un poste de parlementaire ! Qui aurait fait la même chose !? Sa décision est donc d'autant plus forte.

Écrit par : Christophe Grébert | 07 février 2009

Les dorures des palais, font souvent oublier ceux qui vous y ont porté.Mais eux au moins restent libreseu.Je pense que de nombreux adhérents se retrouvent dans cette magnifique note.
Merci.

"Aujourd'hui, je suis reine. Autrefois j'étais libre."
Victor Hugo ( extrait de Ruy Blas )

Écrit par : J.Charles | 07 février 2009

Quitterie, Je me permets de vous adresser mon respect le plus profond, et mon accord inconditionnel avec les lignes que vous venez d'écrire. J'ai moi aussi décroché il y a plusieurs mois, et fait le cruel constat que la politique telle qu'on la connait n'est pas la voie du changement. Je vous soutiens inconditionnellement, et espère qu'un jour, nous nous retrouverons côte à côte, quels que soit l'endroit et le moment, pour faire bouger les choses, enfin, pour nos enfants, nous, génération qui n'appartient à aucun modèle.

Mes salutations les plus respectueuses.

Écrit par : Sandra | 07 février 2009

Christophe +1

Nous touchons du doigt ce qui détourne les Français de la politique et des politiciens.

La question pour les encartés, c'est jusqu'à quelle limite nous pouvons tenir à l'intérieur. Je ne cesse de me poser la question du dehors ou dedans depuis un an.

Ceux qui sont "trop bien adaptés" et ne se posent jamais la question du départ ont-ils des convictions propres et fortes ? (sans chercher de boucs émissaires, mais les gens d'appareil m'ont toujours posé interrogation)

Écrit par : Diogenes | 07 février 2009

Bonjour Quitteie,
Permets-moi de te dire moi aussi mon étonnement. Si tu continues à "admirer" François Bayrou, que tu sembles encore et toujours soutenir sa vision et son projet de société, pourquoi abandonner ? De quoi, de qui, as-tu peur en réalité ? Personne n'est plus capable que toi de représenter ta génération d'après ce qui se dit ! Si le fonctionnement interne actuel ne te convient pas, il faut l'exposer en toute confiance. Il peut se créer parmi les démocrates qui te connaissent un comité de soutien. Ce ne serait pas grotesque de le faire. Tout le monde en sentirait grandi.
Il me semble que ton engagement n'amenait aucune polémique. Tout comme celle de Gilles Artigues. A qui je te comparerais en ayant visionné vos videos respectives.
Bien sûr je ne te connais pas vraiment mais au travers des mots que tu emploies, je sens une grande senbilité, une sincérité indéniable. Ce serait dommage de nous priver de tout cela ;-)
Amitiés.
Françoise

Écrit par : Françoise Boulanger | 07 février 2009

Rejoins Désirs d'Avenir, Quitterie: on veut monter un projet à Paris, dans le 8ème, et tu y aurais ta place et nous apporterait une immense expérience...

Mûris ta décision mais ne te désengage pas du combat politique.

Amitiés,
Julien

Écrit par : Julien Tolédano | 07 février 2009

Ça valait le coup de se taire pendant de si nombreuses semaines pour écrire ce billet qui montre que tout n'est pas perdu.

Faut-il être jeune pour penser que nous pouvons ainsi changer le monde ? Je ne le pense pas. J'ai certainement un âge proche de celui de ton père. Mais ce n'est pas l'âge qui est en jeu, c'est l'espoir, l'irrésistible espoir de changer le monde et de donner la place qui lui est due à la citoyenne que tu es, aux citoyens que nous sommes tous.

Ton cri est un hymne à l'amour, l'amour de son prochain, l'amour de la vie, l'amour de l'humanité.

C'est toi qui a raison. Continue !

Nous sommes nombreux à partager les mêmes idées, le même espoir et nous sommes à gauche, à droite, au centre et ailleurs. Nous sommes partout.

Écrit par : BGR | 07 février 2009

pourquoi faire une tragédie un évitement ?
elle a peur donc elle arrête
il n'y a pas de sentiments en politique

Écrit par : jean-loup | 07 février 2009

@ Jean-Loup

Elle a peur ? Quelle est la décision la plus courageuse pour Quitterie : devenir députée européenne, ou reprendre sa liberté et se lancer dans l'inconnu ?

Écrit par : Hervé Torchet | 07 février 2009

Bonjour Quitterie,

je ne suis pas modem, je suis de Désirs d'avenir.
Je me reconnais parfaitement dans ce constat mais aussi dans cette envie. Cette envie de changer les choses sans pour autant se corrompre. Cette volonté de vraiment agir sur les choses sans entrer dans la machine et dans le 'système'...

Moi j'ai compris que je n'arriverai pas à le changer de l'intérieur il y a quelque mois, au congrès du PS. Et je te rejoins entièrement sur l'analyse que tu en fais...

Je veux te dire que ce que tu viens de faire, j'ai eu envie de le faire dix fois, vingt fois... Mais je me dis à chaque fois que je ne vois pas ou aller si je veux vraiment agir...
Pour faire un parti politique (puisque c'est le moyen pour changer les choses à la base) sans faux-culs, sans arrivistes, manipulateurs, sans menteurs... Un parti politique qui travaille et propose un programme sincère et réalisable. Un parti qui soit une force sans être corrompu, un parti sincère... En gros pour avoir un parti qui puisse changer le système sans y entrer... Je crois qu'il faudrait un parti qui ne présenterait pas de candidats aux élections...
Un parti sans candidat et sans élection... Qui soumettrait son travail pour chaque échéance électorale aux différents partis politique.
Il faudrait un Parti de la Société Civile ?

Je ne suis pas grand chose, je fais ce que je peux ou je peux. Mais je suis prêt à tout arreter ce que je fais par ailleurs pour rejoindre ce genre de parti.

Et il me semble que tu as l'énergie, la sincérité et le talent pour faire ce genre de choses. Et je suis prêt à t'aider pour le mettre en place.

Bravo !
Thomas

Écrit par : Thomas | 07 février 2009

@ Hervé
Dsl, mais je ne comprends toujours pas.

Quitterie n'a eu de cesse de demander le renouvellement de la classe politique ; son message est entendu par son parti puisqu'on lui propose de mener une liste et elle dit non ?

Ce n'est pas très logique tout cela.

Faire de la politique consiste à braver les suffrages ; sinon, on reste chez soi.

Écrit par : Syl | 07 février 2009

@ Syl

Le renouvellement n'est pas seulement l'âge des candidats, c'est aussi les méthodes d'action et de décision politiques, et c'est de ce côté-là que Quitterie a jugé son évolution ancienne dans l'impasse.

Écrit par : Hervé Torchet | 07 février 2009

Je rejoins totalement ton analyse, et crois comprendre ton cheminement.

Le monde ne changera miraculeusement par l'intervention d'un messie politique ou l'avènement d'une organisation désirant changer l'avenir.

Il ne changera que si chacun de nous (le) change.

Écrit par : Paul | 07 février 2009

Le plus éprouvant, ce qui fait le plus de mal, ne sont pas les adversaires, ni même les durs à cuire qui ne veulent pas lâcher le gouvernail.
Ce sont les proches, nos semblables, qui s'acharnent à critiquer, conspirer, dennoncer, trouver la faille, écraser ce qu'avec plus ou moins de talent, de maladresse, de réussite, de génie ou d 'acharnement, quelques rares personnes font naître, créent, inventent, rasemblent, ESSAIENT!!

Et ces bretteurs font le travail des adversaires, coupant l'herbe sous les pieds, dénaturant les actions, freinant les intiatives, les rassemblements.

Pour cela leur arme favorite est le "tutoiement public".
Car pour d'aider una personne à s'améliorer, comprendre une erreur ou envisager un autre point de vue (et là je prête au bretteur d'avoir raison),
et bien on lui écrit personnellement,on l'appelle ou autour d'un verre, ils échangent leur point de vue.

Non le but est d'être assassin, de mettre à mal ce que visiblement ils n'ont pu faire eux-même, de ridiculiser (cela nécessite un public,que le blog fournit à volonté.

bienveillance et tolérance...et nos regrets au loin les suivent.....

Écrit par : sophie.marseille | 07 février 2009

Waouh, je viens de te lire Quitterie et te reçois 5/5.

Comme BGR, je suis de la génération d'avant, mais je comprends tout ce que tu écris.

Je suis étonnée de ceux qui - totalement dans le système - t'accusent d'avoir peur. Ils n'ont RIEN compris.

Nouvelle adhérente, j'ai découvert la politique en m'engageant pour F. Bayrou, j'ai découvert les manipulations, les intrigues, les médisances, les veuleries, les couardises, l'appât du gain, l'amour des honneurs, le mépris du CITOYEN mais la recherche de l'ELECTEUR...

Cette république n'est en rien une démocratie et ses 85% de cumul des mandats - 15% en Grande-Bretagne, 10% en Allemagne - rongent la société et l'asservissent.

Rien ne changera si on ne brise pas ce système. La VIème République, il faut y parvenir, il faut que la France deviennen une démocratie, cette république monarchisante. Le chemin sera dur et long...

Écrit par : Etoile66 | 07 février 2009

Chère Quitterie,

Cette décision je la connaissais ... je savais que tu n'avais pas souhaité poser ta "candidature à la candidature aux européennes" . J'ai même pensé t'appeler pour te demander de la poser quand même avant la date fatale , discuter ensemble pour réfléchir . Nous nous connaissons depuis cette campagne pour les régionales de 2004 ou nous t'avions "repérée" ; j'ai partagé sans être dans le cercle des intimes, certaines de tes joies et de tes peines aussi . Je pense notamment a l'après présidentielles ou plus récemment à la façon dont certains se sont exprimés sur ton blog lors de la campagne interne parisienne sans rien savoir mais avec la volonté de t'atteindre. . Très immodestement je suis peut être le premier qui ,( après un déjeuner au tout début du printemps dernier ou nous avons beaucoup échangé, ) a évoqué ton nom pour que tu puisses légitimer une tête de liste dans une grande région . Cette idée a été prise tout de suite au sérieux et j'étais heureux que François lui même t'ait fait cette proposition.
Donc je devrais tomber de haut en lisant cette note !
Et bien non car on a le droit d'avoir peur, on le droit d'avoir des préventions, on la droit d'être défaillant ou de dire non . J'ai moi même eu de nombreuses déceptions dans ma déjà longue (et peu glorieuse !) vie de militant politique.
J'ai aussi la rage quand je vois les "nazes" qui siègent au Parlement, ne travaillent pas, cumulent les mandats, oublient leurs idéaux , ne pensent qu'à l'élection d'après et jamais au mandat qu'ils ont reçu . Je reste car, d'une part je n'ai jamais trouvé d'autre force granitique de gagner et de convaincre que celle qui anime Bayrou depuis 2002 et l'amènera en 2012 au sommet et d'autre part, par ce que je suis excité par cette perspective qui me fait oublier tout le reste. Par ce qu'il y a aussi dans ce Mouvement des personnes que j'admire , notamment tout ceux qui ont tenu bon en 2007, des militants extraordinaires et des collaborateurs qui font vivre cette petite entreprise avec talent.
Tu montres encore aujourd'hui , ce dont je n'ai jamais douté, que tu es une femme libre . J'aurais aimé que tu sois députée européenne sous notre drapeau orange comme je le souhaite pour le plus grand nombre de nos candidats qui seront investis demain . Mais ceci n'est qu'un épisode de ton parcours qui je le sais nous permettra de nous revoir souvent .

Je t'embrasse

Armand

Écrit par : Armand75 | 07 février 2009

Difficile de comprendre tous les tenants et aboutissants d'ici, devant mon écran. Mais je te fais confiance. Refuser une place au Parlement Européen, par souci de cohérence, d'honnêteté, de sincérité, et ce après une mûre réflexion, un temps de recul révélateur d'une grande sagesse, ça s'applaudit chaudement. Si je ne peux pas être certain que la décision était la bonne, j'ai cependant la certitude que l'intention l'est, et c'est déjà énorme, surtout en politique. Il y a des tas de choses qui ne vont pas, mais ne boudons pas notre plaisir quand il se passe de belles choses. Et ça en fait partie. Bravo, merci.

Écrit par : Gawell | 07 février 2009

Quitterie, cela fait plaisir de te lire de nouveau, et quelle lecture ! Merci pour ta sincérité.

Cela fait réfléchir et je pense que bcp se retrouvent dans ce que tu dis.

Cela produira forcément un électrochoc dans notre jeune famille.

Mais, F Bayrou n'a t il pas crée le MoDem précisément parce qu'il ne voulait pas changer la règle du jeu, mais changer de jeu ? Précisément car son expérience l'a conduit à la conclusion qu'il ne pouvait changer le système de l'intérieur ?

C'est ce qu'il redit dans l'émission d'hier http://programmes.france3.fr/comme-un-vendredi/

Ayant lu ta note juste après avoir visionné cette émission, je trouve que vous dites la même chose d'une certaine manière.

Mais sans doute, je me trompe.

En tout cas, le MoDem sans Quitterie ne sera plus vraiment le MoDem....

Écrit par : Céline | 07 février 2009

PS: et certains vont lui reprocher de ne pas cracher dans la soupe en partant.
Etre élégante, n'est pas cautionner.
Il est toujours intéressant de voir comment un mec largue sa nana pour soi, ça prévient...

Je peux sortir avec QUITTERIE en toute quiétude...
Je ne sortirais jamais avec Azzouz BEGAG !!! ('il fallait l'ouvrir pendant, pas après.)

de plus, à ce point, les mots manquent pour commenter, et même l'entendement pour comprendre les actes de BAYROU.

Écrit par : sophie.marseille | 07 février 2009

Je n'osais pas trop y croire, bravo pour votre lucidité et votre courage.

Allez-vous mettre en place une structure de travail ?

Écrit par : Spaulding | 07 février 2009

amitié et soutien à ta démarche !

http://www.dominiquerobert.net/2009/02/07/bayrou-candidat-du-modem-en-2012/

Écrit par : Dominique | 07 février 2009

J'imagine de la tristesse, des désillusions pénibles et une frustration à contenir. Mais je lis de l'honneur, de la passion et de la hauteur. Bravo d'avoir le courage d'assumer tes convictions. Pourquoi sont-ce celles et ceux qui en ont qui doivent capituler, broyés par l'appareil ? Ce n'est pas rassurant pour l'avenir de notre pays. Ainsi soit-il. Hélas.

Écrit par : Cyrille | 07 février 2009

Quitterie est de retour!
Je peux enfin dormir tranquille mais avant je vais essuyer la petite larme. Et oui... J'te jure que toute cette histoire m'a miné le moral pour toi. J'ai tellement espéré que derrière ce silence une bonne nouvelle se cachait. Quelle déception.
Je suis toujours triste mais maintenant je comprends mieux. La politique c'est avant tout un acte de promesses et toi, tu as bien compris que l'avenir ne doit plus le trahir. Tu n'as pas l'amour des honneurs et ça c'est tout à ton honneur.
On t'aidera à changer de jeu et tous ensemble, on lui trouvera ses règles.
Je t'apprécie énormément.

Écrit par : Karima Bouache | 07 février 2009

Bonjour Quitterie,


Merci pour ton honnêteté.

J'avoue ne pas bien comprendre ta décision. Il me semble que ta candidature et ton éventuelle élection en tant que députée européenne aurait été un signe très fort, un véritable progrès que j'attends toujours de voir se concrétiser au MoDem, une preuve que le travail à l'intérieur du système avance, doucement mais sûrement, vers ce que Bayrou annonce depuis 2007.

S'il n'y a qu'une chose qui manque aux têtes de listes annoncées, c'est toi et ce que tu incarnes au MoDem. Une fois élue tu aurais été une porte-parole, et même porte-pensée, formidable pour tous ceux qui ont adhéré au MoDem en premier lieu pour faire de la politique vraiment autrement.

Je ne crois pas que "se perdre" une fois élu soit une fatalité. Pas pour quelqu'un comme toi, pas avec tous ceux qui te soutiennent, pas au MoDem et pas au Parlement Européen. Le contexte ne sera jamais idéal ; je pense que tu te situais dans le moins mauvais. Dommage.

Comment le système peut-il vouloir se réformer si ceux qui veulent agir en ce sens refusent d'y mettre les pieds?

François Bayrou aurait-il pu lancer, avec la même crédibilité, la même cohérence, la même détermination, un mouvement rassembleur de l'ampleur du MoDem sans son passé d'élu qui s'est justement, à une époque, perdu dans ce système?

Pour la suite de ton action, pour laquelle tu auras toute mon attention et mon soutien, je reste convaincu qu'à un moment, forcément, il faudra pendre ce risque ou un risque équivalent.

Je sais malgré tout que la vraie révolution politique et humaine, en France et même au-delà, passera par quelqu'un comme toi et/ou tes idées et tes combats, nécessaires selon moi à une ouverture vers une société plus à même de réaliser ce que j'espère et défends: la réforme de la pensée, vers la Pensée Complexe d'Edgar Morin, pour une véritable métamorphose de l'humanité.

Avec un peu d'incompréhension, beaucoup d'espoir - toujours - et surtout sans rancune... Amitiés,


Aurélien

Écrit par : Aurélien | 07 février 2009

Chère Quitterie,
je te dis ma déception car je croyais que justement tu pensais pouvoir changer les choses de l'intérieur. Mais je me rappelle que tu as été assistante parlementaire. Tu sais mieux que moi ce à quoi tu renonces.

Je suis d'accord avec ton état d'esprit, mais je suis surtout en phase avec Christophe Grébert lorsqu'il dit:
" militer, agir, faire de la politique... oui mais sans entrer dans une seule "case", un engagement citoyen multiple, "à la carte", sans être obligé de prendre tout le "menu". "
Pour changer les choses il faut être dans plusieurs groupes, dont un parti. C'est en tout cas ainsi que je me suis engagé comme citoyen, mais d'abord comme humain finalement.

Je trouve beaucoup de commentaires très bons, très fins, très sensibles ici. De très importantes questions sont soulevées.

La suite est sur mon blog. :-) La fin est ici:

Quoi qu'il en soit, tu le sais bien: avec toi pour fonder autre chose! Même si ce n'était pas dans un cadre partisan. Je ne jette pas ma carte du MoDem pour autant. Je me suis abstenu pour le vote interne, et d'ailleurs je ne critiquerai plus si facilement les abstentionnistes maintenant. J'ai mieux compris leur dilemme de l'intérieur.

Mais le sel a perdu un peu de sa saveur aujourd'hui. Tant pis, il reste de l'espoir et quoi qu'il en soit, une troisième voie!

Vive le Mouvement Démocrate!

Écrit par : GuillaumeD | 07 février 2009

"...dans quelle République sommes-nous ?...."

Une république bananière, a force d'avoir participé a en infester les anciennes colonies, la métropole a fini par adopter le concept.

Pour le reste du billet, bienvenue au club !

Sutout bonne continuation et tous mes voeux de réussite.

Écrit par : Farid L | 07 février 2009

Ben dis donc, ce qu'on peut dire de Quitterie : C'est qu'elle est pas décevante.

Écrit par : Demy | 07 février 2009

Je savais que tu étais une sacrée nana ! Mais là, j'avoue que tu as une maturité et une lucidité, en plus d'une sensibilité, qui forcent le respect et en tout cas toute mon admiration! Te souviens-tu de notre dernière conversation téléphonique ? Au début, je crois que tu ne m'avais pas bien comprise pour à la fin me dire que tu étais touchée. Aujourd'hui c'est toi qui m'a touchée car tes mots ont la couleur de l'humanité que tu portes en toi. Tu n'es qu'au début d'un chemin qui te mènera loin jolie Quitterie! Bises, Chantal.

Écrit par : force_hyeres | 07 février 2009

Quitterie Delmas, vous étiez LA personne qui rendait ce MoDem sympathique, pour moi en tous cas (et sans doute pour pas mal de gens). Quelque part je me disais : si cette personne admirable entre toutes milite au MoDem, alors le MoDem a forcément quelque chose d'intéressant et de respectable. Enorme perte pour eux...

Écrit par : antennerelais | 07 février 2009

@Quitterie: Chère Quitterie,

Mon coeur balance entre deux sentiments: l'admiration et la tristesse.

Je suis triste car pour la première fois, un mouvement politique proposait une investiture à une jeune pouce. Pour la première fois, une jeune pouce aurait été élue à Strasbourg/Bruxelles. D'ailleurs tu le dis toi-même. Mais tu as refusé l'investiture. J'en suis très triste.

Mais ton refus d'être investie par le MoDem qui te le proposait suscite aussi mon admiration: quel aplomb! Refuser ceux que tous (et j'avoue en faire partie, en toute sincérité) attendent comme le Graal, c'est courageux de ta part. Car tu estimais que les conditions n'étaient pas satisfaisantes.

Pour ma part, je reste à l'intérieur. Pour faire bouger le monde de l'intérieur.

Toutes les armes que le système utilise contre les jeunes, il les met aussi inconsciemment à notre disposition. Sachons nous en servir!

Et je ne doute pas un seul instant que tu continueras à susciter des passerelles entre l'engagement politique et la participation citoyenne!

Je te souhaite bonne route, bon vent!

Et t'embrasse chaleureusement!

Nicolas
http://www.nicolasvinci.eu/

Écrit par : Nicolas Vinci | 07 février 2009

Beau billet, d'autant plus cher qu'ils se faisaient rares !

"Nous ne cèderons pas puisque nous n'avons rien. Nous ne cèderons pas puisque leurs médailles en chocolat, leurs décorations sont issues d'un système dont nous ne voulons plus."

Il me semble comprendre ce raisonnement, surtout quand il s'accompagne de la volonté de continuer à s'engager, librement, d'autres façons.

J'ai écrit à plusieurs reprises, en commentaires à ce genre de billets : vos motivations sont nobles, mais en quoi vous obligent-elles à rendre votre carte ? ne partagez-vous pas les objectifs gravés dans le marbre des statuts du Mouvement démocrate ?

Des réponses se dessinent en filigrane dans ce billet-ci, mais c'est seulement, je crois, l'action future qui fera leur valeur. Bon courage !

Écrit par : FrédéricLN | 07 février 2009

Bonsoir Quitterie.

Contrairement à d'autres, ce billet me déçoit car je crois que vous valez mieux que cela. Permettez-moi de vous citer G.B.Shaw : "People are always blaming their circumstances for what they are. I don't believe in circumstances. The people who get on in this world are the people who get up and look for the circumstances they want, and, if they can't find them, make them."

Je vois clairement que votre "reprendre la liberté" c'est une manière de "créer les circonstances". Cependant, je crois que vous vous trompez, cette fois, d'analyse.

En tout cas, bon courage pour votre route. Vous êtes femme intelligente, cette expérience vous grandira.

Avec amitié

Écrit par : Claudio Pirrone | 07 février 2009

comme tout ceci sonne vrai.
Comme tout ce que tu écris, je me l'ai dit et pensé 100 fois à moi-même.
Comme je partage tes doutes et ton amertume.
Comme tout ceci t'honore.

Écrit par : bozzonne jean-pierre | 07 février 2009

Merci Quitterie,

Tu as eu la force & le courage de refuser une tête de liste aux élections européennes pour défendre tes idées, tes convictions et ton combat.

C'est admirable et démontre la force de tes convictions et ta sincérité.

Pour ma part j'ai décidé de rester au Modem et je sais que l'on pourra compter sur ton soutien.

En espérant (en sachant) que l'on continuera à travailler côte à côte comme depuis le début de mon engagement en politique.

A très bientôt

Écrit par : clément LE RICOUSSE | 07 février 2009

Ca m’énerve, j’avoue ne pas comprendre la teneur de votre message.
J’en retiens surtout du ras-le-bol général, de l’amertume, de la crainte du pouvoir, un déversement de rage contre le système...

Vous dites “avoir peur de ne pas tenir vos promesses”. Ca c’est l’effet, le spectre tsarko qui plane sur vous. En effet c’est affreux. Regardez par exemple ce qu’il a fait en donnant de faux espoirs aux salariés de Gandrange...il a détruit des familles !
Notre chef de l’Etat est représentatif d’une frange de la société qui ne cherche qu’à piétiner les moins dépendants du système néo libéral capitaliste. Mieux vaut donc entrer dans la résistance aux côtés de ceux-là. La politique est un combat alors oui pourquoi ne pas partir au front.
Je ne comprends pas, ce n’est quand même pas le fait d’être élue qui va modifier le sens de vos engagements, réduire vos espérances, vos attentes.
Si on ne change pas “le système de l’intérieur”, le seul moyen c’est alors la rue à moins que vous ne trouviez autre chose d’aussi porteur d’espoir.

C’est bien de ne pas avoir “l’ivresse du pouvoir” mais tout de même : ce n’est pas la peine de faire de la politique si l’on a pas confiance en sa capacité à faire bouger les lignes, voir le système.
Pourquoi ne voulez-vous pas vous présenter aux européennes ? Avez-vous peur que le Modem vous colle une certaine étiquette, elle-même alimentée par les médias ?
En gros vous aideriez le Modem a obtenir son quota de jeune ou un truc du genre. De la même façon, d’autres candidats seraient les “symboles” de la diversité.
Un peu comme ce qu’a fait Martine Aubry quand elle a présenté son équipe : elle a insisté sur le fait qu’elle avait intégré dans ses rangs tel pourcentage de jeunes, de femmes, de “représentants de la diversité ou minorités visibles” comme pour montrer l’exemple.
Tout ça pour dire que vous aussi vous n’appréciez peut-être pas cette politique de l’apparat fondée sur une forme de discrimination positive.

C’est votre choix, je le respecte mais c’est tout de même dommage de se fixer des barrières de cet ordre. En plus vous avez encore le droit à l’erreur, si vous vous plantez ça ne sera pas rédibitoire. Les électeurs ne sont pas tous intransigeants.

Écrit par : Mirko | 07 février 2009

Beaucoup d'éloges, c'est sympathique. Mais enfin prétendre qu'on aurait été investie, puis qu'on aurait été élue, alors qu'on n'a pas eu le cran de se présenter, c'est un peu s'inventer une légende.
Quant au reste du billet, il montre qu'en effet pour accepter de se battre jusqu'au bout puis pour assumer une responsabilité, il faut plus que de l'enthousiasme...
Alors bravo, c'est bien de voir et de reconnaître ses limites.
Et bon vent pour la suite.

Écrit par : Mod Kozh | 07 février 2009

Chère Quitterie,

A un certain congrès fondateur, en décembre 2007, je t'avais dis : "Si l'occasion se présente, prends des responsabilités... si tu penses que cela est utile". Quelques mois plus tard, en mars 2008, j'ai démissionné sans regret du MoDem pour ensuite adhérer au Parti Socialiste, dont je suis toujours membre aujourd'hui, malgré le bilan bien amer du Congrès de Reims...
Il y a longtemps que je ne me fais plus d'illusion sur le monde politique comme il va. Je ne suis, bien évidemment, absolument pas dupe de ce qui se passe au PS, comme dans TOUS les autres partis politiques : le carriérisme, le clientélisme, le cumul des mandats, la politique perçu comme un métier, les indemnités d'élus perçus considérés comme des salaires par les politiciens, tout cela m'est arrivé en pleine figure dès mon arrivée dans ce parti... mais je n'ai pas été surpris, car j'ai alors simplement constaté par moi-même ce que j'avais entendu dire avant...
Aujourd'hui, si je reste au PS, c'est uniquement pour pouvoir me dire, plus tard, quand Sarkozy aura enfin dégagé le plancher, que je ne suis pas resté un simple spectateur, et que je me suis engagé de la façon qui me paraissait la plus pertinente pour que le vainqueur de l'élection présidentielle de 2012 ne soit pas le même qu'en 2007. Mon modeste engagement est purement symbolique, car je suis trop sceptique, et parfois aussi peut-être trop cynique et désabusé, pour vouloir m'engager plus avant, comme le font tant de militants disciplinés, avides (pour certains) de faire carrière.
De toute façon, en ce qui me concerne, l'année 2012, quelle que soit l'issue des élections, sera la dernière année durant laquelle je serais membre d'un parti politique. Après, je passerai à autre chose. En fait, quelque part, je suis déjà, depuis longtemps, passé à autre chose, vu que je suis membre du PS en "free lance" (bien qu'étant à jour de cotisation), et que mon blog politique et culturel n'est pas un blog militant, et ne le sera jamais.
Si la politique est assurément une chose trop sérieuse pour être confié à des politiciens professionnels, la liberté de réfléchir, de lire, d'écrire, de créer, elle, me parait plus essentielle que tout le reste. Voila pourquoi mon engagement politique est si particulier, et voila pourquoi je préfère ne pas prendre des responsabilités qui m'enfermeraient dans un système qui, aujourd'hui, me fait plus que jamais horreur... en attendant de partir définitivement, au plus tard après les élections de 2012...

Tout cela pour te dire que, bien entendu, je te comprends, Quitterie, plus que je ne pourrai l'exprimer. Ta décision de t'éloigner du MoDem m'a, sur le moment, un peu surpris, car ton engagement politique était bien plus prononcé que le mien ne le sera jamais, mais en même temps, en apprenant la nouvelle, j'ai aussitôt compris que, finalement, tu ne pouvais pas agir autrement. Tu es trop attaché à tes idées, à l'honnêté, à la probité, pour te laisser aller à te consumer dans le système politique de ce pays, ce système si misérable mais devant lequel les idéaux semblent décidément bien impuissants...
Tu as eu peur de te perdre. Tu as eu peur de mentir. Et tu as eu raison d'avoir peur. Les politiciens mentent. Ils mentent tous. C'est un fait. Ils ne peuvent pas ne pas mentir. Pourquoi ? Parce que la politique n'est pas une affaire de morale, mais simplement une affaire d'intérêt. Les politiciens ne sacrifient jamais leurs intérêts à leur morale, s'ils en ont une. La politique n'est pas morale. Les partis politiques n'ont pas de morale. Mais bien évidemment, cela ne dispense pas les individus engagés politiquement d'en avoir une ! Comme l'a dit André Comte-Sponville, "Il n'y a de morale que pour les individus et par eux."
Si tu estimes - à juste titre, à mon avis - que t'engager davantage dans le système politique actuel ne peut qu'être nuisible à l'essence même de tes convictions, alors tu as évidemment bien fait de prendre de la distance avec ce système. Il vaut mieux rester soi-même et agir autrement plutôt que de vendre son âme pour une médaille en chocolat. C'est le choix que j'ai fait, à ma façon. C'est le choix que tu as aussi fait, à ta façon. Et c'est très bien ainsi !

Je te souhaites bon courage pour la suite, chère Quitterie. Tu es généreuse, volontaire, honnête, et je suis sûr que tu trouveras très vite d'autres voies vers lesquelles t'engager... si ce n'est pas déjà fait ! ;-) Aujourd'hui, les endroits où l'on peut faire vivre et partager librement ses convictions ne manquent pas... et c'est heureux !
L'essentiel, en tout cas, j'en suis convaincu, c'est d'être créatif...
Je garde un très bon souvenir du bout de chemin que nous avons fait ensemble par le passé... Qui sait, à présent, si nous n'aurons pas l'occasion de nous rencontrer à nouveau un jour ? Avec des électrons libres comme nous, on ne sait jamais... ;-)

Bonne continuation, chère Quitterie, et à bientôt peut-être... ici ou ailleurs.

Bien amicalement, :-)

Hyarion, l'anarcho-monarchiste.

P.S. : j'aime beaucoup le surréalisme... ;-)

Écrit par : Hyarion | 07 février 2009

Un petit coucou Quitterie, pour te dire que je salue ta décision... Il est vrai que le jeu de nos aînés - même si je suis plus vieille que toi, ils sont tous plus vieux que moi ! lol - est usant. Recharge tes batteries... et je sais qu'un jour, les choses changeront... et tu seras là !
NB : quand tu veux pour un petit caf' sur un zinc parisien ou au coin de la cheminée en Normandie !

Écrit par : Karin | 07 février 2009

et les négociations avec Désirs d'avenir, on peut en savoir plus ?

Écrit par : L'hérétique | 07 février 2009

Quitterie, je te connais depuis peu en fait, mais je suis en partie d'accord et en partie en désaccord.
D'accord, car je trouve qu'effectivement nos générations jeunes sont confrontées à un plafond de verre, qu'elle ne bénéficiera pas de la société providence mais que pourtant elle devra en payer le prix fort qu'il soit économique (avec les ajustements structurels et les réformes qu'il faudra faire), financier (avec le remboursement de la dette publique), social et environnemental.

