Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le week-en bref | Page d'accueil | François Bayrou répond positivement à la lettre d'Anticor ! »

27 mars 2007

Paris. 19ème... siècle.

Pas de mots pour qualifier cette interpellation. Pas de mots pour qualifier la garde à vue de la directrice de la maternelle. La rage. La rage que ça se passe devant une école. La rage que ça se passe tout court. Le mal au coeur de voir cette scène devant les enfants. La rage de cette campagne qui part en vrille sur la question de l'identité nationale. La rage devant cette campagne qui se déroule à droite de la droite. Et surtout la honte.

Alors il va falloir se battre. Fort. Il faut sortir de cette dénomination. Vite. Sortir de cette violence. Parler de l'immigration pour de vrai. Parler de nos 60 millions d'identités différentes. Personne ne m'imposera une identité. Je suis ce que je suis. Vous êtes ce que vous êtes. Certains d'entre nous sommes français, d'autres ne le sont pas. Parlons de comment devenir citoyen Français, si on le souhaite. Parlons d'intégration. Parlons partage de valeurs. Parlons citoyenneté, de France d'Europe, du monde. Parlons de mixité dont nous sommes fiers. Parlons de la mondialisation, du co-développement. Osons parler de l'économie parallèle, osons parler de nos échecs. Parlons des racines du mal.

Parlons de cette classe politique ringarde dernière élite de notre pays à ne pas avoir intégré ses propres enfants. Parlons-en.

PS : je voudrais que vous alliez lire cette note trouvée sur le blog d'Amine qui habite à Barcelone. Amine, merci de ce témoignage illustrant vraiment l'insoutenable légereté de nos vies et les brusques retours à la réalité. J'espère que nos chemins se croiseront un jour dans la vie réelle. 

Commentaires

Si des étrangers viennent en France et trouvent un travail ... il faut les aider. Il en faudra pour payer nos retraîtes !

Écrit par : égoïste | 27 mars 2007

Je suis abonné depuis son origine à la news letter de RESF qui essaie de lutter contre cette politique qui vise les sans papiers et leurs enfants. Des situations comme celle-ci et des bien pire encore, il y a en a eu des tas aux quatre coins de la France depuis des mois. Parfois la chaine de solidarité et de résistance a joué, souvent elle n'a rien pu éviter. Tu parles de la campagne, de ces instants vifs d'aujourd'hui mais tu lle sais, tu le sens, ça remonte à bien plus loin et ça se niche au plus profond. Combien de personnes s'indignent sincèrement et sans arrière pensée ? Pas suffisamment, je crois. Ca sent la peur et l'ignorance et un petit courage médiocre au non de la loi. Il s'agit donc bien de changer les mentalités et donc de se battre, coûte que coûte, sans rien lacher, n'est-ce pas ?

Écrit par : petitjardin | 27 mars 2007

Quitterie merci pour cette note juste juste...cela m'a profondement choqué mais je ne trouvais pas les mots pour l'exprimer. Tu les as trouvés merci, virginie

Écrit par : virginie | 27 mars 2007

La rage, oui... aux tripes.
C effarant cette dérive des politiques. Insécurité il y a 5 ans, immigration et identité galvaudée aujourd'hui, c'est pathétique.
N'y a-t-il donc que Bayrou pour sauver la mise?

Écrit par : Amine | 27 mars 2007

Jacques Attali nous rappelle que le président que nous allons élire doit nous raconter la France que vivront nos petits enfants. C'est son rôle. Pour demain ou après demain un Premier ministre suffirait ...
alors quelle vision ?
J'aimerais que mes petits enfants soient en bonne santé, métisses, agnostiques et trilingues.
Pour qui dois-je voter ?

Écrit par : video meliora | 27 mars 2007

Pour information :

"démagogie : Attitude consistant à flatter les aspirations à la facilité ou les préjugés du plus grand nombre pour accroître sa popularité, pour obtenir ou conserver le pouvoir."

et les "demago'", on en trouve de tous les bords je vois... :-)

Mais bon... placer sur la même ligne "il va falloir se battre" et "sortir de la violence"... Mais ça s'apprends. bon courage pour vot' carrière !!

Un touriste.

Écrit par : Thomas | 27 mars 2007

Non, il n'y a pas de mots.
Oui, parlons des racines du mal : la peur et l'ignorance,
elles se nourrissent l'une de l'autre.
...................................................

Et je repense à Jean Vanier : "le drame de l'être humain, c'est qu'il veut être un adulte fort, honoré et il oublie qu'il est un petit enfant en quête de communion."
Amnésie violente.

Écrit par : Rodolphe Massé | 27 mars 2007

Ce que je trouve le plus honteux, dans cette affaire, est qu'elle ne peut qu'aboutir à condamner des enfants à l'illettrisme. Si les parents savent qu'on les cueille à la sortie de la classe, ils n'enverront plus leurs enfants en classe.

Ce qui ne les empêchera ni de venir en France, ni d'y résider.

Donc ce rodéo de cow-boys ignoble est contreproductif aux deux titres : il ne fait rien pour remédier aux inconvénients de l'immigration clandestine et il plonge de pauvres enfants innocents dans l'illettrisme (alors même qu'ils sont peut-être une chance pour la France de demain).

L'idée est que désormais, la chasse à l'homme est ouverte. Les gens qui n'ont pas de papiers sont des bêtes traquées. La haine, toujours la haine.

Et si nous allions détruire nos propres papiers devant le QG de Sarko ? Symboliquement.

Les pogroms, le Vél-d'Hiv. J'ai honte de revoir tout ça en un instant, incarné par nos policiers otages de la folie du pouvoir.

Il faudrait quand même leur dire que Le Pen n'a fait que 17% la dernière fois et que s'ils continuent, il sera à 25%. Il n'a même plus besoin de faire campagne là-dessus.

C'est débectant.

Notre identité nationale, c'est la République.

Mais les gens ne sont pas dupes. Je connais deux électeurs du Front pour qui les rodomontades de Sarko et de Ségo sont insignifiantes.

Bayrou dit : le coupable de nos maux, c'est le système. Alors, pour tenter de se sauver, le système désigne un bouc-émissaire tout trouvé : l'étranger. L'administration de l'État mise au service des ratonnades, c'est, au sens strict du terme, Vichy.

Allons dire ça à Simone Veil. On verra bien ce qu'elle a à commenter sur le sujet.

Et Ségo doit bien mesurer ses responsabilités aussi.

Tous ces gens se trompent sur le sens du vote Le Pen, qui n'est pas seulement de haine, mais de souffrance.

Au début, il y a vingt ans, Le Pen employait l'expression des gens "qui souffrent en silence". Il se faisait la voix de ce silence-là.

Il y a toujours quelque chose de ça.

Et c'est là qu'il faut agir, au lieu de manipuler la souffrance.

Bien sûr, il y a aussi les héritiers de feu Georges Marchais qui, en février 1981, dénonçait déjà par amalgame l'immigration et la criminalité et qui a fait, en avril 1981, à l'élection présidentielle, 18,8 %, soit environ le total de Le Pen+Villiers ou Mégret en 1995, 2002 et 2004 (respectivement 19,7%, 19,2% et 19,6%).

Donc on ne voit pas bien après quoi Sarko et Ségo courent. À moins qu'ils ne redoutent tous deux d'être absents du second tour. Ca, ce serait une vraie leçon infligée au système.

En somme, l'opération est contreproductive quel qu'en soit l'angle de vue, elle dégrade la République dans une honteuse chasse à l'homme, elle ravale les partis du système à l'abjection.

Bayrou doit rappeler que la cause des maux de la France, ce ne sont pas les étrangers, c'est le système.

Car on sait très bien que les reconduites de Sarko, tout en multipliant les images honteuses, ne résolvent rien. Les gens ne sont pas dupes. Abattons le système qui se vautre dans la boue et qui couvre la France d'opprobre.

Je suis vraiment triste mais la réaction de Quitterie me réchauffe.

Écrit par : Hervé Torchet | 27 mars 2007

J'ajoute que le seul autre but tactique de la manip, c'est de tenter de refocaliser sur la bipolarisation, en faisant de la gauche les défenseurs des gentils petits immigrés. Cette manoeuvre ne trompera personne, sauf les quelques derniers lecteurs du Figaro, qui ont tous l'âge de Serge Dassault, soit 85 ans, et qui de toutes façons votent Sarko.

C'est Bayrou qui récoltera les fruits politiques de cette honte qu'il n'a pas voulue.

Écrit par : Hervé Torchet | 27 mars 2007

Quitterie, peut-eêtre t'emportes-tu quelque peu. Les policiers sont venus arrêter un clandestin dans un café voisin. Ce sont les manifestants gauchistes de RESF qui ont provoqué toute cette bousculade où j'ai trouvé les policiers particulièrement calmes. Si on les avait laissé agir, là où ils le devaient, il ne se serait pas passé de tels incidents. La manipulation gauchiste tourne à plein.

Écrit par : RA | 27 mars 2007

@RA: Manipulation gauchiste?

Écrit par : Christophe Marec | 27 mars 2007

@RA : Si ON LES AVAIT LAISSE AGIR? "les policiers particulièrement calmes" les mechants manifestants très gauchistes..?? attention. J'ai toujours pensé que la police etait bien evidemment necessaire mais on ne peut pas tout laisser faire " laissé agir" non on n'a pas le droit d'enlever toute dignité humaine à quelqu'un comme ca devant une ecole devant des enfants qui auront cette image de leur société, des adultes de leur pays..NON PAS QUESTION POUR MOI. Désolé.