Oui, il nous arrive tous un jour ou l'autre d'être désespéré, d'avoir envie de tout plaquer et d'avoir envie d'arrêter de nous battre.
Certes le mode de désignation n'est une si bonne chose que cela mais il présente des avantages comme pouvoir introduire des changements qui ne se sauraient pas forcément fait d'eux-mêmes.

Si je respecte ton choix d'avoir pris tes responsabilités en refusant d'être élu pour ne pas être "complice" d'un système que tu juges insatisfaisant, je le regrette profondément et je dirai même que je m'oppose avec toi sur ce point.

Si notre génération est confronté à un manque de reconnaissance de la part des précédentes, je ne baisserai pas les bras. Avant la création du MoDem, je me suis posé la question de m'encarter à l'UDF ou au PS. Si le PS m'a fortement déçu, j'ai sérieusement hésité pour l'UDF. J'ai préféré n'adhérer qu'au MoDem car il représente pour moi, une réelle volonté de changement bien qu'imparfaite. Eh bien, attelons nous y ! Contraiement à toi, je pense que la chose est possible. Certes, elle ne sera pas facile et il faudra se battre pour que les choses changent mais tenter de changer le système de l'intérieur n'est pas impossible juste très dur.

Tu as pour ta part, décidé d'arrêter les frais et c'est tout à ton honneur.
Pour ma part, j'ai décidé de partir dans le sens contraire et de m'impliquer plus encore dans la vie politique car c'est pour moi le seul moyen d'arriver à quelque chose. Le MoDem propose une approche nouvelle et tu aurais pu en faire partie, ton choix a été tout autre.

Comme le disait Voltaire, le sens commun n'est pas si commun.

Écrit par : Orange pressé | 07 février 2009

Cher l'Hérétique,

tout d'abord, laisse moi te dire combien ton 1er commentaire m'a touché. Nous ne sommes pas souvent d'accord, mais nous nous respectons. Ton message était important pour moi.

Vous ne pouvez savoir à quel point j'ai été émue de vous lire. Chacun. Cette journée, même si je n'en avais pas choisi la date, est une journée importante dans ma vie de femme et de citoyenne.

En ce qui concerne ton deuxième commentaire, qui fait suite à une note surréaliste de Christophe Ginisty, franchement, tu me déçois.
Comment peux-tu avaler un truc pareil. Sans rancune, et je sais à bientôt.

--------------
Du fond du coeur, je vous dis merci pour cette journée passée à vos côtés. Je suis là. Je reste à vos côtés. Plus que jamais.

Écrit par : Quitterie | 07 février 2009

Comme beaucoup de gens qui lisent ton billet, je te souhaite des projets qui t'intéressent et j'espère que ça va. Je ne décrypte pas tout mais c'est pas bien grave non plus.

A te suivre avec intérêt, comme il y a un bout de temps quand on tapait "politique", "Internet" et "nouveau" dans le moteur de recherche.

Écrit par : Gilles Misrahi | 07 février 2009

Bravo pour votre franchise.

Écrit par : FxKat | 07 février 2009

C'était déjà tellement dur d'y croire...
Et voilà que tu t'en vas, toi, la tellement belle!

Tu vas te battre ailleurs et le faire comme les vrais poètes, ceux qui enchantent le monde, ne craignant rien plus que de ne pas pouvoir dire...

S'il n'avait été question que de rester libre au coeur de la mêlée, tu l'aurais pu, sans doute. Mais il fallait chausser des mocassins que d'autres ont déjà usés et fatigués de leurs gesticulations indignes... On peut en connaître le terme, la marche est malhabile quand on ne repose pas sur des semelles de vent.

Ailleurs, autrement, en attendant de pouvoir faire une proposition qui n'oblige ni au compromis, ni à la compromission.

Je te suis!

@ Hyarion
Le surréalisme a été une étape fondatrice de la poésie et de la pensée contemporaine mais il s'est heurté à la réalité de l'action, qui l'a mué en impasse.
Il faut lire le traité du Pianiste dans lequel Bonnefoy explique la distance qu'il a été contraint de prendre avec le mouvement surréaliste parce qu'il aboutissait au "non sens", à un langage considéré comme son propre objet, à la rupture de la relation.

Il s'agit pour nous de prendre corps et de garder vive l' "espérance" pour qu'une action en relation soit possible demain sur les bases de la révolution surréaliste sans doute mais en utilisant des moyens plus humains...

@ Quitterie
Il ne faut pas croire Breton, il savait admirer mais c'était un égoïste. Voilà pourquoi, il n'a rien fait changer!
Il jouait encore alors qu'il aurait fallu se battre!

Je n'irai pas jouer demain!

"Cette fumée qui nous portait était soeur du bâton qui dérange la pierre et du nuage qui ouvre le ciel. Elle n'avait pas mépris de nous, nous prenait tels que nous étions, minces ruisseaux nourris de désarroi et d'espérance, avec un verrou aux mâchoires et une montagne dans le regard"
R Char, Fureur et Mystère (pour la deuxième fois sur ce blog! Et non, RChar n'aurait pas pu militer au MoDem!)

Joyeuse escalade, Quitterie, ma soeur!
Rien de tragique dans tout cela finalement: un chemin à inventer, c'est toujours plus enthousiasmant qu'une autoroute bitumée-balisée.

Écrit par : Mapie | 08 février 2009

Ah ben voilà !
C'est pas trop tôt ;-)

Quitterie : respect et chapeau bas

Bienvenue chez les freewomen !

arf ;-)
bises

Écrit par : seb | 08 février 2009

@ Quitterie

"qui fait suite à une note surréaliste de Christophe Ginisty"

Euh, excuse-moi. En tant que prof de lettres, je m'insurge contre l'emploi impropre de cet adjectif!

On ne peut pas se référer à Breton et qualifier les reliefs de comptoir et autres déversements de bile de M. Ginisty de surréalistes.

Même s'il a échoué, le surréalisme portait l'utilisation du langage à d'autres hauteurs...

;-)

Écrit par : Mapie | 08 février 2009

Quand est-ce que tu adhères aux Jeunes Européens ? Chez nous, pas d'étiquettes, seulement un engagement commun en faveur de l'Europe. Europe qui seule pourra changer les comportements politiques, puisque la France est une exception en la matière. Avec des élections européennes réellement européennes, il n'y aurait pas de députés à vie, de multi-cumulards et autres strapontins.

Écrit par : KPM | 08 février 2009

"Peur de demander à d'autres citoyens de voter pour moi alors que je sais que je n'avais pas les leviers d'actions nécessaires pour accomplir ma mission."

D'accord avec cela. C'est pourquoi je ne croyais pas à ton trip sur le renouvellement des générations au Parlement. Ce n'était pas l'enjeu.

90% du changement peut se faire sans lois politiques nouvelles. Simplement entre consommateurs (consomm'acteurs).

Mais il faudrait commencer par ne plus perdre d'énergie à attaquer le système.

Ce qui est en cause, ce n'est pas le système politique. C'est l'égoisme de chacun.

Pour que les consommateurs changent de mode de consommation, il faut une révolution culturelle et psychologique. Ce n'est pas un combat politique. Il est donc sain de ne pas se focaliser sur la politique, et de ne pas cibler les politiques comme des boucs émissaires.

Tu as plus de pouvoir potentiel pour changer le monde à Heaven qu'au Parlement européen. Maintenant il faut cibler les priorités et ne pas perdre de temps avec des symboles.

Écrit par : Ax | 08 février 2009

Bonsoir,

sachant que le modem t'avait proposé d'etre de liste, je trouve incomprehensible que tu sois parti.Le gachis de vient de ta part et non de la part du modem.

Marc

Écrit par : marc | 08 février 2009

@ Quitterie

Comment, "jamais" ?

Écrit par : Hervé Torchet | 08 février 2009

Ma chère Quitterie,

Cela fait déjà quelques temps que j'ai eu echo de ta décision. Contrairement à beaucoup de personnes dans les commentaires qui précédent, je la désapprouve. Tu aurais pu apporter beaucoup à l'europe, à notre société, à la jeunesse, en acceptant la tête de liste qui t'était proposée et ainsi en étant très certainement élue au parlement européen. Je ne pense pas que tu te serais perdue et que subitement tu aurais oublié tes idéaux pour te mettre à "faire des promesses qui tu ne pourrais tenir".

J'espère sincèrement que tu resteras dans notre parti ou a sa périphérie et que nous serons encore engagés ensemble sur les nombreux défis qui nous animent.

Personnellement, je fais le choix de rester au MoDem.

Écrit par : Fabien | 08 février 2009

@ Quitterie

Ah bon, c'est "plus que jamais", tant mieux, j'ai lu trop vite.

Écrit par : Hervé Torchet | 08 février 2009

C'est trop beau ! la vérité et ses paroles.

Je crois qu'elle va basculer la politique.

Quitterie, c'est le moment d'inventer, c'est-à-dire de dire enfin ce que tu as en toi et de le faire sans retenue.

Chaque siècle crée ses nouveautés par le biais de ceux qui y sont nés ou qui y vivent leur jeunesse. Je ne vois personne d'autre.

Et la politique est une création, une sculpture ou une peinture du corps social. Et ta note en est un sacré chef-d'oeuvre.

Tu as le génie de la politique.

Écrit par : Demy | 08 février 2009

Il est difficile de mesurer la pression subie par ceux qui ont un idéal. L'équilibre à perpétuellement rechercher pour faire les compromis nécessaires sans sombrer dans la compromission, l'abandon.
Je pense sincèrement que les choses changent. Les périodes de transition, c'est long et douloureux. Le passé résiste, le futur est encore nimbé de brouillard.
Il faut lire les courants sans se laisser perturber par l'écume...
Bonne chance et bon courage à Quitterie Delmas

Écrit par : erasme de metz | 08 février 2009

Bravo pour ce choix de ne pas te sacrifier. Arrêtons de nourrir cette classe politique cynique et concentrons nous sur nos vies.

@++

Écrit par : Vincent-Xavier JUMEL | 08 février 2009

Une note touchante, qui laisse sans voix, par tant de réflexions partagée, tant de chemins croisés, et ces croisements qui nous renvoient à nous-même : quel chemin dois-je prendre, celui de mon coeur ou ... l'autre ? Je t'ai pour ainsi dire croisé à Cap Estérel, un bref échange interrompu par l'autre chemin.
Beaucoup sont prêts à inventer, à créer de nouvelles voies, des chemins qui nous rassemblerons.

Cela doit partir du bas.
Ne changes pas.

A très bientôt,
Franck

Écrit par : Franck LABORDERIE-CAVADA | 08 février 2009

Chère Quitterie,
Nous comprenons très bien ta réaction ,car nous aussi nous avons claqués la porte du Modem.Je pense que ces personnes qui t'ont évincé non pas vue une femme qui lutte et qui rassemble , puisque nous sommes venus à plusieurs de tes réunions , et nous avons vue beaucoup de personnes. Nous ,nous sommes restés au Modem , car ton énergie était très communicative ,mon annalyse fait que le Modem va encore perdre ces élections.Je me permet de faire un mot sur Christophe Grébert et ce sera "NO COMMENT"! Saches que si tu organises toujours des cafés politique ,nous viendrons avec grand plaisir t'écoutée et te soutenir.
Christel

Écrit par : Christel | 08 février 2009

Je viens de lire la note troublante de Ginisty:

http://www.ginisty.com/weblog/2009/02/quitterie-et-son-d%C3%A9sir-davenir.html

Je ne sais pas qui dit vrai et qui ment, mais une chose est sûre:

ni la blogosphère, ni la jeunesse, ne changent rien: les règlements de compte se déroulent de la même façon dans le "nouveau système" et les "nouveaux médias", que dans l'ancien monde.

Alors ce serait bien d'arrêter le couplet sur les vieux médias et les vieux en politique.

Les problèmes sont humains, et n'ont rien à voir avec tel ou tel système ou telle ou telle tranche d'âge.

En cessant la politique, tu vas voir que les citoyens enferment en eux-mêmes les mêmes problèmes, que ceux que tu dénonces dans la classe politique.

Les citoyens ne sont pas une solution. On rencontre les mêmes poisons sous tous les systèmes.

Le système n'est qu'une émanation des citoyens, et ses poisons sont ceux de l'âme humaine.

Écrit par : Ax | 08 février 2009

Bonjour,

Incroyablement surprise par l'actualité récente,
j'ai cherché à m'informer grâce aux différents blogs.

Je ne connais pas personnellement Quitterie Delmas, ni même "Orange pressé".

Une chose est certaine : je me retrouve en tout point dans le commentaire envoyé par "Orange pressé".

Bien à vous.

Écrit par : Audrey | 08 février 2009

Bonjour Quitterie

Je vous ai souvent regardé vous exprimer dans les médias et je dois avouer que votre discours ne m'a jamais laissé indifférent, cependant j'ai toujour pensé que votre place était plus auprès de ségolène Royal et à désirs d'avenir qui est très proche de vos idées et qui rejoint votre désir d'avenir que du MODEM dont on ne sait pas très bien ou il va et surtout avec qui il veut aller, sachant qu'il ne pourra jamais faire le chemin tout seul.

Écrit par : David | 08 février 2009

Bonjour à tous.

Il n'y pas à discuter de la sincérité et de la valeur de décisions prises en âme et conscience par chaque individu, elles sont à respecter. Il y a simplement à les comprendre ou les critiquer mais toujours par une argumentation constructive.

Un parti c'est comme une machine de querre, ca sert à gagner des élections.

Parce que aussi pourri qu'il soit ce sera toujours par ce système que le changement viendra, sinon par où ?

C’est vrai tout n’est pas parfait, par exemple, il y a déjà un "petit problème" dans la représentation du vote des citoyens parce qu'il n'est pas à la proportionnelle de sorte que tous les courants ne sont pas représentés, tant au niveau régional que national.

Bon je sais ca n'a rien à voir avec l'Europe, mais encore.

Quand on voit l’organisation de l’Europe avec son Parlement qui in fine est complètement désarmé face aux décisions prises par une commission dont le président et les commissaires ne sont pas élus par les peuples.

Quand 80% des textes de loi qui s’appliquent aux pays membres de l’UE sont dictés sans pouvoir être amendés, on se dit qu’il y a là aussi encore un petit problème de démocratie.

Les citoyens ne sont pas des cons et malgré ce système qui privilégie le temps court, un jour tout cela changera, vous verrez.

Il faut être comme le roseau, plier mais ne par rompre.

Salutations distinguées.

Écrit par : pim | 08 février 2009

Je te suis depuis le début et j'admire ta façon de t'engager et ton honnêteté mais je regrette ta décision de quitter le Modem, car pour moi, tu es la meilleure personnalité politique qui puisse être. Par aileurs, je ne pense pas qu'être élu, c'est forcément mettre ses convictions au placard même si résister est difficile. En même temps, je comprend ton écoeurement et ta peur de t'engager dans un système comme celui-ci. Courage Quitterie, tu n'est pas seule et n'aie pas peur surtout car la peur est le seul problème!

Écrit par : mire | 08 février 2009

Attention, je pense malheureusement qu'en claquant la porte du Modem tu vas donner involontairement du grain à moudre à ceux qui justement ne veulent rien changer au système actuel et que tu dénonces, hommes politiques comme journalistes...

Écrit par : mire | 08 février 2009

J'espère vraiment que ta décision n'est pas définitive et que tu reviendras au Modem car tu vas beaucoup manquer aux jeunes démocrates pour qui tu es le catalyseur d'énergie et la jeune femme politique qui donne le plus envie de changer le paysage politique et le système actuel. Le Modem n'est certes pas parfait mais je pense qu'actuellement il est la seule structure à pouvoir changer un tant soit peu les choses. Vouloir changer les choses sans être inscrit dans le paysage politique relève de l'impossibilité et de l'utopie et n'entraîne que regret et désillusion.

Écrit par : mire | 08 février 2009

"Vouloir changer les choses sans être inscrit dans le paysage politique relève de l'impossibilité"

Je crois que vous n'avez pas bien compris que dans un système libéral le pouvoir est entre les mains des consommateurs.

On peut changer le monde en changeant simplement les habitudes de consommation.

Croire qu'on change le monde en étant au Parlement, c'est cela qui relève de l'utopie.

Écrit par : Ax | 08 février 2009

Chère Quitterie, je ne partage pas l'enthousiasme général sur votre déclaration. En fait je trouve très dommage et dommageable votre retrait, ou du moins votre refus de porter plus avant les idées que nous partageons et les responsabilités qui peuvent en découler tôt ou tard, surtout après tout ce que vous avez accompli déjà. Je comprend vos arguments. Mais pour moi ils ressemblent trop à ceux d'O. Besancenot.
Une démocratie (et pour nous démocrates c'est bien le plus important n'est-ce-pas) sans élus n'en est plus une. Peut-on mieux changer le système politique de l'intérieur ou de l'extérieur, c'est difficile à dire et sans doute plus compliqué que ça.
Si seulement vous aviez accepté, et aviez été élue, quelle député magnifique vous auriez été; je vous aurait fait confiance à 200% pour garder votre "liberté de ton" et de pensée. Vous auriez emporter derrière vous la nouvelle génération d'élus, parce que celle-ci, bien évidemment, existe, et sera active bientôt.
Vous devez être soulagée de votre décision. Je comprend.
J'espère que vous ne la regretterez pas.
Moi je la regrette déjà.
LC

Écrit par : LC | 08 février 2009

suis ok avec les commentaires de Claudio Pirrone, Nicolas Vinci et Syl...

Le combat se fait à l'intérieur et non à l'extérieur, à l'intérieur il peut se faire de multiples façons...

Écrit par : europium | 08 février 2009

Loin de ce qui se passe dedans, et vu de l'extérieur, j'ai été surpris de votre non candidature...
Dommage que le ModeM ne soit pas digne des espoirs qu'il a lui même généré en 2007. Dommage qu'il demeure finalement qu'un parti politique et politichien traditionnel : il aurait du rester s'appeler l'UDF...

Bon courage

Écrit par : Falconhill | 08 février 2009

@ Quitterie

Il se trouve que Christophe n'est pas réputé balancer n'importe quoi au hasard, en règle générale, d'où ma défiance désormais. Aucun contact de quelque nature que ce soit ?
Je sais que tu as toujours considéré SR comme un modèle politique. Note que je ne considère pas cela comme déshonorant, je ne fais pas partie de l'aile du MoDem qui conchie Ségolène Royal, et, après les présidentielles, je l'ai défendue à plusieurs reprises sur mon blog contre les attaques de ses petits "copains" socialistes.
Je trouve de toutes façons ton billet de départ malgré tout digne, cela n'enlève rien à mon premier commentaire.
Mais, j'aurais tout de même bien aimé avoir le fin mot de l'histoire, c'est tout.
Je préfère quelqu'un qui s'en va sans déverser un tombereau de haine comme l'ont fait tant d'autres que une sortie haineuse. Donc, je te le redis, je trouve ton billet digne, même si, évidemment, je ne suis pas du tout d'accord avec l'argument générationnel, mais cela tu le sais, j'ai déjà eu l'occasion de te le dire.
En revanche, je constate, une nouvelle fois, que dans les commentaires, certains profitent de ce départ pour vomir sur le MoDem une fois de plus.

Écrit par : L'hérétique | 08 février 2009

Quitterie, je ne connais pas les dessous de l'affaire, mais comme Claudio, je pense que vous faites une erreur ... je sais, il faut beaucoup de constance et de persévérance ...ce n'est pas toujours facile ! Tout ceci est un bau gâchis ! dommage !

Écrit par : Mirabelle | 08 février 2009

@ l'Hérétique

"Il se trouve que Christophe n'est pas réputé balancer n'importe quoi au hasard"

je me demande s'il ne fait pas une simple hypothèse, à propos de DA & Ségo.

Il doit chercher une porte de sortie politique "traditionnelle".

Possible que Quitterie ait été plutôt influencée par ses amis alter-mondialistes, et qu'elle fasse le choix d'une action d'influence non parlementaire.

Peut-être aussi ne voulait-elle pas quitter son travail actuel à Heaven. Un bon job dans le privé, dans une équipe amicale, ça ne s'abandonne pas forcément comme ça, pour un exil dans un Parlement froid.

Écrit par : Ax | 08 février 2009

@ L'Hérétique

Et quand bien même Quitterie aurait considéré pertinent d'être désignée porte-parole, l'erreur aurait été de ne pas l'y nommer.

Pour le reste, le fin mot de l'histoire, tu l'as. Elle a démenti catégoriquement les allégations de Ginisty, en termes particulièrement nets.

Maintenir qu'il existe un doute relève de la malveillance.

Écrit par : Hervé Torchet | 08 février 2009

Je constate que c'est le bal des médisances contre Quitterie. C'est preuve qu'elle dérange. Au moins, on est dans la situation réelle désormais. Et ça veut dire qu'elle va balancer sa force réelle, qui va faire plus d'effet que toutes ces petites phrases et petits mots de médiocres rongés par leur fantasmatique déçue.

Écrit par : Demy | 08 février 2009

Au fond, Quitterie fait preuve de grande intelligence en délaissant un monde vieilli des parlementaires qui n'a plus de pouvoir, pour une action sur le net qui est désormais le lieu (non-lieu) du pouvoir. C'est par un saut subit dans le vide, qu'on y gagne.

Écrit par : Demy | 08 février 2009

"Elle a démenti catégoriquement les allégations de Ginisty, en termes particulièrement nets.
Maintenir qu'il existe un doute relève de la malveillance."


Hervé, vous avez la même ligne vis à vis de Bernard Kouchner ?

Il a démenti donc il dit la vérité ?

Arrêtez votre logique de fan club. Il est logique de chercher la vérité sans se satisfaire d'un démenti.

Avec vous c'est toujours le deux poids deux mesures. Ce que vous exigez de Kouchner vous ne l'exigez pas de Quitterie.

Il n'y aura aucune politique nouvelle avec cette logique de fan club, où la parole de la déesse est déifiée et jamais mise en doute.

La base de la psychologie c'est de savoir que tout le monde ment à un moment ou à un autre.

Une personne qui n'a jamais menti n'a jamais existé sur terre. Quitterie peut donc mentir, au même titre que Ginisty. Les citoyens peuvent chercher la vérité sans se satisfaire d'une unique parole.

Écrit par : Ax | 08 février 2009

@ Hervé

de toute façon on se tamponne des raisons, elle appartiennent à Q.D et elle reste libre de les évoquer ou pas.

Le fait est, que la personne qui incarnait le + le mix marketing du MoDem, "renouvellement des pratiques & génération nouvelle" lâche ce mouvement qui est devenu depuis quelques temps déjà, une imposture, une de + ou une de trop cela dépend de la grille de lecture de chacun.

@ l'Hérétique

"...Il se trouve que Christophe n'est pas réputé balancer n'importe quoi au hasard..."

"..au hassard.." et j'aurais plutôt dit "..sans permission.."

Écrit par : Farid L | 08 février 2009

Donc tu mens ! Ax ! Alors tais-toi !

Écrit par : Demy | 08 février 2009

Donc tu mens ! Ax ! Alors tais-toi !

Écrit par : Demy | 08 février 2009

QD n'est pas une perdrie de l'année, venant de l'UDF, elle devait savoir que la politique ce n'est ni un club de bienfaisance, ni la star-ac, et que c'est un combat tout autant difficile en interne qu'en externe....le "savoir-Survivre" politique est aussi difficile que le "savoir Vivre" de la vie réelle.....

un homme(une femme) politique pour durer a besoin de cuir, que celui-ci soit bien tanné par autant de défaite que de réussite...

Écrit par : europium | 08 février 2009

"Alors tais-toi !"

Je croyais que tu défendais la liberté de parole, Demy.

Je n'ai pas dit qu'on mentait toujours. Mais que tout le monde peut mentir à un moment ou à un autre.

Alors l'angélisme d'Hervé au sujet de Quitterie, n'est pas un argument d'autorité pour lever les doutes et questions.

Écrit par : Ax | 08 février 2009

@ Quitterie
Tu déconnes grave ! Ces bénis oui oui politique du genre, ensemble tout va changer ; m'exaspèrent. On dirait Gigie fait de la politique. Je suis cash, mais je dis ce que je pense.
"Ces forces, c'est vous, c'est nous." On dirait les paroles d'une chanson de RnB. Je suis cash mais je dis ce que je pense.

@ Virginie
Bisous partout !

Écrit par : politoblog | 08 février 2009

chère Quitterie !
j'ai été prévenu hier de ton départ de ce MODEM dans lequel beaucoup de militants ont cru qu'il pouvait être un vecteur puissant du renouveau des pratiques politiques et démocratiques en France..Nous avons mené des campagnes électorales toi sur Paris et moi sur une terre qui t'es chère,la Bretagne ..Mais il semble que tu fasses à demi mot, le même constat que moi sur la "démocratie" de la gouvernance du Modem de F.BAYROU et de de SARNEZ ...C'est la principale raison qui m'a fait quitter ce parti .
Reste à inventer notre avenir politique , à nous d'y consacrer notre énergie pour la construction d'un monde meilleur . Je sais que tu sauras rebondir !
je t'embrasse.
avec mon meilleur souvenir.

Écrit par : PINCEMIN JEAN PAUL | 08 février 2009

@Hervé, je ne suis pas injuste envers Quitterie, je constate juste qu'elle est en train de rater une occasion de prendre de l'épaisseur et de la consistance. (Chose que je lui ai reproché ouvertement il y a quelques temps mais en lui donnant moult conseils plus qu'amicaux, elle m'avait envoyé balader)

Je te rassure j'ai fait le même reproche à Corinne Lepage quand elle a hésité à claquer la porte du Modem lors du fameux Congrès de cap21 juste après que les propositions que nous avions tous fait collectivement pour doter le modem d'un fonctionnement transparent aient été rejettées en bloc par Bayrou qui a imposé ses propres propositions au détriment de celles apportées sur un plateau par des militants honnêtes dont des juristes de renon comme Corinne Lepage.

Ce n'est donc que justice à ceux qui militent honnêtement que de dire à Quitterie a fait du tort à la cause qu'elle souhaite défendre si elle ne le fait pas avec courage.

Et en l'occurrence le courage ce n'est pas de constater ce que tout le monde constate sur la faillites des institutions dans les mains de l'actuelle majorité, mais de nous faire part de ces basses manœuvres dont Bayrou et ses proches nous ont gratifié depuis le lancement du Modem à Villepinte et dont je ne retrouve pas l'ombre d'un soupçon de critique.

Rien que pour cette "omission" (et d'autres) je trouve que Quitterie fait preuve d'un manque de courage ahurissant (du moins si elle en a vraiment conscience) ou de lucidité (si après tout ce temps elle n'a toujours pas su déceler à l'intérieur ce que tout le monde voit par transparence même de l'extérieur).

Quitterie sais très bien que j'ai fait partie des personnes qui lui ont proposé un rapprochement avec Désir d'Avenir, il y a pas mal de temps ...

Elle n'a qu'a fouiller dans ses "archives" !

Si j'étais "Désir d'Avenir", je me poserais pas mal de question sur son actuelle myopie ou ses silences.

Écrit par : Farid | 08 février 2009

Pour Demian West, Ax et Politoblog sont des diseurs très douteux et je sens tellement de frustration sexe dans leurs attitudes et propos qu'il faut le dire.

Ces types ne s'en remettent pas qu'une femme soit libre de choisir, de décider et de respirer librement...sans eux.

Il y a beaucoup de petits fieffés sur le net qui sont des hommelets qui bombent le torse derrière leur moniteur. Ca me fait penser à Revelli d'Agoravox, à des Bozzonne, d'autres comme Ax et ses girls qu'il n'aura jamais, à Politoblog qui a mis politique dans son nom : Que des rêveurs d'eux-mêmes qui atterrissent durement sur le sol de leur médiocrité dans la réalité, qu'ils connaissent bien dans leur intimité.

En d'autres termes, malgré leurs manoeuvres de dénigrement couvert, ils ne parviennent même pas à frôlé leur cible.

Écrit par : Demy | 08 février 2009

@ Farid

Le fait que tu roules pour une rivale de Bayrou ôte toute crédibilité à tes critiques de Bayrou.

Perso, j'ai soutenu Bayrou comme Quitterie le fait, mais je ne critique pas les autres candidats, ce serait contreproductif : si un ségoléniste tape sans cesse sur Bayrou et vient ensuite demander les voix des bayrouistes au second tour (si Bayrou n'y est pas lui-même), peut-il raisonnablement espérer être entendu ? Bien sûr que non. Ce que tu fais est sot.

Et dès lors, ton attaque de Quitterie est stupide, ce qui prouve que l'on peut être intelligent et faire des stupidités.

Tu ferais mieux de t'intéresser au sens profond de la démarche de Quitterie, à ses motivations réelles, qui n'ont rien à voir avec la politique politicienne.

Écrit par : Hervé Torchet | 08 février 2009

Désirs d'avenir, c'est bien le sous-marin idiot utile de Sarkozy, dont l'objectif est de porter comme candidate du PS en 2012 celle qui fera gagner Sarkozy, tant elle provoque d'allergies dans son propre camp ?

Dans le fond, peut-être que Quitterie roule en secret pour Sarkozy, elle aussi. Soutenir Ségo c'est soutenir Sarko :-)

Écrit par : DA | 08 février 2009

@ DA

Franchement, cette façon insidieuse de semer le soupçon sous couvert d'anonymat est répugnante.

Quitterie a indiqué avec clarté qu'elle n'irait pas à Désirs d'Avenir.

Écrit par : Hervé Torchet | 08 février 2009

Merci pour ta psychanalyse, Demy. Tu m'enverras la note.

Je me demande pourquoi tu m'as envoyé une invitation Facebook récemment. C'est pour surveiller ceux que tu méprises ?

Toi qui aime parler censure, rien de tel qu'une explication globale simpliste pour censurer toutes les questions qui dérangent.

La frustration sexuelle que tu recherches comme explication à tout, ne change strictement rien aux questions soulevées par le billet de Christophe Ginisty.

En cherchant une cause psychologique à la question, tu ne fais que censurer la possibilité de connaître la vérité de la réponse.

Détourner l'attention c'est aussi censurer.

Écrit par : Ax | 08 février 2009

Bonjour ,
Nous nous connaissons pas hélas !
J'aurrais aimé pouvoir vous inviter à Perpignan discuter ensembles de la véritable Politique Autrement, j'ai un petit site ou vous êtes cité volontairement pour cela d'ailleur (ps : si vous preniez le temps de passer le voir )
J'ai formé avec des amis le Modem66 ancien candidat liste myunicipale de Clotilde Ripoull, ancien candidat aux couleurs du Modem pour les Cantonales payé avec mon petit salaire de misére par conviction !
Aujourd'hui, je suis membre départemental majoritaire et depuis plus rien !
Plus de réunion, la venue contreversé de Peyrelevade ''sont passé douteux ne plaisant pas à certain moi même compris'' nous avons d'ailleur réussis à paraitre un belle article dans la presse pour dénoncer sa visite !
résultat 4 démissions de membres départementaux majoritaires et des lettres AR !
Depuis, rien des autruches qui négligent tout le monde, des petits meutres entre amis ect...
Et en ce momment ces Européennes avec sa consultation honteuse des Modemistes lamentable !
Même au PC il essait de changer la forme font débattre à la basse pour remonter des noms pour les propables candidatures par circonscription !
Qui a choisis les têtes de liste ? pas nous
Qui a choiss les numéros 1 et les numéros 2 ? pas nous
Un vote par ordinateur pour confirmer les têtes de listes mais ensuite ils ne sont pas seul ou sont les autres quand les choisirons nous encore un vote par ordinateur ?
ON NOUS CACHE ABSOLUMENT TOUT
On pense faire de la politique autrement depuis le début ou nous y sommes mais c Bayrou qui décide avec quelque personne toute la marche à suivre !
Et le non cumul des mandats non respecté ?
Et Bernard le Hideux qui devant une salle comble de Perpignan nous annoncé certe en 2008 que 2009 il rendait sa place à des jeunes !!!
J'en ai tellement à raconter !
Madame Delmas Bravo d'avoir dit stop d'avoir eu le courage de votre liberté d'expression !
Bravo de ne pas suivre un troupeau de vache aveugle !
Ma déception est grande dans le parti que j'ai eu la fiérté de défendre les couleurs !
Mes amis Modemistes réveillez vous ouvrez les yeux !
à bientôt ailleurs car notre destin nous appelle à nous rencontrer !
Amicalement et Chaleureusement
Mickael MILLET PERPIGNAN66

Écrit par : MILLET | 08 février 2009

Chère Quitterie,

Nous ne nous sommes encore jamais réellement rencontrer mais je partage déjà nombre de convictions que tu portes.
Je suis pas loin de tirer le même diagnostique que toi. Cependant, je crois que l'avenir à court terme se situe encore dans les partis et que c'est le seul moyen d'influencer quelque peu la construction de notre société.
Peut-être tirerais-je les même conclusion que toi dans quelques années.