Écrit par : virginie | 27 mars 2007

Ces images sont très fortes......d'autant plus qu'il n'y a pas de son et que l'on sent, petit à petit, la tension monter....
Je n'ai jamais soutenu les formes de désobéissance civile face aux questions d'OGM mais là, j'avoue être admiratif et fier de voir que des personnes, des êtres humains, s'opposent à ce que le grand père chinois, dans cette voiture, soit expulsé.
Imaginez les grands parents de vos enfants être arretés devant l'école, sous les yeux de vos enfants.....C'est horrible et quel manque d'humanité.
On peut dire que ces policiers faisaient leur boulot mais .....il va falloir qu'ils s'habituent de plus en plus car si on ne change pas les règles (OMC et autres), nous allons avoir de plus en plus d'immigration, ce qui est normal.
Pourriez vous vivre dans un pays alors que vous n'avez rien à manger, aucun avenir à proposer à vos enfants, alors qu'à 5000 km de chez vous, vous pourriez accéder "à la richesse"? ....Oui, qu'on le veuille ou non, nos pays sont riches car ils ont aussi prospéré sur le dos de ces Etats qui ont été pillé de leurs richesses alors maintenant, il faut assumer et redresser la barre, pour faire en sorte que le monde soit plus juste....
BRAVO à ces citoyens !

Écrit par : ecolodujour | 27 mars 2007

"Les pogroms, le Vél-d'Hiv. J'ai honte de revoir tout ça en un instant, incarné par nos policiers otages de la folie du pouvoir".

C'est donc cela le débat apaisé ??? Comparer les camps de concentration et d'extermination avec l'application d'une décision de justice dans un pays démocratique ?
Oui , une intervention de police près d'une école est choquante pour les enfants . Mais quel rapport avec une raffle ?
J'avais franchement une autre idée du débat . Si on refuse avec juste raison les étiquettes faciles de "gauche ou de droite" , c'est pour pouvoir parler du fond , n'est-ce pas ? Faire des propositions constructives ou procéder à des amalgames scandaleux ?

Écrit par : jan | 27 mars 2007

Madame Royal ne se prononce pas clairement sur la justice des mineurs, ni sur les possibilité institutionnelle de l’internet en France et en Europe. De plus, pour les affaires familiales, elle semble dire que c’est au gouvernant et non à la circonctance de décider de le juge dans sa liberté de Magistrat. J’ ai des amis au syndicat de la magistrature, nous sommes très surpris. De plus que fait madame Royal pour revaloriser les environs de Paris en dotant les medias émergeant, de sorte que les affinités indélocalisables puisse faire l’objet d’une exploitation pour le secteur tertiaire?

Écrit par : pedro | 27 mars 2007

Quitterie et Virginie,
Rappellez-moi, ils votaient quoi les députés UDF à l'Assemblée lorsque Sarkozy a fait voter toutes ses lois anti-immigration? On a besoin aussi de cohérence pendant la campagne.. ratisser large ne veut pas dire raconter tout et son contraire selon son auditoire, même si on le fait avec un certain talent.. ;-)

http://blog.cybermilitant.com/index.php/2006/05/16/302-vote-solennel-sur-la-loi-immigration

2006 : Plutôt pour. La loi Sarkozy sur l’immigration et l’intégration sème le trouble chez les élus centristes. Une moitié des députés UDF vote pour, une autre moitié s’abstient. Une majorité des sénateurs UDF vote pour (in Le Monde)

Écrit par : remi | 27 mars 2007

@ remi

Votre présentation me paraît tendancieuse. D'autant plus que parmi ceux qui votaient pour, deux sont carrément passés à l'UMP : Santini et Baguet. Et on sait dans quelles conditions.

Écrit par : Hervé Torchet | 27 mars 2007

@ Hervé : Ils ne sont pas tous passés à l'UMP loin de là, les fidèles ont aussi voté sans coup férir le 1er volet des lois Sarkozy et certains le 2nd volet.

@ Pedro: Sérieusement, je vois pas le rapport avec le post de Quitterie... Sur la justice familiale, crois tu qu'il y a urgence ?
On a 5 ans pour travailler avec magistrats & les avocats & les plaignants pour une refonte du droit (et une simplification). Les prisons sont aussi une honte d'où la proposition d'alternative "humanitaire" pour les primo-délinquants mineurs.

@Quitterie: Vu que tu es "libre", que pense tu des propos de S. Royal (certes limités depuis par le PS) sur la volonté d'intégration des enfants scolarisés et la possibilité de régulariser leurs parents ?

Écrit par : Fabien-Pierre NICOLAS | 27 mars 2007

@ Fabien

Eh bien, il faut croire que tout n'était pas condamnable dans ces lois (il faut sortir du manichéisme) ; à vrai dire, je doute qu'elles aient prévu le type d'événements dénoncés par Quitterie et, de toutes façons, Bayrou s'est prononcé depuis pour un moratoire sur les expulsions en cours d'année et un examen au cas par cas.

Sans empêcher Quitterie de donner sa propre réponse sur ta dernière question, on a déjà vu ici des domaines où du travail commun serait possible. Encore faudrait-il que Ségo cesse de picorer le programme de Bayrou tout en le condamnant.

Quant à l'appareil du PS, j'ai dit que Fabius faisait une campagne de fermeture pour faire perdre Ségo face à Sarko (et ainsi il récupère l'appareil pour lui tout seul) et je le maintiens. Il ferait mieux de gagner avec Bayrou.

Écrit par : Hervé Torchet | 27 mars 2007

Je sais bien qu'il y a des sujets infiniment plus graves en ce moment, mais pour ceux qui ont raté la conférence de Quitterie à la journée du 5e pouvoir, voici le lien avec une vidéo :

http://portal.vpod.tv/#player:151295

(le chargement est un peu lent, mais j'ai testé le lien)

Écrit par : Hervé Torchet | 27 mars 2007

@ Hervé
Ce que je remarque, c'est que sur la loi Sarkozy sur l'immigration, pas un seul député UDF n'a voté contre. Et la majorité a voté pour (ne me dites pas qu'ils ont tous rejoint Sarkozy, ca serait triste). Et ce qu'on a vu dans le 19e ne dépend pas de la loi, ces évènements sont dans la droite lignée de la politique sécuritaire et répressive concernant l'immigration menée par Sarkozy. Politique qui n'a pas rencontré d'opposition de la part de l'UDF. C'est tout.

On peut effectivement après parler de Rassemblement, de travail commun. Mais il a des choix politiques qu'on doit assumer en période électorale. L'amnésie politique est ici trop facile et ne fais pas honneur à la Politique.

Écrit par : remi | 27 mars 2007

Pour info, hier soir, à l'appel des grands humanistes toujours prêts à combattre le fââââââcisme ambiant, se déroulait une manif devant le rectorat. J'étais présent. Tous les spécialistes de l'anti-fââââââchisme (souvent d'extrême-gauche) étaient là, mais, en revanche, le nombre de manifestants était fort réduit. A la télévision hier soir, en visionnant les images de l'avant de la manif avec la grande banderole, on avait l'impression qu'ils étaient des milliers. Ce qui était loin, vraiment loin d'être le cas.

L'auteur de ce blog dit : "Parler de l'immigration pour de vrai. [...] Certains d'entre nous sommes français, d'autres ne le sont pas. Parlons de comment devenir citoyen Français, si on le souhaite. Parlons d'intégration. Parlons partage de valeurs. Parlons citoyenneté, de France d'Europe, du monde. Parlons de mixité dont nous sommes fiers. Parlons de la mondialisation, du co-développement. Osons parler de l'économie parallèle, osons parler de nos échecs. Parlons des racines du mal"

Sacré challenge. Vivre en France et être étranger ne pose aucun problème lorsqu'on est entré légalement dans le pays. Pour le reste, bon courage au candidat Bayrou et à son équipe pour "parler" de toutes ces questions...

Écrit par : Artemus | 27 mars 2007

@ remi

C'est vous qui procédez par amalgame. Cela étant, vous notez comme moi que les dérives n'ont pas de rapport avec la loi. Il s'agissait, je crois, de donner sa chance à une tentative de politique de Sarko en la matière et sur des objectifs précis. Aujourd'hui, rien de tout ça, rien que des gestes scandaleux qui traduisent un cynisme brutal et boutefeu et qui suscitent rage et volonté de résistance.

Il n'y a pas d'amnésie, mais continuité d'une approche constructive des volontés politiques. Toujours donner sa chance à une décision qui peut contenir de bons effets, quelle qu'en soit l'orientation apparente. Ne pas porter d'oeillères. Penser au problème à résoudre avant de penser à ce qui relève d'un camp. Décloisonner sa pensée.

Écrit par : Hervé Torchet | 27 mars 2007

*commanditées :p j'en perd mon latin

Écrit par : JBM | 27 mars 2007

Bonjour Virginie
Bonjour Quitterie,

Que voulons nous :
Un monde où l'argent permet de s'installer où l'on veut dans le monde comme pour les multinational ou bien on continue avec des zones "pauvres" et des zones "riches" qui se font peur l'une à l'autre.

Il faut créer un compte en banque pour tous les habitants de la terre avec une somme d'argent minimum tous les mois. C'est la redistribution mondial !

voici de quoi reflechir :

B - LA QUESTION DES AUTRES TYPES D’IMMIGRATION À L’HORIZON 2010-2020

Peer Baneke, secrétaire général du Conseil européen pour les réfugiés et les
exilés137, constatant que « la plupart des demandeurs d’asile ne peuvent même
pas entrer légalement pour faire leur demande, ce serait un grand pas en avant
si l’on pouvait leur délivrer un visa afin qu’ils puissent venir introduire leur
requête. Ainsi, ajoute Peer Baneke, ils ne seraient plus aussi nombreux à être
obligés d’utiliser les canaux illégaux138 ». Utopie ou perspective à approfondir ?

...

l’Organisation internationale du travail (OIT) prévoit
l’accroissement des migrations économiques dans l’avenir. Selon elle, « les
politiques restrictives des gouvernements en matière d’immigration ont peu
d’impact sur les effectifs globaux des migrants, mais influencent les directions
des flux »139.

...

Une nouvelle politique de l’immigration ne doit-elle pas entrer de plainpied
dans les enjeux du XXIème siècle, qui sont ceux d’un « vivre ensemble » à
l’échelle de la planète, dans lequel le respect des droits de l’homme doit
constituer le chemin et l’horizon du développement, avec comme essentiel le
respect de l’autre ?

http://www.ces.fr/rapport/doclon/03102922.PDF

Écrit par : julien94 | 27 mars 2007

Pour renvoyer les centaines de milliers de pauvres gens qui sont la cible de Sarko, il faudrait bien parler de rafles ; s'il s'agit d'arrêter dix personnes par jour, il faudra trente mille jours pour trois cent mille clandestins, soit un siècle, ce qui laissera tout de même le temps aux intéressés de se retourner. Par conséquent, des arrestations massives sont des rafles.

Elles sont surtout irréalistes et ne peuvent conduire qu'à la guerre civile. Comme d'hab, le boutefeu Sarko joue avec les allumettes. Ou alors il ment, selon son autre exécrable habitude : je promets n'importe quoi et je ferai n'importe quoi d'autre.

C'est avec ces mécanismes qu'on a conduit la France au fond du désespoir.

Et les centres de rétention provisoire ne suscitent guère d'admiration.

Écrit par : Hervé Torchet | 27 mars 2007

Bonjour Quitterie, bonjour à tous. Parlons-en, dis-tu. Moi j'ai fait le choix inverse, celui d'attendre la fin de la période électorale pour en parler. La campagne sur sécurité et immigration, on a déjà vu ce que ça donne, c'est visiblement ce qu'il souhaite, et je ne vois pas pourquoi je parlerais de ce qu'il souhaite, lui, mettre au coeur de l'actualité pour gagner des voix. Ce n'est pas parce que ce qu'il fait est répugnant qu'on est obligé de le récompenser en sus pour l'avoir fait. Du moins c'est mon avis.
Par ailleurs je voudrais signaler que si NS nous a mené là, c'est parce que quelqu'un l'a placé au poste qu'il occupe et n'a pas protesté contre la politique qu'il mène depuis longtemps, n'a pas eu le courage de le renvoyer; qu'on s'en souvienne, de cet élément-là du bilan de l'UMP.

Écrit par : Cratyle | 27 mars 2007

Ce n'est pas une critique, juste une réflexion. J'en profite pour ajouter qu'il y a eu aussi en France chaque année des centaines de situations qui auraient pu nous faire autant honte, et pour lesquelles il n'y avait pas de vidéo. Il y a eu des livres entiers, sans impact, et si peu de vidéos qui en ont tout de suite. Remettons-nous à lire un peu pour ressentir l'urgence qu'il y a à en parler - dans la France d'après l'élection d'un autre.

Écrit par : Cratyle | 27 mars 2007

Coucou ! Eh oui, je suis de retour ! Et je n'arrive toujours pas à digérer la pusillanimité de Bayrou concernant le thème de la nation... Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il y a désaccord profond... Je ne suis pas dupe des manoeuvres des uns et des autres sur ce thème, mais, tout de même, il me semble que se cacher derrière son petit doigt pour éviter les sujets qui fachent n'est pas très digne d'un homme d'Etat...

Pourquoi persiste-t-il à vouloir se donner le beau rôle, celui du gentil centriste qui mettrait tout le monde d'accord à la fin, et qui se permet de donner des leçons aux autres, alors qu'il est mal placé pour le faire ? Son électorat est hétéroclite et volatile... J'ai la faiblesse de penser qu'il ne réussira qu'à servir, à sa façon, les intérêts de Le Pen...

La nation française est étroitement associée à la démocratie. La nation, en France, est l'ensemble des adhérents à un contrat social, quelles que soient les origines géographiques, ethniques ou culturelles. L'oublier, faire comme si cette nation n'existait pas, c'est céder devant l'extrême-droite...

Assez de naïveté ! Assez d'hypocrisie ! Assez de conformisme ! Et un peu de courage pour regarder les choses en face ! Et indépendemment de toute considération de candidat, s'il vous plait !

Cordialement, :-)

Hyarion, l'anarcho-monarchiste résolument anti-sarkozyste.

Écrit par : Hyarion | 27 mars 2007

Sarko = fascho ??? L'amalgame utilisé ou suggéré par certains me fait très peur .

Je suis étonné par la tournure des choses. Jusqu'à présent , la campagne de François Bayrou a toujours été digne et honnête : que se passe-t-il ? Ceux qui insultent les policiers en les assimilant à des nazis rendent un très mauvais service à François Bayrou et à son équipe ...

Et tout ce qui excessif finit par devenir insignifiant . Dommage !

Écrit par : jan | 27 mars 2007

@RA : Si ON LES AVAIT LAISSE AGIR? "les policiers particulièrement calmes" les mechants manifestants très gauchistes..?? attention. J'ai toujours pensé que la police etait bien evidemment necessaire mais on ne peut pas tout laisser faire " laissé agir" non on n'a pas le droit d'enlever toute dignité humaine à quelqu'un comme ca devant une ecole devant des enfants qui auront cette image de leur société, des adultes de leur pays..NON PAS QUESTION POUR MOI. Désolé.

===============

Viriginie, un peu de sérieux dans cette affaire qui en réclame. Tou d'abord, nous n'étions pas présents. Ensuite, il s'avère que l'interpelation dudit clandestin devait avoir lieu dans un café, non pas devant une école. Ensuite, les hurlements hystériques de quelques gauchistes patentés ont rameutés du monde. Les policiers ont demandé deux voitures de renfort. C'est là qu'il y a eu translation de l'incident vers l'école, ce qui n'était pas prévu au départ. Les policiers, d'après ce que j'en voit sur la vidéo, sont parfaitement calmes et posés. Ce sont les gauchistes qui ne se rendent même pas compte qu'ils entravent l'action de la police de la République, et ce faisant, empêchent une décision de Justice de s'appliquer. Ils se mettent en danger, ils mettent le grand-père en danger, ils mettent en danger les agents de la force publique et plus généralement décrédibilisent toute action visant à remettre un peu d'ordre dans notre pays. François Bayrou est contre la régularisation des clandestins. Il agirait donc de même s'il était aux affaires. Je répète que, selon moi, les policiers ont agi avec une remarquable marque de sang-froid. Il s'agirait d'arrêter de prendre tout sujet pour le monter en épingle et ainsi mettre en doute la volonté de l'ex-ministre de l'Intérieur de vouloir faire paisiblement appliquer la loi de notre pays, votée devant un Parlement bi-caméral. Il ne suffit pas de hurler au loup pour qu'il en apparaisse un. Et lorsque le vrai apparaît, alors on se trouve démuni.

Tout cela est un mauvais service que l'on rend à l'expression d'une démocratie telle que la France.

Écrit par : RA | 27 mars 2007

Je me suis trompé d'article!!!!!!!!

@ Quitterie, C'est bien que tu mettes en ligne une vidéo du chinois se faisant arrêter dans le 19e mais quid des dizaines d'asiatiques arrêtés depuis le début de l'année dans ton arrondissement?
Petite stratégie pour toi: la "communauté asiatique" peut se détourner du vote UMP si tu arrives à la capter, tu peux mener Bayrou et toi-même au second tour. De toute façon pour le PS c'est foutu, cette "communauté" est structurellement de droite.

Écrit par : abadinte | 27 mars 2007

Parce que cette communauté croit au travail et au mérite. Le seul qui parle de mérite, de récompenser celui qui fait plus d'effort que les autres, c'est Sarkozy. C'est malheureux, mais c'est ainsi.

Écrit par : RA | 27 mars 2007

Les textes fondamentaux stipulent que la Loi adoptée souverainement par le Peuple représentée par un Parlement bi-caméral est violée lorsque on ne la respecte pas. Cette histoire est malheureuse, je souffre pour cet homme qui a réussi à fonder une famille. Je suis même certain que son petit-fils est parmi les meilleurs de sa classe. Mais les règles sont les règles. A s'y opposer sans cesse, on finira par plonger la France dans le chaos et la livrer aux extrêmes des deux bords. Attention danger.

Écrit par : RA | 27 mars 2007

et pourquoi la loi ne devrait elle pas s'appliquer, s'il vous plait ?? au nom de quelle prétendue supériorité morale pouvez défendre l'illégalité ?

incroyable cette réaction, cela en dit long sur le flou qui règne à l'UDF sur ce thème central ...

Écrit par : le conservateur | 27 mars 2007

@Le conservateur : Quel flou ? Il n'y a aucun flou, il y a des débats, il y a des gens qui s'expriment à l'UDF, il n'y aucun flou sur cette question, François Bayrou s'est exprimé là dessus.

Ces arrestations se multiplient et c'est à ce titre qu'il s'agit de parler de rafles. Ce n'est pas la première bavure. Une directrice d'école est en garde à vue.
L'exemple de Waêl Nouredidine, le jeune cinéaste Libanais dont les films circulent sous label Français, travailleur de langue Française, est un exemple très récent d'expulsion arbitraire que l'on qualifie d'immigration choisie.

Quand je lis le commentaire de RA, j'ai l'impression d'écouter un de ces juristes d'Assas (je sais qu'on en trouve aussi à Nice, à Lyon, j'en ai fait l'amère expérience) qui présentent la constitution Vichyste, l'État Français, comme un prolongement, qui exercait le pouvoir exécutif de manière constitutionelle.
Ceux là même qui usent du mot terroriste pour parler des résistants.