Ma plus grande déception: Il n'y a plus personne au sein du MoDem pour revendiquer son originalité.

Le processus de partisation touche à son terme. En fait, je crois qu'au MoDem, personne n'aime les partis. Et Bayrou le premier. Sinon, pourquoi se réduirait-il à mesure que lui capitalise sur son image public ? (on connaît les derniers chiffres du nombre d'adhérent)

Pour construire, il faut un mouvement. Les partis sont en passe d'appartenir à une autre époque car ils sont simplement des outils fermés. Ors l'époque veut que les plus influents soient également les plus ouverts.

Ce que je fais au MoDem depuis le début, c'est tenter d'ajouter un peu d'horizontalité au concept de parti en jouant à fond la carte de l'internet. J'espère que le travail que j'ai fournis et qui sera révélé très prochainement me donnera une petite satisfaction idéologique. Je ne demande pas grand chose car je sais déjà que j'obtiendrais très peu. Il est irréaliste de vouloir changer d'un coup de baguette magique un système porter par le poids de la tradition.

La stratégie de conservation du pouvoir des "chefs" est tout à fait naturel et dûment analyser sociologiquement dans les partis politique. La résultante de la tension entre les forces de subversions et de conservation est aujourd'hui une petite explosion dans la structure MoDem et une grosse implosion identitaire.

Certains te traitent d'idéaliste. Pour moi, tu es avant gardiste.

Au plaisir,

Antonin

Écrit par : Antonin | 08 février 2009

Quitterie, tu ne me connais pas. Je n'ai pas soutenu ta liste au conseil national. J'ai de la sympathie pour ce que tu es et fais... Mais en même temps, je crois qu'il ne faut pas mélanger les genres, même s'il faut pratiquer tous les genres. Il est important de construire un parti que tu as avec d'autres appelé MoDem, parce qu'il est nécessaire d'apporter un élément de rénovation à une vie politique à l'alternance dangereuse. J'ai lu de la part du blogsniper d'issy les moules que tu t'apprêtais à vivre de nouvelles déconvenues chez la seule fille de général qui ait poursuivi ses parents en justice. Vrai ou faux, s'il te plait garde toi de cela.
Je crois comme toi qu'il y a tellement de chose à faire. et pas seulement de la politique. Ulrich Beck a dit "les politiques sont là pour faire passer des décisions qu'ils n'ont pas prises", c'est-à-dire des décisions jamais prises. On se bat contre la crise aujourd'hui. Tout le monde savait depuis plusieurs années qu'elle couvait... Mais le système était tel qu'il fallait d'abord que des banques tombent...
Même chose pour les risques climatiques.
Il ne faut donc surtout pas se contenter de faire de la politique. Il faut apporter son aide aux habitants de Gaza que le MoDem a lâchement laissé tombé (parce qu'Israël a réussi à faire passer l'équation palestine=hamas=terroristes). Il faut construire des projets d'économie solidaire, maintenant pour régler la formidable injonction contradictoire qui porte sur les seniors (étant de la génération 68, je suis encore plus révolté que toi !) : travaillez jusqu'à 70 ans dans une société qui vous trouve trop vieux pour être performant ! Il faut changer les manières de travailler dans les entreprises, casser le salle boulot fait par tous les DRH (destructeurs des ressources humaines)... ! Il faut... tisser des liens de solidarité dans les quartiers... Il faut... en finir avec les séquelles du colonialisme (racisme...) sans se cacher derrière la feuille de vigne appelée diversité...
Mais on n'a pas besoin du MoDem pour tout cela, même s'il peut aider, même s'il doit être traversé par toutes ces questions...
C'est vrai qu'avec la mise en place des structures, on s'est payé dans le modem de la vieille politique à en vomir... Je te comprends, cela nous a écarté des vrais pb.
Mais si les vieux UDF apeurés des risques de perte de poste étaient pathétiques, les jeunes loups idéalistes prenant leur première leçon de réalité politique l'étaient tout autant. J'ai découvert, moi, l'ex-gaucho, que j'avais adhéré à un parti de droite... Mais j'ai découvert aussi que dans ce parti, à condition de distinguer les choses, il y avait trop de bonnes volontés, trop de capacités d'initiatives, trop de respect humain pour laisser tomber nos efforts de transformation.
Puisque tu nous quittes, quitterie, continue le travail de dehors. Moi je reste dedans, et continue en dehors à changer les choses. Avant on disait "socialisme ou barbarie", maintenant c'est "développement durable ou apocalypse"... Surtout, ne vas pas pointer chez une Ségo qui n'est qu'une illusion médiatique... Je préfère mon François, par son côté terrien, raisonnable, républicain... même si parfois je l'aimerais encore plus audacieux...

Écrit par : le gars de vanves | 08 février 2009

Intéressez-vous plutôt au vrai message de Quitterie : pourquoi une jeune femme de 30 ans refuse-t-elle de jouer le jeu politique traditionnel ?

C'est la seule vraie question.

Écrit par : Hervé Torchet | 08 février 2009

"C'est la seule vraie question"

Pas la seule.

Ginisty a été choisi par Bayrou, qui l'a estimé suffisamment digne de confiance pour se présenter aux élections.

Que Ginisty ou que Quitterie mente, c'est une vraie question politique, qu'on ne peut pas évacuer comme ça.

Faire de la politique autrement, c'est ne pas évacuer ces questions: qui dit la vérité ?

Si Ginisty ment, comme l'affirme Quitterie, que penser du choix de Bayrou ? Quelles conséquences pour faire confiance à Bayrou en 2012 ?

Écrit par : ... | 08 février 2009

A quoi bon gagner le monde si l'on se perd soi même?
A quoi bon se trouver soi même si le monde n'est plus?

Concernant le billet de Quitterie, il m'apparaît inutile de crier "Bravo!", "Trahison!", "Pourquoi?".
Tout être humain est libre et va évoluer dans un parti politique , dans la société civile, et même dans la vie avec un seul désir : donner sa pleine mesure pour pouvoir s'épanouir "cet épanouissement trouvant son terme à un point précis que l'on appelle le seuil d'incompétence".
Il semble que Quitterie ne pouvait pas s'exprimer aussi largement qu'elle pensait être en droit de le faire au sein du Modem. Elle en a tiré un constat et pris une décision (bonne ou mauvaise, là n'est pas mon propos).
Je désirerai simplement attirer votre attention sur le fait qu'aujourd'hui, faute de réponse politique crédible face à l'écart sans cesse croissant entre les riches et les pauvres (je parle aussi bien des pays que des individus), les réponses vont être recherchées dans la rue ou sur des champs de bataille si rien n'est fait.
Pouvons nous y changer quelque chose? Est-il encore temps?
Voilà ce qui me semble important pour nous tous, citoyens ou politiciens engagés, qui avons encore la chance de trouver du temps pour pouvoir se poser des questions, qui avons la chance de pouvoir communiquer librement, qui avons la chance d'avoir des outils de communication, ce qui n'est pas le cas de la majeure partie de l'humanité.
Je m'excuse d'être aussi grave, mais la situation vécue par des milliards d'individus l'est vraiment, avec en plus un sentiment d'urgence qui s'accélère de jour en jour.
Amitiés à tous.
Cyril LAZARO

Écrit par : Cyril LAZARO | 08 février 2009

Hervé, qu'on soit "pour" ou "contre" Quitterie, on ne peut pas nier que son message est plein de contradictions et d'illogismes. Il est donc normal que les gens se disent qu'il y a beaucoup de choses non-dites et qu'ils se posent des questions. Il n'est d'ailleurs pas impossible qu'il y ait d'autres raisons que celles qui ont été évoquées par C.Ginisty.

Écrit par : Géraldine | 08 février 2009

@Hervé, je ne suis pas ségoléniste. Je ne suis même pas membre de Désir d'Avenir pas plus que du PS (renseigne toi avant d'écrire n'importe quoi) !

La superficialité de tes interventions rend toute discussion impossible.

Cependant, j'espère une chose pour Quitterie, c'est qu'elle puisse s'épanouir là où elle le souhaite mais aussi là où son action peut être la plus pertinente et efficace (je ne suis pas sûr que ce soit dans un parti politique traditionnel).

Toutefois, il lui faudra au préalable faire un constat lucide sur ce qu'elle a vu au Modem (ce dont Bayrou est parfaitement conscient et responsable) et ça on en est loin.

Écrit par : Farid | 08 février 2009

La politique nécessite beaucoup de patience et ne procure que peu de reconnaissance. C'est dommage que vous perdiez patience.
Votre formidable énergie à vouloir changer les choses ne peut pas s'exprimer seulement dans la politique. En politique, on propose, on fait faire mais on ne fait pas. L'action doit se passer ailleurs, dans le concret. Mais ce n'est pas une raison pour priver le MoDem de votre talent. En vous souhaitant le meilleur pour l'avenir.

Écrit par : MaxF | 08 février 2009

Bayrou est très bon, il a la vision mais il appartient à ce monde usé qui n'a pas le courage d'assumer le vrai changement. C'est un produit du système. On ne peut être bon que partiellement! Et Quitterie peut ne pas vouloir cracher sur Bayrou parce qu'il ne détient pas toute la solution... C'est une question de vérité et de dignité! En 2012, Bayrou n'aura pas tant changé...

Toutes les questions polémiques qui se posent ici et là sur cet abandon qui pourrait être motivé par autre chose que de grands sentiments me paraissent vaines et malsaines. Quitterie avait un rôle à jouer, elle l'a tenté, elle reconnaît avoir échoué et prend ses dispositions en fonction... Je ne vois pas pourquoi on l'accuse de renoncer parce qu'elle n'aurait pas réussi (quelles que soient les formes de cette réussite) puisque c'est un fait et qu'elle le reconnaît elle même!

La suite des événements est hypothétique et les suppositions qui dégradent par avance le trajet de Quitterie ne sont que bavardages inutiles. Quand elle aura choisi, elle nous le dira avec vérité comme elle vient de le faire. Tant qu'elle ne parle pas, c'est qu'elle ne sait pas, et un certain nombre de gens ici devraient s'inspirer de la méthode!

La seule question politique c'est celle que pose Cyril LAZARO! Est-il encore possible de faire quelque chose?
Le reste n'est que cuisine politicienne merdoyante puisqu'on sait que le MoDem ne réussira pas aussi brillamment qu'on l'avait tous souhaité!

Il faut en prendre acte de façon réaliste et pragmatique en partant ou en restant quand même. Toutes les démarches, si elles sont motivées par la sincérité et le respect de soi-même, sont respectables.

Écrit par : Mapie | 08 février 2009

"JE NE VEUX PAS CHANGER DE MONDE... JE VEUX CHANGER LE MONDE !"

SUD créé à partir d'anciens CFDT, FO, CGT ou autres, a recréé les mêmes travers... si ce n'est pas plus !
Le MODEM fait ce qu'il peut avec un homme (et surtout une femme) à sa tête... Ils sont tous les deux de l'ancien système !
Quitterie tu va trouver ta voie.
Le Monde appelle une Révolution, seule solution pour le XXIème siècle.
Une révolution un peu partout à la fois...
...dans l'automobile, le bâtiment, l'énergie, les transports, les banques, l'éducation, la formation des familles, mais aussi dans la solidarité internationale (arrêtons la coopération du XXème siècle qui n'a fait que suivre la Colonisation du XIXème....)...
Les anciens ne savent pas "imaginer" la métamorphose de notre monde. Ils ne savent que se rassurer dans les mécanismes qu'ils connaissent.
Notre monde a trop changé, les colmatages ne suffisent plus.
Il faut repenser le Monde, l'imaginer... redonner un cap et un espoir pour le siècle qui s'ouvre !
Ne laissons pas les extrêmes le faire, seuls les Démocrates peuvent construire ce Nouveau Monde.

Écrit par : MOREAU | 08 février 2009

Je vous décerne un oscar dans la catégorie Self-Glorification. Et je suis à deux doigts de vous filer un accessit dans les catégorie Arrivisme et Populisme.

Écrit par : Alakazarm | 08 février 2009

malhonnête et déloyal, le jeu du modem de jouer sur une soi disant fraude au ps afin d'en attirer les déçus pour grossir les rangs clairsemés d'un parti autocratique (hors de Bayrou, point de salut ?) qui ne se situe que dans le flou... Quittons la quitterie, Mr chaban nous vous avons reconnu derrière le masque de cette belle jeune personne aux pratique tout aussi vieilles que celles de ses ainés....

Et l'orange ne change rien.

Écrit par : gauchedecombat | 08 février 2009

Farid,
Tout en regardant et écoutant François Bayrou à la Mutualité je me disais que le but de Quitterie est sans doute maintenant atteint :
1) Faire se démasquer lui-même un personnage nuisible à une démocratie qui sans lui se porterait mieux à mon avis. Il n'y avait même pas besoin de le lire plus loin que sa page d'accueil : attitude sur la photo "révélatrice" de l'idée qu'il se fait de sa personne et le nombre de "je" sur sa présentation...
2) Voir quels étaient ses "amis" et "détracteurs". Moi qui parlais de faire un comité de soutien... je constate avec grand plaisir que Quitterie n'en a nul besoin !
Je constate aussi que la plupart des personnes qui tentent en vain de l'accabler se cachent avec précaution sous un obscur pseudo.
Si l'objectif de cette jeune femme était donc ce que je crois avoir déviné, je salue ici son élégance et sa finesse.
Puisse François Bayrou et marielle de Sarnez le voir.
Puissent toutes les personnes peu courageuses laisser les vrais démocrates travailler tranquillement.
Puissent les membres courageux réclamer enfin une organisation interne cohérente !

Écrit par : Françoise Boulanger | 08 février 2009

@François Boulanger, "la plupart des personnes qui tentent en vain de l'accabler se cachent avec précaution sous un obscur pseudo"

Convenez que je ne me cache pas pour dire ce que je pense : qu'elle n'a raison ni sur le fond (son constat est partiel et tronqué) ni sur la forme (se taire ou raconter des salades n'arrange pas les choses)

Bayrou est un menteur (visionnaire certes mais un menteur et faux démocrate). Il faut avoir le courage de dire ce qui saute au yeux de tous sans avoir à prendre un obscur pseudo.

Écrit par : Farid | 08 février 2009

Lorsqu'on décide de rentrer en politique, c'est en accepter les régles. Car il est illusoire de penser qu'on peut en changer les règles pour faire de la politique autrement. La lutte pour le pouvoir est à tous les niveaux et il est dans la nature humaine que cette lutte n'a rien de démocratique.

A moins d'avoir la prétention de changer la nature humaine, il en sera toujours ainsi.

Écrit par : hepeyla | 08 février 2009

"la nature humaine"

la grosse confusion chez Quitterie, comme chez les "anti-système", c'est de chercher des boucs émissaires systémiques à ce qui relève de la nature humaine.

Ils sont comme Caïn chez Hugo: l'oeil de la déception les suivra partout, dans tous les mouvements, car ce qu'ils attendent d'une structure est une impossibilité relevant des limites de la nature humaine.

Quand Quitterie travaillait dans le monde associatif, elle n'était pas satisfaite et pensait que la solution viendrait d'un engagement dans la politique institutionnelle.
Maintenant elle revient au monde associatif...

(Du moins si je prends au sérieux leur recherche d'amélioration du monde.

Car il peut aussi entrer une part de démagogie dans ce discours, pour exister en s'opposant. C'est classique et malheureusement cela fonctionne souvent, mais jusqu'à un certain point. Il peut alors y avoir une logique de pousser toujours plus loin la démarche d'opposition, jusqu'à l'impasse définitive, quand l'autre cesse de céder à la surenchère.)

Écrit par : Ax | 08 février 2009

Pardon Farid si tu t'es senti inclus dans les obscurs pseudo.

S'il y en a bien un ici qui ne se cache pas et qui a le courage de ses opinions, c'est bien toi en effet !
Tu défends une thèse avec certains arguments qui sont que les "résultats visibles" sont incohérents avec les promesses. Donc tu condamnes sans ménagement François Bayrou.

J'ai énormément d'estime pour toi tu le sais et beaucoup de respect... J'attends de toi la même attitude.

Moi, ma thèse est celle-ci : il existe dans l'entourage de FB des personnes qui ne forment pas l'équipe dont il a besoin. Ce sont ces personnes qui doivent partir et non pas les vrais démocrates, les personnes visiblement rassembleuses et ouvertes, à l'écoute de tous, tellement scrupuleuses qu'elles doutent quelquefois de leurs capacités à être utiles. Alors même qu'elles en ont un vibrant témoignage ici.

Je peux me tromper du tout au tout. Tu peux également te tromper qulque peu.
Continuons la recherche de la vérité avec opiniâtreté...

Écrit par : Françoise Boulanger | 08 février 2009

Ridicule...

Quel intérêt de t'être engagée dans un mouvement politique si tu as peur d'être élue ? Evidemment, il est plus facile d'être dans la lamentation perpétuelle contre ce système, plutôt que de se saisir de la place offerte par le MoDem et d'essayer d'en faire quelque chose de bien !

Écrit par : Anthony | 08 février 2009

A la une du Monde aujourd'hui:

"le parti centriste est atteint d'"une espèce de virus de l'autodestruction". "Les équipes de François Bayrouça se renouvelle tout le temps, le MoDem c'est la plus grande passoire qu'on ait jamais connue", a déclaré M. Devedjian sur Radio J. Le MoDem "est bien forcé de se renouveler puisque très rapidement les gens se séparent de François Bayrou""



Devedjian et Bertrand voient en Bayrou un "populiste"

Le président du MoDem présentait ses têtes de liste pour les européennes, dimanche.


Un leader "populiste" à la tête d'un parti "passoire". C'est par ces amabilités que deux figures de la majorité – Patrick Devedjian et Xavier Bertrand – ont commenté, dimanche 8 février, la présentation par François Bayrou des têtes d'affiche du MoDem aux élections européennes de juin.


Selon le ministre de la r elance Patrick Devedjian, le parti centriste est atteint d'"une espèce de virus de l'autodestruction". "Les équipes de François Bayrouça se renouvelle tout le temps, le MoDem c'est la plus grande passoire qu'on ait jamais connue", a déclaré M. Devedjian sur Radio J. Le MoDem "est bien forcé de se renouveler puisque très rapidement les gens se séparent de François Bayrou" , "au bout de quelques mois ils s'en vont. Donc je vous annonce que cette nouvelle vague d'adhérents au MoDem sera suivie dans quelques mois d'une autre quand ceux-ci seront partis." François Bayrou "essaie de piloter cette affaire", mais "quand on cherche les gens uniquement pour leur notoriété ça a évidemment un caractère populiste".

Écrit par : ... | 08 février 2009

Quitterie,
Au milieu de ces commentaires où chacun sait ce qui est bon pour toi, je te dirais simplement que ton choix est le bon puisque c'est le tien...
Toi seule sait ce qui te motive dans ce choix et moi ça me convient, je te respecte et je ne suis pas la pour juger de ce choix.
Je te souhaite tout le bonheur du monde et j'espère que nous aurons encore l'occasion d'échanger, de partager, de refaire le monde comme ça nous est parfois arrivé ;-)
Reçois toute mon amitié et ...profites !

Écrit par : fwedc | 08 février 2009

Prédiction pour 2012:

- Bayrou se présente, mais enlisé dans son aventure personnelle, il ne parvient pas à convaincre une majorité suffisante de Français pour passer au second tour

- Ségolène se présente, et continue de provoquer des allergies socialistes, donc ne fait pas le plein.

- Second tour Sarko / Ségo, Sarko en tête, dynamisme en sa faveur.

- Débat d'entre deux tours:

Ségo pète une nouvelle durite en proposant qu'on aide les CRS à faire pipi le soir parce que l'un s'est blessé en faisant pipi tout seul.

"Je ne vois pas pourquoi on n'aiderait pas les CRS à faire pipi", sort-elle, avec la flamme qu'on lui a connu lors du débat 2007.

Sarko : "Calmez-vous Madame Royal. Quand on veut être Président il faut être calme".


- Elle invite Bayrou pour une alliance mais le béarnais, étant certain de l'emporter en 2017, refuse.

Il va créer un nouveau mouvement : l'ADSL.

- Sarkozy est élu haut la main.


Suite au prochain numéro : Jean Sarkozy en 2017.

Écrit par : Tessier | 08 février 2009

Si tu ne veux pas être candidate aux européennes, c'est ton droit mais alors pourquoi quitter le Modem? Là, je ne comprends plus. En tous les cas, bon courage à toi!

Écrit par : mire | 08 février 2009

t'imaginer députée européenne, quelle perspective !!!

j'adorais l'image ...

mais tu as malheureusement refusé cette tête de liste qui te permettait de toucher du doigt cette possibilité énorme de porter tes convictions et les nôtres et d'enfin pouvoir agir pour changer les choses.

Bonne route en tout cas et merci pour tout.

bises

Écrit par : MIP | 08 février 2009

@ L'hérétique | 08 février 2009
"sortie haineuse"

Je n'ai à aucun moment vu ou senti cela dans les écrits de Quitterie Delmas. "Insultes" disait l'autre, là où on ne peut trouver au plus que le mot "surréaliste". "Sortie haineuse" ici. Absurde !


@ Ax | 08 février 2009
"La frustration sexuelle que tu recherches comme explication à tout, ne change strictement rien aux questions soulevées par le billet de Christophe Ginisty."

C'est amusant : en lisant le (détestable) billet de Christophe Ginisty (et aussi ses réponses aux commentaires de Quitterie Delmas), j'ai aussitôt pensé à Eric Besson, amoureux en secret de Ségolène Royal et ignoré voire méprisé par elle.

Par ailleurs ce (détestable) billet ressemblait assez, quelque part, à l'aboiement du chien de garde désireux de se faire bien voir de son maître.

Écrit par : antennerelais | 08 février 2009

@ antennerelais

Bon nombre d'affaires judiciaires ne sont résolues que sur dénonciation, et pour de bas motifs psychologiques.

Le juge examine si la dénonciation est fondée. Il ne s'arrête pas aux motifs de la dénonciation.

Les motifs de Ginisty le regardent. Ce qu'il faut savoir c'est s'il dit vrai ou pas.

On ne procède pas autrement quand il s'agit d'une affaire sur Bush ou Sarkozy. On cherche la vérité, au-delà de l'origine de la fuite.

La fuite a peut-être une raison mesquine, reste le fond du dossier: vrai ou pas ?

Écrit par : Ax | 08 février 2009

@ Ax,

Quelle invitation d'ami sur Facebook que je t'aurais envoyée. Tes désinformations mensongères me rappellent celles de Revelli. Des gens qui usent du net pour se cacher. Moi j'en use pour me montrer, mais à ceux que j'ai choisis.

Écrit par : Demy | 08 février 2009

"Quelle invitation d'ami sur Facebook que je t'aurais envoyée."


objet

Demian West vous a ajouté(e) comme ami(e) sur Facebook...
envoyé par facebookmail.com

"Demian vous a ajouté à ses amis sur Facebook. Nous devons confirmer que vous connaissez Demian pour que vous puissiez être amis sur Facebook.

Pour confirmer cette demande d'ajout à un groupe d'amis, cliquez sur le lien suivant :
http://www.facebook.com/n/?reqs.php

Merci,
L'équipe Facebook"



Je n'ai pas donné suite. On te lit assez ici et je ne vais jamais sur Facebook.

Écrit par : Ax | 08 février 2009

"Des gens qui usent du net pour se cacher. Moi j'en use pour me montrer"

Sauf que Demian West est un pseudo. Tu as fait une maladie quand Carlo a menacé de dire ton vrai nom.

Écrit par : Ax | 08 février 2009

Un commentaire chez Ginisty fait état d'un avis de Bayrou sur l'affaire:

" la réponse qu'a faite François ce matin:

-il a dit qu'il espérait que Quitterie reviendrait, nous l'espérons tous, tu l'a dit toi-même, elle a fait beaucoup, ne l'oublions pas, sans jeunes un parti ou un pays n'a pas d'avenir

- il a parlé du basisme qui consiste, selon lui, à ce que les jeunes revendiquent des places en disant aux anciens: "pousse-toi de là""


Bayrou ferait donc allusion à une place revendiquée par Quitterie, et non obtenue. Qui serait le motif de son départ.

Écrit par : ... | 08 février 2009

Je ne connais pas toutes les raisons de ce choix...mais je les respecte..d'autant plus que j'ai fait le même choix ( quitter le modem et mandats interne, pour ses contradictions... ).

Et ceux qui nous ont lancé des pierres, qui me disent qu'est ce le courage :

Rester et se taire et accepter toute la perversité et les hypocrisies de certains autocrates.

Ou partir la tête haute, avec beaucoup de regrets et frustrations..mais encore avec une certaine innocence et éthique intacte.

Oui elle ne dit pas tout, mais j'imagine les raisons...et les conséquences si elle les mettait sur table.

Bonne continuation.

Profites de cette nouvelle liberté.

Écrit par : Patrice CLEMENT | 08 février 2009

@ Ax,

J'ai dit moi-même mon vrai nom. Et tout artiste a une pseudo comme effet de sa création. Jean Gabin ne s'appelait pas Gabin, ni Stendhal ne s'appelait Stendhal. Et nul ne suppose qu'ils se seraient cachés n prenant un pseudo, puisqu'on les vois encore aujourd'hui. En revanche toi et politoblog on ne vous verra qu'une saison.

Tout comme ton Revelli, il n'est plus rien et on ne le voit plus.

Il faut dire que tout le monde a pu voir ses méthodes ce jour-là.

Écrit par : Demy | 08 février 2009

Bonsoir Quitterie
Tu as décidé de de ne pas te lancer dans l'aventure européenne, alors que tu avais reçu la proposition d'être tête de liste dans la région Centre. C'est ton choix et je n'ai pas à porter de jugement sur ta.
Tu restes néanmoins fidèle à François Bayrou et aux idéaux du Modem. Te connaissant, cela ne me surprend pas.
Mener une campagne électorale exige une grande force intérieure et un renoncement qui vient peut être un peu trop tôt pour toi. Je suis sûre qu'on se retrouvera sur ces valeurs qui nous ont tant rapprochées. J'attends que tu grandisses et t'embrasse très affectueusement.

Écrit par : Domitille | 08 février 2009

Bonsoir Quitterie
Tu as décidé de de ne pas te lancer dans l'aventure européenne, alors que tu avais reçu la proposition d'être tête de liste dans la région Centre. C'est ton choix et je n'ai pas à porter de jugement sur ta décision
Aujourd'hui 130 commentaires, demain tout sera oublié. C'est une leçon de modestie et le combat continuera sans toi. C'est dommage, mais il continuera et c'est cela le plus important.
Tu restes néanmoins fidèle à François Bayrou et aux idéaux du Modem. Te connaissant, cela ne me surprend pas.
Mener une campagne électorale exige une grande force intérieure et un renoncement qui vient peut être un peu trop tôt pour toi. Je suis sûre qu'on se retrouvera sur ces valeurs qui nous ont tant rapprochées. J'attends que tu grandisses et t'embrasse très affe

Écrit par : Domitille | 08 février 2009

Chère Quitterie,

Voici quelques temps, je t'ai envoyé un mail car le fait de ne plus voir d'écrits sur ton blog sur une longue période ne me semblait pas de bonne augure. Ton retour sur ce même blog a répondu de manière inattendue à mon attente.
Je trouve que tes propos méritent avant tout le respect. Nul à par toi même et les proches à qui tu auras pu te confier ne peut savoir ce que tu vis intérieurement et je ne m'avanturerai donc pas sur le terrain du jugement qui, à mon avis n'a guère de sens.
Je constate amèrement que ton engagement et ta volonté sont émoussés, ce qui, pour tous les démocrates, ne constitue pas une bonne nouvelle. A tous les niveaux, le monde politique est une machine à broyer les énergies et les bonnes volontés. J'en fait aussi le dur constat au niveau municipal.
Je comprend ton découragement et ta décision même si je les regrette. Je te souhaite de retrouver rapidement ta sérénité et ton énergie afin de les faire vivre dans un domaine où tu pourras pleinement t'épanouir.
En attendant, je te réitère ma profonde sympathie, mon respect et mes remerciements pour tout ce que tu as fait pour le MODEM. Sache que j'aurais toujours plaisir à discuter avec toi de vive voix ou sur ton blog et le fait que tu t'éloignes du MODEM ne change rien à l'affaire .

Bon courage et à bientôt

Écrit par : BERANGER Etienne | 08 février 2009

Chère Quitterie,

Voici quelques temps, je t'ai envoyé un mail car le fait de ne plus voir d'écrits sur ton blog sur une longue période ne me semblait pas de bonne augure. Ton retour sur ce même blog a répondu de manière inattendue à mon attente.
Je trouve que tes propos méritent avant tout le respect. Nul à par toi même et les proches à qui tu auras pu te confier ne peut savoir ce que tu vis intérieurement et je ne m'avanturerai donc pas sur le terrain du jugement qui, à mon avis n'a guère de sens.
Je constate amèrement que ton engagement et ta volonté sont émoussés, ce qui, pour tous les démocrates, ne constitue pas une bonne nouvelle. A tous les niveaux, le monde politique est une machine à broyer les énergies et les bonnes volontés. J'en fait aussi le dur constat au niveau municipal.
Je comprend ton découragement et ta décision même si je les regrette. Je te souhaite de retrouver rapidement ta sérénité et ton énergie afin de les faire vivre dans un domaine où tu pourras pleinement t'épanouir.
En attendant, je te réitère ma profonde sympathie, mon respect et mes remerciements pour tout ce que tu as fait pour le MODEM. Sache que j'aurais toujours plaisir à discuter avec toi de vive voix ou sur ton blog et le fait que tu t'éloignes du MODEM ne change rien à l'affaire .

Bon courage et à bientôt

Écrit par : BERANGER Etienne | 08 février 2009

Bon retour au pays des bisounours!
Vraiment afligeant!

Écrit par : Bisounours | 08 février 2009

Bonsoir Quitterie,

tout cet enorme poste pour dire que De Sarnez vous a bloqué le chemin depuis un petit moment et continue de le faire car elle voit en vous une future concurante!

Parce que je ne pense pas que vous étiez naïve au point d'avoir découvert tout ceci qu'une fois perdue dans les arcanes du Modem? Ce serai trop gros!

Vous saluez Bayrou mais il est une des incarnations d ece que vous dénoncez dans votre poste, Bayrou a fondé le modem pour nourir son ambition présidentielle, ça ne semble pas vous géner, ou est ce que je viens de vous révéler un autre truc qui va décevoir sur Bayrou là?

Bref tout ça est excessif et donc insignifiant!

Écrit par : Phife | 08 février 2009

Bonjour Quitterie !
Ton texte est très beau et je ne doute pas de ta sincérité. Inévitablement, tout le monde (moi compris !) se pose des questions sur ton retrait alors que tu étais sur le point d'être députée européenne... Je trouve ça dommage... Mais tu as raison, il existe heureusement bien d'autres formes d'engagement ! Moi-même je me sens désormais très détaché de la politique (cependant, jamais je n'avais envisagé une carrière !).
Bises et bon courage !

Écrit par : Fraise des Bois | 08 février 2009

@...
La réflexion de François Bayrou ce matin sur le "basisme" et les demandes des autres générations était troublante pour tous les adhérents et militants qui ont l'impression d'être là pour faire la claque ou distribuer des tracts et se posaient déjà des questions.
Ginisty devrait se demander s'il ne fait pas partie de la base et s'il aime qu'on lui parle ainsi. C'est une bonne raison de partir.

@Quitterie
C'est un très beau billet. je suis sûr que les deux derniers mois de silence ont dus être très longs.
Je crois que la politique c'est l'action et que l'on a le droit de s'en lasser ou de désespérer surtout si l'on a pas l'impression que la machine avance.
Quel temps, quelle énergie, quelle absence on a imposée aux siens et pour quelle reconnaissance, quel résultat?

La réaction de ceux qui ont écrit ici le prouve, ta décision est importante. Elle pose beaucoup de questions à ceux qui militent au MODEM.

Écrit par : G. de COETLOGON | 08 février 2009

@...

"............François Bayrou "essaie de piloter cette affaire", mais "quand on cherche les gens uniquement pour leur notoriété ça a évidemment un caractère populiste....."