Je n'ai pas une guerre anti-fasciste de retard. Ceux qui mette en oeuvre ces pratiques sont des barbares.

Les réactions visants à soutenir ces agissements sans les nuancer représentent un progrès pour le FN et non pour l'UMP.

Un policier qui n'obéirait pas à un ordre de rafle serait un résistant à la violence d'État, celle là même qui se généralise.

Écrit par : Jean-Baptiste | 27 mars 2007

Magnifique ! Je serais un vichyste, maintenant ? La bêtise gauchiste n'a décidément plus de limite et je me sens fondé à vous demander de quel droit vous OSEZ utiliser ces mots : rafles, Vichy ? Ce débat devient insupportable devant tant d'incompétences juridiques, d'idiotie. Cher ami, je vous emmènerai un jour à Mauléon. Pour aller à Bordères de là-bas, on serpente pendant cinquante kilomètres sur les cimes des Pyrénées. C'est là que mes grands-parents reposent. Ils étaient parisiens, mais ils ont voulu que leurs enfants, leurs petits-enfants n'oublient pas qu'en France, il y eut des Justes qui luttèrent justement contre Vichy, contre les rafles. Tous les ans, nous faisons le pèlerinage. Je n'ai AUCUNE leçon à recevoir, AUCUNE. Ici, des limites viennent d'être franchies. Quand je parlais du danger lepéniste et de l'Effet Hulk, on y arrive à grands pas. Attention.

Écrit par : RA | 27 mars 2007

Jean-Baptiste, vous vivez dans la République des Bisounours.

Tenez, lisez la dépêche qui suit (http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39- href="mailto:30293673@7">30293673@7-37,0.html). Un type est contrôlé dans une rame de RER, il n'a pas de titre de transport. Que doivent faire les contrôleurs ? Plusieurs réponses possibles :

- Lui mettre une amende ?
- S'excuser de l'avoir dérangé ?
- Lui donner de l'argent pour qu'il achète un ticket ?
-

Écrit par : Artemus | 27 mars 2007

Oui..Jean Baptiste, le terme de rafles policières n'est pas usurpé...il suffit d'aller voir sur le site de RESF, qui n'est pas composé de gauchistes (pour RA), et on ouvre alors les yeux...les actions policières ont lieu tous les jours, se sont amplifiées avec Nicolas Sarkozy et son concept "classique" d'opposition entre les communautés et les citoyens français.

Malheureusement pour Sarkozy, des élu(e)s..des militants..des citoyens se sont mobilisés rapidement dès que Sarkozy a recensé les familles "sans papier" dans nos écoles, effectué un premier tri en régularisant certains...et précarisant les autres, dans l'arbitraire.

C'est là aussi une tradition française d'hospitalité, de discussion avec l'étranger...bien présente aussi dans notre 13éme..et non pas la répression, la bureaucratie arbitraire de Nicolas.

J'espère que l'UDF, localement sur le 13éme, saura aussi...désavouer clairement...de tels actes (comme celui qui s'est passé à la porte d'ivry le 14/03/07 avec une rafle et 6 cars de police) qui ne sont pas acceptables, et dont..seuls l'UMP et les partis d'extreme droite paraissent fiers !

Écrit par : Marsipulami | 27 mars 2007

Et en quoi consiste exactement la "tradition française d'hospitalité" ? Où commence-t-elle ? Où s'arrête-t-elle ?

Il serait peut-être temps de voir les réalités en face et de comprendre que la France ne peut pas, comme dirait un odieux raciste que tout le monde reconnaîtra, accueillir toute la misère du monde et assumer les frais qui en découlent.

Ce genre d'histoire fait le jeu de Le Pen. C'est indéniable.

Écrit par : Artemus | 27 mars 2007

@ RA On a tous une belle histoire à raconter. Maintenant que le passé vient d'être abordé dans cette réponse, parlons du présent.
De ces méthodes policières indignes. Ce n'est ni le monde des Bisounours, ni le monde des gauchistes, c'est cette vidéo et ces témoignages des pratiques que l'on ne peut accepter quand on est un brin décent.
Tolérer tout ceci, une fois de plus, c'est atroce.

Je n'ai pas de mise en garde à recevoir d'un conservateur prêt à brader l'héritage de ses ancêtres et à vendre les meubles pour soutenir des bavures.

J'en ai assez de ces éditos type Joffrin qui parle de Bayrou en "Le Pen" light. L'un fait son commerce de la peur, l'autre rassemble les Français.

Mais étant catalogué comme gauchiste disposant du "pouvoir du coeur" des Bisounours, je vais tenir mon rang une ligne.

Dès lors que cet homme n'a aucun comportement violent, qu'il scolarise ses enfants et qu'il participe à la vie de la cité, pourquoi un État se doit il d'user, et lui seul, de la violence ?

Je ne tolère pas que l'on me parle "d'incompétence juridique" quand je dénonce les intégristes Vychistes. Je dis simplement qu'un individu non violent face à une violence d'État qui tend à se généraliser, c'est grave, très grave.

-Quant à la question sur les transports, c'est simple, je suis pour la gratuité des transports locaux (écologie, égalité, mixité sociale, plus de lignes, moins d'attentes...) et la taxation des véhicules de luxes, ainsi que ceux types 4x4 et Hummer. Et oui, encore un nostalgique des bonnes vieilles Ladas de l'URSS (je la fais avant de me la prendre). Je vote, et je vote François Bayrou.

Écrit par : Jean-Baptiste | 27 mars 2007

C'est bien pour cela que ce que souhaite François bayrou, -rassembler- trouve son point do'rgue ici.

Mais je ne peux laisser utiliser les mots rafles et Vichy. Ce n'est pas bien. Les ultra-gauchistes (demandez à des gens comme Jean-Louis Bourlanges ce qu'ils en pensent, tiens...) qui se mettent volontairement sur le sol pour entraver le travail de la police ne les grandit pas. Nous sommes dans un Etat de droit, une démocratie républicaine et non dans une contrée où c'est l'érbitraire et la loi d'excéption qui règnent. Il faut le dire et le répéter.

Sur ce, bonne soirée à tous.

Écrit par : RA | 27 mars 2007

Depeche toi tu vas rater la fin du 20h sur TF1.

Écrit par : Jean-Baptiste | 27 mars 2007

-> Jean-Baptiste

Où est la "violence" des forces de l'ordre ? Y a-t-il eu des coups de matraque distribués à tout va ? Y a-t-il eu des plaintes pour coups et blessures à l'encontre des forces de l'ordre ? Ces dernières se sont contentées de déplacer les individus qui bloquaient les voitures de police.

Vous dites : "Dès lors que cet homme n'a aucun comportement violent, qu'il scolarise ses enfants et qu'il participe à la vie de la cité, pourquoi un État se doit il d'user, et lui seul, de la violence ?". Ce que vous appelez "violence" est une réaction mesurée des policiers face à des parents et des activitistes d'extrême-gauche qui se sont opposés à l'arrestation du clandestin. Ce n'est seulement parce qu'il y a eu opposition de ces derniers, que les policiers ont répliqué sans frapper qui que ce soit. Si ces énergumènes n'avaient pas été là, le sans papier aurait été sans aucune difficulté, surtout qu'il s'agissait apparemment d'un monsieur d'un certain âge. Pour info, ne pas être violent et scolariser ses enfants ne rend pas légale la présence d'un clandestin pour autant.

Enfin, concernant l'affaire de la gare du Nord, le fait que vous soyez favorable à la gratuité des transports vous encourage ainsi à soutenir les resquilleurs ? Curieux.

Écrit par : Artemus | 27 mars 2007

@ Artemus : "le sans papier aurait été sans aucune difficulté" !!! Oui !!! Il aurait été expulsé dans le silence comme pour les autres expulsions. Avec vous, des citoyens deviennent des "militants d'extrême-gauche".
On va bientôt avoir le droit à Action Directe c'est ça ? J'ai vraiment honte de voir des gens défendre ces pratiques en usant des vieilles ritournelles frontistes. Ce sont des rafles, les mots sont les mots.

Écrit par : Jean-Baptiste | 27 mars 2007

J'ai lu sur des forums..les prises de position de gars qui en arrivent à dire que de toute façon le "sans papier" ou le citoyen en situation "irrégulière" n'a PLUS AUCUN DROIT...et que dès lors tout devient légitime, que les interventions pour les aider sont CONDAMNABLES.

Celà aussi est une claire dérive..entretenue par le FN (on expulse les enfants..avec les parents, cqfd !) et ses petites mains chez Sarko..pour en arriver à attiser la haine, alors que nous sommes des frères...et qu'un citoyen en situation irrégulière mérite qu'on examine, calmement, sa situation de famille et non...sous la tension, la matraque, la répression de primates.

Une fois de plus, qui profite de la haine ? toujours les mêmes..les intolérants, ceux qui avec JM Le Pen et Marine..pronent la suppression des allocations, de tout soutien social..dès lors que l'on n'a pas la carte d'identité française !

Non..que l'on soit dans la droite modérée, démocrate chrétienne et centriste comme à l'UDF, ou à gauche....on ne peut plus accepter tous les raccourcis violents, les réflexions à deux balles, tous les reproches fait à des citoyens...qui en dépit de leurs origines, vivent bien souvent dans notre pays et en Europe depuis, parfois 5 à 10 ans..avec travail, précarité, difficulté par rapport à une bureaucratie et des régles opaques.

Je laisse aux extrémistes, le soin de nous dire, que nous n'avons qu'à vivre avec....tout celà n'est pas en phase avec la réalité de nos jours, et le fait que les solutions à appliquer doivent être crédibles avec une cohésion réglementaire au niveau européen...et permettre la disparation de ces haines stupides, de l'indifférence vis à vis de l'autre.

C'est à cette seule condition que nous vivrons mieux ensemble, qu'on avancera..et qu'on solutionnera nos problémes, et non en cherchant des boucs émissaires.

Sincérement..j'ose espérer que bien des citoyens, militants..en sont conscients, au delà des sensibilités et des divergences politiques.

Écrit par : Marsipulami | 27 mars 2007

Avec grand plaisir!
Et je serai ravi d'en profiter pour un petit webcast! :-)
Amine.
(PS: merci pour le crosslink)

Écrit par : Amine | 27 mars 2007

-> Jean-Baptiste
Plusieurs images vidéos montrent que parmi les "parents d'élèves" se trouvaient quelques agitateurs prêts à jouer leur rôle face aux policiers. Il n'y a avait pas que de simples "citoyens".

Écrit par : Artemus | 27 mars 2007

Artemus..soyons sérieux, combien de citoyens (toutes opinions politiques confondues) tolérent ce genre de débordement policier..?

Faudra t il sous peu, tolérer, des interventions policières au sein même des établissements scolaires ?

Faut il faire un sondage ?

Je vois pas l'intérêt de toujours faire croire au complot gauchiste, dès lors que la droite ultra
et Sarkoziste se montre incapable..violente et intolérante.

Le fait, que dans les partis politiques de tous bords, s'est lévé une opposition résolue...montre s'il en était besoin, que celà va maintenant trop loin dans le domaine de l'enseignement et dans la répression autour des enfants.

La parole à Baroin maintenant...

Écrit par : Marsipulami | 27 mars 2007

"Pas de mots pour qualifier cette interpellation. Pas de mots pour qualifier la garde à vue de la directrice de la maternelle. La rage. La rage que ça se passe devant une école. La rage que ça se passe tout court. Le mal au coeur de voir cette scène devant les enfants. La rage de cette campagne qui part en vrille sur la question de l'identité nationale. La rage devant cette campagne qui se déroule à droite de la droite. Et surtout la honte."


Séchez vos larmes et regardez la dure réalité en face...

Comme si la loi ne devait pas être appliquée, à cause de vos bons sentiments, à vous entendre on croirait que vous êtes d'accord avec Royal pour qui tous les parents d'enfants scolarisés en France doivent être régularisés....

Cessez d'être ridicule.




@ Marsupilami

"Je vois pas l'intérêt de toujours faire croire au complot gauchiste, dès lors que la droite ultra
et Sarkoziste se montre incapable..violente et intolérante."

Ils font tout simplement LEUR JOB, rien d'autre.....



"Faudra t il sous peu, tolérer, des interventions policières au sein même des établissements scolaires ?"

Et pourquoi n'en faudrait il pas? Je sais qu'il y en a tous les jours, pour des histoires de drogue notamment...

Écrit par : Polydamas | 27 mars 2007

@Amine : merci d'être passé par la et d'avoir apporté au débat. Tu as le telephone du blog et l'adresse de Quitterie, nous serions ravies de te rencontrer, alors quand tu as un moment appelles ou mail, A bientôt, virginie

Écrit par : virginie | 27 mars 2007

-> Marsupilami

De quel "débordement policier" parlez-vous ? Arrêter un déliquant est un "débordement policier" ? C'est seulement l'application de la loi.

Écrit par : Artemus | 27 mars 2007

@ nos nouveaux visiteurs qui sont venus en nombre
Votre présence ici montre que les lignes politique ont bougé durant cette campagne. Nous nous retrouvons face à face pour défendre nos convictions, qui sont, on ne peut plus à l'opposé. Ca fait longtemps que je vous attendais. Depuis 2002, à vrai dire. Rencontrons-nous. Débattons. A visage découvert.
Je vous attends.

Écrit par : Quitterie | 28 mars 2007

-> Quitterie

Heu, depuis 2002, vous n'avez jamais rencontré d'adversaires politiques !?

Écrit par : Artemus | 28 mars 2007

Je note qu'entre Polydamas sur ce blog et Le Conservateur sur celui de 2007blog de la présidentielle, ce sont des personnages revendiquant une identité religieuse catholique très conservatrice qui apparaissent dans le débat. Voici les amis de Bush qui tombent le masque. À qui s'en prennent-ils ? À Quitterie ? Certes. À Bayrou ? Aussi.

J'ai répondu au Conservateur sur son blog, Quitterie. Si tu as besoin de moi et de ma longue pratique du catholicisme, tu m'auras à tes côtés. N'hésite pas à faire appel à moi. Je suis d'accord avec toi : la vraie bagarre commence.

Écrit par : Hervé Torchet | 28 mars 2007

Heu, pan sur le bec, comme on dit au Canard : c'est ici aussi que le Conservateur a sévi.

Écrit par : Hervé Torchet | 28 mars 2007

Bravo pour votre défense de la dame sur mon blog Mr. Torchet. au moins voila quelqu'un qui prend le temps d'argumenter. ne partageant pas vos opinions, je m'efforcerais de consacrer au moins autant de temps à vous répondre.

en revanche, je ne vois pas le rapport avec Bush ...

Écrit par : le conservateur | 28 mars 2007

le terme de rafle est non pertinent. il s'agit d'appliquer des lois raisonnables, édictées par un état démocratique.

la pratique consistant à modifier le vocabulaire pour déformer ou nier la réalité n'est utilisée que par les extrémistes, généralement de gauche, pour qui un terroriste devient un activiste, un casseur devient un opposant, une intervention de police devient une rafle

Écrit par : le conservateur | 28 mars 2007

@ conservateur

Sur Bush, regardons la page de votre blog, les liens, colonne de droite, avec the counterterrorism blog et celui dit islamiquement incorrect, qui s'oppose aux "faux libres penseurs", sont assez parlants. On pourrait creuser encore.

Sur le mot rafle, je me permets de répéter que pour renvoyer à je ne sais quel pauvre pays (d'ailleurs incapable de les assumer) les centaines de milliers de clandestins cibles de Sarko, si l'on veut y consacrer moins d'un siècle, il faudra procéder par vagues d'arrestations collectives qui, dans toutes les langues, se nomment rafles.

La question des migrations internationales n'aura aucune solution par des dispositifs législatifs qui ne seront jamais que des lignes Maginot. Codéveloppement et commerce équitable sont les seules réponses valables à ces défis.

J'attends toujours vos excuses ou vos témoins. À défaut, je vous adresserai les miens (pas les excuses).

Écrit par : Hervé Torchet | 28 mars 2007

@Artemus et tous : Oui des fois on se dit qu'on reverait de vivre dans un monde politique de Bisinours et alors..Et alors..excusez nous de ne pas rever d'un état policier mais d'un état où la concertation et la prévention est privilégiee même si personne ne renie le travail fait et bien fait la plupart du temps par la police. A bientôt, virginie

Écrit par : virginie | 28 mars 2007

@ Quitterie

"Nous nous retrouvons face à face pour défendre nos convictions, qui sont, on ne peut plus à l'opposé."

Oulalah, j'ai peur... ;-)

Mais je ne pourrais me rendre à la République des blogs, ce soir, la prochaine peut-être.

En outre, ce n'est pas la première fois que je m'adresse à vous, en général je répondais sur les billets que vous laissiez sur le blog de 20 minutes/

Et le combat, ça fait longtemps qu'il existe (Reveil....), au minimum depuis 1789. Donc, non, il est loin de commencer. ;-)


@ Hervé

"Voici les amis de Bush qui tombent le masque."

Je savais pas que c'était une insulte, amis de Bush.

Et m..., me voilà demasqué, moi le néoréactionnaire que ne milite que pour l'hégémonie américaine sur la planète.



"d'ailleurs incapable de les assumer"
Forcèment, si on prend toutes leurs forces vives, tous les hommes en age de travailler, c'est clair qu'ils ne vont pas aller loin. En outre, ça serait pas une forme de racisme ou au moins, de mépris, de dire que ces pays ne sont pas capables d'assumer leur propre population?


"Si tu as besoin de moi et de ma longue pratique du catholicisme, tu m'auras à tes côtés."

Ah, Monsieur se targue de sa "longue pratique" du catholicisme...
Première question: Qu'est ce que votre religion vient faire ici?
Deuxième question: En quoi votre catholicisme serait plus légitime que le mien, vu que les catholiques sont autant divisés que les Français?




@ Virginie:

Il y a pas comme une contradiction dans les termes à exiger de la "concertation" lorsque l'on doit expulser quelqu'un? C'est sûr que la concertation avec cette personne sera vite vue. Elle voudra rester coûte que coûte...

A ce rythme autant déclarer citoyen français la Terre entière...

Écrit par : Polydamas | 28 mars 2007

-> Hervé Torchet
Le nombre élevé de chômeurs en France et notre dette abyssale ne nous permet pas d'assumer également la venue constante et permanente des pauvres de la planète entière.

-> Virginie
Personnellement, je ne rêve pas. La politique doit faire appel au réalisme. Et le réalisme ne peut prendre forme ni à travers une république des bisounours, ni à travers un Etat policier. Si la France de 2007 est un à vos yeux, je vous invite à faire quelques voyages dans le monde, en Birmanie, en Corée du Nord, en Libye, en Chine, en Iran, même en Arabie Saoudite et en Russie. On en reparle après.

Écrit par : Artemus | 28 mars 2007

@ Hervé,

quelque chose me dérange dans vos interventions : votre besoin de faire référence à mon catholicisme et mon présumé bushisme, qui n'ont rien à voir à l'affaire, me trouble et m'inquiète

je ne débat pas avec ceux qui pratiquent le délit de sale gueule ou de sale religion en l'occurence

Écrit par : le conservateur | 28 mars 2007

@ Polydamas,

Je te salue,
tu dis "A ce rythme autant déclarer citoyen français la Terre entière..."
c'est en effet la philosophie général qui se dégage de cette page, à la nuance près qu'il faudrait remplacer "citoyen" par "ayant droit", car un citoyen, c'est encore trop défini. Cela suppose par exemple de comprendre 3 mots de français.