Bayrou s’est appuyé sur un sondage réalisé auprès de 7 000 personnes (1 000 par grande région), grâce auquel le MoDem a fait tester l’audience de ces têtes d’affiche. Puis il a imposé ses choix. C'est vrai que là on est dans l'innovation politique et le respect des électeurs et de ses militants.

Écrit par : Farid L | 08 février 2009

"le MoDem a fait tester l’audience de ces têtes d’affiche"

Bayrou bientôt sur TF1 pour remplace Ferrari !

Il s'entraîne à la loi de l'audimat.

Écrit par : ... | 08 février 2009

Nous sommes nombreux à DA (désirs d'avenir) à espérer vous voir rejoindre Ségolène Royal :-)

Pardonnez cette petite digression et permettez-moi seulement de vous adresser tout mon respect.

Écrit par : Claire | 08 février 2009

Les insinuations sur de prétendues déclarations de Bayrou me font rigoler et font rigoler tous ceux qui le connaissent.

Écrit par : Hervé Torchet | 08 février 2009

Bon courage Quitterie. Je ne te connais pas plus que tout ce qui nous rassemble là. Les questions que tu poses sont en effet importantes pour n'importe qu'elle organisation et d'autant plus pour un parti politique qui a vocation à représenter et changer le monde.
Bises à toi.
J'ai fait une note sur le fond pour poursuivre la réflexion : http://www.sylvaincanet.fr/2009/02/quand-quitterie-pose-les-bonnes-questions-cest-au-modem-de-sinterroger.html
Amitiés
Et vive l'Europe !!

Écrit par : Sylvain Canet | 08 février 2009

Quitterie, dis-moi, tu fais des vagues… Je t’ai croisé (avec Virginie) souvent, de loin (République des blogs, équipe Internet de la campagne présidentielle 2007, nuit Obama) – mais je ne te connais pas en fait. Pourtant ce que tu écris résonne, fort. En fait, je suis resté en retrait de l’engagement formel au sein du Modem (ou auprès de François Bayrou, disons) pour les raisons que tu décris. (Je n’ai guère de mérite, la paresse ou un peu d’expérience.)

A la première lecture de ton (long) billet, je n’ai pas tout compris. Alors j’ai relu. Puis j’ai en ai fait une note de synthèse, histoire d’être sur que j’avais bien compris avant de réagir. (Cette note est sur mon blog, www.pierreguillery.com). J’ai cru comprendre que certains pensent que tu « lâches tout » – mais moi je ne crois pas. Au contraire. La seconde partie de ton billet est un manifeste pour l’avenir, un truc puissant construit sur des frustrations, des envies, de l’expérience. Je serais bien intéressé à participer, d’ailleurs, cette fois…

Extrait: « Les partis ne représentent rien pour moi, je n'en veux plus, seuls les gens comptent. Nous sommes tellement nombreux à la base de ces mouvements à vouloir travailler ensemble. Nous sommes les seuls à pourvoir prendre en main la transition, ce passage à une nouvelle société. (Même si nous avons besoin de certains de nos aînés, prêts à nous accompagner et à nous transmettre leurs valeurs.) Il s’agit de se donner les moyens de faire de la politique comme nous le voulons, de se donner les moyens de construire l'alternative, cette transition que seuls nous pouvons prendre en charge. Ça n'existe pas ? Très bien, inventons! »

Super, allons-y.

Écrit par : Pierre Guillery | 08 février 2009

Libre de s'engager...c'est cette liberté qui m'a séduit, lorsque j'ai découvert Quitterie et ce blog avant le 2ème tour de l'élection présidentielle en 2007.

Une jeune femme courageuse qui osait faire un autre choix que la majorité des cadres de son parti, l'UDF. Une des premières à utiliser le blog comme moyen de communication politique et d'échange des idées.

Un espoir de te voir élue au conseil national, pour insuffler un air nouveau qui ne pouvait être qu'un plus, un atout pour le MODEM.
La joie de te voir participer à tes premiers débats radiophoniques et télévisés.

Ton discours sincère Quitterie, novateur et rassembleur en dehors de tout calcul partisan, à l'image de l'initiative de "café démocrate" ouvert à tous les démocrates. Ton engagement pour faire évoluer, renouveler la pratique politique, tout cela représentait un espoir que tout n'était pas perdu pour que les citoyens se réapproprient leur destin et se réconcilient avec la politique.

Claire t'invite à rejoindre Désirs d'avenir. Je souhaite simplement que d'où que nous venions, tous ceux qui veulent construire un autre avenir que celui qu'on nous promet se rejoignent au moyen de la blogosphère et continuent à échanger, construire, proposer, avancer.

Je regrette que le MODEM n'ai pas compris ce que tu pouvais lui apporter Quitterie, mais sans doute est-tu trop « pure » pour ces calculs et ces jeux politiques d'appareils. C'est cette pureté, cette vérité que je reconnais chez toi.

Je comprend ta déception mais je compte sur toi Quitterie pour faire vivre cet espoir et rassembler les citoyens libres de s'engager pour leur avenir commun, en poursuivant l'échange et le dialogue par delà les partis.

Amicalement.

Francis.

Écrit par : Francis | 08 février 2009

Bravo pour cette belle réflexion qui sonne très juste.
Il faut savoir toujours et encore garder sa liberté tu as fait ton choix et , il me semble tout à notre honneur nous militants politique de rester libre et de ne jamais renier nos convictions.
Bises
Nathaniel Bensaid

Écrit par : Nathaniel Bensaid | 08 février 2009

Pour France Démocrate (OG), la réponse faite par Bayrou à l'affaire Quitterie Delmas ... est proche de celle de Christophe Ginisty.

"Une seule ombre au tableau : "l’affaire Quitterie Delmas". [3] Certains militants s’interrogeaient sur son absence dans les investitures ; François Bayrou en apporta la réponse. [4] "
[4] Réponse qui rejoignait celle de Christophe Ginisty sur son blog.


Une source plutôt fiable.

Écrit par : ... | 08 février 2009

Quitterie

Je te suis depuis longtemps et je connais ta valeur politique et les valeurs que tu portes. J'ai toujours pensé que nos chemins ne pouvaient que se croiser d'une façon ou d'une autre. Tu recherches le changement? Rejoins-nous à Désirs d'avenir. On fait du bottom up. Comme Obama. Avec ségolène Royal ce sont des leaders qui sont en avance sur le monde et qui incarnent le changement. Le changement des méthodes et de la pratique.

On a besoin de voir notre équipe s'étoffer avec du talent. Au côté de Najat, d'Aurélie et d'autres comme Vincent Peillon tu serais à ton aise j'en suis sûr.
Personnellement je serais heureux si tu nous rejoignais. Ca me toucherait au cœur. vraiment. Viens faire le changement avec nous.

Écrit par : asse42 | 08 février 2009

Pas le temps de lire les commentaires mais c'est un beau billet.
On a la vie devant nous ;-)

Écrit par : LCDM | 08 février 2009

http://www.francedemocrate.info/spip.php?article659

Écrit par : ... | 08 février 2009

...

Après coup, Bayrou peut dire ce qu'il veut, mais la note même de Ginisty indique bien que Quitterie avait reçu l'investiture, ce que beaucoup savaient d'ailleurs. Pour info, OG, auteur de l'article, a été candidat à Issy-les-Moules avec Ginisty. Son honnêteté n'est pas en cause, mais sa marge de manoeuvre est faible.

Écrit par : Hervé Torchet | 08 février 2009

"Quitterie avait reçu l'investiture"

Le débat ne porte pas sur l'investiture dans le Centre.

Mais sur le point de savoir si Quitterie a exigé une autre place, et a claqué la porte en ne l'ayant pas obtenue.

Sinon, je ne donne aucun crédit a priori à tel ou tel, mais ce serait quand même suicidaire, pour des mecs qui ne sont pas des inconnus, et sont encore actifs dans le mouvement, de faire dire des choses à Bayrou, qui iraient contre son jugement.

Ou bien Ginisty et OG sont complètement fous, ou bien ce qu'ils disent est ce que pense Bayrou.

Écrit par : ... | 08 février 2009

@ ...

Mais ça change tout : que Quitterie ait refusé le parachutage est tout à son honneur. Évidemment, les nains qui bavent devant la mangeoir ne peuvent pas comprendre ça, ce n'est pas à Ginisty qu'on aurait proposé une tête de liste, même Outremer, alors on comprend qu'il étouffe de jalousie et d'une médiocrité dont ses attaques suintent.

Écrit par : Hervé Torchet | 08 février 2009

"....ce qu'ils disent est ce que pense Bayrou...."

Pour moi cela ne fait pas l'ombre d'un doute, comment pourrait il en être autrement, de la part de personne qui se voit un avenir, la discipline et le respect de la hiérarchie est une religion. Chacun son truc, n'est ce pas ?

Écrit par : Farid L | 08 février 2009

OK Quiterie, je respecte bien sur votre choix mais je le regrette un peu également.

Si j'ai bien compris vous refusez un mandat par peur de décevoir vos électeurs, par peur de la compromission avec un système ou l'élu passe plus de temps à s'affronter au sein de sa famille politique qu'à faire changer la société.

Je comprend cet avis, je n'ai pas votre expérience à proximité de parlementaire mais je ne doute pas qu'il en soit effectivement ainsi.

Je regrette néanmoins l'opportunité d'avoir une élue apte à porter haut et fort une parole différente , qui soit capable d'utiliser son mandat comme caisse de résonance auprès des médias.

Vous souhaitez encore faire évoluer les choses (changer le monde ?), maintenant que vous avez refusé ce chemin, comment comptez vous relevez ce défi ?

Désirs d'avenir semble vous courtiser, personnellement je fais moins confiance (peut être à tort) à l'honnêteté intellectuelle et à l'ouverture d'esprit de Ségolène plutôt que François. Et ne retrouverez vous pas les mêmes difficultés que celle rencontrés au Modem ?

Alors quels sont vois idées pour continuer à essayer d'améliorer ce monde ? Nouveau parti, association, syndicat....

Créateur de startup, cadre dirigeant en entreprise, n'hésitez pas à me compter parmi les "prompt renfort" au moins dans un premier temps pour challenger vos idées et votre personnalité.

"Les plus épouvantés reprenaient de courage ! " pas mal comme slogan non ?

Amicalement

e-boo@e-boo.fr

PS
"Nous partîmes cinq cents ; mais par un prompt renfort
Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port,
Tant, à nous voir marcher avec un tel visage,
Les plus épouvantés reprenaient de courage ! "

Écrit par : e-boo | 08 février 2009

@ asse42

Je suis allé voir ta page perso sur Le Post.

ça pue la secte !

Que des titres à la gloire de Ségolène Royal !

Ségolène Royal martyrisée, Ségolène Royal brûlée, Ségolène Royal sauveur de la France, Qui s'acharne sur Ségolène ?, Merci Ségolène...


C'est un fan club ? Tu as raté ta période ado fan de Madonna, tu compenses ?

Putain votre vision de la politique est vraiment puante, avec cette idolâtrie autour d'une personne.

Les phénomènes d'hystérie idolâtre autour de Ségolène ou Quitterie, présentées comme des oies blanches contre la pourriture du monde, sont du même accabit et l'horreur politique absolue.
La démocratie n'a pas besoin de sectes puériles.

Écrit par : ... | 08 février 2009

Moi, vous, nous.

C'est avec tristesse que je viens de lire votre billet. Parce qu'il sonne comme une résignation. Pas la fin du combat, certes. Mais le constat que le système ne peut être réformé, changé, transformé, ré-inventé... Et pourtant... En prenant vos distances avec le MoDem vous ne vous échappez pas du système. Nous sommes tous dedans.

Il n'y a pas deux mondes : celui des gentils réformateurs et celui des méchants carriéristes avides de pouvoir. Il y a notre Démocratie et notre République. Et des citoyens. Des femmes et des hommes. Avec leurs qualités, leurs défauts, leurs chimères, leurs rêves, leurs ambitions, etc.

Vous avez peur de vous perdre, dites-vous. Croyez-vous que le système vous changera ? En refusant ce mandat, vous refusez une chance de prouver votre talent, vos idées, d'accéder au pouvoir de changer les choses. Comme vous le voyez, je crois quant à moi au changement du système en place. A LA transition. Et c'est vous qui m'avez conduit à y croire à travers votre blog que j'ai découvert juste avant la dernière présidentielle.

"Ils vont plus vite. Avec leurs armes, ils ont déjà gagné." A défaut d'aller vite, vous avez su viser. Vous avez pris le temps de faire ce blog, de partager, d'informer, de découvrir les commentaires/opinions des internautes.

Vous n'êtes pas seule, Quitterie. Ces commentaires en sont la preuve. Vous ne le serez pas de si tôt.

Un parti n'est-il pas le lieu, l'agora ou le forum où les citoyens partageant des valeurs communes, débattent, partagent, changent et échangent leurs idées, construisent, créent, innovent ? Mais comme la plèbe avait ses tribuns, notre République doit avoir les représentants du Peuple pour réellement exister.

Nous avons besoin de personnes qui croient en leurs valeurs et en leurs idéaux, qui les portent et réalisent notre volonté, mettent en place nos idées pour créer NOTRE société ! Car alors à ce moment-là, je pourrais dire, sans me mentir, l'Etat c'est moi. Et c'est par ma voix et celle de l'élu pour lequel j'aurais voté ou qui aura été désigné par le Peuple que nous dirigerons notre vie commune.

Nous avons besoin de vous.

Evidemment, quelques fois vous devrez mentir. Et alors ? Ne mentez-vous jamais à vos enfants ? Comme le médecin tient la main du mourant en lui assurant que tout ira bien, le politique doit aussi savoir conjuguer avec les conditions externes, moduler ses décisions qui pourtant le Peuple aurait désiré plus fortes ou allant plus loin.

Ce n'est pas un crime. Ce n'est pas nous trahir. Tant que vous respecterez vos idéaux, tout ira bien.

Bien entendu pour changer le système, il faut jouer son jeu. Appartenir à un parti, faire campagne, gagner des élections et enfin changer le système. C'est une partie d'échec. Ni plus ni moins.

Mais malheuresement, si vous quittez le MoDem, vous quittez le cadre, soit. Mais vous venez nous rejoindre sur la tapisserie. Vous ne sortez pas de la pièce où nous vivons tous.

Vous comprendrez que ce que vous faites, je le considère comme une erreur. L'alternative nous la connaissons tous, du moins en partie : le non-cumul des mandats, une économie intégrant (enfin !) les pays en voie de développement, etc. La crise nous a envoyé au crépuscule du système planétaire actuel. Pour faire émerger le nouveau, nous aurons besoin de gens, de décideurs qui nous consultent, d'élus qui nous écoutent et nous considèrent, de gens qui nous ressemblent. J'espère que vous serez-là au rendez-vous.

Je conclus en vous disant que l'engagement de votre vie, vous l'avez de toute manière déjà pris sous la forme de deux jolies petites têtes blondes. Si vous êtes capable (et vous l'avez senti) d'élever des enfants avec tout ce que cela comporte pour les faire devenir des Hommes, humains, réfléchis et responsables, considérant leur prochain non comme un moyen mais comme une fin, c'est-à-dire qu'ils comprennent que leur existance sera à travers et avec les autres alors, vous avez déjà fait l'acte le plus prétentieux qu'un être humain puisse réaliser.

Vous ne changerez pas. Vous avez vos gardes-fous à vous.

Je vous souhaite bon courage et bonne chance. Quoique vous fassiez, vous avez d'acquis, mon estime et mon respect.

Vous êtes, nous sommes le changement.

Toi, vous, nous.

Mais Moi, je considère que nous avons besoin d'un porte-voix. Au mieux d'un fer de lance pour faire exploser le ballon de baudruche qui tend à imploser.

Foncez. C'est le meilleur conseil que je puisse vous donner.

A très bientôt, quelque part sur terre ou sur le web.

Edouard FORTIER - forted_77@hotmail.com

PS : Vivre, c'est choisir. Mourir, c'est ne plus avoir le choix,
Vivre, c'es penser. Mourir, c'est être penser,
Vivre, c'est aimer. Mourir, c'est continuer à être aimer,
Vivre, c'est se donner et Mourir être accueilli...

Écrit par : Edouard FORTIER | 08 février 2009

Je rêve de rencontrer "europium" !

Écrit par : ... | 09 février 2009

Chère Quitterie,

C'est avec tristesse et déception que j'ai appris ta décision, puis lu ton billet touchant et sincère qui dit tout ton désarroi. Ta grande sensibilité a fait ta force, peut-être a-t-elle cette fois fait ta faiblesse.
Cela faisait longtemps que nous devions prendre le temps de partager un café, discuter de nos engagements. J'ai longtemps pensé que le tien était inamovible, dur et résistant comme l'acier. Tu as été un exemple. Une source d'espoir. Pour moi et pour beaucoup d'entre nous. Tu incarnais mieux que quiconque cette offre nouvelle, un souffle nouveau, cette idée que la politique peut être noble et libre. Les valeurs fondatrices du MoDem.

Et puis ta décision de renoncer.
Comment te reprocher de succomber à la peur ? Peur de décevoir. Peur de te perdre. Peur d'être broyée par ce système que tu as tant dénoncé.

Et pourtant, je ne peux m'empêcher d'être un peu en colère. Car au-delà de tes doutes et de tes peurs, les enjeux étaient grands. Tu sais mieux que quiconque que la politique dans son sens le plus noble est une vocation, un sacerdoce. Un don de soi, un sacrifice peut-être. Tu as sous-estimé le symbole et la force que tu aurais été pour nous, pour notre engagement. Pour tous ceux qui nous rejoindront. Et en politique, les symboles, ça compte, Quitterie !

Bien sûr, la pratique de la politique donne parfois la nausée, décourage même les plus valeureux, mais c'est la loi même de la vie humaine. Dans quelque société que nous vivions, il y aura immanquablement des tensions, des conflits, des calculs, du cynisme. Mais aussi de la générosité. De l'espoir de changer les choses et c'est finalement le plus beau des combats. Quel sens auraient-ils s'ils étaient gagnés d'avance ?
L'Amérique aurait-elle eu si besoin d'élire Barack Obama si elle était déjà tolérante, fraternelle et juste ?
Aurait-il d’ailleurs été élu si Rosa Park avait renoncé à s'asseoir dans ce bus par conscience de n'être qu'une goutte d'eau dans un océan d’intolérance 60 ans plus tôt ?

Nous avions besoin de toi, de tous ceux qui ont ta force de conviction, ta générosité, car nous n'acceptons pas le chemin sur lequel Nicolas Sarkozy nous emmène.
Nous avons besoin de gagner des élections car c'est le seul moyen de faire entendre haut et fort notre voix.
Nous avons besoin de François Bayrou car c'est le seul à pouvoir changer les choses en 2012 et changer enfin ces moeurs politiques que tu as tellement dénoncé.
Nous avions besoin d’avancer ensemble, malgré nos doutes et nos peurs. Avancer, même à contre-courant, mais avancer. Assumer les responsabilités qui se présentent à nous.

Car il ne s'agit pas ici de toi, de moi, des militants ou même des élus. Il s'agit des femmes et des hommes qui souffrent, qui sont laissés sur le bord du chemin, qui sont victimes d'injustices, qui ont besoin de croire qu’une meilleure société est possible, et que l'on n'a pas le droit d'abandonner. En pleine crise d’une ampleur rarement atteinte, c’est de notre devoir d’agir. Chacun à notre niveau, mais agir.
Démocratie directe, indirecte, représentative, participative, Vème, VIème République, que sais-je encore, on peut débattre de tout à l’infini, mais l'essentiel est bien ailleurs.

Et cet essentiel, c'est la volonté de changer le monde réel dans lequel nous vivons, c'est le sens de notre engagement.
Reçois toute mon affection,
Eric

Écrit par : Eric Bertin | 09 février 2009

(Reprise de mes postes sur Facebook, c'est sans doute plus leur place ici)

"Et... je n'ai pas candidaté. Pour mille et une raisons que je ne développerai pas ici.

Une seule compte ... Lire la suiteà mes yeux : je ne veux pas passer de l'autre côté. Pourquoi une jeune femme, passionnée de l'action citoyenne et politique refuse-t'elle d'être élue, d'exercer un mandat, des responsabilités ?

Parce qu'elle a peur. Oui. De se perdre. De perdre l'essence même de son engagement. J'ai vu tellement d'élus changer, se perdre."

Quel dommage d'avoir cédé au côté obscure (Référence à Star Wars pour les non geek). La peur est souvent mauvaise conseillère.

Je ne te connais pas, mais tu ne donne pas l'impression d'être de celles et ceux dont l'engagement est volatile.

D'ailleurs, volatile il ne l'est clairement pas, puisque, tu le dis toi même, tu souhaite que le Modem fasse un excellent score car tu connais son attachement sincère à l'Europe.

Tu dis que tu ne peux plus longtemps être séparée par des querelles d'étiquettes des forces libres d'autres sphères. C''est justement ce qui, de tous les parti, m'a poussé à rejoindre le MoDem; un parti qui ouvertement affirme sa capacité à dialoguer avec tous, car nul ne saurait détenir la Vérité Immuable. Mais c'est une révolution qui dérange dans un milieu ou il est de bon ton de conspuer les propos de l'autre parce qu'il est du bord opposé sans tenir compte de leur contenu.

Tu souhaite garder ta liberté de ton et d'action. C'est tout à ton honneur. Pour ma part, j'ose encore espérer que nos élu le peuvent encore, et que c'est par lâcheté ou par habitude qu'ils sont si peu à le faire. Je continuerais de les pousser à prendre leur responsabilité en affirmant haut et fort leurs convictions. Ce n'est que comme cela qu'ils seront utiles

Les places fortes tombes d'autant mieux que les assiégeant reçoivent une aide de l'intérieur. Puissent les élus du MoDem êtres les alliés des forces vives extérieures à la politique que tu souhaite rejoindre. Ensemble les bonnes volontés contribueront à changer un système qui ne tourne pas rond.

A lire ton article "entre les lignes", j'ai l'impression que ce n'est pas la peur qui t'a fait renoncer, mais bien au contraire l'envie d'autre chose, l’envie de tester d'autres voies pour mener le combat.

Je connais très bien ce sentiment, moi qui en l'espace de quelques mois me lançait en politique au côtés du MoDem, créait une entreprise pour démultiplier ma capacité d'action en matière d’énergie renouvelable, et en soutenait une autre parce qu'il estimait qu'il le devait (La France manque de Business Angel).

Certains chemins, comme ceux que j'ai choisi, peuvent être suivi de concert. D'autres réclament une exclusivité que visiblement tu n'es pas prête à leur accorder.

Encore une fois, c'est tout à ton honneur.

Je te souhaite d'aller loin sur les chemin que tu défrichera dans la jungle des possibles.

Amicalement,

Joël GREA

Écrit par : Joel GREA | 09 février 2009

Réduire l'essentiel des problèmes de la République à une question générationnelle me parait bien peu réaliste.

Écrit par : pas perdus | 09 février 2009

Quitterie,
D'abord Merci de ton courage à toute épreuve.
J'ai confiance en toi et je suis certains que nous allons changer le monde (Le journal! et surtout la planéte Terre).
Continuons de dire la vérité sur le vol de nos libertés fondamental.

Tous les hommes naissent libre et égaux mais meurent esclave et inégaux.

En France par mois les salaires vont de 1000 à 80000 euros par mois.
Qui peut me dire comment on peut travailler 80 fois mieux qu'un autre être humain !!!
http://www.inegalites.fr/spip.php?article993
Source : "Top Incomes in France : booming inequalities" Camille Landais - Ecole d'Economie de Paris - juin 2008

Soutenons Quitterie Delmas et changeons vite le Monde.

Écrit par : julien94 | 09 février 2009

Bonjour Quitterie,

Je comprends que tu souhaites prendre un peu de distance pour reprendre souffle. On sacrifie tellement de choses quand on fait de la politique.

Mais je regrette que tu n'ais pas pris la peine de l'expliquer en priorité à ceux qui t'ont soutenue. Et quand je vois tous ces gens qui parlent de toi sans te connaître (ou après t'avoir tellement critiquée) et qui essayent maintenant de récupérer tes amis, cela me fait mal au coeur.

Cela me confirme dans l'idée que, heureusement, la blogosphère n'est pas la vraie vie.

Bon vent à toi ; en espérant que nous nous retrouverons.

Bien amicalement.

Écrit par : republica | 09 février 2009

@ TOUTES, TOUS, DU MODEM

La véritable raison du retrait de Quitterie Delmas est explicitée dans un commentaire plus haut, signé "seb":


"Ah ben voilà !
C'est pas trop tôt ;-)

Quitterie : respect et chapeau bas

Bienvenue chez les freewomen !

arf ;-)
bises

Ecrit par : seb | 08 février 2009"


Quitterie Delmas est sous influence d'un groupuscule d'extrême-gauche nommé LES FREEWOMEN dont le chef et fondateur est FRANCOIS COLLET autrement appelé sur les blogues "LIEUTENANT FRANCESCO CASABALDI" et "Aureliano Buendia".

Ce chef n'est autre que le patron de Quitterie Delmas dans l'agence de pub HEAVEN.

Ce groupe d'extrême-gauche proche du contestataire José Bové et des mouvements antimondialistes condamne la voie parlementaire et prône une action révolutionnaire: changer de banque et s'attaquer à toutes les bases de la société capitaliste pour la faire tomber.

Ce groupe a convaincu Quitterie Delmas de renoncer à son grand idéal d'entrer au Parlement pour mener en lieu et place une lutte révolutionnaire non parlementaire:

influence d'opinion sur le mode du lobbying social, au sein de l'agence de pub HEAVEN BRANCHE DEVELOPPEMENT DURABLE, dont François Collet a confié les rênes à Quitterie Delmas.

Ne cherchez pas ailleurs l'incompréhensible, l'écartement de notre mouvement, le renoncement au projet parlementaire qui était si fortement ancré chez Quitterie Delmas et avait motivé tous ses combats chez nous.

Pour plus de compréhension, lire le blog du fondateur de ce mouvement, patron et ami de Quitterie Delmas:

Lafinducapitalisme . net

Toutes les déclarations de Quitterie Delmas deviennent compréhensibles décryptées selon la grille de lecture politique de ce groupuscule.

Écrit par : 133 bis | 09 février 2009

Quitterie,

que vous vous reniez, vous et vos convictions, à la limite celà vous regarde; les explications fournies dans ces commentaires (vous semblez être sous influence)font froid dans le dos. Je crois que vous êtes tout simplement perdue. Il n'est pas trop tard pour se reprendre, ce n'est point un problème.

Mais que vous participiez ainsi au discrédit du Mouvement Démocrate, de surcroit juste avant la campagne pour les Européennes, ça c'est impardonnable.

Je n'ose penser que vous le fassiez sur commande...

Écrit par : CL | 09 février 2009

Quitterie : une femme sous influence, et quand elle a les c... pout faire ce qu'aucun politique ne saurait faire tellement ils ont la trouille de se retrouver en petite culotte.

Tout ça me rappelle à mon échelle le dénigrement que j'ai subi sur l'ex Agoravox quand je n'ai pas accepté de céder mon âme. Et que tous ceux qui citaient mon nom dans leurs articles pour se faire mousser ont fini par me vomir pour plaire à leur chef impuissant.

Écrit par : Demy | 09 février 2009

@ 133 bis

Changer de banque est un acte révolutionnaire ? Arf, c'est la révolution partout, alors, tant qu'il reste des banques. Le MoDem a délibérément investi des candidats altermondialistes aux législatives de 2007, quand ça l'arrangeait, et Quitterie n'a jamais caché quelles étaient ses amitiés, qui ont beaucoup contribué au succès de la campagne de Bayrou. C'est encore une tentative puérile de discréditer Quitterie.

@ CL

Quitterie ne renie pas ses convictions, au contraire. Elle a toujours voulu changer la politiques et les partis politiques, elle change de moyens, pas de fin. Inutile, là encore, de vouloir jeter le discrédit sur Quitterie.

Écrit par : Hervé Torchet | 09 février 2009

N'était-il pas plus simple d'avouer "j'ai un peu la flemme ces temps ci" ? :-)

Écrit par : Blogueur Influent | 09 février 2009

@ TOUTES, TOUS

La véritable raison du retrait de Quitterie Delmas est explicitée dans un commentaire plus haut, signé "seb":


"Ah ben voilà !
C'est pas trop tôt ;-)

Quitterie : respect et chapeau bas

Bienvenue chez les freewomen !

arf ;-)
bises

Ecrit par : seb | 08 février 2009"


Quitterie Delmas est sous influence d'un groupuscule d'extrême-gauche, nommé LES FREEWOMEN, dont le fondateur est FRANCOIS COLLET autrement appelé sur les blogs "LIEUTENANT FRANCESCO CASABALDI" et "Aureliano Buendia".

Il n'est autre que le patron de Quitterie Delmas dans l'agence de pub HEAVEN.

Ce groupe d'extrême-gauche proche de José Bové et des mouvements altermondialistes condamne la voie parlementaire et prône une action révolutionnaire: changer de banque et s'attaquer à toutes les bases de la société capitaliste pour la faire tomber.

Ce groupe a convaincu Quitterie Delmas de renoncer à son grand projet d'entrer au Parlement pour mener une lutte révolutionnaire non parlementaire: influence d'opinion sur le mode du lobbying, au sein de l'agence de pub HEAVEN BRANCHE DEVELOPPEMENT DURABLE.

Ne cherchez pas ailleurs l'incompréhensible, l'écartement de notre mouvement, le renoncement au projet parlementaire qui était si fort ancré chez Quitterie Delmas et avait motivé tous ses combats chez nous.

Pour plus de compréhension, lire le blog du fondateur de ce mouvement, patron et ami de Quitterie Delmas:

http://www.lafinducapitalisme.net

Toutes les déclarations de Quitterie Delmas deviennent compréhensibles, décryptées selon la grille de lecture politique de ce groupuscule.

Écrit par : EUREKA | 09 février 2009

Quitterie,

Tu écris dans ton billet:

"Et... je n'ai pas candidaté. Pour mille et une raisons que je ne développerai pas ici."

Quelles sont ces mille et une raisons?
Le processus de sélection au MoDem ne serait-il pas aussi démocratique que cela (à l'image du vote électronique de la semaine dernière...)?

Dis nous, nous avons besoin de savoir!
C'est un devoir démocratique.

Merci d'avance de ton aide puisque tu as retrouvé ta liberté de parole...

Joe

Écrit par : Joe CLAIR | 09 février 2009

Quitterie, cela fait plaisir de te lire de nouveau, et quelle lecture ! Merci pour ta sincérité.

Cela fait réfléchir et je pense que bcp se retrouvent dans ce que tu dis.

Mais, F Bayrou n'a t il pas crée le MoDem précisément parce qu'il ne voulait pas changer la règle du jeu, mais changer de jeu ?
précisément car son expérience l'a conduit à la conclusion qu'il ne pouvait changer le système de l'intérieur ?
C'est ce qu'il redit dans l'émission d'hier http://programmes.france3.fr/comme-un-vendredi/

Ayant lu ta note juste après avoir visionné cette émission, je trouve que vous dites la même chose d'une certaine manière.

Mais sans doute, je me trompe.

En tout cas, le MoDem sans Quitterie ne sera plus vraiment le MoDem....

Écrit par : Céline | 09 février 2009

Par association d'idées je pense à cet article de Francis Pisani qui parle d'une chose devenue taboue : le progrès ( http://pisani.blog.lemonde.fr/2009/02/08/j’ai-des-doutes-sur-mes-doutes/ ) .

Pour le reste, la politique, c'est le compromis, c'est souvent la fin qui justifie les moyens (et parfois on perd les fins de vue), c'est un état d'esprit particulier. Il en faut. Mais il ne faut pas que ça.

Écrit par : Jean-no | 09 février 2009

"Francis Pisani qui parle d'une chose devenue taboue : le progrès"

Excellent article !

"L’état d’esprit est différent. Au lieu de voir ce qui rend une idée difficile à réaliser ils imaginent ce qu’il faut faire pour la rendre réalisable."

Écrit par : ... | 09 février 2009

@ 133 bis

Ce n'est pas un secret en effet. J'en parlais plus haut. Je crois que c'est plus plausible qu'une volonté d'entrer à DA.

Ginisty n'a rien compris parce qu'il raisonne en politicien qui cherche forcément un parti politique pour Quitterie. Il n'a pas suivi son évolution "freemen".