Écrit par : le conservateur | 28 mars 2007

@ Artemus

Notre dette serait moindre, ainsi que notre déséquilibre budgétaire, sans les énormes renvois d'ascenseurs promis par les UMP et les PS aux sponsors de leurs campagnes. Il va falloir p ex renflouer Airbus de 600 millions d'euros. Pourquoi ? Parce que M. Lagardère, avec la complicité du gouvernement, a boursicoté en plein délit d'initié. Cet argent a filé dans sa poche. Or cet argent, c'est le nôtre, celui de nos écoles et de nos hôpitaux.

@ Conservateur

Vous n'avez pas retiré le mot péronnelle.

Par ailleurs, si on ne peut pas vous critiquer pour les caractères que vous affichez ostensiblement, c'est vous qui aspirez à la tyrannie.

@ Polydamas

C'est votre blog qui affiche le catholicisme comme un drapeau politique.

Écrit par : Hervé Torchet | 28 mars 2007

@ Hervé:

Oui, mais je le mets pas à toutes les sauces (sur bien des sujets, dont celui-ci, nul besoin de parler du catholicisme pour une pensée raisonnée sur la question) sur le blog des autres, et j'ai un minimum de cohérence (en toute modestie) avec certains des plus importants enseignements de l'Eglise.

Parceque vous l'avez certainement vu, je suis hostile aussi à l'avortement, pour aggraver mon cas, à la différence d'un autre catholique pratiquant, Bayrou (je ne sais pas comment on peut encore se dire catholique lorsque l'on passe son temps en grand écart permanent...)



Péronelle ne sonne pas mal dans mon oreille. Où y voyez vous une insulte?
Le dictionnaire affirme: "femme ou jeune fille sotte et bavarde." Ça n'est pas vraiment éloigné de la réalité....

"Or cet argent, c'est le nôtre, celui de nos écoles et de nos hôpitaux."
N'importe quoi, l'argent que Lagardère a gagné n'a rien à voir avec vos impôts. L'état a vendu une partie du capital d'EADS à Lagardère à un prix convenu. C'est à l'état qu'il faut vous en prendre, pas à Lagardère.



@ JB Marlet:

"il est à exclure quand on est un citoyen de raison, d'user ainsi de la force devant une école devant des enfants. "

Sous entendu tout ceux qui contestent ce point de vue ne sont pas des citoyens de raison...



"Il n'y a aucune gloire à tirer de ces pratiques terribles." "Ces pratiques musclées constituent des déviances du pouvoir."

A vous lire on croirait que la police utilise des techniques de torture, des humiliations permanentes, etc.

Or que je sache, on ne fait que rapatrier chez eux des personnes qui n'ont pas à être présentes sur le sol de France. En quoi est-ce condamnable, sachant que tous les pays du monde pratiquent ces expulsions?

Pourquoi, bord... de m..., devrions nous être le seul pays à ne pas expulser les clandestins, êtes vous capable de répondre à cette question?

Écrit par : Polydamas | 28 mars 2007

@ Artemus

Personne ne prétend que nous puissions prendre tout en charge. Bayrou s'est prononcé contre les régularisations massives. Mais le renvoi n'est pas la solution. Comme le dit Quitterie Delmas, il faut parler de codéveloppement et de commerce équitable.

@ Polydamas

Sauf que la vente en question a privé l'entreprise des 600 millions en question, que l'État devra finir par débourser pour la renflouer. C'est bien là qu'on a pris l'argent de nos écoles et de nos hôpitaux pour récompenser un soutien politique. Je me permets de vous signaler que le marchand de canons Lagardère est présent à hauteur de 15% dans le capital du journal Le Monde et possède le JDD, qui, voici moins d'un mois, titrait fièrement "Tous contre Bayrou" au premier degré, ainsi que la radio Europe 1, Paris-Match, des intérêts dans Canal + et nombre d'autres médias qui tous, à un degré ou l'autre, ont fait et font la campagne de Sarko-Ségo.

Bayrou n'est pas pour l'avortement comme acte mais comme droit. C'est une question de séparation du religieux et du politique ("rendez à César..." selon le Christ lui-même, pour employer vos arguments).

Si vous adoptez péronnelle, considérez-vous comme attendu au pré aux clercs. À qui le tour ?

Écrit par : Hervé Torchet | 28 mars 2007

"Sauf que la vente en question a privé l'entreprise des 600 millions en question"

Pardon ? Quand cela? L'état étant propriétaire du capital de l'entreprise il n'a rien confisqué à l'entreprise. Pourriez vous préciser votre pensée?

Et j'en ai rien à faire que Lagardère soit actionnaire majoritaire d'un média, c'est pareil pour tous. Au fait, aucun média n'a jamais été indépendant, il serait temps de le reconnaître. En outre, Bayrou n'est pas un candidat exclu de la vie politique française...


"C'est une question de séparation du religieux et du politique "

Non, il y a des questions qui vont au-delà, notamment lorsqu'il s'agit de vie et de mort. Qu'un catholique, soi-disant pratiquant ne le sache pas, en laisse deviner long sur sa sincérité.



"Si vous adoptez péronnelle, considérez-vous comme attendu au pré aux clercs."

Heureusement que le ridicule ne tue pas, vous seriez enterré six pieds sous terre depuis longtemps.

Écrit par : Polydamas | 28 mars 2007

@ Polydamas

Sur l'avortement, si vous préférez le retour des aiguilles à tricoter... Combien de morts aurez-vous sur la conscience ? Bon, allez, Quitterie, je te laisse finir de répondre. Ca m'agace trop.

Ridicule ? Pas de commentaire.

Écrit par : Hervé Torchet | 28 mars 2007

@ Polydamas : Bien content de me savoir dans un Etat laïc en vous lisant !

Écrit par : Thomas | 28 mars 2007

Hervé,

je vous cite:

"Par ailleurs, si on ne peut pas vous critiquer pour les caractères que vous affichez ostensiblement, c'est vous qui aspirez à la tyrannie."

désolé, je ne peux débattre si je suis jugé coupable d'avance en raison de mes convictions et opinions (que je n'ai pas utilisées dans mon intervention sur ce blog).

ce n'est pas moi que vous devez critiquer (car ce n'est pas légitime et inintéressant par ailleurs), mais mes propos. Point barre.

Écrit par : le conservateur | 28 mars 2007

@ Hervé:

Et bien, je vous croyais catholique ? Faudrait voir à choisir (soit vous l'êtes, soit vous l'êtes pas, mais vous ne pouvez pas à la fois être catholique et pour l'avortement), et à s'affirmer un peu...

Je vous rappelle, en passant, que c'est vous qui avez amené le sujet de la religion....

@ thomas:

Je n'ai pas l'intention d'établir une théocratie. En outre, laïcité ne signifie pas laïcisme, c'est à dire l'abandon de toute valeur morale. Et la séparation des pouvoirs existe, pour moi, bel et bien, chacun son domaine.

Mais il y a des aspects non négociables. L'avortement en fait partie.

Écrit par : Polydamas | 28 mars 2007

@ Conservateur

Si quelqu'un veut discuter avec vous, qu'il ou elle le fasse.

@ Polydamas

Sceptique, cher Monsieur. Une longue pratique passée. L'outil de la connaissance est mis à disposition de Quitterie. Si elle en a besoin, qu'elle le dise.

J'ai amené le sujet, vous concernant, parce que votre blog ne dit que ça et que vos propos auraient d'abord pu être interprétés de différentes façons. Un interlocuteur sans a priori n'est pas semblable à un autre qui en a. J'en ai, vous en avez, ce ne sont pas les mêmes. Il m'a semblé utile d'éclairer le débat. Votre position sur l'avortement lève de toutes façons le doute.

Écrit par : Hervé Torchet | 28 mars 2007

"Un interlocuteur sans a priori"

Ça existe un interlocuteur sans a priori?

Alors, je n'ai jamais dû le rencontrer. En outre, je ne vois pas en quoi ma religion disqualifierait ce que je raconte...

Écrit par : Polydamas | 28 mars 2007

Que les élites soient déconnectées à la limite je peux essayer de le comprendre, mais qu'ils n'écoutent pas ceux qui klaxonnent avant que l'on percute le mur, reste un grand mystère ! Merci pour m'avoir fait découvrir le blog d'Amine !

Écrit par : [ma][nu] | 28 mars 2007

Pour répondre à la question de Polydamas, il ne s'agit pas de la population mondiale pauvre, mais d'un vieil homme que l'on est venu pister devant une école.
Tout simplement parce que la France doit tenir son rang de pays éclairé et que s'il doit y avoir des expulsions, il est intolérable qu'elles se déroulent ainsi.

Je vais ajouter que les expulsions ne servent à rien, il n'y a pas de mur assez haut pour ceux qui ont envie de manger et vivre dans la dignité. Que ceux qui veulent voir moins d'étrangers sur notre territoire pensent la politique de co-developpement, parce qu'ainsi la population mondiale de 8 milliards d'individus va très vite faire des 66 millions de Français un peuple de képis. J'ajoute: en vain.

Combien coute une traque (essence, police, dossiers, véhicule, charter...), et combien couterait une université dans un pays du Sud ? Qui fait ce genre de propositions le soir au 20h, face à cette violence qui se généralise ? Réfléchir serait un bien grand danger qui éliminerait directement le pouvoir dominant qui vit sur le dos du système.