---

Il y en a un qui a tout compris, mais alors vraiment tout, de travers:

un mec du Nouveau Centre qui a fait le choix opposé de Quitterie, mais est persuadé d'agir comme elle, son texte est très comique:

http://damienabad.hautetfort.com/archive/2009/02/08/solidarites-jeunes-soutien-a-quitterie-delmas.html

Écrit par : ... | 09 février 2009

ancien militant socialiste (rentré pour rocard sorti à cause de ségo) je comprends ton coup de gueule, mais force est de constater que la constitution et les modes de scrutins en france obligent à un bipartisme et que avant de pouvoir influer sur la société, il faut avoir le pouvoir dans un des grands partis.
Tous les autres moyens ne peuvent au plus que mettre le bordel (si on a un bon levier) et le plus souvent que brasser du vent.
bon vent !

Écrit par : jean-louis valentin | 09 février 2009

Quitterie,
je ne vous connais pas, mais nous sommes nombreux en Savoie à être très proche, sans en avoir été au courant, de votre démarche. (78% à 90% des adhérents non impliqués dans les élections internes depuis 4 mois + noyau décisionnel réel du modem Savoie 1 ou 2 personnes toujours les mêmes depuis +10 ans)

Nous avons décidés dans un premier temps de prendre énormément de distance vis à vis des pratiques, des personnes et de la ligne politique du mouvement dans notre département qui est aux antipodes de construire une dynamique cohérente, consistante ayant comme objectif
l'indépendance et de nouvelles pratiques politiques.

Nous avons constitué autour d'une Lettre numérique le P'tit Démocrate de Chambéry, (N°2 lu par 2500-3500) une volonté de penser et d'agir au plus près des citoyens et des populations dans une vision associative de politique locale et territoriale.
Nous revendiquons comme arme “ le courage de la vérité“, au local, là où cela fait le plus mal pour tous les tartuffes.
Bon courage à vous
Olivier BERARDI
Président de Chambéry Démocrate et Citoyenne
leptitdemocrate@orange.fr

Écrit par : Olivier BERARDI | 09 février 2009

Quitterie,
je ne vous connais pas, mais nous sommes nombreux en Savoie à être très proche, sans en avoir été au courant, de votre démarche. (78% à 90% des adhérents non impliqués dans les élections internes depuis 4 mois + noyau décisionnel réel du modem Savoie 1 ou 2 personnes toujours les mêmes depuis +10 ans)

Nous avons décidés dans un premier temps de prendre énormément de distance vis à vis des pratiques, des personnes et de la ligne politique du mouvement dans notre département qui est aux antipodes de construire une dynamique cohérente, consistante ayant comme objectif
l'indépendance et de nouvelles pratiques politiques.

Nous avons constitué autour d'une Lettre numérique le P'tit Démocrate de Chambéry, (N°2 lu par 2500-3500) une volonté de penser et d'agir au plus près des citoyens et des populations dans une vision associative de politique locale et territoriale.
Nous revendiquons comme arme “ le courage de la vérité“, au local, là où cela fait le plus mal pour tous les tartuffes.
Bon courage à vous
Olivier BERARDI
Président de Chambéry Démocrate et Citoyenne
leptitdemocrate@orange.fr

Écrit par : Olivier BERARDI | 09 février 2009

Total respect.

Écrit par : Jef | 09 février 2009

Que de lâcheté dans cette note. J'en suis effondré.

Écrit par : Rangueil | 09 février 2009

Bravo, pour avoir le courage d'écrire ce que vous écrivez. Je suis d'accord sur un point: c'est difficile de changer le système de l'intérieur. Mais, la démocratie, c'est le peuple. Et bien que notre démocratie soit bien malade, moi, je ne désespère pas que le peuple sera mieux entendu. Je ne désespère pas de la politique, ni du Modem. Au contraire. Et c'est bien dommage que vous ayez décidé de rendre les armes pour des raisons, qui pour moi, sont de mauvaises raisons.

Écrit par : nemesis | 09 février 2009

Bien entendu, l'anonymat auquel vous recourez est un acte de courage...

Qu'est-ce qui est le plus courageux : accepter de devenir eurodéputée ou suivre ses convictions ?

Écrit par : Hervé Torchet | 09 février 2009

@Quitterie

J’ai pris quelques jours avant de poster ce message, cette annonce a été pour moi une grande surprise, une mauvaise surprise pour tous dire!

Je laisse les rumeurs de départ vers DA et autre, à ceux qui aime tant ce genre de ragots de bas étages.

Nous n’avons eu qu’une soirée débat pour se connaître, mais pour ma part je n’oublierais pas ce jour ou tu est venu nous rendre visite dans notre petite ville de Cachan l’an passé, à un moment ou notre section vacillait après ses élections municipales si difficile pour nous qui n’étions tout simplement pas près pour ce dur combat. Ce soir la, les 30 militants présents ont pus apprécier une femme de conviction, pleine d’entrain et d’énergie, sachant tirer un bilan honnête et claire de ses élections. Tu avais su trouver les mots juste pour redonner à notre équipe l’envie de continuer à défendre nos convictions.

Alors apprendre que tu ais refusé d’être parachuté en région centre ne me surprend pas le moins du monde, c’est tout à ton honneur et c’est une décision que je peux comprendre, tu as ta famille, ton travail, ta vie …

Ce qui me laisse songeur, c’est ton retrait de notre mouvement.
N’étant pas parisien, je ne sais que de l’extérieur ce qui c’est passé depuis un an, notamment lors des élections internes. Je n’ignore pas les attaques interne que tu as du subir (c’est sans doute celles la qui t’on fais le plus mal), cette relation pas simple avec Marielle.

Mais quand même, je ne peux imaginer que tu puisses renoncer à prendre ta part du travail qui nous attend pour emmener François à la présidence. Je ne peux imaginer que tu puisse renoncer à nous représenter nous, cette nouvelle génération engager dans Modem, Notre Mouvement ! Ton Mouvement !

J’espère de tout cœur que d’ici quelques mois tu sauras retrouver l’envie de battre à nos cotés, pour ce projet juste qui est le notre. Tu représentes l’avenir de notre mouvement et quoi qu’il arrive, tu peux compter sur moi !

Amicalement

Luc

Écrit par : Luc | 09 février 2009

Ridicule et bon débarat beaucoup de parole et peut d'action !! rien d'autre !

Écrit par : Jean | 09 février 2009

Quitterie,

Je viens de faire votre connaissance en faisant ma petite revue de presse sur la publication des listes...et je suis perplexe... je ne suis pas adhérente au Modem mais peux imaginer ce qu'est la vie d'un parti politique, fusse celle d'un nouveau parti qui prétendrait incarner le changement...je fais en revanche partie de votre génération et de ceux et celles qui sont depuis longtemps attentifs aux questions européennes et qui ont vu, avec la même perplexité, d'autres représentants, certes de la vieille génération, passer l'éponge (je pense par exemple à Olivier Duhammel et Jean-Louis Bourlanges qui, quoi que vous pensiez de ces dynosaures, vus de loin par des non partisans, avaient un réel engagement européen).

Si les personnes comme vous, qui sont a priori les mieux placées pour incarner le changement, renoncent finalement au combat, qui portera le fer? J'entend bien votre peur de vous perdre et votre scepticisme sur la possibilité de changer le système de l'intérieur mais quelle alternative?

Bon, je me console en me disant que je ne faisais pas partie de vos électeurs potentiels puisque je vote à Paris;)

Écrit par : Olivia | 09 février 2009

Et si c'était plutôt une bonne nouvelle pour le Modem?

Mlle Delmas, au vu de vos dernières interventions sur les plateaux de télé et sur les ondes radio, je suis ravi de votre départ du parti de François Bayrou. En vous écoutant, j'avais le sentiment d'entendre une enfant qui avait appris par coeur son texte et qui le récitait sans donner l'impression de le maîtriser et parfois de le comprendre.

Musclez votre discours, cessez de nous vendre de l'eau tiède, adoptez des positions franches, faites preuve d'imagination et d'audace.

Quelle prétention de votre part lorsque vous vous targuez d'incarner la nouvelle génération d'hommes et de femmes politiques! Les gens de 18 à 35 ans méritent mieux que ce gloubi boulga dialectique et insipide que vous exposez et défendez (mal) dans les médias.

Changez de filière.

Écrit par : guillaume | 09 février 2009

Yes Quitterie !

affaire à suivre c'est pas la fin c'est à peine la fin du début alors !

très joli d'offrir des citations comme ça alors voici un cadeau : On ne renonce pas à sauver le navire dans la tempête parce qu'on ne saurait empêcher le vent de souffler. Thomas More dans l'Utopie, un passage justement sur... l'engagement.

bon donc faut continuer, regarde Pasteur, il y croyait pas quand il a inventé la rage. Et pourtant maintenant la rage ça marche !

a toute !
Bises
Julien

Écrit par : Julien Bouya | 09 février 2009

@Guillaume : Vous dites "Les gens de 18 à 35 ans méritent mieux que ce gloubi boulga dialectique et insipide (...)"

Or il me semble que l'emploi pertinent du mot gloubiboulga démontre que vous avez plus de 35 ans, vraisemblablement 40, ce qui vous disqualifie quand à décider ce que méritent ou ne méritent pas les "jeunes". Espèce de vieux.

Écrit par : Blogueur Influent | 09 février 2009

Quitterie, je trouve votre décision courageuse, et je la comprends d'autant mieux que pour des raisons finalement très proches c'est maintenant la 3ème année que je n'ai pas renouvelé mon adhésion à l'UMP.

Juste une subtilité : je ne crois pas que le problème soit exactement celui des jeunes contre les vieux, en tout cas pas au sens de l'âge. J'ai connu des "jeunes UMP" qui avaient 50 ans et voulaient changer les choses, et des élus de 35 ans qui étaient de vrais clones de Chirac (et qui, changement de direction du vent oblige, sont désormais des clones de Sarkozy - en beaucoup moins dynamiques toutefois).

Bien à vous.

Écrit par : Jean Lançon | 09 février 2009

Bonjour,
En lisant votre post et en ayant lu "la femme debout", je ne peux m'empêcher de penser que vous avez des points communs avec Royal.

Je ne suis pas une spécialiste de la politique, j'écoute, je lis, je regarde et j'utilise mon droit de vote.
J'espère que ce que je dis là ne vous portera pas préjudice.
Bon courage et bonne route.

Écrit par : vladana | 09 février 2009

Sur la forme, je salue ta dignité. Partir sans baver devient rare. Donc précieux.

Sur le fond, je partage ton constat. Tu lui donnes une réponse qui t’est propre et je n’ai rien à ajouter.

Je te souhaite sincèrement de trouver la voie qui te corresponde, celle qui te permettra de donner le meilleur de toute ta personne. Je nous le souhaite à tous. Le monde est rempli de gens aigris d’avoir rogné leur idéal.

Sois toujours fidèle à tes convictions profondes. Ne te laisse jamais détruire par ceux qui croient te posséder.

Écrit par : Yannou | 09 février 2009

@ Mon coeur balance...

Entre le bucher de Rouen et le rocher de Saint-Hélène mieux vaut se taire.

On dirait une fable politique avec des animaux qui n'ont pas conscience de la comédie qu'ils donneraient.Le singe;le chien, le chat ,l'âne,le renard s'ébattent avec une espèce d'innocence qui confond et comme s'ils ne se voyaient pas eux-mêmes...
Sauf le Lion car il sait qu'il est le Lion...

Pierre

Écrit par : ulm pierre | 09 février 2009

La grille générationelle n'a jamais ouvert de champs politique cohérent.
Opposer la pureté d'un nous soudé par l'âge au cynisme de tous les autres n'a en revanche souvent servi qu'à maquiller les dépits des ambitions égocentriques qui rhabillent de jeunisme sentimental les vieilles ritournelles populistes.
Ce texte est probablement sincère. Il est assurément gloubiboulbesque.

Écrit par : Pierre75 | 09 février 2009

@ Pierre75

Je vous invite à lire l'article d'André Gunthert :

http://www.arhv.lhivic.org/index.php/2009/02/08/936-je-ne-veux-pas-du-grand-soir

Écrit par : Hervé Torchet | 09 février 2009

Ginisty maintient sa version:

http://www.ginisty.com/weblog/2009/02/brefs-retours-sur-le-non-%C3%A9v%C3%A9nement-du-weekend-.html

Écrit par : ... | 09 février 2009

Bonjour Quitterie,
J'ai lu votre message avec attention. Je ne vous connais qu'au travers des blogs consacrés au Mouvement Démocrate et vous me semblez quelqu'un d'équilibré.

Vous avez eu l'honneteré et la raison de refuser la proposition de François Bayrou pour les Européennes parce que vous pensez que vous serez plus utile ailleurs (c'est ce que j'ai compris).

Quelqu'un hier au Conseil National s'est étonné auprès de F.B. de votre absence. Ce dernier eu une réponse très gentille à votre égard qui s'est conclue par "Je suis persuadé que Quitterie saura nous rejoindre le moment venu".
Il a par ailleurs indiqué que vous vous en expliquiez longuement sur votre blog et c'est pourquoi je suis ici.

Je suis vraiment désolée de voir à quel point les jeunes en général (cf les commentaires) pensent que "les vieux" ne veulent pas leur céder leur place. Vous l'aurez compris je fais partie de ces "vieux", modestement en tant que simple adhérente et militante.

Ce n'est pas dans la culture de notre mouvement de jauger les uns par rapport aux autres c'est celle de l'UMPS. Les anciens sont porteurs de la mémoire de notre démocratie (du moins ce qu'il en reste) et vous, vous avez le devoir de prendre la suite avec toute l'énergie de votre enthousiasme. Je sais c'est plus simple à dire qu'à faire mais il est indispensable que nous ayons des hommes comme F.B., Jean Lassale et des femmes qui puissent tracer le sillon où la semence pourra prendre racine.

Nous devons porter fièrement nos convictions et les faire partager, dans ce monde qui se délite de plus en plus et qui, si nous n'y prenons garde va à la catastrophe si ce n'est pas déjà trop tard.

Les attaques verbales envers F.B. et le MoDem de certaines personnes proches du président ces dernières 24 h., et la "promotion" par les mêmes du NPA, prouvent à quel point ils sentent leur politique en danger.

Je crois qu'il faut lire votre message entre les lignes et penser, comme F.B., que vous reviendrez bientôt parmi nous quand le cheminement qui est le vôtre se sera accompli.

A bientôt,
Je vous embrasse.

Écrit par : airlane | 09 février 2009

Ca en fait du bruit pour quelqu'un que je connaissais pas avant l'article assassin de Ginisty :)

Rien de plus à dire si ce n'est que cet article a un lien tout à fait involontaire (des deux côtés) avec cet article d'un quasi-anonyme :
http://merome.net/dotclear/index.php?2009/02/06/524-appel-a-la-desobeissance-economique

Écrit par : Fil | 09 février 2009

Je préfère cette Quitterie qui prend clairement ses responsabilités à celle qui,il y a quelques semaines à peine, nous expliquait (brillamment)qu'il fallait savoir mettre ses convictions dans sa poche et "changer".Celle-ci a quand même plus de gueule que celle-là...

Écrit par : GroDem | 09 février 2009

@ GroDem

Je n'ai pas entendu ça.

Écrit par : Hervé Torchet | 09 février 2009

Bonsoir Quitterie,

Ton post est très bien écrit, et il prouve ton attachement à tous ces idéaux que tu défends si bien. Ce choix est courageux et t'honnores (surtout connaissant ta passion pour l'Europe et ce "rêve du parlemet européen")même si contrairement à toi, je pense que le réformisme est plus efficace que la volonté de tout changer d'un seul coup.
Tu aurais sans doute commencé par être considérée comme un alibi mais avec ta force de carractère, tu aurais pu te faire le porte-voix de tous ces principes que nous souhaitons défendre. Et je suis sûr qu'à aucun moment tu n'aurais été transformée par ton mandat... sinon tu nous connais, on t'aurait rappelé à l'ordre !!! lol !
Mais bon, si tu ne porteras pas nos couleurs au sein d'une liste européenne, nous souhaitons tous poursuivre le travail à tes côtés afin que les voix d'avenir comme la tienne ne rennoncent plus par peur d'être un alibi mais participent pleinement à leur place à la vie politique de notre pays !
@ très bientôt j'espère !

Écrit par : alexandre | 09 février 2009

Salut les carambars,

Ici l'Ultra Gauche, perceuse de bulles de chewing gum (trop americain) et qui à l'occas' fait aussi dérailler les horaires de trains (trop nazi). Bon j'étais au courant de l'alerte orange consistant à maintenir en vie le MODEM, mais je ne savais pour les dommages collatéraux

Toutes mes condoléances

Le trottoir le plus crade du pays

Écrit par : carlogiuliani | 09 février 2009

je suis bien désolée de ne pas vous voir tenter votre chance aux européennes. Quel gâchis ! C'est parce qu'un élu à la légitimité du suffrage qu'il peut changer les choses (du moins essayer). Il y a un moment où il faut prendre ses responsabilités tout en essayant de ne pas se perdre. C'est toute l'histoire humaine.
Changer de jeu, pourquoi pas. Mais pour changer de jeu, il faut prendre le contrôle du jeu en cours sinon toute tentative de changement est vouée à l'échec. N'est ce pas cela le but du Mouvement Démocrate : changer le jeu , changer le système actuel pour en proposer un autre plus durable, plus humaniste, moins frivole avec l'argent facile, moins luxurieux...
Pour changer de jeu, il faut prendre le contrôle du jeu, en accepter ses règles au moins pour un temps avant d'en proposer d'autres. C'est toute l'histoire humaine, c'est toute l'histoire politique de notre Nation et de bien d'autres.
Je ne prendrai pas la défense de Patrick Roger qui n'a pas toujours été tendre avec Bayrou mais simplement nourrissait-il secrètement l'espoir comme vous, comme nous de pouvoir faire "évoluer" les comportements et les pratiques politiques. Le MoDem l'a crié haut et fort à son lancement. Qu'e nreste t-il aujourd'hui ? A travers vos propos, vos formules, vos slogans, simplement voulait-il afficher sa propre déception.

Alors Quitterie , que comptez-vous faire maintenant ?
Votre billet était très bien écrit et sans rancunes envers notre leader Maximo. Tellement rare e ncette funeste période. De savoir qui a tort qui a raison ne m'intéresse pas, seul compte l'avenir de nos enfants et ce que l'on va leur laisser. Je vous apprécie autant que j'apprécie Christophe Ginisty, chacun avec ses qualités, ses défauts : après tout, c'est humain.

Ma fédération voulait organiser un café démocrate avec vous au Démon de Midi. Ils se réveillent trop tard. ça fait des semaines que "nos jeunes" attendaient leur décision. Il y a encore beaucoup de mentalités à faire évoluer mais ne jamais désespérer. Oui, quel gâchis !

Et si nous lancions une pétition pour sauver le soldat Quitterie ?

Écrit par : Orange Sanguine | 09 février 2009

Chère Quitterie... je déteste dire "je vous l'avais bien dit"... mais depuis septembre 2008 et les élections départementales, je me demandais ce qu'il adviendrait de votre candidature européenne. Tant de courage pendant si longtemps pour finalement rentrer dans le rang si près du but, et au final quoi ? Meme pas un plat de lentilles.
Quel gachis. Hervé doit être inconsolable.
Effectivement le bruit commence à courir dans la presse que la démocratie interne n'est pas notre apanage.

Écrit par : constance audren | 09 février 2009

La question du changement pose la question du sytème, de sortir du cadre (watzlawick, changements, p 46). Elle est très compliquée et ta décision renvoie beaucoup d'entre nous à des questionnements, même quand on est beaucoup plus vieux (hi !).
Lutter de l'intérieur renforce le système.
oui parfois, "deux fois plus c'est pas deux fois mieux".
Mais je sais un conte perse très connu où (je résume)une petite fourmi mâle essaie de bouger un énorme tas de sable; Le roi passant lui dit, "pourquoi tu fais cela?"; la fourmi dit " car de l'autre coté il y a peut-être ma Belle". Le roi dit 'tu as fou. si ca se trouve y'a personne derrière et tu n'auras pas assez de ta vie pour bouger peut-être tout ce sable" "oui" dit la fourmi " mais peut-être elle est derrière"....
Eric
http://lorangeraie30.unblog.fr/

Écrit par : Eric CHARTIER | 09 février 2009

Quitterie..

Un petit post respecteuux, socialiste et DA, à ton intention...bien sûr tout celà est dur, difficile, et trop verouillé par les appareils (à ce propos les têtes de liste socialiste vaudront bien les têtes de liste modem..et les humbles militants n'auront qu'à s'incliner) et une génération cumularde, multicartes mais trop souvent sans idée innovante, au delà des postures temporaires.

Dans bien des partis démocratiques, il existe des militant(e)s comme toi qui veulent "faire la politique autrement" et qui s'heurtent à des murs depuis des années...mais il faut s'accrocher, persévérer et de toute façon le changement finira par suinter dans les partis d'une façon ou d'une autre..comment pourrions nous tolérer plus longtemps des responsables, comme chez nous au PS, qui construisent leur pouvoir sur la fraude ou le mépris des militants ?

J'espère que tu retrouveras un "espace" à ta mesure pour oeuvrer en politique, dans le bon sens, tu sais on manque de bonnes volontés, d'hommes ou de femmes sincéres et dynamiques..alors abandonner, c'est capituler devant les conservateurs et les partisans de l'immobilisme de nos partis respectifs.

En attendant, vifs regrets et respects aussi aux militants de ton parti qui ont bossé avec toi, qui doivent être un brin tristes pour l'instant..

Écrit par : Marsipulami | 09 février 2009

Bonsoir,

Je comprend tout à fait votre décision. Je viens aussi démissionner du Modem pour les mêmes raisons que vous.
Bonne chance pour la suite !

Écrit par : catherine | 09 février 2009

Adhérent du Modem-inactif faute de temps- je ne peux que souffrir de cette annonce et de votre blessure . Je ne vous connais pas mais les symboles c'est important et vous en êtes un . Alors je vous demande de rester au Modem, active et convaincue de votre bon choix dans l'action politique . J'ai 51 ans, suis un petit conseiller municipal qui assure son premier mandat sans étiquette, et ai déjà fait deux constats : oui on peut faire de petites choses juste à coté de chez soi, non on ne peut rien changer de fondamental sans être dans un parti . En politique, la règle est le rapport de force : négocier, attendre, s'allier...pour finir par obtenir ce qu'on veut . La politique n'est trop souvent que l'exacerbation de la nature humaine avec tout ce qu'elle a de repoussant . En France, il n'y a plus de parti crédible et réaliste mais que des associations de dogmatiques, revanchards et surtout profiteurs immondes . Le Modem doit rester un espoir . Il faut donc pénétrer le système et alors en effet risquer d'y perdre son âme . Moi je le refuse car je n'ai plus l'énergie et le temps- toujours le temps - qu'il faudrait, mais vous êtes jeune avec encore ce temps précieux devant vous . Alors accordez vous quelques années pour vous renforcer, bien définir vos exigences dont celle d'exiger leur respect, au Modem en particulier, pour ne pas vous renier . Seule compte la certitude d'être fidèle à soit même .
N'abandonnez pas mais surtout ne sacrifiez pas l'essentiel à commencer par ceux que vous aimez,pour plus tard ne rien regretter .

Écrit par : P.Lemounaud | 09 février 2009

http://www.lepost.fr/article/2009/02/09/1417939_les-statuts-surfacebookes-de-demian-west-5_1_0_1.html

Écrit par : Demy | 09 février 2009

Rejoins Désir d' Avenir ! Dans le numéro de "victime imcomprise", ségolène est ausssi très forte..
Attention le "tous pourris" on sait où ça mène.

Écrit par : Michel | 09 février 2009

@ Au secours Robin des Bois!

Qui ne connait pas la légende de Robin et son combat contre l'injustice .Et oui il y a des gosses qui rêvent à lui quand les parents victimes surendettées de la société de consommation sont saisis de tous leurs biens par les huissiers.Il voudrait voir son père en Robin et sa mère en Lady Marianne et lui aussi en Will l'Ecarlate.
Normal, nous sommes tous faits de l'étoffe de nos rêves disait Shakespeare.Mais le réveil sera brutal car il retrouvera et sa place et sa vocation dans le monde réel...

Pierre (des Bois)

Écrit par : ulm pierre | 09 février 2009

Salut Quitterie,

Je partage tout à fait ton analyse, et je suis en train de me faire "allumer" par un certain nombre de personnes pour avoir osé dire sur mon blog mon ressenti suite aux investitures du MoDem...

Bon courage pour la suite et restons en contact...

Bises.

Johann
Président (probablement plus pour longtemps) des Jeunes Démocrates du Loiret

Écrit par : johann lauthier | 09 février 2009

Quand on lit tous ces commentaires, on comprend que tout était factice, chez les contempteurs qui dénigrent Quitterie.

Si tu perds de tels quels amis, ce n'est rien, car ils n'étaient jamais tes amis, que des personnes toute feintise.

Écrit par : Demy | 09 février 2009

Avec notre blog culturel, nous voulons prendre le même chemin que vous:
http://www.festivalier.net/article-27746353.html
Nous finirons bien par nous croiser.
Bien à vous
Pascal Bély
"Le Tadorne"

Écrit par : le tadorne | 09 février 2009

"je n'ai pas candidaté".
"Candidaté?!?"
Vous vous relisez, des fois?

Les fautes d'orthographe, passe encore, mais ce charabia de jeune patron radical-valoisien, c'est pathétique.

Allez, on se reprend et on écrit en Français, maintenant.

Écrit par : sue | 09 février 2009

C'est beau comme l'antique. Un peu pompier, mais très beau, avec de l'indignation (on dirait du Royal), de la couleur (les parlementaires sont trop blancs), et du style (vous savez écrire, ce qui est devenu bien rare)... Un détail cependant (là se niche le diable). Vous parlez de 30 ans: il y a 30 ans, ils avaient votre âge. Ils écrivaient la même chose, sans le secours d'internet. Ils ont attendu leur tour, avant de reposer leur arthrose sur les coussins moëlleux que vous guignez aujourd'hui. Ils n'ont pas volé la place que vous souhaitez leur prendre. Ils ont milité, collé (cela se pratiquait encore!), tracté, de jour comme de nuit. Rédigé fiévreusement, serré des milliers de mains, écumé des centaines de marchés... Ils sont les derniers, leur monde s'éteint: ils sont hommes blancs, leurs fils ne leur succéderont pas. Après eux, viendront les femmes, les métis, les bigarrés, les enfants de la France nouvelle, oublieuse de l'ancienne. Ce sera plus gai, plus coloré, plus sympathique, plus détonnant. Certes. Mais le contenu, dans tout cela? Les vieilles noires succédant aux vieux blancs refonderont-elles le monde? On peut en douter: nul pays au monde n'y est parvenu. L'Afrique du Sud est plus libre, mais les lendemains n'y chantent pas chaque matin de printemps.
Attention au jeunisme. Nous l'avons tous pratiqué. Métissage? Oui! Des couleurs, des sexes, des opinions, mais aussi... des âges. Vous avez déserté. Vous nous avez laissé les vieux. Quand nous reviendrez-vous? Quand vous serez vieille, à votre tour? Dommage. Il y avait tant à faire. Vous nous laissez seuls à nous battre contre l'hydre Sarkozienne. Nous nous sentons trahis. Nous laisser seul contre lui: n'avez-vous pas honte?
"Résistance!" Par ce beau mot, François Bayrou nous a appelés au lendemain du désastre de mai 2007. Malgré les désertions, la résistance ne s'éteindra pas. No pasaran!

Écrit par : Franz Quatreboeufs | 09 février 2009

Après un tel acte "fondateur" de la catastrophe, ils vont tout perdre et dès les élections qui viennent. C'est comme si c'était écrit.

Le monde n'est pas si pourri que de tels événements resteraient sans conséquences défavorables.

Écrit par : Demy | 09 février 2009

@ Franz Quatreboeufs

Comme Quitterie l'explique très bien dans sa note, les efforts des partis d'opposition sont aussi dérisoires qu'illusoires (voire contreproductifs). Quitterie n'a pas à avoir honte de quitter un mode d'action qui ne sert à rien, pour se placer au contraire du côté des gens qui, par masses croissantes, expriment leur colère de moins en moins sourdement. C'est la clairvoyance de la sincérité de Quitterie.

Écrit par : Hervé Torchet | 09 février 2009

Si je comprends bien vous quittez le Modem?
Certes pour de très mauvaises raisons mais vous le quittez quand meme.
C'est bien : moins il y aura de gens autour de Bayrou mieux ce sera. Comment avez vous fait pour ne pas comprendre que Bayrou est un épouventable arriviste, qui se fout de tous les français et ne s'intéresse qu'a sa carrière? Un homme pres a tout détruire, tout salir dans son propre pays, juste pour assouvir une folle ambition? Honte à vous qui avez soutenu un tel monstre

Écrit par : jean S. | 09 février 2009

Très beau billet. Aussi bien écrit qu'en son temps l'abbé Pierre dans sa brochure "Pourquoi je quitte le MRP", en 1950.

Écrit par : Daniel-Frédéric Fischer | 09 février 2009

Oui ! c'est grandiose. L'acte de Quitterie.

Renoncement.

Vérité.

Scandale.

Art.

Politique.

Nouveauté.

Vingt-et-unième siècle.

Écrit par : Demy | 09 février 2009

@ Jean S

Elle a toujours suivi ses convictions et, vous voyez, se montre convaincue que Bayrou continuera son chemin, comme elle, Quitterie.

Écrit par : Hervé Torchet | 09 février 2009

Ce que vous dites me fait penser à Henry David Thorreau dans "La Désobéissance Civile" : Le meilleur gouvernement est celui qui ne gouverne pas" (ou le moins possible).Votre témoignage est très intéressant en ce que la jeunesse peut ressentir de besoin d'être soutenu, dans sa capacité novatrice à faire le monde. J'ai 49 ans, je pense que le rôle des aînés devrait être prioritairement de donner les moyens à la jeunesse de réaliser ses rêves et de faire le monde qu'elle souhaite créer. Il faut la soutenir pour ça, sans lui dire ce qu'elle à à faire, (le paternalisme et l'élitisme sont des plaies qui font que nous en sommes là) mais lui faire confiance. Il est évident que ce n'est pas le but des partis politiques enfermés dans leur tour de ne rien y voir sur des systèmes obsolètes. Je suis d'accord avec votre regard lucide sur ce que vous avez découvert qui vous fait peur, eu point de vous rebuter. Je partage votre opinion sur le fait que ce sont les gens ordinaires qui font le monde au quotidien, bien que les apparences soient trompeuses, surtout dans les médias à la solde des pouvoirs coercitifs qui les phagocytes. De gros changements son en cours, ceux qui savent s'adapter, changer, s'ouvrir, rebondir, évoluer, s mouvoir sauront les négocier, les systèmes monolithiques risquent fort de tomber de haut et finir en morceau. Tant mieux !

Longue et heureuse vie !

Écrit par : YPS | 09 février 2009

Allez Quitterie...

Laisse loin ceux qui te font des procés "gratuits" (doit y en avoir une bonne partie qui ont balancé puissance "mille" sur Ségolène...), ceux qui se lovent dans le conservatisme et l'immobilisme des partis tels qu'ils soient.

Dommage de ne pas vouloir, simplement, respecter une décision personnelle et d'écouter un choix..un engagement, des convictions.

Il est paradoxal de constater une forme d'incompréhension, les interrogations sur la vie politique et les partis..sont perçus souvent comme l'attaque "d'un chevalier blanc" ou des remises en cause caricaturales...reste ensuite, aux conservateurs, qu'à ouvrir le feu...celà fait des années que celà dure, les mêmes sont à l'Assemblée Nationale.

Faut il s'étonner des attaques sur le carrièrisme, lorsque la multiplicité des mandats permet d'assurer les retraites et de ne plus travailler ?

Il est légitime d'y voir des dérives, car de fait, les carrières politiques sont "de plus en plus longues" et le renouvellement, la diversité ne sont plus assurés.
Parfois même ce sont les élu-es- qui forment leur successeur...

Écrit par : Marsipulami | 09 février 2009

"Ecrit par : jean S. | 09 février 2009"

Merci Jean Sarkozy de nous mettre en garde contre Bayrou. Heureusement, tu es là.

Écrit par : ... | 09 février 2009

"Bayrou est un épouventable arriviste

Ecrit par : jean S. | 09 février 2009"


Ce qu'il faut à la France, c'est des gars comme toi, Jean Sarkozy. Pas arrivistes, faits pour servir le peuple. Merci.

Écrit par : ... | 09 février 2009

C'est un moment historique;
parce que c'est juste un tout petit geste, perdu dans l'océan des dépèches.
Juste un joli geste parce que d'une jolie jeune femme.
Mais historique parce qu'il signe un moment décisif minuscule mais, espérons le avec la même fraicheur que celle qui porte votre message, MULTIPLE, et se multipliant parce qu'il ne cherche pas la victoire mais la multiplication, la diffusion, la contagion.

Non, ce n'est pas une règle du jeu à changer: c'est un changement de jeu, radical, définitif.
Le jeu SE FAIT ailleurs, aujourd'hui.

oui, dans les rues, dans le travail.
Un ami, autre coincidence bretonnienne, m'expliquait la vie aujourd'hui: pour être chef aujourd'hui ( ou, j'imagine, député) il faut être mou, servile, mauvais. Les bons, ils y vont pas... C'est ça qu'ils veulent: des chefs mous.

Laissons leur ce champ là.

Ensemençons les champs des relations humaines.
Mais organisons nous.

A notre petit niveau.

Dans les écoles, les réseaux de consommateurs.
Inventons d'autres formes de commerce comme vinorazzia.com qui propose des vins géniaux, des meilleurs viticulteurs QUI DECIDENT DE NE PAS VENDRE LEURS VINS AUSSI CHERS QU ILS LE POURRAIENT, qui veulent un prix juste... et le prix baisse si le nombre d'amateurs augmente: une logique inverse, qui va vers la vie, l'échange, la justesse...
www.vinorazzia.com

c'est une logique imparable.
Il suffit de fonder un geste commercial nouveau qui se fonde sur la foi, difficile, qu'il y a des viticulteurs qui VEULENT être honnète, par amour de l'honnêteté.

Je suis peintre: je voudrais aussi pouvoir vendre mes oeuvres à des petits prix, et le baisser si les amateurs se multipliaient.
Et il doit y avoir des millions d'acteurs possibles de ces autres jeux.

Il y a aussi les jeux du développement personnel: croître à l'intérieur et , faisant cela, ne pas s'isoler du jeu social parce que l'on peut inventer une croissance intérieure qui aille de pair avec une croissance collective:
il y a tout un réseau qui se penche et pense là dessus
http://www.interactions-tpts.net/



Multiplier les SEL


Tout ça, c'est terreau génial d'un vrai nouveau monde qui EST là..

Comme votre décision.

ça me va pas:
je vais voir ailleurs.
Continuez si vous voulez, j'ai autre chose à faire.

Quitterie,

quel beau jour...

C'est magnifique,
vous inventez l'histoire,
on vous aime, parce que l'on sent que votre geste il vibre avec une symphonie très douce qui, doucement, va réenchanter le monde.

Oh, ça prendra du temps, ça va résister.
Nous agissons. Ils réagissent.

Mais précisément , nous inventons plus de "NOUS" parce que nous aimons ça et eux, non.
Ce sont des pauvres "je", des vieux "je" qu'ils continuent à jouer avec leurs dés pipés.

JOuons

Je vous embrasse

Amicalement

et oh tellement
Merci

J-F

Écrit par : Jean-François de Faÿs | 09 février 2009

Quitterie quitte le Modem parce que MdS l'empeche de tourner en rond faut aretter de dire que c'est parce que elle ne croit plus en l'action politique, c'est completement faux, il y a quelques mois dans des videos que l'on peut retrouver sur Daily motion elle disait exactement le contraire que rester hors de la politique c'est crier sans pouvoir agir bref... du vrai pipo

Écrit par : phifeshaheed | 10 février 2009

http://www.dailymotion.com/video/k4rlzWD8g1OSB78BcB

Quitterie explique nous comment concilier ta note de départ et ce que tu dis dans cette video?

Écrit par : phifeshaheed | 10 février 2009

Hueresement qu'Obama que tu as soutenu et à propos de qui tu as dit beacoup de bien n'a pas raisonné comme toi bref... C'est dommage, un talent perdu, mais la faut pas à toi, la faute à Mariel de Sarnez

Écrit par : phifeshaheed | 10 février 2009

Quitterie,

Désolé pr vos fans (nombreux et enflammés)...Votre post n'est pas terrible, et meme assez creux (l'abus de citations et de formules nuit gravement au fond !)
Votre prose est assez affligeante, je me réjouis de votre non présence aux élections européennes ! Toute cette (fausse) naïveté sur l'impossibilité de changer la politique (mais que faites vous alors depuis plusieurs années ?), le poids des partis etc... est assez risible.
Votre style et votre reculade, mise en scène, me rappelle ceux d'une autre bête médiatique : Clémentine autain, elle aussi "incomprise", même quand elle n'avait rien fait comme adjointe à la jeunesse à Paris...sans pouvoir ensuite être parachutée à Montreuil...

Je souhaite slt que vous ne finissiez pas comme Eric Besson à l'UMP ou au gouvernement comme Fadela Amara...

Bonne route !

Écrit par : Sam | 10 février 2009

@ phifeshaheed

La situation a changé, les réalités ont changé, Quitterie est dans la réalité.

@ Sam

Votre appréciation du style de Quitterie est subjective et on ne discute pas des goûts et des couleurs, mais c'est justement l'expérience qui a permis à Quitterie d'identifer son chemin.

Écrit par : Hervé Torchet | 10 février 2009

La gauche de la gauche a besoin de femme comme vous ; Vous êtes la bienvenue !

Écrit par : Muguet | 10 février 2009

"Votre post n'est pas terrible, et meme assez creux (l'abus de citations et de formules nuit gravement au fond !)
Votre prose est assez affligeante, je me réjouis de votre non présence aux élections européennes ! Toute cette (fausse) naïveté sur l'impossibilité de changer la politique (mais que faites vous alors depuis plusieurs années ?), le poids des partis etc... est assez risible."


+10

On touche vraiment le fond de la crétinerie grotesque. Quitterie a 10 ans d'âge mental. Dégoulinant de faux sentiments, puérils et immatures, enrobés d'une grosse graisse démago attrape nigauds.
Quelle bénédiction pour le Modem d'être débarrassé de cette passionnaria de théâtre à 3 sous. Il est temps d'avancer maintenant. A croire qu'elle était payée pour couler le mouvement, c'est pas possible d'être aussi conne.


"Votre post n'est pas terrible, et meme assez creux (l'abus de citations et de formules nuit gravement au fond !)
Votre prose est assez affligeante, je me réjouis de votre non présence aux élections européennes ! Toute cette (fausse) naïveté sur l'impossibilité de changer la politique (mais que faites vous alors depuis plusieurs années ?), le poids des partis etc... est assez risible."


+10

On touche vraiment le fond de la crétinerie grotesque. Quitterie a 10 ans d'âge mental. Dégoulinant de faux sentiments, puérils et immatures, enrobés d'une grosse graisse démago attrape nigauds.
Quelle bénédiction pour le Modem d'être débarrassé de cette passionnaria de théâtre à 3 sous. Il est temps d'avancer maintenant. A croire qu'elle était payée pour couler le mouvement, c'est pas possible d'être aussi conne.

Et le gogol puceau mal torché qui la défend à chaque connerie qu'elle dit !!
Où est la caméra cachée, dites-nous que c'est un gag ??!

Quitterie se dérobe devant ses responsabilités et devant l'électeur, pour mieux continuer son numéro de grand boulevard !

Méprisant au passage toutes celles et ceux qui se sont dévouées pour la suivre dans le mouvement. Que devient Virginie Votier dans cette braderie ?

Écrit par : Christ | 10 février 2009

Comme vous, j'ai quitté le Modem, et pour exactement les mêmes raisons !!
pfff ... A Toulouse, ils sont carrement sous tutelle du siège national tellement il y a des luttes de pouvoir ici ...
Je vous accorde mon estime, ma confiance, et mon soutien inconditionnel !
Amicalement

Écrit par : Toulousain | 10 février 2009

"Donc changer de voie. Décrocher. Penser différemment, sortir du cadre."

Très bonne idée: venez-nous rejoindre dans le front du Plan-C, dont l'objectif - Européen !!! - est de mettre en place une assemblée constituante composée de citoyens européens tirés au sort. L'objectif de cette constituante est d'écrire une nouvelle constitution européenne, en lieu et place du TCE/traité de lisbonne. Nous appelons cela le "Plan-C":

http://www.front-plan-c.eu

Tous ceux, de droite comme de gauche comme du centre et d'en haut et d'en bas, qui veulent changer fondamentalement la façon de faire la politique sont invités à exiger la tenue d'une constituante européenne tirée au sort. Seul le tirage au sort nous permettra, à nous, citoyens "normaux", d'évincer les crapules qui sont installés au pouvoir depuis plus de 20 ans, qui nous ont conduit dans la situation catastrophique actuelle et qui se gargarisent à la TV de solutions... qui ne feront rien qu'ils n'aient déjà fait. Seul le tirage au sort permettra de briser le lien incestueux qui s'est établi entre les élus et les médias, les uns renvoyant la balle aux autres... et les banquiers ramassant le pactole au milieu.

Il y a une alternative, et ça se passe aux élections européennes de juin 2009: rejoignez le "front du Plan-C"

Écrit par : Zolko | 10 février 2009

@ Christ.

Pour répondre à vos insultes, car ce sont des insultes, il y a des portes bien verrouillées ,bien fermées mais dessous il y a le petit rayon d'une admirable lumiére qui peut nous toucher parfois et pourquoi "nous" et pas les autres?

Pierre

Écrit par : ulm pierre | 10 février 2009

@ Zolko

C'est super le tirage au sort, c'est sûr !

C'est la méthode adoptée par Sophie Marceau: elle a tiré au sort et a voté pour celui que le sort avait désigné: Nicolas Sarkozy.

http://www.lepost.fr/article/2009/02/02/1409239_sophie-marceau-a-vote-sarkozy-par-tirage-au-sort.html

Écrit par : ... | 10 février 2009

Sinon, Zolko, tu oublies simplement qu'un individu, même le plus innocent du monde, tiré au sort ... sitôt qu'il aura du pouvoir, il sera la proie des requins, de la même façon.

Il existe bien des façons de corrompre un élu innocent tiré au sort:

manipulation insidueuse, pressions, menaces, menaces sur sa famille, chantage...

La façon dont est désigné l'homme de pouvoir importe peu.

Au final, la force des lobbys est telle, et leur absence de scrupule, qu'ils récupèrent à leur profit n'importe quel pouvoir politique.

Il y a très peu d'hommes capables de résister à une menace du type:

"on connait l'école de tes enfants. Ce serait dommage qu'un motard les renverse par accident à la sortie de l'école."

Un politicien innocent qui voudrait lutter contre la grande corruption financière serait aussitôt aux prises avec ces dilemnes.

Que ferait Quitterie, si on lui disait que voter telle loi exposerait la vie de ses deux enfants ?

Si un premier enfant était tout d'un coup touché, comme par hasard, d'une infection mortelle, crime facile à réaliser par des services spécialisés, et qui ne laisse aucune trace criminelle ?

Et qu'il lui restait la vie d'un seul enfant à protéger ?

Réveillez-vous les Bisounours. Les puissances financières qui détiennent des milliards ne sont pas prêtes à les abandonner, et ne laisseront pas des bisounours renverser leur système de profits.

Écrit par : ... | 10 février 2009

hello amie, comme d'autres je suis surpris sans l'être. comme d'autres je te connais sans te connaitre. j'aurai aimé te rencontrer à un détour de vie. tu inspire beaucoup de gens et comme eux j'adore ton attitude. Mais.... peut être es tu faite pour d'autres formes d'engagements . associatifs, eco citoyen, humaniste...
j'ai combattu ce qu'on appelle la politique dans mon activité pro (le genre petite magouille entre amis, trahison, mensonge, non respect des règles...) et ça m'a brisé et détourné de mes engagements. mais j'ai trouvé autre chose. j'ai ouvert les yeux , suis sorti de mon étroitesse quotidienne...
le militantisme est son carcan, l'ambiguité du combat social, l'extrémisme d'un mandat électoral...je comprends , et apparement au vu de ces incroyables commentaires, d'autres aussi....
le mot qui revient dans mon humble message (à part celui qu'on voit pas et qui doit être "amical") est "autre". voilà donc... la vie est sans doute autre pour toi. sors du carcan, écris un truc, fais toi entendre, et reste encore ..;avec nous, avec d'autres...

Écrit par : didier v | 10 février 2009

Bravo Didier v pour ce message positif !
Effectivement, nous avons été séduit par le Modem pour son image résolument humaniste ... La triste réalité vécue, le message insultant du pseudo Christ ci dessus vous donne surement envie de vous investir avec des gens qui partage les memes valeurs que vous ... Et je pense que nous avons notre place comme le pense Didier dans des associations, ou autres mouvement humaniste ...
Qu'en pensez-vous ?

Écrit par : Toulousain | 10 février 2009

Miss Quitterie,
Je ne vous juge pas, je n'en ai pas le droit mais je pense que je comprend..... Je pense que comme moi vous aimez Cervantes, et que comme lui vous pensez que "Il n'est pire folie que de voir le monde tel qu'il est et non tel qu'il devrait etre !"..... Alors courage et n'ayez pas peur ni honte de faire le monde dont vous revez et non celui qu'on veut vous imposer !

Cordialement

Écrit par : trencabeou | 10 février 2009

@ ... :

"Il existe bien des façons de corrompre un élu innocent tiré au sort"

euh... soit il est élu, soit tiré au sort. Mais tu n'as pas compris, sans doute parce-que je me suis mal exprimé: les tirés au sort n'auraient AUCUN pouvoir, leur rôle serait seulement de PROPOSER des règles institutionelles: le texte final, la Constitution, sera approuvé par le peuple par référendum. C'est donc le peuple qui décide, pas les citoyens tirés au sort. Et l'ide n'est pas de discuter ou de proposer des lois, mais des règles institutionelles.

MAIS, et c'est en cela qu'une assemblée constituante tirée au sort est différent d'une élue, des citoyens "normaux" proposeront des règles qui limiteront le pouvoir des élus, ce que ne feraient JAMAIS des élus. Par exemple, jamais des élus ne proposeront le non-cumul des mandats, ou de fixer le salaire des élus par constitution (indexé sur le salaire médian par ex), ou de limiter le nombre de mandats qu'un élu peut cumuler au cours de sa vie.

Ceci-dit, ton argument sur les menaces est bien trouvé... mais je ne vois pas comment cela ne s'appliquerait pas AUSSI aux élus. Ils ont AUSSI des enfants qui vont à l'école, non ?

Écrit par : Zolko | 10 février 2009

Avec un courage politique tel que le votre,je vous félicite d 'avoir eu la lucidité de ne pas vous être présentée: continuez à vous branlotter avec les bobos mais n'agissez pas au travers des institutions démocratiques, vous avez atteint votre principe de Peter.
Pauvre Modem

Écrit par : imperator | 10 février 2009

Bonjour,

Le plaidoyer est très convaincant.
Sympathisant Modem, je suis allé aux réunions en regardant en coin et en me disant: ces gens-là me trahiront-ils ? A ce jour je ne suis pas rassuré et donc ... toujours sympathisant. Pourtant je me sens bien au Modem, respecté, le débat est riche. Le système Français, c'est le professionalisme politique. J'ai même tendance à penser que le seul problème de la France est là: dans ce bail que chaque homme politique essaye de perpétuer. Et Kouchner, Besson, Amara, étaient socialistes et ont trahi pour une indemnité et une retraite. Une mesure simple éviterait tout cela: 3 mandats électifs dans une vie, point barre. Ne peut-on pas se passer d'Estrosi à Nice, franchement, lui qui augment les impôts de 15% quand les gens n'ont plus le sou.Et M. Bayrou, qui nous dit qu'il fera ce qu'il dit ? N'est-ce pas à lui finalement (lui qui a quitté Balladur fissa pour rejoindre Chirac en 1995) que votre position s'adresse ?

Pourtant on ne peut pas laisser la France et nos enfants à des types comme ça, on ne peut pas la leur abandonner. C'est pourquoi, Quitterie, il faut que vous trouviez, comme moi d'ailleurs, un moyen de peser, de rappeler les vérités, d'exiger. Et hors des instances du parti que pourrez-vous ? Enfin, je dis ça mais je suis toujours sympathisant...

Écrit par : JBoss | 10 février 2009

"euh... soit il est élu, soit tiré au sort."

il fallait comprendre : élu par le sort.

"je ne vois pas comment cela ne s'appliquerait pas AUSSI aux élus"

bien sûr. Les pressions s'appliquent à tous.

C'est bien pourquoi, sous tous les systèmes, depuis la naissance du monde, on a des crapules qui accaparent les richesses.

s'il suffisait de changer des institutions...

Malheureusement, il y a toujours des types prêts à tout, et d'autres, plus sensés, qui ne sont pas suicidaires, donc qui finissent par céder devant la force.

C'est pourquoi je crois peu à un changement radical de l'organisation sociale.

Il faut prendre pour acquis que le monde n'est pas égal. On peut l'améliorer dans une certaine mesure, mais croire qu'on va renverser les grandes puissances financières et les corruptions... dépasse le bon entendement des rapports de forces.

Le jour où Quitterie menacera vraiment certaines puissances, elle devra choisir entre sa vie ou celle de ses enfants, et son combat idéaliste.

Barack Obama a pris soin de mettre dans sa poche la plupart des grandes puissances, médiatiques, financières, politiques, et militaires (maintenant en poste Robert Gates...)

C'est son assurance vie: Obama ne part pas en guerre contre le système, il va juste le dépoussiérer à la marge.

Écrit par : ... | 10 février 2009

Quelqu'un peut-il me donner des nouvelles de Virginie Votier?
Craint-elle également d'être "broyée"? Souhaite-t-elle également "changer de jeu"?

Écrit par : Mohamed | 10 février 2009

Pas de réaction de la fidèle Virginie Votier ?

Écrit par : alain | 10 février 2009

@ Christ

Il n'y a pas plus sot que qui ne veut pas comprendre, je vous plains de ne pas voir ce qui se passe en France et dans le monde.

@ imperator

Quitterie a choisi le mode d'action le moins "branlotteur", comme vous dites, et le moins bobo. Mais, là encore, quand on veut juger avant de réféléchir, on n'a aucune chance de comprendre Quitterie.

Écrit par : Hervé Torchet | 10 février 2009

@ JBoss: "Une mesure simple éviterait tout cela: 3 mandats électifs dans une vie, point barre"

Tout-à-fait d'accord. Pour cela, il faut que ce soit inscrit dans la constitution. Pensez-vous que des élus proposent une telle mesure ? Moi non-plus. D'où l'interet d'une assemblée constituante tirée au sort, qui produira un texte qui sera alors soumis à référendum. Là, on a une chance de changer la donne.

Simple, facile, pratique, rapide. On peut parler de la "crise" autant qu'on veut, tant que ceux qui ont crée les problèmes ne sont pas virés (à coups de pieds au cul de préférence) il n'y a pas de salut.

Écrit par : Zolko | 10 février 2009

Toute cette agitation est incompréhensible. Je suis allée faire un tour sur le site de l'agence Heaven ... Tout à fait capitaliste dans la forme et les propositions de gestions de marketing online - je n'y ai rien décelé de "novateur" encore mois d'alter etc ... J'ai l'impression que toute cette histoire est cousue de fil blanc. C'est l'histoire d'une fille jolie qui a fait un blog et qui était au Modem et qui devient l'histoire d'une fille jolie qui va plutôt faire du marketing au lieu de se présenter aux Européennes ... Voilà comment se poserait, in fine, le choix.
Marketing et politique utilisent des stratégies communes, ce qui rend la critique de Quitterie Delmas par rapport au milieu politique encore plus surréaliste !
Je finis par me dire qu'en réalité Quitterie Delmas était une sorte de sous-marin blogosphérique mis en place à l'époque des présidentielles par le Modem pour incarner le côté "valorisation et mutualisation des compétances blogs" et qu'aujourd'hui elle va aller valoriser autre chose ...
Bref ! Tout ça pour ça ?
Si je me trompe expliquez vous plus avant.

Écrit par : wildo | 10 février 2009

@ Mohamed,


Virginie Votier va très bien, nous l'avons récemment élue déléguée départementale du MD 75, elle bosse comme toujours pour ses idées, pour nous faire avancer, pour faire gagner avec nous ce nouveau Parti notamment aux européennes. Elle a une capacité d'animation et d'entrainement qui est contagieuse .

Écrit par : juste milieu | 10 février 2009

Bonjour, je suis tombée sur votre texte via Mediapart. C'est Gaby Conh Bendit qui m'avait parlé de vous et voulait que l'on se rencontre, il y a trois ans déjà. Tout cela serait trop long à vous raconter ici, les militances citoyennes hors parti des années 1990, mes aller retour au Chiapas, les premières rencontres "contro el néo liberalismo et por la humanidad", les appels de Marcos et ses déclarations invitant chacun, là où il est, à résister et à ne pas prendre le pouvoir, un peu comme vous le faites. Une brève incursion chez les Verts (1998-2000) pour mieux en ressortir très vite vérifiant en passant que non, décidément, ce n'est pas là - en y entrant, dans ce jeu politique, de l'intérieur donc - et pas comme ça -la tentation du pouvoir qui sied tant aux egos des partis- que l'on parviendra à changer les choses. Puisque j'y crois encore... Bref, maintenant, j'aimerai bien que l'on se fasse signe.

Écrit par : anne-corinne | 10 février 2009

@ Wildo

Si vous cherchez à comprendre, je vous invite à consulter le buzz sur mon blog.

Écrit par : Hervé Torchet | 10 février 2009

En revenant ici, les envolées lyriques de certains commentateurs sont vraiment étonnantes...

C'est vrai chers amis du Modem, ça doit être dur en ce moment d'avaler des couleuvres avec les investitures comme lors des municipales alors que le Modem se dit moderne et démocrate.

Dur également de constater que les politiques néo-libérales et monétaristes que vous défendiez (oh le vilain déficit !) ont conduit au désastre économique... et social. Au fait, que devient donc Michel Camdessus, ce brillant esprit, qui soutenait F. Bayrou en 2007 ?

Le Modem est le parti de Bayrou. Ni plus ni moins, au service d'une ambition personnelle.

Écrit par : pas perdus | 10 février 2009

@ pas perdus.

Je pense que c'est juste en partie ce que vous dites,le Modem est devenu comme le giscardisme un parti d'ambitions et non d'idées.

Pierre

Écrit par : ulm pierre | 10 février 2009

@ Mohamed,

Virginie est aujourd'hui déléguée départementale de Paris et est impressionnante quand à la quantité de travail qu'elle fournit (comme à son habitude d'ailleurs ;) ).

Elle a bien l'intention de continuer son combat avec nous au Modem (d'ailleurs on a besoin d'elle ;) ) pour faire en sorte que notre parti devienne cette grande force politique d'alternative que nous désirons tous pour demain.

@ tous

Nous allons faire une belle campagne européenne, j'espère vous retrouver dans les cafés/tractage/sorties orange, qu'il vente, pleuve ou même neige (et oui cette année on risque d'avoir des surprises) :D

Écrit par : Clément LE RICOUSSE | 10 février 2009

Dommage de partir comme ca. Il y a quand meme plus grave a l heure actuelle que ce genre de pratique.

Tu l as dit toi meme: "L important c est toi, moi, nous". Et on est nombreux a penser ca au Modem, ce serait dommage de ne pas rester ensemble pour construire le monde d apres demain. Reflechis bien, un coup de blues, ca arrive a tout le monde.

Écrit par : ben | 10 février 2009

@ ben

Ce n'est pas un coup de blues, Quitterie revient à ce qui lui tient vraiment à coeur.

Écrit par : Hervé Torchet | 10 février 2009

@ Christ : vous pouvez ne pas apprécier la prose de Quitterie, vous pouvez ne pas l'appréciez, mais je trouve que là votre propos est insultant et ne vous honore pas. Le fait même qu'elle se laisse traiter de la sorte par vous (et bien d'autres) qui la mettez sur le bûcher pour avoir eu le courage de prendre une décision qui n'a pas dû être facile pour elle, prouve sa grande capacité d'ouverture, son intelligence et même son humilité.
Je lis depuis trois jours le meilleur comme le pire sur cette jeune femme. Et dans le pire, il y a l'inacceptable. Respectez au moins la femme, la mère de famille, la citoyenne engagée, la personne tout simplement. Ce qui m'horripile c'est que l'on s'attaque à son intelligence, qu'on la stéréotype (une jolie femme est obligatoirement conne!). Déverse-ton autant de haine (car c'est bien ce que je lis) lorsqu'il s'agit d'un homme politique qui décide de prendre un autre chemin ? Quitterie est jeune et elle a tout l'avenir devant elle. Elle a tout juste 30 ans et a un parcours que nombreux d'entre nous étions loin d'avoir au même âge. Et si elle fait une erreur, ça la regarde. Si elle a fait des erreurs, qui n'en a pas fait, qui n'en fera jamais ? Elle est libre, jeune, mère, belle et intelligente: toutes ces attaques injurieuse me font curieusement penser à l'expression d'une jalousie ou d'un sentiment pas plus glorieux.

Pour ma part, j'ai choisi de continuer "de l'intérieur" *, ce qui ne veut pas dire que j'ai raison, et j'aurais souhaité que Quitterie continue avec nous, mais je respecte son choix. Je la respecte, elle. Et les chemins sont faits pour se croiser...

@ Quitterie : Viens prendre un bol d'air dans mon paradis varois, rien de tel pour se ressourcer!;-) Bises.

* http://modemvarois.over-blog.com/article-27713696.html

Chantal

Écrit par : force_hyeres | 10 février 2009

Oups ...j'ai écrit trop vite ...donc des fautes, lire "apprécieR" et "injurieuseS". Dslée. Chantal

Écrit par : force_hyeres | 10 février 2009

Dommage... Et facile : on peut rester adhérent et non militant. Personnellement, c'est en te lisant à l'époque que j'ai eu envie de m'engager, bcp sont dans ce cas là. Je pensais que ce qui comptait pour toi, c'était la base, pas le haut... Et nous, on ne t'a pas "trahi", et on est toujours là. Bon courage quand même...

Écrit par : Sebpas | 10 février 2009

Dommage... Et facile : on peut rester adhérent et non militant. Personnellement, c'est en te lisant à l'époque que j'ai eu envie de m'engager, bcp sont dans ce cas là. Je pensais que ce qui comptait pour toi, c'était la base, pas le haut... Et nous, on ne t'a pas "trahi", et on est toujours là. Bon courage quand même...

Écrit par : Sebpas | 10 février 2009

@ Sebpas

Mais Quitterie tient le même langage aujourd'hui qu'à l'époque. Seulement, à l'époque, il était crédible dans le cadre de l'appareil, tandis qu'aujourd'hui, il ne l'est que dans un cadre transpartisan et tourné vers les citoyens. Il est légitime de croire que l'appareil peut encore jouer ce rôle, mais visiblement, Quitterie estime qu'elle sera elle-même plus efficace hors des appareils.

Écrit par : Hervé Torchet | 10 février 2009

@ Hervé : J'en doute fort,et parfois, il faut savoir écouter la base, quand la base dit "reste"...

Écrit par : Sebpas | 10 février 2009

@ Sebpas

Quitterie ne veut pas écouter "la base" mais "toutes les bases", foin des barrières et des esprits de chapelle.

Écrit par : Hervé Torchet | 10 février 2009

C'est ce que je disais donc : un peu facile... et très dommage.

Écrit par : Sebpas | 10 février 2009

@ Sebpas

Facile ? Plus facile que de devenir députée européenne ? C'est une blague.

Écrit par : Hervé Torchet | 10 février 2009

Quitterie,

Te connaissant un peu, je comprends ton choix et je le respecte, même si tout n'est pas exprimé dans ton billet.
Je suis sûre que tu as mûrement pesé cette décision.
Il est préférable de prendre de la hauteur à certains moments pour appréhender sa vie et ce en quoi on croit.
Il nous reste à inventer des actions citoyennes qui infléchiront ces archaismes politiciens; peut-être pas dans l'immédiat pour nous-mêmes; mais pour les générations à venir.
Nous ne déferons pas en quelques mois ou années des décennies de fonctionnement oligarchique.

Je te conseille la lecture de ce bouquin de James Redfield (si ce n'est déjà fait) "La prophétie des Andes"

Je t'embrasse et à un de ces jours.

Écrit par : Gene | 10 février 2009

Belle surprise de voir enfin votre blog revivre. Et le nombre de commentaires montre que nous étions nombreux a l'attendre.
Je ne suis pas du Modem, ni d'aucun parti. Trop réaliste face à ces broyeurs de bonne volonté et d'idées.
Voir le modem vous demander de représenter une région qui n'est pas la votre juste en profitant de votre visibilité nationale me semblait vraiment idiot et signe que ce parti la non plus n'avait pas évolué. Beaucoup de tête de liste me déçoivent d'ailleurs beaucoup au modem...
Votre engagement est un modèle, j'aimerai avoir votre foi et votre courage pour m'engager à mon tour.
Bonne chance pour la suite, vous n'êtes pas seule.
Pierre

Écrit par : Pierre | 10 février 2009

voir le post sur e-democrate (sur profil)
... il semble qu'un vrai courant sorte de cete nouvelle démonstration d'une difficulté à gérer la communication et d'un Mouvement qui s'insert d'abord dans un souhait de société global et non un avenir uniquement politique et électif.
Quitterie, vous êtes sans doute à même de représenter ce besoin actuel: dites ce que vous souhaitez construire maintenant, vous avez mon soutien par avance: votre méthode est la plus proche de ce qu'il va falloir mettre en place ...

Écrit par : Ark_Evolutionnaire | 10 février 2009

Eh bien à la lecture de tout cela moi je tire plutôt mon chapeau à des femmes comme Segolène Royal qui malgré les remous ont décidé de tenir ferme la barre ... je suis contente que des femmes en politique n'aient pas renoncé depuis plus d'un siècle ... Ou en serions nous aujourd'hui ?

Écrit par : wildo | 11 février 2009

@ wildo

Quitterie n'a pas renoncé : elle change de méthode.

Écrit par : Hervé Torchet | 11 février 2009

j'ai mis longtemps à réagir cher Quitterie. J'hésitais sur le comment.

Je te dirais simplement que je comprends ta décision mais la regrette, de manière monumentale. Je l'accepte, mais ne la soutiens pas.

Il y a dans cette décision de l'estimable et du détestable ; tu as fais ce choix en conscience certainement.

Reste donc adhérente et de temps en temps, vient voir tes vieux amis qui continuent avec abnégation, et pas (encore) de résignation.

Je refuse la résignation, mais la comprends. Je continuerais à m'épuiser pour mes idées. Les plus beaux combats sont parfois les plus vains. Car ils ont valeurs de symboles. Et les symboles peuvent déplacer les montagnes sils font bouger les idées. Ce soir encore un ami que nous avons en commun me reprochais mon manque d'égoïsme. Je le remerciais de son compliment.

Amitiés.

Écrit par : FixPenicaud | 11 février 2009

Il est trop tôt QUITTERIE pour quitter le MODEM. Il faut persévérer. Et si vous êtes vraiment charismatique entre 40 et 45 ans vous changerez le Monde.

Écrit par : Jean-Luc | 11 février 2009

tout dans cette décision est compréhensible

tu prends un chemin qui n'est pas le mien, parce que je continue à vouloir changer les choses de l'intérieur. De toutes façon, les deux sont complémentaires. Avec l'engagement partisant, les élus, on peut faire changer les textes. Avec l'engagement citoyen et associatif, on fait changer les mentalités.
On peut défendre ses idées sans être élu et je sais que tu le fera très bien.

J'ai un point d'accord avec toi: les partis sont une forme totalement dépassée. Je ne sais pas comment et par quoi les remplacer, mais je crois fondamentalement que les partis politiques ne peuvent provoquer que de la déception si on se méprend sur leur rôle.
Ce sont des cartels électoraux, ils ne doivent pas prétendre être autre chose, car c'est là que commencer l'hypocrisie.
Tous les jours je me demande encore ce que je fais là, pendant que tous les matins en se rasant, certains opportunistes rêvent de la paix qu'ils auraient si des gens comme toi, ou moi, s'en allaient.
J'ai la chance de travailler avec des élus, qui, s'ils sont pour beaucoup élus depuis longtemps, ont un mode de fonctionnement qui ressemble à ce que nous voulions faire en 2007: ouvert, rassembleur, ne considérant pas les étiquettes, y compris la leur, comme un horizon indépassable. Leur patron, c'est le citoyen, pas l'apparatchik, et ça n' pas de prix.
Les embuches sont nombreues, mais rien que pour ce qu'on a fait ensemble depuis plusieurs années, je continuerai.