Le crypto-gauchiste revient: Nous sommes un peuple d'exploitant et ces gens viennent le plus souvent de peuples exploités. Ainsi, peut-on m'expliquer quelle peut-être l'issue positive ? Vous les droitiers, vous n'envisagez tout de même pas d'avoir de plus en plus recours à ces méthodes ?

Réalisez-vous ce qui se passe aujourd'hui ou souhaitez-vous vous voiler encore longtemps la face pour jouir de vos petits plaisirs bourgeois ?

"-Je fais de la démocratie sur mon blog, je suis un gentil citoyen qui aime réfléchir aux gens, mais, oh!, je suis incapable d'avoir une perspective de vision globale qui place mon propre comportement en question." Voilà votre vérité, vous les "Français éternels". Pas besoin d'être internationaliste et échevelé pour piger ça. Votre statut de bourgeois est comme le mien: illégitime. Certains se déclassent, d'autres sont satisfaits. Chacun son camp.

Écrit par : Jean-Baptiste | 29 mars 2007

"Tout simplement parce que la France doit tenir son rang de pays éclairé "

J'adore cette soi-disante position de supériorité. Nous ne valons pas mieux que les autres, rentrez vous ça dans le crane.

Depuis quand la France serait un pays éclairé, pouvez vous me le dire ? Et tous les autres, ils sont quoi, obscurantistes ? Dégonflez vos chevilles, nous ne sommes pas plus exemplaires que les autres.

Si vous pensez aux Lumières, je me contenterai de vous rappeler qu'on a rarement vu philosophes aussi méprisants et racistes qu'eux...




"Je vais ajouter que les expulsions ne servent à rien, il n'y a pas de mur assez haut pour ceux qui ont envie de manger et vivre dans la dignité."

C'est bien ce que je dis, accordons la nationalité française à la planète, ça sera plus simple.



"la politique de co-developpement"
Jamais dit que j'y étais opposé, bien au contraire, mais ce n'est pas en acceptant les classes d'age les plus dynamiques, dans notre pays, qu'on va les aider...



"Combien coute une traque (essence, police, dossiers, véhicule, charter...), et combien couterait une université dans un pays du Sud ?"

Qui a dit que l'un excluait l'autre? En outre, si les pouvoirs arrêtaient de détourner l'argent, vos propositions seraient peut-être un tout petit peu plus crédibles. Et cela n'a rien d'une traque. Les clandestins ne sont pas exécutés...




"Nous sommes un peuple d'exploitant et ces gens viennent le plus souvent de peuples exploités."
J'avais oublié que le colonialisme existait toujours et que nous ne sommes que des méchants exploitants capitalistes qui maintenons une domination raciste en Afrique.

Vous n'avez pas d'autres refrains? Depuis le temps, les Africains pourraient se prendre en main, non?



"Vous les droitiers, vous n'envisagez tout de même pas d'avoir de plus en plus recours à ces méthodes ?"

On ne peut rien faire, si l'Afrique elle-même ne veut rien faire pour ses enfants. En outre, le meilleur exemple de coopération connue est le Bénin, aidé par la Vendée de Villiers.

Que l'Afrique tente de régler ses problèmes de corruption, de guerres civiles et on pourra peut-être l'aider. Mais donner du fric encore et toujours, on a vu ce que ça a donné.



"Réalisez-vous ce qui se passe aujourd'hui ou souhaitez-vous vous voiler encore longtemps la face pour jouir de vos petits plaisirs bourgeois?"

C'est bien de voir des gens attachés à la vision marxiste du monde. Ça donne espoir. :-D


"Votre statut de bourgeois est comme le mien: illégitime."

Ben non.
Car je ne me considère pas comme un bourgeois.
Et que la position sociale a été gagnée par mes ancêtres par la sueur et le sang.
Donc non, cela n'a rien d'illégitime.



"je suis incapable d'avoir une perspective de vision globale qui place mon propre comportement en question."

Quel comportement?


"Chacun son camp."
Il ne faut pas s'étonner si certains parlent de guerre civile avec ce genre de discours...

Écrit par : Polydamas | 29 mars 2007

-> Hervé : "Le renvoi n'est pas solution"

Je suis favorable à une étude au cas par cas. Mais les clandestins entrés récemment en France doivent être renvoyés chez eux.

Écrit par : Artemus | 29 mars 2007

@ Artemus

Le principe d'application de la loi n'est pas douteux. Donc les contrôles sont et doivent être maintenus. Il est cependant urgent d'orienter la politique de la France vers les solutions qui, en Afrique même, permettront d'endiguer le flot des nécessités.

Ce n'est pas de gaieté de coeur que les gens émigrent. S'ils en ont la possibilité, ils resteront chez eux pour la plupart. On a peu idée, en France, du désespoir de l'Afrique.

Écrit par : Hervé Torchet | 29 mars 2007

@ Polydamas, @ tous...

"C'est bien de voir des gens attachés à la vision marxiste du monde. Ça donne espoir. :-D
-et-
"Car je ne me considère pas comme un bourgeois.
Et que la position sociale a été gagnée par mes ancêtres par la sueur et le sang.
Donc non, cela n'a rien d'illégitime."

Et bien si ton espoir est bien fondé je vais te dire ce qu'est un bougeois en citant le manifeste dans le texte: On entend par bourgeoisie la classe des capitalistes modernes, propriétaires des moyens de production sociale et qui emploient le travail salarié. On entend par prolétariat la classe des ouvriers salariés modernes qui, privés de leurs propres moyens de production, sont obligés pour subsister, de vendre leur force de travail.

On observe très vite qu'aujourd'hui la France est composée dans son immense majorité de bourgeois, de la petite, à la moyenne en passant par la haute bourgeosie. Tu es un bourgeois et ce pseudo héritage dont tu te revendiques est tout simplement fruit de siècles d'exploitations. Un seul exemple: les colonies. On a imposé un système et l'on trouve aujourd'hui des gens comme toi pour le revendiquer haut et fort, avec comble du paradoxe, l'évocation du "meilleur exemple de coopération connue (...) le Bénin, aidé par la Vendée de Villiers." Tu es totalement à côté de la plaque pour penser un instant cet argument démago crédible. Beaucoup d'articles pas forcément de gauche ont montré à quel point c'était du pipo.

"Vous n'avez pas d'autres refrains? Depuis le temps, les Africains pourraient se prendre en main, non?"
On voit ici que tu ne connais rien de la politique France Afrique et que tu préfères consommer de la marchandise manufacturée en bradant l'héritage culturel de tes parents.
Cette réflexion, en plus d'être typiquement droitière, est à la limite du racisme. On imagine déjà le cliché des enfants qui crèvent de faim pendant que leurs parents attendent passivement, ou à moitié illétré incapable de voter pour autre chose qu'un dictateur. Et ce sont des gens qui ont une vision comme toi de l'Afrique qui vont se livrer à des pillages.
Je pense que le sujet déborde à cause la mauvaise fois de toutes les personnes qui veulent faire passer nos valeurs pour "gauchisantes". C'est vraiment triste.
Quand à mon bagage marxiste, je le revendique parce que c'est une vision juste. Avec ta guerre de retard, je suis vraiment impatient de t'entendre me traiter de Stalinien ou je ne sais quoi.

J'ai vu beaucoup d'horreur su ton blog. Surtout ta ritournelle intégriste sur la messe en Latin.
Mais le rubicon étant franchi depuis un moment, en tant qu'authentique catho de gauche, je vais en profiter pour citer ton blog, à savoir un prière "en l'honneur de notre Sainte Mère":

Venez réconforter, les pauvres de ce monde
Apportez leur la joie, du gîte et du couvert
Et chassez le mépris, ce sentiment immonde

Tu vois, quand tu veux tu peux. Tu vas donc poser ton képi et inviter ces gens à manger, plutôt que de tout demander à ta mère.

Écrit par : Jean-Baptiste | 29 mars 2007

"Je suis ce que je suis. Vous êtes ce que vous êtes."

Le pathos c'est comme la moule pas fraîche : quand on en abuse, ça fait mal au ventre.

Écrit par : Peronito | 29 mars 2007

@ peronito : le problème c'est que même les moules pas fraîches se présentent... alors bon...

Écrit par : Thomas | 29 mars 2007

Je vois que notre panel s'étend. Le nommé Peronito s'est visiblement senti visé par l'allusion à 2002.

Les grands hommes de son blog sont Napoléon, de Gaulle, Malraux, le grand démocrate Salazar et ... Le Pen. Il paraît même que son blog a fait sa ... révolution orange.

Hélas pour lui, c'est une révolution nationale et il y a plus de Pétain que de de Gaulle.

Je me demande depuis longtemps comment Le Pen a réussi à caser dans son parti à la fois tant de pieds-noirs (de moins en moins il est vrai) et tant de gaullistes (de moins en moins aussi). Quant à se référer à Bayrou, il y a tout de même une marge.

@ Peronito

Je ne crois pas que nous puissions trouver un terrain de discussion. Je suis ce que je suis, vous êtes ce que vous êtes.

Écrit par : Hervé Torchet | 29 mars 2007

@ Hervé

Tout à fait d'accord avec vous. Une politique de co-développement doit être menée en Afrique et permettra, à coup sûr, de freiner les candidats à l'émigration. Néanmoins, je maintiens qu'il est indispensable de renvoyer des clandestins (du moins certains d'entre eux, l'étude au cas par cas étant une nécessité) qui, par définition, n'ont rien à faire sur le territoire national.

Écrit par : Artemus | 29 mars 2007

@ JB


Je vous vouvoie, pourriez vous faire de même ? Je ne vous connais pas, vous n'avez pas à me tutoyer (mais en tant qu'ennemi de classe, je ne mérite pas le respect, j'imagine?) comme dans les sections du parti.