C'est un nouveau chapitre qui s'ouvre, je te fais confiance, tu as très bien écrit les précédents.
Nous avons tant à inventer, un monde, un rêve, un projet (d'espoir?).

A bientôt

Écrit par : philippe masson | 11 février 2009

Bravo et tout à fait en accord avec ce que vous dîtes, et qui fait que ql politique avec ceux là est largement impossible, en ces étagements où nous ne sommes jamais rien, rongés par la lutte des places, là où il faudrait bien mieux la concurrence des compétences, l'exigence née des urgences rencontrées et subies, l'insoumission des libertés et l'éclosion ici et maintenant de tant de projets.

J'oeuvre quant à moi, à imaginer ces passages et à oeuvrer, notamment en entrepreneur aux écoles de demain (le pluriel est ici décisif) entre autres champs, concrets, au sein même de cette société civile par trop spoliée par l'inflation de la classe politique. N'hésitez pas à me contacter.

Écrit par : Freephil | 11 février 2009

Si je ne partage pas forcement tes convictions politiques, je doit te reconnaître une qualité, c'est celle de la probité, et comme tu le dit, de rester libre de ton et d'action, c'est tout à ton honneur...

Quand je vois le fonctionnement de l'organisation auquel j'appartient, le NPA, qui a tenu son Congrès fondateur le week-end dernier, et auquel moi aussi, j'ai crû aux belles déclarations de principe sur "faire de la politique autrement" et sur le "fonctionnement transparent et démocratique à tous les étages" pffff...balivernes !

Alors tu vois, c'est le même bin's dans tous les partis.

A te lire, je vois que nous avons à peu de choses prêt, les mêmes ideaux et les mêmes valeurs, mais de grâce, que ton départ du MODEM t'ouvres les yeux...si tu veux changer le monde et inventer une société humaniste et progressiste, ce n'est pas dans un parti bourgeois que tu le feras !

Écrit par : roiubu | 11 février 2009

Pardonnez la répétition (oeuvre-oeuvrer)

Je ne sais s'il est possible de changer de jeu plutôt que de changer ses règles. J'aurais en grande préférence, bien d'autres poètes et précurseurs comme Michaux, Artaud, hommes de l'expérience des limites et de l'extrême ludidité, plutôt que Breton, pape s'il en est de certaines intolérances en littérature, mais… là n'est pas la question.

Sans doute, l'espace du jeu offre toutes sortes de règles, affirmées, subreptices, écrites et non-écrites, et la seule façon de ne pas le restreindre ou de limiter la possibilité pour chaque joueur d'y tenter ses essais, et d'(y lancer ses projets, est de sans cesse l'ouvrir davantage aux nouveaux venus. Un jeu qui tout en relevant des échecs, du go et du poker, serait tout à al foi celui de l'awalé, et de bien d'autres encore à inventer. Pour cela ne faut-il pas d'urgence et surtout en ce pays, restreindre la capacité des producteurs de règles, et leur tendance parasitaire de la société civile. Mais pour limiter les pouvoirs et la capacité d'intrusion de la sphère politique, il faut y entrer au risque d'y disparaître, et d'en être transformé, c'est le thème de Lorrenzacio de Musset.

Et sûr qu'en ce petit monde, règne surtout le discours du biais et du faux semblant, la langue cadenassée de ceux qui parient d'abord sur la vie des autres. Il y a d'autres voix, mais rares, de passage, se maintenant difficilement en ces eaux là, et son grand cérémonial éculé.
Michaux, il me semble dans un texte fleuve, "l'eapce aux ombres", lâchait cette perle, "il existe maintenant des hommes à éclipse". Il y aurait là sans doute à méditer, l'un des traits aussi de l'humanisme de l'autre homme…

Écrit par : Freephil | 11 février 2009

http://carpediempolitique.hautetfort.com

Écrit par : pete | 11 février 2009

tu peux rejoindre Utopia, visiblement tu es pretes et il nous manques une composante modem dans notre mouvement!
Moi, c'est ce qui me premet de rester à faire de la politique au quotidien: savoir me poser la question du sens et de l'ideal avant tout!

www.utopia-terre.org

Écrit par : cc | 11 février 2009

@ Pete

Pas mal la petite photo de Pete Sampras sur votre blog.Je suppose que vous êtes fan? En tout cas toujours en tête des grands Chelems à ce jour pour Pete Sampras.

Pierre

Écrit par : ulm pierre | 11 février 2009

En tant que simple et jeune(44 ans...) adhérent du Modem,voilà mon point de vue:

1-Votre discours est fortement teinté de jeunisme.

Tous ces "vieux" politiciens ne semblent pas en effet trouver grace à vos yeux.Ils ont peut-etre 20 ou 30 ans de plus que vous,mais ils ont l'EXPERIENCE(que vous n'avez peut-être pas encore).Ils ont peut-être commis des erreurs(qui n'en commet pas?),mais eux ont été persévérants,se sont quand même mis au sevice de notre société et ne sont pas tous des "nazes" comme vous dîtes.Bien au contraire la plupart sont estimables.
Bref,en la matière,votre discours est bien caricatural et outrancier.

2-Vous semblez critiquer sensiblement le système de la démocratie parlementaire et des partis politiques.

A ce que je sache,c'est ce système qui a fait la République et la France depuis 2 siècles.Et a batti l'Europe depuis 60 ans.Et nous a donné la PAIX.
Quand on se retourne,que de progrès accomplis depuis tout ce temps!
Une partie non négligeable du monde s'est inspirée du système politique français,de nos institutions(et notamment en Europe de l'Est après la chute du mur de Berlin).Vous semblez l'oublier.

Alors oui,tout n'est pas parfait,loin de là(et notamment depuis avril 2007).Mais tout peut s'améliorer,par le COMBAT POLITIQUE.Et avec patience et détermination,et non pas par un coup de baguette magique et en virant les vieux.

En dehors de ces considérations,je comprends et accepte(avec déception) votre départ du Mouvement Démocrate.C'est une perte pour nous.J'estime pour ma part que la "direction" du Modem ne vous a pas donné les responsablités que vous méritiez.

Écrit par : Eric | 11 février 2009

Miss Quitterie, Chapeau bas!
Il y a de l’humain dans ces maux, il y a de l’envie dans ces mots.
Pour les mêmes raisons, je n’ai plus posté sur cette page, je n’ai pas repris ma carte, je n’ai pas répondu aux SMS.
Ce n’est pas parce que je n’aime plus le modem qui fondamentalement est proche de mes idées.
C’est tout simplement que j’ai envie d’autre chose, de liberté avec un grand « L ». J’en ai mare des querelles intestines, des certitudes, d’avancer du point A au point B. J’ai besoin que l’on invente une autre route, un autre chemin, autre chose, nouveau, beau, aéré, à plein poumons.
Nous ne sommes pas qu’un, le monde change, bouge, la foule gronde, les appareils ont peur.
Dans les DOM, l’oncle TOM se réveille, une nouvelle fois……
Je ne suis qu’un quidam, un quadra sans importance qui sort de quarantaine, avec toi, avec vous, si vous le voulez, pour nos enfants, pour la planète.……
Bien à vous

Écrit par : Jean-Luc Bou | 11 février 2009

Chère Quitterie,
Nous sommes et serons toujours à tes côtés.
Bises

Écrit par : françois Vitse | 11 février 2009

Ma chère Quitterie,

Cela est un choc trés grand pour moi d'apprendre à l'instant ton départ du Mouvement démocrate. je ne viens plus trop souvent sur internet, car il y a tellement à faire sur le terrain.

Je crois à présent, que beaucoup d'entre-nous n'ont pas voulu croire pour de vrai qu'un nouveau parti politique se construisait autour de François Bayrou il y a maintenant prés de deux ans.

J'ai douté comme toi, et ai voulu partir à un moment donné, et puis j'ai décidé de rester. Car je crois que la réalité des choses sont là devant nos portes. On ne peut pas continuer à se voiler la face comme çà plus longtemps. Il faut que nous rentrions dans le système par la grande porte, c'est à dire par le suffrage universel, avec nos idées et nos propostions politiques.

Elles sont quand même sur le papier nos idées bon dieu. Alors pourquoi partir maintenant, alors que nous commençons à peine à nous relever des difficiles combats des précédentes élections ?

Quitterie, je trouve vraiment injuste que tu nous quittes comme çà. Le Nouveau centre et les UMP commencent à bien se marrer et vont continuer à nous faire du mal localement. Les Ségolénistes sourient et le PS en bave de joie cachée. Tu nous blesses et tu blesses toutes celles et ceux qui veulent continuer à construire ce PARTI POLITIQUE DEMOCRATE, HUMANISTE et INDEPENDANT.

Je suis un tout petit nouvellement élu localement sans étiquette sur ma commune de 450 habitants. J'apprends la poliitique localement, mais j'ai appris le contact avec les citoyens. Un contact parfois brutal semé d'embuches, car les citoyens sont vraiment en colère face à la politique menée depuis vingt ans par les allées et venues de la droite et de la gauche au pouvoir.

Je vais te dire ce que je pense vraiment de cette situation difficile et cruelle Quitterie. Si on laisse tomber, si on rejoint la droite ou la gauche maintenant, et bien, les Extrêmes profiteront à Sarkozy et à ses amis en 2012.
Voilà ce que vous êtes en train de faire au paysage politique français en quittant le Mouvement démocrate, en quittant François Bayrou.

Je crois dur comme fer qu'il faut militer, qu'il faut s'engager politiquement. Et il nous faut surtout soutenir à 100% nos candidats démocrates quels qu'ils soient aujourd'hui et quels qu'ils seront demain et aprés demain.

Chacunes et chacuns d'entre vous qui quitter le MODEM pour mille raisons, vous nous affaiblissez et nous décrédibisez de plus en plus chaques jours sur le terrain.

Je suis trés mécontent, je ne le cache pas.

Le MODEM doit devenir un vrai parti politique aujourd'hui dans un système à l'ancienne. Demain, si nous arrivons à faire élire François BAYROU président, nous pourrons alors commencé à changer le système doucement avec un esprit intelligible et un comportement éthique.

Quitterie, je suis trés triste ce soir. Et je dois me préparer aux coups lancé localement par les amis des deux partis dominants. Les blagues à 100 balles. Les moqueries. Le démentellement de la loyauté de François Bayrou que l'on fait passer pour ce qu'il n'est pas.
Certains propos ici d'ailleurs me donnent des nausées. Comment peut-on poignarder comme cela un ami comme François Bayrou ? Sa côte monte localement et vous le démonter pour mille raisons.

Vous suivez la stratégie destructrice de Sarkozy pour éliminer les deux seuls candidats crédibles qui pourront le contrer en 2012.

Je reste adhérent du MODEM. Et localement, je ferai de monm mieux pour épauler mes amis du Mouvement départemental.

Gilles, du Lot et Garonne (avec les fautes d'inattention sur l'émotion)

Écrit par : Gilles Boverod | 12 février 2009

Les deux seuls candidats qui sont François BAYROU et Ségolène ROYAL

Écrit par : Gilles Boverod | 12 février 2009

@ GB

C'est affaire de conscience, la conscience personnelle de Quitterie. Il aurait été plus confortable pour tout le monde, y compris pour elle-même, de suivre le chemin tracé, de monter dans le train européen, de tenter encore de changer le système de l'intérieur, j'aurais été fier et heureux de la voir siéger à Strasbourg. Tout cela est vrai.

Ne négligez pas le risque qu'elle a pris pour elle-même. Si vous la jugez, n'oubliez pas que c'est elle-même qui s'est le plus exposée et c'est pourquoi je lui avais d'abord conseillé de réfléchir.

Elle a fait son choix, ce n'est celui de la facilité en aucune manière, ni pour le MoDem, c'est vrai, mais vous êtes un grand garçon et on serait surpris que vous ayez des difficultés à juguler l'ironie de ces gens dont les dirigeants nationaux ne prêtent pas vraiment à la fierté, ni pour elle.

Nous sommes quelques-uns à l'accompagner dans ce nouveau et périlleux chemin libre, totalement, notre Quitterie.

Écrit par : Hervé Torchet | 12 février 2009

Si Quitterie Avait Fait Ce Choix Pour Rester Auprès De Son Amant à Heaven ?

Écrit par : Virginie | 12 février 2009

@ Virginie (qui n'est pas virginie v)

Je vois qu'on ne sait plus quoi inventer pour discréditer la démarche de Quitterie.

Écrit par : Hervé Torchet | 12 février 2009

C'est un monde dans lequel la moindre concession se paye cher en qualité d'esclave. Il faut s'y battre sans laisser et n'avoir aucune pitié pour les salauds qui cherchent les propos les plus avilissants pour disqualifier leur adversaire ou ex-ami.

Quitterie, quoi qu'elle fasse, sera toujours dans la bonne sphère bienveillante, parce qu'elle en est une partie consubstantielle.

Pas de quartier pour les ennemis anonymes de la liberté d'expression et du droit de changer et d'aller où l'on voudrait.

D'ailleurs, ils viennent de se prendre la méga claque avec Quitterie, tout comme lorsque Demy a planté le journalisme citoyen bidonske (ex Agoravox).

J'ai même plaisir à lire leurs arguments ignobles, car alors je prends la pleine mesure des bas espaces où ils vivent et stagnent pour leur malheur constant : ce qui me réjoui.

Écrit par : Demy | 12 février 2009

"ce qui me réjouit".

Écrit par : Demy | 12 février 2009

@ Virginie

Pourquoi se dissimuler sous l'identité d'une autre pour diffuser une
rumeur de la sorte ?
Tout cela manque beaucoup de courage !

Écrit par : Fabien | 12 février 2009

Tu aurais pu devenir une petite reine de la politique, une cendrillon dans le landernau politique.
Mais tu as choisit de rester toi-même, de rester libre.

Bises & Bon vent !

Écrit par : Yuca de Taillefer | 12 février 2009

Oh! que c'est laid, la VIRGINIE qui n'est pas la vraie, d'essayer de salir Quitterie dans sa sphère privée.

Quand bien même, serait-elle liée de quelque manière que ce soit à Heaven, elle est assez femme de tempérament et de conviction pour ne pas tout mélanger.

Vos attaques sont stériles et ne font que renforcer mon opinion sur cette "terrible bonne femme".

Chapeau bas Quitterie

Écrit par : Gene | 12 février 2009

bravo pour ton courage Quitterie, je t'aime bien pour cela, mais sinon laisse de cote le pipeau politique dans ta maniere d'ecrire et redeviens toi meme sincerement, tu as ete polluee. Franchement, relis toi. Dis toi, qu'est-ce qui est vraiment sincere et pas political bullshit? Vire 90% et garde le reste...

Écrit par : Loic | 13 février 2009

@ Loïc

Franchement, pour bien connaître Quitterie (et sans franglais), il n'y a rien là qui n'appartienne à sa sincérité pleine et entière. Votre compliment en forme légèrement insidieux ne trompe que vous-même.

Écrit par : Hervé Torchet | 13 février 2009

Certains parlent gentiment de la "part de mystère de Quitterie" de "sa liberté "et de « sa sincérité », moi j'appelle ça se moquer des gens avec un texte plein de lyrisme et de basse démagogie. N'oublions pas qu'elle a déjà renoncé aux élections départementales du MD pour se consacrer aux élections européennes et qu'elle a lâché tous ceux qui la soutenaient.
Quel sera le prochain lâchage ? Désirs d'Avenir pour Haeven ? ou Haeven pour Désirs d'Avenir ? Ou x pour y ? Peut-être lui a-t-on déjà fait une autre offre...

Écrit par : Géraldine | 13 février 2009

@ Géraldine

Dommage d'avoir mis le même commentaire mot pour mot sur mon blog, ça ne ressemble plus à une réaction spontanée.

Comme je l'ai répondu là, Quitterie n'a pas changé le fond de son discours depuis la présidentielle. Elle choisit maintenant le moyen le plus adapté de le faire passer.

Écrit par : Hervé Torchet | 13 février 2009

Bravo Quitterie en particulier pour ce passage où je me reconnais tant.
"Je refuse de porter sur mes épaules l'image d'une classe politique dont je n’attends plus rien moi-même. Pas tous évidemment, mais ce que le système en a fait.

Je ne veux pas devenir comme eux. Je ne veux pas cautionner leur système, je ne veux pas être un alibi jeune dans un milieu qui méprise, depuis 30 ans, notre génération et celles qui arrivent. Eux qui décident à notre place, à qui nous avons délégué bien trop, et qui fatalement nous déçoivent tellement.

Je ne veux pas faire perdurer un système qui ne peut, ni ne veut se réformer."

Cela me replonge il y a 1 an, après mon arrêt de la campagne des municipales dans mon coin de 9cube.
Aujourd'hui il y a des tonnes de matin, des petits combats de tous les jours, là où l'on grandit et construit vraiment.

Je t'embrasse très fort.

Écrit par : ChroniquesMaBanlieue | 13 février 2009

J'ai lu ce texte avec beaucoup d'attention, tant il est emprunt d'espoir d'un monde meilleur, et du constat d'un monde corrumpu. He oui, la politique peut corrompre, mais je ne vous apprend rien. Il ne faut ni être faible, ni douter, ni manquer d'énergie, sous peine d'être éliminé. Il ne faut pas non plus présumer de ses forces ou de son utilité, ce que vous avez oublié. Ce que vous dénoncez en fait, vous le dénoncez par dépit et par convoitise. Vous êtes déjà dans l'après, et les militants qui suivrons votre parcours, louable d'ailleurs, ne tarderont pas à se rendre compte que votre douleur sera bientôt soulagée en d'autres lieux. Si cela est avéré, alors vos belles paroles ressemblerons au fiel des traîtres cupides, avides de pouvoir, que notre société engendre inéluctablement.
Changer les choses oui, avec des gens sincères, qui ne recherchent pas le pouvoir pour le pouvoir, et dont l'objectif reste avant tout l'honnêteté. Cela, vous en parlez, mais vous en oubliez le sens, vous bernez vos lecteurs et finalement, vous contribuer un peu plus à dégrader l'image des politiques en décourageant un peu plus les militants sincères que vous vous appréter à trahir.
Bon vent...

Écrit par : Michelle | 15 février 2009

@ Michelle

Votre commentaire fielleux ne salit que vous. Vous n'avez rien compris à la démarche profonde de Quitterie, c'est dommage de se laisser aveugler par la jalousie : elle est jeune, elle est belle, elle réussit ce qu'elle entreprend, et en plus, elle a des convictions atypiques et fortes. De quoi, en effet, rendre fous de petits esprits comme ceux qui vous ont soufflé ces lignes tristes.

Quitterie a décidé de modifier le sens de son combat, d'en modifier les destinataires et les moyens.

Écrit par : Hervé Torchet | 15 février 2009

Dites donc ca troll grave ici !!!

Encore heureux que le "Gendarme" H. T. siffle la récré ! ;-)

Écrit par : pim | 15 février 2009

Les questions qu'il faut se poser sont sans doute les suivantes.

Quitterie serait-elle restée au Modem si les adhérents de chaque région avaient pu désigner d'une façon démocratique leurs têtes de liste ?

Quitterie serait-elle restée au Modem si on lui avait proposé d'être la tête de liste aux européennes dans la région Ile de France ?

Écrit par : sophiamodem | 16 février 2009

Oui, c'est désolant, on croirait ré-entendre certaines "discussions" locales.

Écrit par : Diogenes | 16 février 2009

@ SophiaMoDem

Si le MoDem n'avait pas été un parti politique (et il me semble que telle était l'idée de départ), mais un mouvement citoyen, je pense que Quitterie s'y serait trouvée plus à l'aise. Cela étant, je crois que Quitterie a surtout suivi son chemin tel qu'elle le sentait.

Écrit par : Hervé Torchet | 16 février 2009

"Si le MoDem n'avait pas été un parti politique, mais un mouvement citoyen, je pense que Quitterie s'y serait trouvée plus à l'aise"


Hum. On dirait une blonde qui rentre dans une charcuterie et s'en prend au charcutier : "vous ne vendez que de la charcuterie ici ?"

Si Quitterie ne voulait pas d'un parti politique, il ne fallait pas entraîner des dizaines de militants dedans, et retourner à ses ouvrages de couture.

Elle est un peu blonde, la Quitterie...

A part ça, je rêve de voir Quitterie soutenir tout d'un coup Sarkozy, juste pour le plaisir de lire les paroles de justification que le grand propagandiste en chef Hervé Torchet sortira, tant le culte de l'idole a pris la place de tout discours de vérité chez lui...

Écrit par : Bigre... | 16 février 2009

"Si le MoDem n'avait pas été un parti politique (et il me semble que telle était l'idée de départ"

Hervé, le Modem est juridiquement un parti politique depuis sa naissance.

Il n'a jamais prétendu chercher une autre voie que celle d'obtenir des élus, aux Assemblées puis à la Présidence.

Vous avez les neurones en piètre état pour écrire des phrases comme ça... Le Modem ne s'est jamais présenté comme une ONG.

Sérieusement, trouvez une fille de joie. Etre puceau vous conduit à sortir des âneries au kilomètre, juste pour les yeux d'une fille.

Écrit par : Bigre... | 16 février 2009

@ Bigre

Non, ce n'était pas le contrat de départ, et de nombreux adhérents ou ex-adhérents peuvent en témoigner. Il s'agissait de changer la politique, ne pas se résigner au monde tel qu'il est, justement.

Quitterie ? soutenir Sarkozy ? de façon ponctuelle, sur un sujet peut-être, mais franchement, ça ne me paraît pas vraisemblable, surtout vu l'offensive de Sarkozy contre Internet.

Écrit par : Hervé Torchet | 16 février 2009

"Il s'agissait de changer la politique"

en ayant des élus. Il n'a jamais été question que ce soit autrement que par voie électorale.
Le reste était un complément, mais le coeur restait la voie électorale.

Écrit par : Bigre... | 16 février 2009

@ Bigre

Un mouvement de citoyens actifs, ce n'est pas un mouvement d'élus, c'est d'abord un mouvement civique. Les élus sont l'écume de l'engagement civique.

Écrit par : Hervé Torchet | 16 février 2009

Vous avez confondu Bayrou et l'Abbé Pierre.

Bayrou n'a jamais trompé son monde sur la nature électoraliste du Modem, qui n'est pas une fondation mais un parti politique.

Son objectif majeur reste 2012.

Toute l'histoire de Bayrou se comprend à partir de l'objectif d'une victoire présidentielle, et pas du tout d'une volonté d'agir politiquement dans un seul cadre d'influence.

Écrit par : Bigre... | 16 février 2009

@ Bigre

Quel que soit son objectif, c'est l'engagement qu'il avait pris.

Écrit par : Hervé Torchet | 16 février 2009

Je ne connaissais pas Quitterie Delmas jusqu'à son retrait du Modem. Depuis hier soir, je surfe sur le Net pour mieux connaître cette femme engagée et mieux comprendre sa décision. Si je suis impressionné par son parcours et son talent, je dois bien avouer mon incompréhension concernant son départ : la peur de devenir députée ? la déception du Modem ? ses relations avec Sarnez ? ... ? Tout cela n'est pas très clair, mais je salue sa décision ... Je ne suis pas adhérent du Mouvement démocrate, néanmoins j'espére qu'elle reprendra son combat, celui d'une génération au service de l'intérêt général, au service de LA "Politique" !
Arnaud

Écrit par : Arnaud | 16 février 2009

Y en a qui se laissent aller tout en bas.

Écrit par : Demy | 17 février 2009

Délégué n'est pas chose facile au modem...

alors je vous souhaite bon vent pour vos nouvelles aventures citoyenne.

Écrit par : un passant | 23 février 2009

Quitterie ; ton message me surprend .Je viens de contacter des amis qui sont responsables au M.O.D.E.M au niveau départemental et qui démissionnent en masse .
J'avais beaucoup d'estime pour François Bayrou ; il est Député et doit dans ce cas [ passer la main ] .Tu as la capacité de donner cette impulsion au M.O.D.E.M que toutes les générations attendent .
En ce qui te concerne ; tu es Attachée -Parlementaire et ne connaît pas d'échec politique .
Tu rassembles autour de toi .
Sois sage et réfléchis à l'avenir politique ; tu viens de refuser la tête de liste à l'élection européenne . Tu as la capacité de représenter une > .
Bisous à toi et à Virginie .
============================================================
Un Collé/Copié à mes amis ; nos amis ( ies ) ...

Hubert Rocque, à 15:03 le 23 février
@ denis , je te rejoins pourque le M.O.D.E.M soit pris en main par Quitterie DELMAS . Elle en a la capacité et les compétences . Tous nos amis se ressemblent en elle .
Sa maniére de rassembler est celle d'un Chef d'état par les moyens mis à notre disposition ; le multimédia qu'elle maîtrise .
Invitons > . François Bayrou doit passer le témoin à cette jeune femme de 35 ans et maman de 02 enfants .
Elle rassemble ; le M.O.D.E.M sera en mesure de vivre avec cette femme qui vit de la politique .
Son message Européen ne laisse pas insensible .
Merci à vous de transmettre ce message .
Amicalement.
Hubert
http://udfpartilibrevoiedelespoirhr80.hautetfort.com

Écrit par : hubert | 23 février 2009

@ hubert

Euh, juste une précision de détail qui ne veut pas contredire votre opinion : Quitterie n'est plus assistante parlementaire, mais travaille dans le privé. Avant qu'elle n'ait une attaque (ce qui serait grand dommage), j'ajoute qu'elle a seulement 30 ans.

Merci de nous avoir transmis ces info passionnantes.

Écrit par : Hervé Torchet | 23 février 2009

Merci Hervé des précisions que tu transmets ; j'en ignorais la moitié mais mon souvenir lors du Conseil National du 10 Mai 2007 est un excellent > lorsque je sortais du " Bureau -Politique avec éric Aziére puisque je me présentais à la Législative du Département de la Somme " . Nous nous sommes retrouvés en Militant dans les bras devant les médias qui nous filmaient . Farid Taha était présent ; Chirurgien à Amiens et Compiégne / Conseiller-National comme moi ; investit en politique qui s'est fait jeté dans le Département de l'Oise .
Cet homme méritait l'investiture et je comprends ensuite pourquoi il prenait des positions " fortes " contre le Président François Bayrou .
Propos éventuellement que je suis avec réserve ...
Quel gachis !!!
J'ai connaissance que tu connais trés bien > ; une militante de notre mouvement .
Si Quitterie a quitté le navire ; il y a un motif et je le connaîtrai .
Il me semble que tu es " Prof d'Université à Paris " dans un domaine proche de François Bayrou .
Le M.O.D.E.M a besoin de Militants actifs . Les démissions sont trop importantes et ceci est bien dommage .
Le Président F.Bayrou m'a contacté sur mon portable à mon domicile pour connaître ma position vis à vis de " Gilles de Robien " en 2006 .
Amicalement.
Hubert ROCQUE
Ex-Conseiller-Départemental
Ex-Conseiller-National
Fédération du Département de la Somme -80000 -

Écrit par : hubert | 23 février 2009

@ hubert

Non, je ne suis pas prof à Paris dans un domaine proche de Bayrou. Je suis par ailleurs sur la même ligne que Quitterie.

Les démissions me paraissent en effet nombreuses et respectables.

Écrit par : Hervé Torchet | 23 février 2009

@Hervé ,
Merci à toi de soutenir Quitterie ; j'ai le plaisir de lire ton message .
Par contre si tu estimes que les démissions sont nombreuses et respectables ; je doute car dés que nos amis auront connaissance de la démission de " Quitterie " ; la réaction sera de taille malgré le message apaisant de Quitterie ...
Je compatis pour " vivi " , sa copine a pris le large .
Hubert

Écrit par : hubert | 23 février 2009

Quelle réaction ?

Écrit par : Hervé Torchet | 23 février 2009

@Hervé
Les échanges sur le net sans > n'ont pas le même goût ,malgré l'estime que j'ai pour toi .Je me souviens de toi dorénavant où en colloque tu avais le "nez" dans le clavier .Je viens de visionner mes photos .
Courage ; Hervé .Des responsables Départementaux me contactent sur le site " facebook " et se confient .
Toutefois ,je maintiens que le M.O.D.E.M a sa place en politique .
Il faut regagner des députés pour être entendu à l'Assemblée Nationale .

Écrit par : hubert | 26 février 2009

Dégagée de sa gangue postpubertaire, cette déclaration contient un message véridique: le statut de spécialiste en "papotage virtuel" et la connaissance approfondie des dossiers européens sont deux choses bien différentes. Mais si, dans une perspective mondiale (et non pas parisianiste), une mère de famille ayant atteint la trentaine n'a plus rien de "jeune", elle a néanmoins encore suffisamment d'avenir devant elle pour mûrir, quitte à servir à l'avenir de courroie de transmission entre F. Bayrou, S. Royal et son oncle à la mode de Bretagne ... C'est l'union de tous les républicains dont la France a besoin pour organiser, dès avant 2012, "l'après-Caligula"!

Écrit par : Goethe | 27 février 2009

@ Goethe

Franchement, je vous plains de n'avoir pas mieux à faire que de venir déblatérer sur le beau texte de Quitterie.

Écrit par : Hervé Torchet | 27 février 2009

Vous voulez un jeune qui s'engage, en voilà un ! Votre attitude me paraît totalement inacceptable, inacceptable pour ceux qui ont travaillé avec vous, pour ceux qui ont voulu changer quelque chose avec vous ! Je suis un jeune MoDem de 19 ans, et aussi un jeune littéraire en Khâgne, et je peux vous dire que je passe mes journées à lire les poètes, les dramaturges et les romanciers. Ces gens là, quand ils parlent de politique, ce ne sont pas de vaines formules qui portent le nom d'altruisme et veulent s'écarter de tous les partis pour grossir le corporatisme ! L'UMP n'attend que ça, ils veulent être tous seuls sur le terrain, avec une poignée de gauchistes idéalistes en face ! Pourquoi grossir les rangs de ceux qui servent la soupe à Sarkozy ? Les villepinistes se foutent de nous et ils ont bien raison !
Est-ce qu'on a laissé le MoDem faire ses preuves ? Est-ce qu'on l'a laissé essayer ? Je travaille avec des gens épatants, qui ont des idées, qui ont de grandes idées, mais pas des gens aveuglés par l'idéalisme sans issue. Ils parlent de concret, de changements possibles, ils ne font pas de fausses promesses. Rêve générale ? C'est un cauchemar, oui ! C'est Sarkozy contre le néant, contre l'angoisse généralisée, Sarkozy tout seul, tout puissants, et les sujets haineux mais soumis, liés, attachés par leur prétendue liberté ! Liberté de quoi ? De parler dans le vide ? Bientôt ce sera possible, si Bayrou tombe par votre faute, il n'y aura plus personne. Personne excepté Sarkozy.

Écrit par : Imago | 05 mars 2009

@ Imago

Que vous soyez déçu peut se comprendre, mais le choix de Quitterie est mûr et profond, il constate que ce n'est pas un chef seul, fût-il Bayrou, même entouré, qui peut préparer le changement, mais que c'est dans la société civile que des anonymes innombrables préparent ce changement par leurs modes de vie, par leur consommation, par leur choix éthique, responsable et solidaire.

N'attendez pas trop des politiques, même des meilleurs : leur but est le pouvoir.

Écrit par : Hervé Torchet | 05 mars 2009

Vous avez raison et sur ce point je suis d'accord avec vous. Je suis également d'accord sur le fait que le MoDem ne s'adresse pas assez directement aux citoyens.
Mais enfin, vous rendez-vous compte que vous aidez nos adversaires ? Qui répand l'idée que Bayrou est seul ? Ce sont les médias coincés dans leur vision gauche-droite ! Et les autres partis en profitent pour nous décrédibiliser.
Vous les servez avec un tel discours. Et pourtant ce sont des gens comme vous, engagés et sincères, dont nous avons besoin. Pourquoi il y a t-il tant de politiques pourris par l'argent et la quête du pouvoir ? C'est parce que les gens comme vous ne deviennent pas politiques.
Bayrou n'est pas assez entouré et bien des médias, ainsi que nos adversaires, ne perdent pas une occasion d'isoler Bayrou. Quand vous êtes là, ils ne vous voient pas, dès que vous partez, ils en font des articles ! Tapez Quitterie Delmas sur Google actualité et vous verrez.
Il ne faut pas laisser tomber, pas maintenant. Nous pouvons retourner la situation, mais nous avons besoin de vous.
Qu'allez-vous faire à présent ? Que comptez vous faire ?

Écrit par : Imago | 06 mars 2009

En parlant de poètes ou de grands écrivains,c'est vrai que certains ont une chance inouîe d'être hypermnésiques,possédant le talent de se souvenir de tout pour construire ou reconstruire un monde qui pour autant n'est pas encombré.Pas de notes noircies sur des cahiers d'écoliers,,il suffit de calme,de concentration sur une image ,une photo et tout revient ,tout s'écrit.Oui c'est une chance d'être hypermnésique et ma foi ça aide beaucoup pour sauver bien des choses du temps...

Écrit par : ulm pierre | 06 mars 2009

Qu'est-ce que l'UDF donc le Modem ? Puisqu'il en est issu. Le parti de l'hyper libéralisme, ce dernier ayant été introduit en France dans les années 70 par un amant des diamants & grand chasseur devant l'éternel (y compris de femelles en portée, déjà strictement interdit). Entre autres. Qui a donné de brillants hommes politiques tel cet enfonceur de portes ouvertes ("la pente est rude"!)...
Le Modem est donc le marche-pied - de fait - de l'UMP. A de rares exceptions près, M. Bayrou a TOUJOURS voté "comme il fallait" i.e. R.P.R. puis U.M.P. Ceci est aisément vérifiable.
Alors, ces "jeunes" gens, telle Mme Q. Delmas, me paraissent bien vieux...Moi qui ai plus que l'âge d'être son père...
Le reste ? Sa non présentation, démission etc. La star fait ses caprices, non ? En tout cas, cela y ressemble...Franchement c'est important ?
Je ne suis encarté à aucun parti, cela va de soi. Je ne vote pas à Droite, c'est clair aussi (le centre est une illusion).
Quand le peuple a-t-il obtenu des droits ? Le progrès pour lui ? Je vous laisse relire l'Histoire de notre pays. Sans exception, JAMAIS grâce à un parti, JAMAIS grâce à un politicien "sauveur". Même pas en en 1936 car malgré la victoire du Front Populaire, les piquets de grève et occupations d'entreprises continuaient pour faire pression.
Mme Q. Delmas, si vous voulez changer le monde c'est par là qu'il faut regarder !
Le problème de mai 2007 ce fut que nous avions trois candidats à peu près identiques. Tous imbus de leur ego, tous carriéristes et prêts à tuer père et mère pour y arriver mais, jeunes gens, nous n'avons pas besoin d'eux !

Écrit par : jeanlire | 08 mars 2009

@ jeanline

Selon vos critères, comme d'ailleurs selon les miens, Quitterie est bien plus jeune que vous ne le croyez.

Écrit par : Hervé Torchet | 08 mars 2009

@ H. Torchet
Je ne demande qu'à croire que nous avons les mêmes critères mais je suis surtout convaincu d'une chose, établie par les faits : s'engager dans un parti qui n'est que le cache-misère d'un ultra libéraslisme tellement jeune qu'il fait reculer ce pays de 150 ans relève soit d'une naïeté attristante soit d'autre chose. Mais quoi ?
Il est proprement aberrant que le peuple (en réalité les classes moyennes exclusivement pour le Modem) se soit laissé berner et par l'auteur de propos vulgaires & cassants et par un notable (M. Bayrou n'est pas autre chose) aussi "jeune" que ces seniors pathétiques à force de reliftage. A un moment, le maquillage (éventuellement des projecteurs tv) ou le masque tombe, ou les deux.
Disons que l'âge permet un certain recul et que je suis éhahi de lire les propos de cette jeune femme, avoir milité au Modem (quel courage, quelle nouveauté, quel esprit critique !) puis s'être rendue compte, pour faire court, que "ça ne la faisait pas" (son billet est empreint d'une telle duplicité qu'on va bien la revoir quelque part, j'ai d'ailleurs cru lire qu'elle passait "chez" Royal ?); dans ces conditions elle a bien fait, effectivement, de renoncer à la mandature européenne mais cela n'indique absolument rien.
Il était facilement prévisible que Bayrou s'étalerait "grave" aux législatives de 2007 (l'homme aux talonettes l'aurait même empêché d'être maire d'une bourgade de 5 000 habitants, entre loups, la guerre est totale, logique). Il est tout aussi évident qu'il ne représente rien d'autre que lui-même. Et qu'il a montré et démontré que seule sa carrière lui importait.

Écrit par : jeanlire | 08 mars 2009

@ jeanline

Avec Quitterie, nous avons fait campagne en 2007 pour un programme complet, où se mêlaient des projets pour rétablir un vrai libéralisme (qui n'a pas grand chose à voir avec la pratique économique française et mondiale actuelle) et des mesures profondément sociales (la création de logements hypersociaux p ex) dont l'avancée n'était égalée par aucun autre projet présidentiel.

Sur cette base-là, elle peut être fière d'avoir fait une très grande campagne sur Internet.

La crise très profonde et très violente qui s'est développée entre-temps, a rendu, c'est vrai, dérisoire l'activité politicienne et l'obsession qui habite TOUS les acteurs de premier plan de ce domaine, de concourir pour l'élection présidentielle, que ce soit la prochaine ou les suivantes.

En ce sens, on ne peut qu'approuver le choix de Quitterie.

Écrit par : Hervé Torchet | 08 mars 2009

Magnifique dimanche grâce à vous chère Quitterie: à l'émission "Dimanche+" sur Canal, Marine Le Pen qui vous cite pour attaquer le MoDem, puis carrément un reportage!
Bravo, et merci encore!
(Ou qui doit-on remercier peut-être?)

Écrit par : CL | 08 mars 2009

@ H. Torchet
Je n'ai pas suivi la campagne. J'ai voté Royal en me bouchant tous les orifices possibles (une dame qui met en scène son accouchement ne peut que m'inspirer crainte et défiance, de même qu'un monsieur faisant de même concernant le chevauchement de "son" tracteur). Je n'arrivais pas à en croire mes yeux et mes oreilles d'entendre M. Bayrou...qui a permis l'arrivée du nabot au pouvoir. De fait, c'était bien le but.Les Santini & autres ne s'y sont pas trompés !
La crise actuelle constitue une belle excuse ou un prétexte, Monsieur Torchet, car elle n'a rien de nouveau. Les problèmes que nous affrontons aujourd'hui sont EXACTEMENT les mêmes qu'il y a 40 ans. De ceux que R. Dumont dénonçait. Sauf que nous n'avons rien fait, les problèmes sont donc exarcerbés. La planète est en danger réel, tout bêtement.
Déjà en 81 j'ai voté non pas pour Mitterrand mais contre Chirac(un Sarko s'il était arrivé au pouvoir alors, il l'a montré en 86, cf la tuerie calédonienne montéen en 88 pour tenter de gagner des élections...) pour devoir voter Chirac afin d'éviter Lepen en 2002...Et j'ai largement regretté de ne m'être pas abstenu. La déconsidération politicienne est, par conséquent, aussi nouvelle que le libéralisme social que vous exposez (en gros, proposition démocrate chrétienne type Lamennais, première moitié du XIX°) et correspond effectivement aux racines d'un giscardisme qui se voulait "libéral et moderne" (cf son inoubliable et grandiose ouvrage : "Démocratie française").
Sarko ne peut que souhaiter que Bayrou se représente (cela lui assure une marge confortable de reports de voix, l'écrasante majorité des électeurs Modem votant à droite) tout en mimant l'inverse (c'est le jeu du pouvoir et de la com). M. Bayrou a été ministre, toujours sous la Droite.
Désolé, la valeur n'attend peut-être pas le nombre des années mais je ne vois pas, pour le moment, que la jeunesse "bouge". Elle aurait pourtant intérêt ! Quand je parle de jeunesse, je parle de l'élite (celle qui peut accéder d'une manière ou d'une autre à la parole, comme Mme Delmas que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam mais ne vient pas - de toute évidence - de nulle part) et elle ne m'inspire pas plus confiance. Je revois et j'entends les mêmes belles paroles ("s'engager en politique") qu'un Lalonde au Larzac (etc.) et que tant d'autres. On sait ce qu'il en advint. L'Histoire peut surprendre.
Les guadeloupéens montrent l'exemple et je crains (ou j'espère ?) fort, l'Histoire de notre pays l'indique (1968, 1936, 1870, 1848, 1830, 1789 et avant les jacqueries...), que le reste ne soit sans grande importance.
Inutile de rêver au "sauveur" ou (pire ?) au "grand soir" (bonjour la gueule de bois du petit matin :-)) : si Mme Delmas veut aider son pays, qu'elle prône la grève générale illimitée. Si vous voyez un autre moyen, ça intéresserait...
La peur doit changer de camp, le libéralisme sinon supprimé du moins fortement moralisé et tout aussi fortement encadré, les lois liberticides éradiquées etc. C'est sûr y'a du boulot, la jeunesse vous pouvez y aller mais de grâce pas dans la boutique d'un vieux briscard qui se fait une cure de jouvence...Le piège est si grossier, non ?

Écrit par : jeanlire | 09 mars 2009

@ jeanline

La crise que nous connaissons aujourd'hui n'existait pas voici 40 ans, qui était la fin des "trente glorieuses". De même, le GIEC a démontré que c'est à partir de 1970 seulement (il est vrai que c'était en germe, mais en germe seulement, avant) que le climat a commencé à s'affoler et que les symptômes de saturation de la planète ont commencé à apparaître.

La crise d'aujourd'hui est la plus forte connue depuis les années 1920, car le moteur économique qui a été inventé alors (le fordisme) est arrivé en bout de course. Il faut donc une autre épine dorsale sur laquelle articuler un autre développement (d'ailleurs plus sain) et c'est en quoi est judicieux et crucial le choix de Quitterie.

Écrit par : Hervé Torchet | 09 mars 2009

@ L'ESS.

Je ne dis pas ,en hurlant avec les loups, qu'il faut abattre le capitalisme mais d'autres modèles peuvent voir le jour et même existent ,Le capitalisme devrait peut être s'inspirer de leurs fonctionnements.
Cette économie sociale et solidaire est bien sûr plus modeste ,plus disccète que le capitalisme mais elle crée des emplois,voyez vous ,et ceci est trés important.
Ici en Aquitaine comme dans la communauté urbaine ,cela fonctionne et draine quand même 10% de l'économie privée et pèse 10% sur le PIB.
Alors si on pense que nos valeurs humanistes,rèpublicaines et citoyennes seront de plus en plus écoutées mais surtout partagées,alors il faut développer ce nouveau modèle que je viens de décrire.Un autre avantage de taille qui me revient à l'esprit:ce sont par définition des emplois non délocalisables.

Pierre

Écrit par : ulm pierre | 09 mars 2009

@jeanlire

J'ai lu sur un blog une fois un commentaire qui m'a saisi d'une jeune femme qui disait à une féministe enragée : "Ne nous jugez pas du haut de votre XXème siècle, aidez-nous à construire le XXIème"
C'est tout ce que j'ai à vous dire.

PS : Je craque quand même : je suis en plein dans les jeunes actifs du MoDem, je peux vous dire qu'ils ne chôment pas dans le 76 ni dans le 14 ni dans le 27, venez sur mon blog et vous verrez qu'on publie des choses. Récemment, ils ont organisé une réunion publique à Rouen avec C. Lepage, ils font de la distribution de tracts ect. Tapez "Jeunes démocrates 76" sur Google, vous verrez.

Écrit par : Imago | 09 mars 2009

@ pierre : jeunes, nous proposions ce que vous décrivez et qui revient à dire : penser global, agir local. Autrement plus efficace qu'une logique démo-chrétienne vaguement revisitée par un maquillage "jeune" (le vernis "moderne" mais le terme moderne est un mot sans cesse recyclé, cf les journaux et la littérature de la fin du XIX°) et qui n'est qu'une ressucée de la doctrine Lamennais (du même acabit pour C. Lepage, grande bourgeoise réformiste devant l'éternel, sûr les jeunes qu'avec de tels roublards, vieux routiers de la politique politicienne la plus éculée vous allez progresser !).
@ H. Torchet. J'espère grandement - pour vous - que vous ne vous trompez pas car il s'agit de votre avenir. Donc, oui entre autres exemples je souhaite vivement que le changement climatique ne soit qu'une fable, je suis bien aise d'apprendre que la crise que nous connaissons est nouvelle, n'a rien à voir avec celle de 73, qu'elle est imprévisible & tutti quanti. Seulement je n'en crois rien (je viens d'entendre que 20% de l'argent qui circule sur la planète est de l'argent fraudé donc planqué dans les paradis fiscaux, ne jamais oublier que cet argent est "sale"...mais qu'il pourrait servir à de nobles causes, M. Bayrou pourrait montrer l'exemple en payant des impôts par exemple; Ô non il est malin M. Bayrou il ne fraude pas : il s'arrange pour passer pour un agriculteur avec les conséquences fiscales attendues : c'est un détail mais ça ne vous titille pas "quelque part", jeunes gens ?) . Nonobstant, j'aime les contes de fées, ils permettent de rêver. Mais si c'est là (le Modem) votre Utopie, je suis triste pour vous mais c'est vous qui voyez.
@ Imago
Comme bcp de jeunes hommes (alors universitaires) des années 70, j'étais au côté des femmes pour l'avortement etc. Mais la vie est parfois cruelle : je suis papa d'une fille (unique) qui m'a été enlevée (à l'international) par la mère. Plus de nouvelles depuis 4 ans. Je crois que je suis bien placé pour relativiser, prendre du recul (en outre, je fus un temps prof...d'histoire) et on ne peut qu'adhérer à votre citation. En attendant, jeunes hommes futurs pères, méfiez-vous, la justice aux affaires familiales n'existe pas pour vous en France. Sûr que, la jeunesse, vous avez du pain sur la planche mais si vous choisissez de monter sur de vieux canassons, vous risquez de ne pas aller bien loin. J'ai donné mon exemple personnel pour concrétiser la chose : oui la politique est plus que nécessaire alors se prétendre à côté ou au dessus ou au centre, c'est de la foutaise. Pour le reste, si vous pensez "mais quel rapport entre ce qui lui arrive et ce dont on cause", je vous laisse deviner.
C'est tout ce que j'ai à vous dire.
P.S. Ce /tapez/ "jeunes démocrates" me rappelle le "jeunes giscardiens" de mes 20 ans. Raffarin est un ex jeune giscardien. Enthousiasmant, en effet.

Écrit par : jeanlire | 10 mars 2009

@ Jeanlire

Merci de m'avoir répondu et c'est trés bien de débattre comme vous le faites en tout cas.Je vois que vous avez vôté pas pour la personne mais contre l'adversaire en face,c'est ce que j'ai tendance à faire sauf qu'il fallait pas vôter en 2002 comme je l'ai fait.

Oui,mille fois oui Mitterand a été élu de cette façon et en plus beaucoup ont vôté contre Giscard en se rappelant le "Oui mais" d'Avril 1969 contre le Général de Gaulle.

Approuvez vous l'économie sociale et solidaire dans son volet social c'est à dire création d'emplois???

Merci de m'avoir répondu.

Pierre

Écrit par : ulm pierre | 10 mars 2009

Bonjour Quitterie,

Comment vas-tu ? Cela fait longtemps que nous ne sommes pas croisées. J'aurais plaisir à discuter avec toi si tu as un peu de temps.

N'hésite pas à contacter. Mon tel est 066460036.

Bises,
Syrine.

Écrit par : CATAHIER | 11 mars 2009

@SYrine : attention heureusement que tu n'as pas mis ta photo parce qu'avec le portable sur un blog aussi lu t'etais bonne pour changer de numero ;-)

Écrit par : virginie v | 11 mars 2009

@ Pierre
Oui, bien sûr que j'approuve tout ce qui peut faire favorablement progresser l'humanité. Je suppute que vous faites allusion à une partie du programme Modem inspiré de Lamennais. Pourquoi Lamennais ? Parce que M. Bayrou est avant tout un démo-chrétien conservateur. Le côté de l'église qui veut temporiser les excès du capitalisme.
Ce qu'il y a de bien avec la crise c'est qu'on peut désormais, de nouveau, appeler un chat un chat.
C'est votre chance les jeunes, cette crise va vous ouvrir les yeux. En militant au Modem vous les fermez. Dommage mais c'est vous qui voyez.

Écrit par : jeanlire | 13 mars 2009

@Jeanlire
Je vois que vous êtes "aigri" comme on dit, et vous avez des raisons de l'être. Oui, la politique a été affaire de combines politiciennes des plus détestables, oui, je sais que bien des leaders dans notre parti ont un lourd passé. Mais je veux laisser personne sur le carreau, je prendrai le savoir qui me permettra d'avancer et j'éviterai ces combines autant que je le pourrai. Je ne peux pas en promettre plus, pour le moment, je travaille tant que je peux pour tirer des réunions tout ce que je puis. S'il y a une chose, une valeur qui doit se retrouver en politique, c'est la fidélité (c'est pourquoi je suis si sévère avec Quitterie Delmas). Si quelque chose me déplaît dans le discours de Corinne, je lui dirai en face et je ne la mettrai pas en difficulté devant tous les militants parce qu'on a besoin de cohésion, et le maître mot des combines politicienne est : "Diviser pour mieux régner".
Je déteste ce principe.
Je ne serai pas aussi complaisant envers les autres partis mais pour le MoDem, je ne serai pas de ceux qui créeront les premières dissensions et donneront au MoDem le visage que montrent à présent le PS ou l'UMP : une casserole qui déborde et une cocotte minute sur le point d'exploser.

Écrit par : Imago | 13 mars 2009

@ Jeanlire

Merci de me lire mais c'est pas le moment d'être aigri.
Il faut donner du sens à l'Europe pendant cette campane,je pense et je ne vais pas me faire des amis que le rêve européen est certainement plus réel que le rêve américain.

Pierre

Écrit par : ulm pierre | 13 mars 2009

lire "campagne"

Pierre

Écrit par : ulm pierre | 13 mars 2009

Je pense bien à toi... La campagne de 2007 portait en germe ce qui t'arrive de nouveau, un parachutage proposé dans des conditions horribles, alors que c'est un élément que tu as toujours dénoncé. Ils n'ont rien compris encore une fois. Te refaire çà de nouveau, même si je lis entre les lignes qu'il n'y a pas que çà, je comprends ton écoeurement..

Ton texte me plaît et je te reconnais bien là, même si j'ai des désaccords dont on parlera peut-être un jour, comme avant... Qu'il est loin le temps des illusions, de notre café Bourbon, de la législative gâchée et avortée... Tes convictions sont intactes, tu en as tiré des conclusions qui j'espère ne te font pas trop souffrir... et une fois de plus j'admire ton geste, tu restes fidèle à toi-même.

Je te connais, tu encaisses depuis des années, des choses que seuls ceux qui ont été à tes côtés pendant des mois peuvent comprendre, et contrairement à beaucoup de ce que j'ai lu (depuis des heures vu les soutiens exprimés en masse), il ne faut pas juger, parler de trahison, de lâchage, même si je comprends les militants Modem dans leur réaction, mais imaginez qu'un combat mené depuis des années peut user, elle se battait 24/24h pour le Modem, en sacrifiant souvent sa vie personnelle, et surtout je pense que la plupart n'aurait déjà pas pu surmonter la "claque" que MDS t'a mise à la législative et ne peuvent pas imaginer ce que tu as enduré à ce moment-là. Tu t'es tue, tu as pleuré de rage pour ne pas dénoncé ce qu'on te faisait à 15 jours d'une élection, pour ne pas gêner la campagne du Modem alors même que tu en avais les moyens avec tous les médias à ta porte, mais tu es repartie renforcée de tes principes et avec l'illustration que ce que tu dénonçais t'arrivait dans ton propre parti... Je t'ai admiré pour çà.

Tu as continué à te battre, pensant réussir à transformer les choses de l'intérieur et te battant pour un nouveau parti avec de nouvelles règles. Ta démarche échoue, et je suis déçu pour toi, tu étais en position de fédérer un changement interne en quelques années (la preuve les remarques ici de ceux qui ne te connaissaient pas), je suis déçu pour les idéaux que tu défendais si vaillamment, tes principes et tes idées nouvelles que tu mettais en avant mais que tu n'auras pas réussi à intégrer à ton parti.

Je pense que tu reviendras à la politique, même si j'espère que tu ne répondras pas aux sirènes de gauche et de droite que je t'ai vu maintes fois refusé. o . Je te sais assez forte et ce que j'ai lu de tes réponses aux attaques de Ginesty porteur de la voix officielle à ce que je comprends (il va pas dire l'inverse alors qu'il est sur une liste aux élections, ne t'occupe pas de ces bassesses, tu as connu pire, on a l'habitude de cette tactique de déstabilisation pour nuire à la parole de l'adversaire, il doit penser qu'en tant que porte-flingue çà va lui réussir, ce qui est malheureusement le cas) et des interviews sur DA me confortent dans l'idée que tu résisteras. On a tellement eu de témoignages de jeunes de tous les partis dans tes cafés, qu'on sait très bien que partout où tu iras, tu gêneras et on t'écartera de nouveau. En même temps, je comprends que chacun essaie de présenter sa paroisse comme la meilleure où on te dit que tu seras à l'aise et chez toi, car c'est tellement mieux chez eux. C'est vrai que si sur un parti neuf avec une nouvelle constitution tu n'as pas réussi, j'imagine ta réussite dans des partis aux règles anciennes dont on voit les résultats chaque jour en interne, on a assez entendu de militants de tous bords être objectifs sur ce constat..

On a besoin de ta parole, de tes idées neuves, et ce n'est qu'en ayant un rôle de responsable et d'élue que tu arriveras enfin à faire passer tes messages, et à imposer ce changement qu'on souhaite tant... Je me suis toujours dis que toi élue, tu ne renierais jamais tes engagements et tes principes, je t'aurais fait une confiance aveugle te connaissant. Et tu l'illustres encore par ton geste. Ta parole aurait eu plus de poids en tant qu'élue, surtout ayant un accès aux médias faciles depuis depuis des années. Et le Modem dont je vois les militants s'exprimer ici, t'auraient plus facilement soutenu dans les directions que tu voulais donné à ton parti en ayant accès pleinement à tes paroles en dehors du net.

C'est là mon seul désaccord sur ton écrit (le reste comme tu le sais est ce que je pense depuis longtemps donc je suis en plein accord avec toi), car on en a déjà longuement parlé dans le passé, les citoyens peuvent influencer mais rarement décidés... Rappelle-toi de notre charte citoyenne. Même si je sais que c'est le parachutage qui a dû te faire réfléchir et réagir ainsi, puisqu'allant à l'inverse de ce que tu es et de ce que tu défends...

A force de s'user en se battant contre le vent, on a 2 choix quand on est fatigué de ce combat contre un élément plus fort: soit se mettre dans la direction du vent en jouant avec et en se laissant porter où il veut au gré de ses humeurs, soit se coucher pour ne plus être en prise avec lui et ainsi éviter qu'il nous emporte dans une direction dont on ne veux pas.
Donc chapeau pour ton second choix Miss Quitterie !

Je ne sais pas où tu en es maintenant depuis quelques mois, j'espère que çà va. Appelle-moi ! Dsl pour la longueur ;-).

Écrit par : Peter L. | 10 avril 2009

الرسم التيكوندوا الكرة

Écrit par : aymen | 13 avril 2009

Bonjour Quitterie,
Je suis convaincu que tu ferais une excellente tête de liste du MODEM pour les élections régionales en Ile de France. Qu'en penses-tu ?
Je suis aussi convaincu que toi et de nombreux autres adhérents reviendraient ou rejoindraient le MODEM si on pouvait organiser un vote par internet pour désigner les prochaines têtes de liste aux élections regionales.
Qu'en penses-tu ?

J'ai donc décidé de poser ces 2 questions à François Bayrou et ai posté les questions sur le site lesdemocrates.fr - tout en bas de la page suivante :

http://votes.lesdemocrates.fr/vos-questions-a-francois-bayrou/

Bien cordialement,
SOPHIAMODEM

Écrit par : sophiamodem | 28 avril 2009

Quitterie, c'est avec beaucoup de justesse que j'apprécie votre texte du 7 février que je découvre tardivement. Je revis la situation que vous décrivez comme l'impossibilité quasi phobique de rentrer dans ce système archaîque d'appareil qui perdure malgré FB, et une grande lassitude de devoir dénoncer en permanence une démocratie interne malade. C'est pourquoi, à peu près pour les mêmes raisons que vous, j'ai quitté le MODEM départemental ou j'étais investi. J'en garde cependant une énergie nouvelle à oser agir, comme vous le dites si bien, là ou j'ai la main, concentré et cohérent, dans ma vie personnelle et professionnelle. Salut ! TM.

Écrit par : ThierryM | 10 mai 2009

bravo quitterie.

à la fois je le regrette car tu portais un message et des valeurs uniques et à la fois je suis heureux pour toi car tu vas pouvoir exprimer pleinement ces memes valeurs dans d'autres domaines.

Écrit par : michael silly | 10 juin 2009

En tout cas, comme je l'explique sur mon blog, la modémosphère ne ressemble plus à rien sans Quitterie.

Écrit par : Hervé Torchet | 12 juin 2009

Accessoirement, j'ai toujours pensé que Quitterie disposait de bien plus de liberté sur son blog qu'elle n'en utilisait. Et si elle devait faire le choix de s'engager de nouveau dans un parti, je pense que ce serait à la condition expresse de l'entière liberté d'expression sur son blog et dans les médias, on en a vu les bienfaits lors de la présidentielle.

Écrit par : Hervé Torchet | 12 juin 2009

@ Eva Joly

Madame Eva Joly détient les clefs pour 2012.

Pierre

Écrit par : ulm pierre | 13 juin 2009

@ Quitterie

Tu as échappé à la déroute, cela s'appelle avoir du nez.

@+

Écrit par : Farid L | 13 juin 2009

@ Eva Joly (bis répétita)

A vous de jouer, il y a un créneau à prendre et le social et l'écologie cheminent ensemble (CQFD)

Pierre

Écrit par : ulm pierre | 13 juin 2009

S'il y a encore quelqu'un qui passe sur le blog de Quitterie malgré son silence, je signale que j'ai passé une nouvelle vidéo d'elle sur mon blog aujourd'hui.

Écrit par : Hervé Torchet | 19 juin 2009

Et s'il y en a qui veulent en savoir un peu plus sur ce silence et sur la perspective de retrouver Qutterie sur son blog, j'ai placé un lien avec un podcast de Quitterie d'une émission de jeudi sur Radio Suisse Romande, toujours sur mon blog.

Écrit par : Hervé Torchet | 20 juin 2009

Ah ba mince moi qui vient de découvrir ce blog je viens de me rendre compte qu'il n'est plus mis à jour :(. Céline

Écrit par : vente-privee.com | 04 mai 2010

je suis tres content de votre commentaire mais chez nous ce le contraire en Afrique et plus precieusement au Tchad ,ce la dictature masquee qui ne dit pas son mon. Ont ne peux pas parler librement cmme il le faut et surtout quand t'on est fonctionnaire au pays au dans une localite et tu es opposant on affect ailleur t,les gens aurons peur d'etre opposant et moi je eu le courage d'etre .Je voudre votre soutien, comme des conseil ,de appui avec des idee comme je ne pas pousser mes etudes tres loins d'etre un vrai opposant merci j'attend la reponse inpatienment.

Écrit par : Azalo Hamida | 11 juin 2010

certaine disent que on fait la politique du ventre mais, il ya pas de sentiment en politique.Je veux le bomborder car je refuse de faire des promesses que je ne pourrai tenir.

Écrit par : Azalo Hamida | 11 juin 2010

gemma@ En tout cas, comme je l'explique sur les blogs, la modémosphère ne ressemble plus à rien sans Quitterie.

Écrit par : gemma | 04 octobre 2010

uste une précision de détail qui ne veut pas contredire votre opinion : Quitterie n'est plus assistante parlementaire, mais travaille dans le privé. Avant qu'elle n'ait une attaque (ce qui serait grand dommage), j'ajoute qu'elle a seulement 30 ans.

Écrit par : swimwear | 26 janvier 2011

certaine disent que on fait la politique du ventre mais, il ya pas de sentiment en politique.Je veux le bomborder car je refuse de faire des promesses que je ne pourrai tenir.

Écrit par : tankinis | 26 janvier 2011

certaine disent que on fait la politique du ventre mais, il ya pas de sentiment en politique.Je veux le bomborder car je refuse de faire des promesses que je ne pourrai tenir.

Écrit par : tankinis | 26 janvier 2011

Great website...and cool article man...thanx for the great post...keep on posting such articles... Resources like the one you mentioned here will be very useful to me! I will post a link to this page on my blog. I am sure my visitors will find that very useful..

Écrit par : bartending tips | 28 janvier 2011

My friend genuinely enjoyed your article. It seems like you have placed a lot of effort into your post and this world need a lot more of these on the web these days. I do not have a bunch to to say in reply, I only this minute wanted to comment to reply well done.

Écrit par : perfect sit up | 28 janvier 2011

Well, the tutorial is really great, you probably have invested a lot of time in the procedure and the downtime is really impressive. What interests me is one thing further - how did you make those nice pictures for the tutorial. They are really impressive.

Écrit par : mix drinks guide | 28 janvier 2011

certaine disent que on fait la politique du ventre mais, il ya pas de sentiment en politique.Je veux le bomborder car je refuse de faire des promesses que je ne pourrai tenir.

Écrit par : bartending tips | 28 janvier 2011

I'm so disappointed that there isn't a redhead option. Redheads are used avatar makers leaving red hair out but you'd think that Joan would have made it impossible!

Écrit par : bartenders guide | 04 février 2011

S'il y a encore quelqu'un qui passe sur le blog de Quitterie malgré son silence, je signale que j'ai passé une nouvelle vidéo d'elle sur mon blog aujourd'hui.

Écrit par : Pittsburgh events | 05 février 2011

Good job for writing this brilliant article of abercrombie. I totally agree with you on the point of abercrombie and fitch. This is a nice article for sure. Excellent point here. I wish there are more and more New abercrombie & fitch articles like that. I totally agree with you on the point of abercrombie sale. This is a nice article for sure. Thank you so much for sharing some great ideas of abercrombie uk with us, they are helpful.

Écrit par : bartender mixed | 06 février 2011

Access your style in almost any location worldwide, so you can see a million dollars,The create and fashion magazines, Harper's Bazaar to highlight this year GHD Hair Styling rising stars.

Écrit par : the perfect sit up | 06 février 2011

The Internet has created a public platform for sharing information without censorship. As communication shift from personal conversations to digital transferring of messages, the interaction of groups and individuals change and help create a more efficient sociological community by connecting individuals who have common interests

Écrit par : four hour body | 06 février 2011

My friend genuinely enjoyed your article. It seems like you have placed a lot of effort into your post and this world need a lot more of these on the web these days. I do not have a bunch to to say in reply, I only this minute wanted to comment to reply well done.

Écrit par : Go Ped | 22 février 2011

Resources like the one you mentioned here will be very useful to me! I will post a link to this page on my blog. I am sure my visitors will find that very useful..

Écrit par : research paper writing service | 19 avril 2011

I wish there are more and more New abercrombie & fitch articles like that. I totally agree with you on the point of abercrombie sale. This is a nice article for sure. Thank you so much for sharing some great ideas of abercrombie uk with us, they are helpful.

Écrit par : Electric Bicycles | 28 avril 2011

Les politiciens arrivent et s'en vont, et ils ramènent toujours les mêmes histoires et changent souvent de discours arrivés de l'autre côté du mirroir...

Écrit par : iPhone | 24 mai 2011

Hi, i think that i saw you visited my web site so i came to “return the favor”.I’m

attempting to find things to improve my site!I suppose its ok to use a few of your

ideas!Simply desire to say your article is as amazing. The clearness in your post is just

spectacular and i can assume you are an expert on this subject. Well with your permission

allow me to grab your RSS feed to keep updated with forthcoming post. Thanks a million and

please keep up the rewarding work.

Écrit par : build muscles | 24 mai 2011

Thank you very much for this article.

Écrit par : mondo casinos | 28 mai 2011

on ressent une veritable revolte a la fois dans le ton que tu utilise et dans le contenu meme de tes propos, j'ai dailleurs trouve ceux ci profondement interressants et bien amenes

Écrit par : Hid xenon headlights | 31 mai 2011

hello this is nice sharing by you on this page. Your page design is simple and attractive. i will follow this style for my page.

Écrit par : loss weight quick | 04 juin 2011

texte tres interessant et relativement bien ecrit, merci de l'avoir partage

Écrit par : how much to charter a private jet | 16 juin 2011

entre le montant de ces gains et les faits qui les ont généré. Peut-être qu'en attendant Finance watch pourrait nous éclairer sur ce sujet?

Écrit par : bitkisel tedavi | 21 septembre 2011

Écrire un commentaire