Perso, je vends aussi ma force de travail, car je n'ai pas le choix, et je ne détiens pas les moyens de production? Suis-je un prolétaire? Ah, non, c'est vrai, je suis un bourgeois, ça ne peut s'appliquer qu'à des ouvriers, et personne d'autre.

Je brade l'héritage de mes parents? Et puis, quoi encore?

J'avoue que devant un tel festival de bêtises, j'ai du mal à conserver mon sérieux...


Sur l'Afrique et les dictateurs, regardez ce lien:
http://fr.news.yahoo.com/28032007/202/les-dictateurs-des-pays-du-sud-ont-detourne-de-100.html

L'Afrique souffre de mille maux dans lesquels l'Occident a une petite part, c'est vrai. Mais maintenant, c'est aux Africains eux-mêmes de se prendre en main. Et je ne savais pas que considérer les Africains comme des adultes responsables était désormais du racisme.

C'est beau la désinformation...


Votre vision n'a rien de juste, elle ne prône rien d'autre que la guerre civile. Nous ne sommes plus au XIX eme siècle. Jamais les classes modestes n'ont été aussi prospères qu'aujourd'hui.

D'ailleurs la seule égalité que je connaisse, que vous devez certainement revendiquer, sera celle qui nous unira tous, six pieds sous terre. C'est probablement ce que vous voulez?




"J'ai vu beaucoup d'horreur su ton blog. Surtout ta ritournelle intégriste sur la messe en Latin."

Et bien allez y, sortez vos arguments, je les attends. J'ai du mal à voir en quoi la messe en latin serait une horreur. Trop dur de lire les traductions sur les missels?

C'est vrai que les églises ne sont rien d'autre que des goulags et des salles de torture, j'avais oublié.



"Tu vois, quand tu veux tu peux. Tu vas donc poser ton képi et inviter ces gens à manger, plutôt que de tout demander à ta mère."

Les catholiques passent leur temps à dire qu'il faut aider les gens qui veulent s'en sortir et faire attention à ceux qui veulent abuser de leur charité...

Grosse nuance.

Et sur le mépris, je crois que vous savez certainement mieux le pratiquer que moi.



"en tant qu'authentique catho de gauche"

Vous savez que le marxisme est considéré comme une idéologie "intrinsèquement perverse" par l'Eglise. Là encore, on ne peut être catholique et marxiste. C'est incompatible, que ça vous plaise ou pas.

Écrit par : Polydamas | 29 mars 2007

Hervé Torchet, si vous lisez avec vos verres idéologiques déformants, il est sûr que vous verrez ce que vous aurez envie de voir et que vous rangerez le tout dans vos petites cases. Un terrain de discussion avec vous, personnellement qu'il y en ait ou pas à l'instant présent je m'en tape grave. Mais plus globalement, quand on se targue d'avoir un avis en politique, mieux vaut bien comprendre l'objection pour y répondre - et ensuite, mieux vaut y répondre que de faire de la publicité gratuite pour notre blog! En caricature de vieux politicard, vous avez choisi le dénigrement. Soit. Mais alors faites le bien! Car en l'occurrence vous dites n'importe quoi :

N'avez vous rien compris au RDN? Que vient faire Le Pen dans cette histoire? Cessez de fumer la moquette mon vieux! Nos grands hommes? Ils sont listés dans la galerie de photos du même nom (vous avez bon pour de Gaulle et Malraux, mais vous oubliez Churchill et Shinzo Abe - quel dommage!).

Certes nous vomissons Bayrou, mais que les lepénistes nous traitent de bobos chiraquiens ou que les centristes mous voient des chemises brunes, peu nous chaut!

Les UDF new age me font finalement bien rire : ils veulent en découdre et ils frappent fort avec une idéologie édredon : moralité ça ne risque pas de faire mal!

Vous, en particulier (avec toute la sympathie que m'inspire vos goûts littéraires par ailleurs), dans votre rôle de chevalier blanc protecteur de Dame Quitterie (dont vous êtes secrètement amoureux, cela saute aux yeux et c'est franchement hilarant!), vous êtes parfait!

Voilà. Vous allez sans doute encore pratiquer l'invective au lieu de répondre à l'objection fondamentale, à savoir : on a traité ici un sujet politique avec du mélo et des bons sentiments, ce qui était un peu léger.

Enfin, j'ose vous le dire : la révolution orange, même en campagne électorale, ça devrait vous rappeler la soif de liberté en Ukraine il y a quelques années et pas du tout François Bayrou (oui, oui, il y a une vie avant votre poulain)!!!!! Ce dernier quiproquo (aveu d'inculture crasse?), je dois dire, était la cerise sur le gâteau que vous nous avez servi. Un régal!

Écrit par : Peronito | 29 mars 2007

Artemus..

Reconnais quand même que la politique du petit Nicolas en la matière est plus que curieuse..recensement de tout le monde, espérance, nombreuses bousculades et attentes avec des dossiers délirants (c'est incroyable le nombre de pièces, photocopies..qu'il faut avoir dans notre pays, pour que simplement on examine ta requête..) et des critères de régularisations de plus en plus flous, finalement se limitant..à bloquer une régularisation à un chiffre et à maintenir bien des familles dans la clandestinité, l'exploitation (marchands de sommeil, non déclaration..pour le travail) et l'isolement (souvent bloqués dans un quartier).

Passer son temps à croire..que l'on va renvoyer les clandestins, alors que dans le même temps on passe son temps à précariser les emplois..en se disant que de toute façon le chef d'entreprise trouvera toujours (vu le marché de l'emploi..) un jeune prêt à accepter le premier contrat venu ou un clandestin pour occuper le poste, c'est de la poudre aux yeux...d'autant plus qu'AUCUN ACCORD, qu'AUCUNE DISCUSSION au niveau européen n'a abouti !

L'étude au cas par cas..est aussi un serpent de mer, il va falloir en embaucher des fonctionnaires...pour que celà soit rapide, régulier (avec les recours) et efficace.

La réalité..c'est que les examens de cas vont trainer, et pendant ce temps là le provisoire..la précarité frappera plus longtemps les clandestins, même ceux qui peuvent obtenir des papiers.
N'oublions pas...que la droite ne pense qu'à casser du fonctionnaire, donc ils casseront du fonctionnaire dans les préfectures...et là je suis curieux de voir l'efficacité du dispositif !

Non..il nous faut des régles claires, des entretiens rapides..et des dossiers simples à constituer dans le respect du droit....
Je me rappelle, un jour, j'ai donné un coup de main lors d'une permanence RESF dans le 13éme...un africain étudiant (hautes études) venait de Russie, persécuté (son foyer avait été brulé, un de ses copains avait été tout simplement tué..par des extrémistes nationalistes russes lors d'actes racistes !) et parti en toute hate...malgré son excellent français, son adaptation..il avait du mal à comprendre toute notre bureaucratie (y a t-il un autre mot ?) alors qu'il était encore sous le coup des émotions et un peu troublé.

La lacune fondammentale dans tous les raisonnements "répressifs" à la Sarko est simple, l'administration perd de vue..qu'un clandestin vit bien souvent depuis 5/10 ans chez nous, qu'il y fonde une famille et s'y installe..ensuite qui peut parler, raisonnablement, d'expulsions (avec..prime sous SarkoLand !) et selon quels critéres lorsque plusieurs enfants sont de fait...français ou européen ?

Peut être aussi y aurait il à creuser sur le fait...qu'une personne régularisée obtienne vraiment plus de droits (avec devoirs bien sûr), soit respectée, soit intégrée dans notre pays et que d'un autre côté on sanctionne partout et de façon importante...les patrons qui abusent des clandestins.

Je suis certain que l'UDF, comme le PS et l'ensemble de la gauche, saura favoriser l'emergence d'une solution claire, acceptable, humaine et rapide dans un cadre européen..non basée sur des rafles quotidiennes devant des écoles, des métros car cette violence, ce retour à un passé honni nous le rejettons.

Écrit par : Marsipulami | 29 mars 2007

@ Peronito

En ouvrant votre blog, j'y ai vu en même temps Le Pen, Salazar et Jany Le Pen, ce qui faisait beaucoup et ne donnait guère envie de creuser. Cela étant, le fait que vous "vomissiez" Bayrou me confirme au fond dans mon opinion générale.

Vous savez très bien que, si Bayrou a choisi l'orange bien avant l'affaire ukrainienne, la référence n'a pas été innocente par la suite. Au fait, si vous voulez faire la révolution en Ukraine, je vous suggère d'écrire votre blog ... en ukrainien (ou en russe).

Pour le reste, j'ai déjà écrit que si elle n'était pas déjà mariée, je draguerais Quitterie pour l'épouser.

Écrit par : Hervé Torchet | 29 mars 2007

Oui, je ne fais pas mystère de mon absence totale de sympathie politique pour Bayrou! En vous lisant, nous avons eu l'idée de développer le sujet, d'ailleurs.
Quant à la révolution orange en Ukraine, notez que tout le débat, justement, est de savoir s'il faut la faire en russe ou en ukrainien!!! (il nous manque l'antenne à Kiev - à Varsovie c'est fait)

Écrit par : Peronito | 30 mars 2007

Pour Egoïste, rien que votre pseudo explique tout... :

Pensez déjà à votre retraite complémentaire plutôt que de penser à une retraite future qui n'arrivera jamais. Arrêtez un peu de rêver ! Ce ne sont pas les étrangers qui règleront les problèmes en France, loin de là... quant à la retraite de misère que vous obtiendrez, vous remercierez ces gens qui englobent des aides monstrueuses en se révoltant contre la police nationale pour nous remercier.

Ressaissez-vous !

Écrit par : Francophile | 31 mars 2007

c'est honteux de se comporter comme ca devant des enfants.

Écrit par : martin | 17 avril 2007